Shaquille O'Neal

Acteur
Né à Newark le 6 mars 1972
Connu pour...

Biographie de Shaquille O'Neal

Abandonné par son père emprisonné, Shaquille O'Neal a été élevé par un militaire américain qui a de nombreuses fois déménagé pour des obligations professionnelles.
À 12 ans, alors qu'il mesure déjà 1,98 m, sur la base américaine de Wildflecken où travaille son père adoptif, il rencontre Dale Brown, l'entraîneur de l'équipe de basket-ball de l'université d'État de Louisiane (Louisiana State University). Brown, impressionné par le gabarit d'O'Neal obtient l'accord du père de Shaquille pour que ce dernier joue au niveau universitaire aux LSU Tigers.
La carrière universitaire d'O'Neal (entre 1989 et 1992) est très suivie par les médias mais les LSU Tigers sont rapidement éliminés aux tournois NCAA. O'Neal est élu deux fois All-American, deux fois meilleur joueur de l'année de la Southeastern Conference, et obtient le Adolph Rupp Trophy en 1991. O'Neal enregistre le record du nombre de contres dans une rencontre NCAA : 17, contre Ole Miss le 3 décembre 1990.
Après sa carrière universitaire à LSU, O'Neal est sélectionné comme premier choix de la draft 1992 par le Magic d'Orlando. À vingt ans quand il intègre les rangs de la formation floridienne, il mesure 2,16 m pour 136 kg; l'équipe floridienne sort d'une saison désastreuse et il commence dès ses premiers matchs à dominer de son poids les parquets NBA. Il est vite le meilleur marqueur et rebondeur d'Orlando. À la mi-saison, il dispute son premier NBA All-Star Game en tant que titulaire, alors qu'il n'est que rookie. À la fin de la saison, O'Neal est élu NBA Rookie of the Year. Entre 1993 et 1995 sa moyenne de points passe de 23,4 à 29,3. Durant cette saison, O'Neal casse deux paniers de basket, le premier face à Phoenix où tout le panier est remplacé, et le second face aux Nets du New Jersey où il décroche le panneau ainsi que l'écran des 24 secondes. O'Neal brise un autre panier durant un entrainement. Depuis, la NBA a fortement renforcé les panneaux.
Durant sa deuxième saison, Shaquille O'Neal réalise un triple-double face à New Jersey avec 24 points, 28 rebonds (record personnel) et 15 contres (record personnel).
Avec Anfernee Hardaway et Shaq, le Magic atteint les finales NBA en 1995 où les Houston Rockets du pivot Hakeem Olajuwon et de Robert Horry battent le Magic 4-0. Orlando ne parvient pas à retrouver les Finales l'année suivante, battu par les Bulls de Chicago de Michael Jordan, revenu à la compétition.
En 1996, O'Neal quitte la Floride pour les Los Angeles Lakers, où il joue aux côtés de Nick Van Exel, Eddie Jones, Cedric Ceballos ou encore le rookie Kobe Bryant. L'équipe est alors entrainée par Del Harris.
L'arrivée de Phil Jackson au poste d'entraîneur est bénéfique pour O'Neal. Lors de la saison 1999-2000, O'Neal marque en moyenne 29,7 points par match, la meilleure moyenne de toute sa carrière, et devient le meilleur marqueur de la saison, devançant Allen Iverson. Il bat son record de points en marquant 61 points contre les Clippers de Los Angeles (durant cette rencontre, il prend aussi 20 rebonds, aucun pivot depuis Wilt Chamberlain n'avait réussi à marquer au moins 60 points et prendre au moins 20 rebonds). Il est élu co-MVP du All-Star Game avec Tim Duncan et MVP de la saison régulière. Après des playoffs difficiles, où les Lakers gagnent au 7e match contre les Portland Trail Blazers, ils rencontrent en finale les Indiana Pacers de Reggie Miller. Les Lakers remportent la série 4-2 et O'Neal, qui a marqué 30,7 points de moyenne durant tous les playoffs, est élu MVP des finales. En remportant les 3 trophées de MVP (saison régulière, All-Star Game et finales), Shaq rejoint Willis Reed et Michael Jordan comme les seuls joueurs à avoir réussi cette performance en une saison.
Formant toujours avec Kobe Bryant l'un des meilleurs duos de la NBA, les Lakers remportent deux autres titres face aux Philadelphia 76ers en 2001 et aux New Jersey Nets en 2002. O'Neal est élu MVP de ces 2 finales, et les Lakers réalisent un Three-Peat (gagner 3 titres de suite). O'Neal est considéré comme totalement inarrêtable lors de cette période, ce qui lui vaut sont surnom de Most Dominant Ever (le plus dominant de tous les temps).
Les Lakers partent favoris en 2003 pour réaliser le Four-Peat, c'est-à-dire gagner le titre 4 fois de suite. O'Neal ne joue que 67 matchs lors de cette saison suite à des blessures. En playoffs, les Lakers sont battus par les San Antonio Spurs de Tim Duncan, et David Robinson.
Mais en 2003-2004, les Lakers embauchent Karl Malone et Gary Payton. Les journalistes surnomment l'équipe les 4 Fantastiques. L'équipe étant composé de 4 futurs Hall of Famers (Shaquille O'Neal, Kobe Bryant, Karl Malone et Gary Payton). O'Neal manque encore quelques matchs pour blessure et ne marque que 21,5 points de moyenne durant la saison. La blessure de Karl Malone et les absences fréquentes de Kobe Bryant pour cause de procès (accusé d'avoir violé une hôtesse dans un hôtel) empêchent les Lakers de travailler leur jeu collectif et d'apprendre à se connaître. Les relations entre O'Neal et Bryant se dégradent fortement. O'Neal remporte le titre de MVP du All-Star Game 2004. Les Lakers parviennent en finale NBA mais sont battus par les Detroit Pistons 4-1.
Après le départ de Payton et la retraite de Karl Malone, O'Neal décide de quitter les Lakers où sa relation avec Bryant se détériore.
À l'été 2004, O'Neal est transféré au Miami Heat en échange de trois joueurs : Brian Grant, Lamar Odom et Caron Butler.
Avec l'apport de O'Neal et l'éclosion du joueur de seconde année Dwyane Wade, le Heat remporte 17 victoires de plus que la saison passée pour finir meilleure équipe de la Conférence Est, tandis que les Lakers s'effondrent et manquent les playoffs avec 22 victoires en moins par rapport à la saison précédente. Shaq est d'ailleurs tout près d'être élu MVP, mais il se fait devancer par Steve Nash par la plus petite différence de voix dans l'histoire des votes pour le MVP. Le Heat se fait éliminer en playoffs par les Pistons en finale de conférence.
Durant la saison 2006, O'Neal réalise le deuxième triple-double de sa carrière avec 15 points, 11 rebonds et 10 passes décisives (record personnel). O'Neal finit la saison en tête du classement du meilleur pourcentage aux tirs, il rejoint donc Wilt Chamberlain comme joueur ayant fini en tête de ce classement 9 fois.
Lors des playoffs 2006, le Heat bat d'abord les Nets du New Jersey puis les Detroit Pistons avant de l'emporter face aux Dallas Mavericks lors de la finale 2006.
Durant la saison 2006-2007, Miami s'effondre : Shaquille O'Neal ne joue que 40 matchs lors de la saison régulière. Lors des premiers matchs de la saison, il ne marque que 14 points de moyenne puis se blesse. Miami s'écroule, malgré les bonnes performances de Wade. À son retour, Shaq marque 19 points de moyenne, mais Wade se blesse. Il finit la saison à 17,3 points de moyenne, soit le plus petit total de sa carrière et Miami se fait battre au premier tour 4-0 par les Chicago Bulls.
Durant l'été 2007, Shaquille O'Neal s'entraine sérieusement et apparait en bonne forme en pré-saison, Miami recrute Ricky Davis pour aider Wade et O'Neal en attaque mais les résultats du Heat ne s'améliorent pas.
Le 26 février 2007, lors d'un match contre les New York Knicks, il devient le quatorzième joueur de l'histoire de la NBA à dépasser la barre symbolique des 25 000 points inscrits en carrière.
Le Miami Heat est dans les profondeurs du classement de la conférence Est, avec à peine 9 victoires, de plus O'Neal souffre régulièrement de blessures notamment au genou. Les relations avec son entraîneur Pat Riley se détériorent, en quittant Miami, Shaq déclare après une interview à propos de Dwight Howard qui lui a, selon les journalistes, volé le surnom de Superman : « Tout le monde peut gagner le Slam Dunk Contest. Le vrai Superman est mort, Pat Riley l'a assassiné ! »
Le 6 février 2008 Shaquille est envoyé aux Phoenix Suns dans un échange contre Shawn Marion et Marcus Banks. Début mars 2008 après une victoire contre les Spurs de San Antonio il devient le troisième joueur après Kareem Abdul-Jabbar et Hakeem Olajuwon à marquer 26 000 points, prendre 11 500 rebonds et effectuer 2 500 contres lors de sa carrière.
Après son arrivée aux Suns, O'Neal perd du poids. Il marque moins qu'à Miami, mais prend plus de rebonds, fait moins de fautes, tire mieux et fait plus de passes.
Les Suns finissent 6e en saison régulière et sont battus au premier tour des play-offs par les San Antonio Spurs 4-1. Lors de la série, O'Neal marque 15,2 points par rencontre et prend 9,2 rebonds et effectue 2,6 contres.
Malgré cette élimination précoce, le general manager des Suns, Steve Kerr déclare que le transfert d'O'Neal est un succès.
O'Neal déclare le 12 septembre 2008 qu'il prendra sa retraite en 2010.
Le 26 décembre 2008, O'Neal devient le deuxième joueur de l'histoire de la NBA à manquer 5 000 lancers francs dans sa carrière avec Wilt Chamberlain.
Le 29 janvier 2009, face aux San Antonio Spurs, il devient le 7e meilleur marqueur de l'histoire de la NBA en marquant 13 points. Il porte alors son total de points en carrière à 26 954 et prend la 7e place à son ancien rival Hakeem Olajuwon. Le joueur le devançant maintenant à ce classement est Elvin Hayes (27 313). Le 6 février 2009, il franchit la barre des 27 000 points lors de la victoire de Phoenix contre les Golden State Warriors (115-105) en marquant 12 points.
Le 15 février 2009, O'Neal participe à son 15eAll-Star Game, soit le 2e meilleur total derrière Kareem Abdul-Jabbar (19). Durant ce All-Star Game, il marque 17 points en 11 minutes et surtout, il assure le spectacle (au moment de la présentation des joueurs, O'Neal danse avec les JabbaWockeeZ) et finit co-MVP avec Kobe Bryant qui a marqué 27 points.
Peu de temps après le All-Star Game, O'Neal enchaîne deux matchs à plus de 30 points, ce qui ne lui était pas arrivé depuis 5 ans. Il marque 45 points contre les Toronto Raptors puis 33 points contre les Los Angeles Lakers. Seuls 3 joueurs ont marqué plus de 30 points dans 2 matchs consécutifs à plus de 37 ans (les deux autres sont Michael Jordan et Karl Malone).
Le 11 mars 2009, O'Neal devient le 6e meilleur marqueur de l'histoire de la NBA en dépassant Elvin Hayes lors d'une défaite face aux Dallas Mavs
Le 21 mars 2009, O'Neal devient le 5e meilleur marqueur de l'histoire de la NBA en dépassant Moses Malone lors d'une large victoire contre les Washington Wizards. Il est peu probable qu'O'Neal puisse rattraper Wilt Chamberlain, le 4e meilleur marqueur, qui a plus de 4 000 points d'avance. O'Neal pense qu'il aurait pu faire mieux : « Mathématiquement, j'ai manqué l'équivalent de trois saisons et aussi quelque 5 000 lancers francs. Si j'avais été dans le coup, je serais probablement n°2 ou n°3 à l'heure actuelle. Cela montre que j'ai été constant dans mes performances. Le prochain gars devant moi est mon père illégitime, Wilt Chamberlain. Comme dans "Star Wars", j'espère pouvoir l'attraper. »
À la fin de la saison 2008-2009, O'Neal finit en tête de la ligue en pourcentage de réussite au tir avec 60,9%. Il bat ainsi le record du nombre du saisons terminées en tête de ce classement avec 10, auparavant il était à égalité avec Wilt Chamberlain qui avait terminé 9 saisons en tête du classement des tireurs.
Il est aussi élu dans la All-NBA Third Team de la saison 2008-2009. C'est la 4e fois qu'il est élu dans la 3e équipe type et la 14e fois (2e plus grand nombre de sélections en NBA All-Team avec Karl Malone) qu'il est élu dans une des 3 équipes type d'une saison NBA.
Au début de la saison saison 2009-2010, il rejoint les Cavaliers de Cleveland en échange de Ben Wallace et de Sasha Pavlovic. Il y est associé à LeBron James.
Au début de cette saison, O'Neal est d'abord critiqué pour ses performances statistiques en chute libre, son temps de jeu a fortement diminué et les Cavaliers sont assez irréguliers. Mais à partir de la mi-décembre, les Cavaliers commencent à réellement dominer et l'association d'O'Neal et de James porte ses fruits. O'Neal marque moins, mais gêne énormément les pivots adverses qui font de mauvaises performances quand ils jouent contre lui (Dwight Howard, Pau Gasol, Andrew Bynum,...).
En décembre, Shaquille O'Neal est élu 4e meilleur joueur des Los Angeles Lakers au cours des 50 dernières années.
Le 19 janvier face aux Toronto Raptors, il devient le 5e joueur de l'histoire à passer les 28 000 points en carrière. Après avoir atteint ce cap, il déclare : « Je suis heureux d'être en numéro 5 quand je vois les noms devant et derrière moi. Cela ne me donne pas le vertige pour autant, et puis je me dis que je devrais déjà être à au moins 30 000. Des lancers j'en ai raté combien ? Environ dans les 5 000 ! Si j'en avais mis ne serait-ce que la moitié, j'aurais passé ce seuil bien plus tôt et serait déjà au-delà des 30 000.» Après ce match, LeBron James déclare que « Quand Shaq protège le panier, l'adversaire n'a aucun double-pas possible. Il est comme ça, il s'en moque d'envoyer des gars au tapis » et Chris Bosh ajoute « C'est un des pivots les plus puissants de la ligue, vous savez que s'il vous touche vous allez à terre.»
Après le second match gagné de la saison par les Cavaliers face au Orlando Magic, O'Neal déclare « Quand je suis arrivé en NBA, il y avait Pat Ewing et Hakeem Olajuwon, et je n'ai jamais doublé qui que ce soit. Aujourd'hui, vous me demandez qui est le vrai Superman. Ne me comparez à personne. Je préfère que mon nom ne soit pas mentionné. Je me sens insulté. C'est fou comme vous oubliez vite les titres... », cette déclaration étant dirigée contre Dwight Howard, souvent désigné comme son successeur et qui s'est attribué le surnom de Superman avec son dunk au Slam Dunk Contest.
Le 21 février face au Orlando Magic, il devient le quatrième joueur à franchir le seuil des 20 000 points, 10 000 rebonds, 2 000 contres et 3 000 passes en carrière. Les trois autres joueurs sont Hakeem Olajuwon, Kareem Abdul-Jabbar et Tim Duncan.
Le 25 février, face aux Boston Celtics, il subit un contre de Glen Davis entrainant une entorse de son pouce droit. Cette blessure nécessite une opération chirurgicale et le pivot des Cavs est privé des parquets pour une période de six à huit semaines, remettant fortement en cause sa participation au premier tour des playoffs NBA 2010. Il est finalement de retour au premier tour face aux Bulls de Chicago.
Après avoir éliminé les Bulls en 5 manches, les Cavs affrontent les Celtics de Boston. Malgré de bonnes performances du Shaq, les Cavaliers s'inclinent en 6 matchs face au collectif de Boston. Shaquille O'Neal se dit prêt à jouer en NBA jusqu'en 2011 : « Bien sûr que je veux encore jouer. J'ai manqué 360 matches dans ma carrière à cause des blessures. Selon mes calculs, ça veut dire que j'ai manqué 3,7 années. Je peux donc encore jouer jusqu'à 41 ans. Je suis en NBA depuis 17 ans, j'ai manqué beaucoup de match, mais j'ai le sentiment que je peux encore jouer.»
Après le départ de James de l'Ohio, O'Neal signe pour le minimum dévolu aux vétérans (1,4 millions de dollars) aux Boston Celtics où, avec Jermaine O'Neal, il devra compenser la probable retraite de Rasheed Wallace et la blessure de Kendrick Perkins pour aider Kevin Garnett, Paul Pierce et Ray Allen à décrocher un second titre, et pour lui, d'en décrocher un 5ème.
Il portera le numéro 36 pour la première fois de sa carrière, le 32 (en hommage à Kevin McHale), le 33 (Larry Bird) et le 35 (Reggie Lewis) étant retirés. Le numéro 34, qu'il portait aux Lakers, est déjà utilisé par Paul Pierce.
En 1992, il est pressenti pour faire partie de la légendaire Dream Team, mais Christian Laettner lui est préféré.
Il participe au Championnat du monde de basket-ball masculin 1994 que l'équipe des États-Unis, surnomée la "Dream Team 2" remporte facilement. O'Neal est élu meilleur joueur du tournoi.
En 1996, il participe à ses seuls Jeux olympiques à Atlanta. L'équipe, surnommée la "Dream Team 3" gagne la médaille d'or en battant leurs adversaires avec un écart moyen de 32 points. Shaquille O'Neal est discret durant cette campagne, ne marquant que 9,6 points par match.
Sollicité en 2002 pour les championnats du monde, il ne veux pas venir car il veut que ce soit Phil Jackson (son entraîneur aux Lakers) qui entraîne l'équipe des États-Unis.
  • Points : 61 contre les Los Angeles Clippers le 06/03/2000
  • Tirs réussis : 24 contre les Los Angeles Clippers le 06/03/2000
  • Tirs tentés : 40 contre les Washington Bullets le 22/02/1996
  • Rebonds : 28 contre les New Jersey Nets le 20/11/1993
  • Rebonds offensifs : 14 (3 fois)
  • Rebonds défensifs : 25 contre les Milwaukee Bucks le 21/03/2004
  • Contres : 15 contre les New Jersey Nets le 20/11/1993
  • Passes décisives : 10 contre les Toronto Raptors le 11/04/2006
  • Interceptions : 5 (3 fois)
  • Minutes jouées : 55 contre les Utah Jazz le 24/01/2000

Filmographie de Shaquille O'Neal

  • 1
    Hubie Halloween
    Taux de satisfaction de la communauté
    08%
    un film de Steven Brill
    Hubie n'est pas très populaire à Salem, dans le Massachusetts, mais cela n'empêchera pas cet homme au bon cœur mais facilement effrayant de garder sa ville en sécurité à Halloween.
    1h42
    Ma note :
  • 2
    What men want
    (2019)
    un film de Adam Shankman
    Une femme agent sportif, rejetée par ses collègues masculins, décide de tout faire, maintenant qu'elle peut lire dans l'esprit des hommes, pour embaucher la prochaine superstar du ...
    1h57
    Ma note :
  • 3
    Show dogs
    (2018)
    un film de Raja Gosnell
    Max est un rottweiler macho et solitaire, formé comme chien policier. Il est contraint d'accepter une mission d'infiltration dans un prestigieux show canin avec un partenaire humai...
    1h32
    Ma note :
  • 4
    Uncle Drew
    (2018)
    un film de Charles Stone III
    Après avoir perdu son équipe de basketball au profit de son rival Mookie, Dax réussit à convaincre l'ancien joueur légendaire Uncle Drew de participer à un tournoi de rue au parc R...
    1h43
    Ma note :
  • 5
    Famille recomposée
    Taux de satisfaction de la communauté
    18%
    un film de Frank Coraci
    Après un rencart désastreux, Lauren et Jim son tombés d'accord sur une seule chose: ils ne veulent plus jamais se revoir. Mais voilà, le hasard s'en mêle, ils se retrouvent en fami...
    1h57
    Ma note :
  • 6
    La Grande Aventure Lego
    Taux de satisfaction de la communauté
    80%
    un film de Phil Lord, Chris Miller...
    Emmet travaille en tant qu'ouvrier sur un chantier. Un jour, il fait une chute qui le conduit dans un sas pour un monde parallèle. Depuis quelque temps, Lord Business sème la terre...
    1h41
    Ma note :
  • 7
    Copains pour toujours 2
    Taux de satisfaction de la communauté
    12%
    un film de Dennis Dugan
    Espérant offrir une vie plus équilibrée à sa famille, Lenny quitte l’hystérie de Hollywood et revient s’installer dans la petite ville où il a grandi. Pourtant, entre ses anciens a...
    1h41
    Ma note :
  • 8
    Les Schtroumpfs 2
    Taux de satisfaction de la communauté
    06%
    un film de Raja Gosnell
    Cherchant désespérément à s’emparer de la puissance de l’essence magique des Schtroumpfs, Gargamel a inventé les Canailles, de minuscules créatures. Mais pour que leur transformati...
    1h47
    Ma note :
  • 9
    Thunderstruck
    (2012)
    un film de John Whitesell
    Brian, vraiment peu doué pour le basket, est porté sur la magie. C'est grâce à elle qu'il obtient tous les talents de son idole sportive, Kevin Durant. Brian devient bientôt l'idol...
    1h34
    Ma note :
  • 10
    C'était à Rome
    Taux de satisfaction de la communauté
    10%
    un film de Mark Steven Johnson
    Une agent immobilier mène une vie professionnelle réussie mais a du mal à vivre une relation amoureuse durable. Lorsque sa jeune sœur part se marier à Rome sur un coup de tête, ell...
    1h31
    Ma note :

Avis sur les films de Shaquille O'Neal

Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -