Jean-Pierre Bacri : la vie en pente douce (1951-2021)

18 janvier 2021
Jean-Pierre Bacri : la vie en pente douce (1951-2021)

La nouvelle est tombée comme un couperet aujourd’hui : nous apprenons avec une immense tristesse que Jean-Pierre Bacri est mort d'un cancer à 69 ans. Depuis plus de quarante ans, il aura été l’ami bougon et incroyablement talentueux qu'on aurait aimé entendre gueuler encore un peu

Regard aigu, visage buriné par le soleil, verbe ronchonnant et parfois franchement sec, Jean-Pierre Bacri aurait volontiers pu enfiler le costume d’un Clint Eastwood hexagonal (mais de gauche), n’était chez lui quelques atours modestes, presque ronds, franchouillards, qui en faisaient bien davantage l’ami véritable qu’un amoureux de la gâchette. Du reste, c’est bien dans un western qu'il s’est révélé au cinéma (L'Été en pente douce, de Gérard Krawczyk - 1987) ; un western à son image : sans arme, poisseux mais adouci par les flonflons, aride mais tendre, où l’on troque les clefs de l’Alfa contre une vie de bohème dans une campagne pelée. Cette recherche absolue de souveraineté a sans doute caractérisé avec évidence la carrière d’un auteur-acteur qui ne voulait jamais se laisser enfermer dans les commodités. Fuyant ou dépressif (Kennedy et moi, On connaît la chanson), bravache et têtu : ni le comédien ni les personnages qu’il jouait ne s'en laissaient jamais compter. Ne pas se laisser enfermer peut-être, sauf en amitié, à laquelle il semblait vouer une fidélité absolue (Mes meilleurs copains, Un air de famille, Didier, etc.). La fidélité au métier, à la troupe, à son couple aussi : en amour et dans le travail d’abord, puis dans le travail seulement, avec Agnès Jaoui, ils mettront en scène quelques pièces de théâtre - qu’ils adapteront au cinéma (Cuisine et dépendances, Un air de famille) - et scénariseront ensemble six films, notamment deux chefs-d'œuvre d’Alain Resnais, remarquables entrelacs sentimentaux (Smoking/No Smoking, On connaît la chanson), tous rencontrant un très grand accueil populaire et critique. Regard aigu disions-nous plus haut - le coup d'œil plutôt : franc, parfois moqueur, toujours dans le vrai, nous semblait-il. Cet authentique gueulard, dont chacun attendait les éclats avec gourmandise, ne rouspétera plus, laissant le monde dans un silence de mort. 

24 commentaires
  • cinephile54
    commentaire modéré @jenanaipa Merci!, cette disparition si inattendue...et si l'on aime pas Bacri, tant pis...(re)voir ses films ça fait un bien fou...Pourtant, il a parfois des rôles de "Beauf", ds un dernier, vu tt récemment, échange "tordu" avec Wladimir Y, qui, le "remet" en place...Mais c'est un film, un jeu d'acteurs...(propos homophobes...désolants...)
    21 janvier 2021 Voir la discussion...
  • jenanaipa
    commentaire modéré @cinephile54 J'ai revu "Cuisines et dépendances" le soir de sa disparition, c'est une envie naturelle quand un artiste qui nous tient à cœur disparait.
    21 janvier 2021 Voir la discussion...
  • cinephile54
    commentaire modéré @jenanaipa "Cuisines et dépendances", il faudra que je le (re)vois...(reste à le trouver...)Par contre il y en a deux que je ne connais pas qui me donnent envie : "Avant l'aube" et "Parlez-moi de la pluie"...Le couple Bacri/Janoui est à part dans le Cinéma français, et toute la clique, bande de potes...A bientôt pour parler cinéma...encore et toujours...
    21 janvier 2021 Voir la discussion...
  • Metaju
    commentaire modéré @jenanaipa Je pense que @sleeper voulait parler de surnotage, pas du fait qu'on mate ses films. Personnellement, je comprends parfaitement cette envie. J'aime Bacri, même si ça fait une éternité que je ne l'ai pas vu dans un bon film.
    21 janvier 2021 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @Metaju oui voilà, merci ; et je l'ai trouvé bien dans ce film où il joue un représentant en brosse à dents, si je peux te conseiller un film qui ne remonte pas à une éternité
    22 janvier 2021 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré https://www.vodkaste...monsieur-sim/1301617
    22 janvier 2021 Voir la discussion...
  • Metaju
    commentaire modéré @Sleeper Ah merci, j'essaierai de mettre la main dessus.
    22 janvier 2021 Voir la discussion...
  • cinephile54
    commentaire modéré @Sleeper Il me semble qu'il est visionnable, via ma médiathèque, je vais "tenter"...Quand au "surnotage"...De mon côté, en arrivant sur VK, j'avais déjà étoilé les films dans lesquels Bacri jouent, récemment, de les (re)voir m'a permis de faire mes mc..."L'été en pente douce" m'a surprise agréablement (merci la médiathèque en ligne"...Je te le recommande, même si le film est très "beauf" par certains côtés, très machiste, très méprisant à l'égard des femmes...des dialogues "chocs", des situations à l'image de l'année 1987, et de la France Profonde médisante, méchante, etc...Bacri y joue fort bien, Pauline Lafont/Lilas "encaisse" et n'est pas la "putain" méprisée par cette bande de ploucs ou bande de noeuds, comme le dit si bien Fane/Bacri...Jacques Villeret /Moe joue l'idiot, le demeuré, comme jamais aucun autre acteur n'aurait pu le faire...Des dialogues un peu, bcp, salaces, mais truculents...A 47 ans, 1987, ça remonte à loin...Mais lorsqu'on est cinéphile, les années 20/30/40/50/60 etc remontent à bien plus loin...Dans les années 1980, on avait ni peur des mots, ni de choquer en dévoilant les très jolis seins de Lilas...(affaire de goût...) La pauvre Pauline a été retrouvée dans Les Cévennes...à 2h au sud de là où je suis, sans doute tombée sur un cinglé...Bons films...
    22 janvier 2021 Voir la discussion...
  • Sleeper
    commentaire modéré @cinephile54 en fait ça semble s’être un peu équilibré, il suffisait de laisser passer la vague de fans... l'été en pente douce je l'avais déjà vu dans ces années là, ça m'avait moyennement emballé malgré la présence de bacri, villeret, marchand et de la pitchoune lafont partie trop tôt, comme un arrière gout de mauvais mix entre fantasia chez les ploucs et l'été meurtrier
    24 janvier 2021 Voir la discussion...
  • cinephile54
    commentaire modéré @Sleeper Dsl de ne répondre que mtn, Bacri, on n'aime ou pas...Un style d'acteur, à part, Villeret, je trouve que personne, à part, lui, n'aurait pu endosser un tel rôle...P Laffont...Je ne la connaissais pas...Parfois, il est bon, d'alterner, entre films légers (plus légers) et d'autres...Je n'arrive pas à "décompresser", après avoir vu "Polytechnique"...Que j'ai trouvé moins bien noté que "Eléphant", alors qu'il bénéficie d'un N et B exceptionnel...etc...Il aurait été en "couleur", j'aurais arrêté en cours...Dsl mais je ne pourrais pas regarder de tels films, non stop...Et pourtant, je vais lire le bouquin...Tenter de comprendre l'incompréhensible...Ou plutôt...Me pencher sur le "jeune adulte" différemment...Parce que 24/25 ans n'est plus l'âge adolescent...Y-a-t-il une explication?
    28 janvier 2021 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...