Sid Vicious

Acteur
Né à Lewisham, London, England United Kingdom le 10 mai 1957, mort le 2 février 1979
Connu pour...

Biographie de Sid Vicious

John Simon Ritchie naît à Londres le 10 mai 1957. Ses parents, John Ritchie et Ann Randall, se séparent juste après sa naissance. Sa mère s'occupe seule de son fils. Elle quitte Londres pour se réfugier à Ibiza chez des amis, où elle gagne tant bien que mal sa vie en vendant du cannabis. De retour à Londres en 1965 alors que John a huit ans, Ann abandonne son fils à la rue.
Adolescent, et après une enfance nomade, le caractère de John se révèle violent et imprévisible. Il écoute David Bowie et T. Rex avant de devenir fan des Ramones. Il fréquente également un gang, The Johns, dont John Lydon fait aussi partie.
C'est à cette époque qu'il emménage dans un taudis avec Johnny Rotten qui le surnommera Sid Vicious. Ce nom vient du hamster de Johnny, surnommé Sid. Le mot Vicious, venant de la chanson de Lou Reed, caractérise le comportement parfois violent du jeune adolescent. Johnny Rotten devient alors le chanteur des Sex Pistols en passant une audition à côté du jukebox du magasin de Malcolm McLaren et Vivienne Westwood au 430, King's Road. Le groupe ne rencontrant pas le succès par ses innovations multiples en matière de provocation se sépare du bassiste Glen Matlock (« soi-disant qu'il écoutait trop les Beatles »). Rotten pense alors à Sid pour le remplacer ; Sid avait déjà joué occasionnellement comme batteur. Par contre, le jeune adulte n'a jamais joué de basse et commence donc son apprentissage de l'instrument à partir de mars 1977.
À la suite de ce changement, l'image chaotique et dépravée de Sid profite immédiatement au groupe qui se trouve un public fédéré sous la bannière du punk. Sid fait de la provocation une règle de base ; on l'a ainsi vu revêtir un T-shirt décoré d'une Svastika ou croix gammée en référence au No Future d'une génération qui n'a rien à perdre. On attribue à Sid l'invention du pogo ; cette « danse » est adoptée depuis par le public dans les concerts de rock. À l'époque où Sid Vicious n'était qu'un fan des Sex Pistols, il se mit à sauter lors d'un concert car il ne voyait pas la scène... Il fut imité par d'autres qui y virent un signe de ralliement. Les concerts des Sex Pistols sont alors ponctués d'accès de violence qui sont avec la drogue omniprésents dans l'esprit du groupe. Lors d'une visite chez une amie de Johnny Rotten, Sid rencontre Nancy Spungen, une jeune toxicomane américaine venue spécialement afin de rencontrer les Sex Pistols et avec qui il aura une liaison. Selon Johnny Rotten, Sid et lui-même étaient affalés sur le sol avec Nancy, celle-ci aurait commencé à se coller à Johnny qui l'aurait repoussée, elle se serait ensuite tournée vers Sid comme deuxième choix. L'image de Sid représente alors la violence et la drogue. Après une tournée américaine scandaleuse, le groupe se sépare, Sid poursuit néanmoins sa carrière.
La carrière solo de Sid Vicious ne connaît pas un grand succès, cependant des titres comme sa reprise de My Way sont diffusés, et il participe au film et à l'enregistrement de The Great Rock 'n' Roll Swindle. Son album solo Sid Sings a été réédité. Ces albums sont composés de peu de nouveautés et de beaucoup d'extraits de concerts.
Le dernier tournant de la vie de Sid se produit le 12 octobre 1978. Le corps de Nancy est retrouvé poignardé dans leur chambre du Chelsea Hotel. Sid est mis en prison. Il est relâché contre paiement d'une caution de 50 000 dollars, payée par Malcolm McLaren. L'enquête aboutit finalement à une histoire de règlement de comptes entre dealers, bien que la vérité sur le meurtre de Spungen reste encore aujourd'hui un mystère.
En attente de son procès, Sid retourne à New York où il poursuit sa toxicomanie jusqu'à l'overdose. Le 2 février 1979, il est retrouvé mort dans son hôtel du Greenwich Village. Sa mort reste également inexpliquée. L'overdose était peut-être de nature suicidaire, il avait révélé quelques mois plus tôt qu'il comptait rejoindre Nancy. Mais dans une interview de sa mère, Ann Randal, donnée quelques mois avant la mort de celle-ci, elle aurait avoué lui avoir volontairement administré une dose mortelle d'héroïne.
Le corps de Sid Vicious fut incinéré et officiellement, ses cendres dispersées sur la tombe de Nancy Spüngen. Mais, selon le Guardian, les cendres furent envoyées à Londres et auraient été éparpillées accidentellement dans l'aéroport d'Heathrow. Malcolm McLaren, prétend pour sa part avoir lui-même remis les cendres à la mère de Sid Vicious. Cette dernière, éméchée, les aurait alors fait tomber sur le sol du bar dans lequel ils s'étaient retrouvés. Les cendres auraient donc fini emportées par une serpillière et un seau d'eau.

Filmographie de Sid Vicious

Avis sur les films de Sid Vicious

Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -