Cinémas : réouverture des salles confirmée pour le 19 mai 2021

29 avril 2021
Cinémas : réouverture des salles confirmée pour le 19 mai 2021

Depuis six mois déjà, les salles obscures sont vides, mais l’espoir renaît et c’est officiel : les cinémas (mais aussi les musées, théâtres et salles de spectacles) devraient rouvrir dès le 19 mai prochain, suivant le plan de déconfinement progressif annoncé par le chef de l’Etat dans une interview accordée au Parisien (ainsi qu'aux titres de la presse quotidienne régionale). Ces informations corroborent donc l'hypothèse d'une ouverture simultanée de tous les lieux de culture, et non par étape comme envisagé parfois. Ne crions toutefois pas victoire : selon l’évolution du contexte sanitaire, ces mesures sont susceptibles d’être à nouveau reportées. Par ailleurs, l’imposition d’une jauge progressive n'est pour le moment pas confirmée par le Président lui-même mais a été évoquée par certaines sources proches (35% d’abord, puis 65% trois semaines après et enfin 100% courant juillet) : les spectateurs risquent de se bousculer au portillon... D’autre part enfin, l’heure du couvre-feu sera une première fois repoussée à 21h puis 23h à partir du 9 juin : l’occasion pour ceux qui travaillent de profiter d’une séance aux alentours de 20h, avant l’été. Reste un épineux problème : comment défaire le nœud de films prêts à sortir après plus d’un semestre d’embouteillage ? Radu Mihaileanu, vice-président de l’ARP, apporte quelques éléments de réponse. En ce qui concerne “le menu de réouverture” - d’après les quelques bruits de couloirs - la carte sera principalement française : Adieu les cons d’Albert Dupontel ainsi qu’ADN de Maïwenn devraient bénéficier d’une ressortie ; L’Étreinte de Ludovic Bergery (avec Emmanuelle Béart), pourrait également connaître le chemin des salles dès le 19 mai. Du côté des (presque) certitudes : Mandibules, de Quentin Dupieux, sera également sur les écrans dans trois semaines, (comme l’a posté lui-même le cinéaste sur Twitter) ainsi que Slalom, de Charlène Favier. Délicieux, d’Eric Besnard, Tom & Jerry de Tim Story et Envole-moi de Christophe Barratier sont également au planning (mais susceptible d’être modifié). Notons enfin la ressortie en version restaurée de The Wicker Man (1973) de Robin Hardy. Voilà : en attendant d’avoir plus de certitudes, on vous souhaite un peu en avance (et en croisant les doigts) de belles vraies séances de cinéma. 

 

16 commentaires
  • Juliano
    commentaire modéré @moviesgeek Déjà fait pour moi au Lumière 2020. C'était d'ailleurs une découverte pour ma part. En novembre y avait aussi une ressortie de Soy Cuba qui était programmée, à voir où ça en est...
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • LaKinopitheque
    commentaire modéré @sadoldpunk Chez nous le ciné dépend d'une petite chaîne. Il est tenu par une employée qui venait d'être embauchée quand le cinéma a été racheté, soit juste avant le premier confinement. J'imagine que la personne était sur un CDD et qu'on ne la verra plus. En fait, avec des jauges à 35% je doute même que le proprio s'y retrouve et qu'il préférera laisser fermer pour ne pas à payer d'employer...
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • LaKinopitheque
    commentaire modéré @Juliano ah oui j'avais oublié le couvre-feu jusqu'à fin juin... Je vais sécher mon taf pour aller à la séance de 13h !
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • LaKinopitheque
    commentaire modéré @moviesgeek @Juliano Pas sûr non plus que les exploitants mises sur les reprises vu justement la queue leu leu des nouveautés.
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • Juliano
    commentaire modéré @LaKinopitheque Oui, pas sûr sauf les Cinémathèques. Après j'ai une liste de plus de 50 films, voire même de 100 qui ont été reportés ou annulés depuis le début de la Covid-19. J'espère que certains ne seront pas oubliés parce que j'avais du lourd au programme quand même. Hâte de voir ça. Pour le moment j'ai un Murnau inconnu de programmé le 25 mai. On va attendre un peu que ça se remette en route dans le milieu. J'imagine le casse-tête que c'est pour tout le monde à gérer ce cas de figure, sans parler des mesures sanitaires.
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • moviesgeek
    commentaire modéré @LaKinopitheque c'est ma crainte, mais je fais aussi confiance aux petites salles qui savent souvent faire le plein avec des films de patrimoine
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • orloff
    commentaire modéré Les changements se font rarement brutalement. Au vu des faibles rentrées d'argents en salle, (?) ne vont ils pas utiliser insidieusement la fibre addict, patrimoine culturel en danger etc, en mettant en avant le Rôle "sauveur" des clients euh spectacteurs, pour arriver enfin à augmenter le prix du ticket de cinéma pour certains films. Ca fera polémique, débats, puis certains l'accepteront, puis d'autres, on connait la musique.
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • cinephile54
    commentaire modéré @orloff P'têtre ben que siiiii. De toute manière, aucune logique...Dans ce "merdier"...
    il y a 10 jours Voir la discussion...
  • bloginfo
    commentaire modéré Les salles de cinéma survivront sans doute à la COVID. Mais survivront-t-elles à OCS, Netflix, PrimeVideo, etc ? Les DVD n'ont désormais plus de public dans les cinémas et l'offre de films sur les plates-formes de téléchargement illégales est exsangue. Un nouveau refrain de la destruction créatrice à venir ?
    il y a 8 jours Voir la discussion...
  • sadoldpunk
    commentaire modéré @bloginfo "Les DVD n'ont désormais plus de public dans les cinémas" ?
    il y a 8 jours Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...