Robert Cantarella

Acteur
Connu pour...

Biographie de Robert Cantarella


Né en 1957 à Marseille, Robert Cantarella se forme aux Beaux-Arts dans sa ville natale puis commence sa carrière au théâtre de la Criée dirigé par Marcel Maréchal. Ensuite, il se rend à Paris pour suivre les cours d'Antoine Vitez à l'école du Théâtre national de Chaillot.
1983 : création d'un lieu alternatif à Paris, le quai de la Gare
1985 : création de la Compagnie des Ours
1995 : Directeur artistique du Centre Dramatique National de Toulouse
2000 : Directeur du Centre Dramatique National de Dijon Bourgogne
2006 : Directeur du CENTQUATRE à Paris
1980 : Peinture sur bois d'Ingmar Bergman à Marseille
1981 : Les Cenci d'Antonin Artaud à Marseille
1984 : Baal de Bertold Brecht au Quai de la gare
1985 : Colette et Paco vont en paquebot de Philippe Minyana au festival d'Avignon
1987 : Inventaires de Philippe Minyana , tournée dans plus de 50 villes en France et à l'étranger
1988 : Où vas tu Jérémie ? de Philippe Minyana
1989 : Les Petits Aquariums de Philippe Minyana au Théâtre National de la Colline
1989 : Divertissements touristiques de Noëlle Renaude
1990 : Le voyage d'Henry Bernstein
1990 : Monstre va ! de Ludovic Janvier
1991 : Les Guerriers de Philippe Minyana
1992 : Le sang chaud de la terre de Christophe Huysman, mis en scène avec Philippe Minyana
1992 : Le siège de Numance de Cervantès au Festival d'Avignon
1992 : Sourire des mondes souterrains de Lars Norén au Théâtre de la Colline
1992 : Don Juan de Molière à Lodz en Pologne
1993 : Terres promises de Roland Fichet
1993 : Le prunus de Noëlle Renaude
1993 : Récits de Naissance textes de Roland Fichet, Philippe Minyana, Michel Azama, Sylvie Chenus, Jean-Marie Piemme, Marlène Streeruwitz au festival d'Avignon
1993 : Murders de Philippe Minyana
1994 : Le Renard du Nord de Noëlle Renaude
1994 : J'étais dans ma maison et j'attendais que la pluie vienne de Jean-Luc Lagarce
1994 : Kalantiaw de René Villanueva à Manille (Philippines)
1995 : Sa maison d'été de Jane Bowles au Théâtre National de la Colline
1995 : Drames Brefs 1 de Philippe Minyana au Théâtre Daniel Sorano à Toulouse
1996 : Domaine Public un spectacle sur la mémoire du théâtre crée avec Christiane Cohendy et Daniel Jeanneteau pour le cinquantenaire du Festival d'Avignon
1996 : Oncle Vania de Tchekhov et Pièces futuristes Russes, textes de Vvedenski et Zdanevitch.
1997 : Enkidu de Youssef Fadel à Rabat au Maroc
1998 : Not to be or to be, d'après Hamlet de Shakespeare (jeune public)
1998 : Hamlet de Shakespeare
1998 : Samedi, dimanche et lundi, d'Eduardo de Filippo
1998 : Quand l'écho nous parvient, on y répond d'Alexandre Soukhovo Kobyline
1999 : Anne Laure et les fantômes, de Philippe Minyana au Théâtre Gérard Philippe
1999 : Fiction d'hiver de Noëlle Renaude
1999 : Grand et petit de Botho Strauss
2000 : Du matin à minuit de Georg Kaiser au Théâtre National de la colline
2001 : Les Apparences sont trompeuses de Thomas Bernhard
2001 : Pièce, de Philippe Minyana
2002 : Les travaux et les jours de Michel Vinaver, Théâtre Dijon Bourgogne puis en 2004 au Théâtre de l'est parisien
2002 : Le Mariage, l'affaire et la mort d'Alexandre Soukhovo Kobyline
2003 : ], de Alfred Jarry au Hans Otto Theater de Potsdam avec les comédiens du Théâtre
2003 : Algérie 54-62 de Jean Magnan au Théâtre de Dijon Bourgogne et au Théâtre National de la Colline
2003 : Dynamo d'Eugene O'Neill au Théâtre de Dijon Bourgogne et au Théâtre national de la Colline
2004 : Werther, opéra de Jules Massenet à l'opéra de Dijon et de Massy
2004 : Le chemin de Damas d'August Strindberg aux Théâtres Nationaux de la Colline et de Strasbourg
2005 : La jalousie du barbouillé de Molière et Fictions d'hiver de Noëlle Renaude
2005 : 9/11 de Michel Vinaver au Red Cat de Los Angeles puis en 2006 au Théâtre de la Colline, de Dijon et des 13 vents
2005 : Hippolyte de Robert Garnier au Théâtre de Dijon Bourgogne
2006 : La maison des morts, de Philippe Minyana à la Comédie Française
2006 : Ça va, de Philippe Minyana
2006 : Sainte Jeanne des abattoirs de Bertold Brecht au Théâtre de Dijon Bourgogne
2007 : Hippolyte de Robert Garnier au Festival d'Avignon reprise en 2008 au Festival d'Almada (Portugal)
2009 : Le récit de la servante Zerline d'Hermann Broch au festival d'Almada (Portugal)
2010 : Vitez par la voix, reprise des mises en scène d'Antoine Vitez : Electre, Catherine et la Célestine

Depuis 1993, Robert Cantarella exerce également une activité régulière de formation
Professionnels :
o École Régionale d'acteurs de Cannes (1993/2010)
o École Ernst Busch à Berlin (B.A.T) pour les metteurs en scène. Travaux à partir de textes contemporains français : Lagarce, Minyana, Renaude et Vinaver (1997/2000).
o École de comédiens de Saint-Étienne (1994/1996)
o Stages de formation pour les jeunes metteurs en scène à l'ISTS d'Avignon et à Marseille (1995-1996- 1998)
o En octobre 1999, École Européenne pour jeunes metteurs en scène de théâtre, direction de l'Atelier Federico Garcia Lorca: Noces de sang
o École Nationale du Maroc à Rabat, l'I.S.A.D.A.C. (1994/1995)
o Californian Institute for the arts à Los Angeles (CalArts) (2005 à aujourd'hui)
Amateurs :
o L'école ouverte à Dijon (2000/2006) pour notamment un travail sur le conte d'hiver de Shakespeare
o L'atelier clandestin au CENTQUATRE à Paris (2009/2010) avec lequel il monte un travail de recherche sur La Tempête de Shakespeare.

2005/2009 : Aura compris, textes et interventions autour de la mémoire (Dijon, festival d'Avignon, Actoral Paris et Marseille)
2008/2012 : Deleuze à haute voix, reprise de cours de Gilles Deleuze
2008 : On n'est pas là pour disparaître, de et avec Olivia Rosenthal, festival d'Avignon, Actoral et rencontres de Manosque
2009/2010 : Classiques par temps de crises, reprises de mise en scène célèbres
2010 : La poétesse, de et avec Liliane Giraudon, Centre Pompidou, Act'Oral à Montevideo (Marseille), Festival Ritournelle à Bordeaux
La transmission passe aussi pour lui, par l'écrit et la théorie. Il est ainsi à l'origine de nombreux ouvrages et articles sur le théâtre. Il écrit et édite avec Jean-Pierre Han un manifeste Pour une formation à la mise en scène (Ed. Entre/vues, 1997). En 1999, toujours avec Jean-Pierre Han, il lance la revue Frictions ; en 2002, la revue Spectres (Edition /TDB/Pôle National Ressources) et avec le groupe Sans cible et le théâtre de la Colline, L'Assemblée théâtrale et La Représentation puis en 2006 Ce sont des humains qu'il nous faut aux éditions Théâtrales et en 2009 la CENTQUATREVUE aux éditions Lignes. En 2004 il publie son premier roman : Le chalet, éditions Léo Scheer Il participe aux revues : Vertigo, Actions poétiques, Lignes, Fusée, Communication...
Derniers articles parus: sur Jérôme Bel dans la revue Vertigo (septembre 2010)Le dictionnaire critique du "Sarkozysme" Revue Lignes (octobre 2010)
Passionné par la littérature et le cinéma, il réalise un film documentaire produit par France 3 Carrosserie en 2004, La Route, séquence de la pièce Ça va de Philippe Minyana en 2006 et Chantiers en 2009 édité en DVD aux éditions Montparnasse.


  • Portail du théâtre
  • Portail du cinéma français

Filmographie de Robert Cantarella

  • 1
    Garçon chiffon
    Taux de satisfaction de la communauté
    44%
    un film de Nicolas Maury
    Jérémie, un jaloux maladif tiraillé entre ses déboires sentimentaux, professionnels et familiaux est au bord de la rupture. Il décide de quitter Paris et se rend sur sa terre d’ori...
    1h48
    Ma note :
  • 2
    Le Voile brûlé
    un film de Viviane Candas
    L’histoire se déroule à la périphérie d’une grande ville qui peut-être Istanbul, Francfort, Paris ou Alger, dans une cité peuplée de gens déracinés. Un frère et une sœur d’une ving...
    1h30
    Ma note :
  • 3
    Dix-sept fois Cécile Cassard
    Taux de satisfaction de la communauté
    24%
    un film de Christophe Honoré
    Le film met en scène 17 moments de la vie d'une femme qui en font le portrait.
    1h45
    Ma note :
  • 4
    La vie est un roman
    Taux de satisfaction de la communauté
    51%
    un film de Alain Resnais
    1914 : le comte Forbek entreprend l'édification d'un château, théâtre d'expériences visant à assurer le bonheur de ses semblables.
    1h50
    Ma note :

Avis sur les films de Robert Cantarella

Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -