"Mank" sur Netflix : David Fincher embarque Gary Oldman sur les traces de “Citizen Kane”

il y a 7 jours
"Mank" sur Netflix : David Fincher embarque Gary Oldman sur les traces de “Citizen Kane”

Le scénario prenait la poussière depuis plus de vingt ans : Netflix s’en est porté acquéreur. Écrit par son propre père, Mank signera le grand retour de David Fincher aux commandes d’un film, après un long passage du côté des séries. Jamais meilleur que lorsqu’il s’empare du biopic ou des histoires vraies, ce portrait d’Herman J. Mankiewicz, l’un des plus célèbres scénaristes de l’âge d’or hollywoodien, s’annonce sous les meilleurs auspices. Pour ne rien gâter, la plume acerbe (et parfois trempée d’alcool) derrière les chefs-d’oeuvre que sont Citizen Kane (1941) ou Le Magicien d’Oz (1939) sera incarnée par l’immense Gary Oldman. On l’ignore souvent, mais Orson Welles avait lourdement insisté pour que le nom de Mank disparaisse du générique, sujet d’une brouille qui affecta le scénariste jusqu’à la fin de sa vie : un rôle sur-mesure pour l’acteur, comme pour la course aux Oscar…

Soucieux de restituer l’ambiance classique du cinéma de l’époque, Fincher tournera le film (dès cet automne) en noir et blanc, une première pour lui. On pense alors à un autre succès de la plateforme : Roma (2018), d’Alfonso Cuarón. Une annonce rassurante pour Netflix dans un moment où l'avenir ne semble plus aussi favorable qu'auparavant : le géant de la SVOD doit en effet faire face à l’arrivée de concurrents qui ne vont pas lui faire de cadeaux (Warner lance HBO Max, lui subtilisant Friends au passage, et il faudra aussi compter avec les futures plateformes de Disney et Apple), et il semble avoir des doutes sur sa stratégie consistant à attirer des grands noms (le patron Ted Sarandos ne voudrait plus de films à gros budgets comme Triple Frontière, pas assez rentable à ses yeux). 

4 commentaires
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...