Y Télérama aime beaucoup
Coup de torchon
(1981)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 81%
Coup de torchon Bande-annonce

Coup de torchon

(1981)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 81%
  • 372 notes
  • 100 veulent le voir

Micro-critique star (marivaudage) :
marivaudage
(à propos de Coup de torchon)
Sa note :
Coup de torchon “ Tavernier s'intéresse moins à la trame narrative qu'à la peinture nihiliste d'un monde colonial pourri par essence. Perturbant et génial. ” — marivaudage 16 décembre 2014
Commenter
  • TaoChess
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Pour ce qu'ils nous apprennent des connards parfaits qu'on est amené à fréquenter dans une vie, les films de Tavernier sont inestimables. ” — TaoChess 6 décembre 2016
    12 commentaires
    • TaoChess
      commentaire modéré Oui, c'est l'expérience totale de la pourriture; on la voit, on la sent, on la pense... Noiret est glaçant en faux naïf. Huppert est assez détestable aussi, tous les personnages sont gratinés. Et puis c'est le film le plus cru et mature que j'ai vu sur la colonisation. Tavernier colle toujours au plus près de la vérité des hommes tout en ayant une profonde compréhension de l'environnement qui les entoure et les condamne souvent. Il a une certaine lucidité, ni vraiment optimiste ou fataliste, qui est pour moi le signe d'un artiste très courageux.
      A propos de Jim Thompson, ça me rappelle qu'il faut absolument que je me fasse Série noire un jour.
      9 décembre 2016 Voir la discussion...
    • TaoChess
      commentaire modéré @Metaju C'est pas trop grave si on connait pas Soupault, il parle surtout de ses amis Breton, Aragon, d'Ernst... :)
      9 décembre 2016 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré @TaoChess Nous verrons ça dans la semaine, je pense.
      9 décembre 2016 Voir la discussion...
  • Gotrek
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Il n'est guère aisé de punir les riches, les puissants, justement parce qu'ils sont riches et puissants. Alors, fatalement, on compense. ” — Gotrek 25 avril 2019
    5 commentaires
    • Metaju
      commentaire modéré C'est pas moi qui ait réalisé les films, hein :) Mais merci, c'est toujours de partager.
      13 mai 2019 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré *toujours un plaisir.
      13 mai 2019 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré Enfin, sauf la pizza. Personne ne touche à ma pizza.
      13 mai 2019 Voir la discussion...
  • marivaudage
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Tavernier s'intéresse moins à la trame narrative qu'à la peinture nihiliste d'un monde colonial pourri par essence. Perturbant et génial. ” — marivaudage 16 décembre 2014
    Commenter
  • Attrianera
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Noir et désenchanté, acerbe, Coup de torchon passe à la moulinette la morale et les colonies... ” — Attrianera 29 novembre 2016
    4 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré J'ai un gros faible pour Jean-Pierre Marielle, je suis partie pour regarder tous ses films.
      29 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré un maximum en tout cas.
      29 novembre 2016 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré @Joe_Shelby Coup de torchon reste un des plus féroces films sur les colonies..et pourtant il ne date pas d'hier.
      29 novembre 2016 Voir la discussion...
  • Nadee_BKK
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Coup de pied impitoyable dans la fourmilière coloniale un film qui sonne comme un coup de semonce à la bien-pensance et au conformisme. ” — Nadee_BKK 18 décembre 2019
    12 commentaires
    • Metaju
      commentaire modéré @Vilaboa Tu te places en "observateur distant et critique", mais je ne sais pas sur quoi repose ton affirmation sur l'anti-colonialisme des années 80, si ce n'est sur un sentiment. Il en va de même pour la liberté d'expression qui serait mise en péril aujourd'hui. Si tu fais référence à une éventuelle loi qui interdirait de filmer des policiers, je suis d'accord. S'il s'agit de ce que l'on appelle le "politiquement corrrect" (associé au terme de bien--pensance), je n'y vois d'abord pas une idéologie et encore moins dominantte, mais j'y vois surtout l'occasion de réflechir à mes propre biais (qui sont plus ou moins ceux de tous, et particulièrement ceux des hommes blancs) et de les déconstruire du mieux que je peux. Je ne m'y sens pas obligé, je me sens conccerné. Bon, après, tu parles peut-être complètement d'autre chose...
      20 juillet 2020 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Metaju Ce n'est pas qu'un "sentiment", il suffit d'intégrer des éléments historiques factuels. Première période (en gros 1ère moitié du XXè siècle) : l'existence des "expositions coloniales", la grande célébration du centenaire de l'Algérie française, la tonalité unanime des films traitant de ce sujet : par exemple "Feu" de J de Baroncelli en 1926, "Le bled" par Jean Renoir en 1929, "Trois de St Cyr" de JP Paulin en 1938, "L'homme du Niger" du même Baroncelli en 1938, "Brazza ou l'épopée du Congo" de Léon Poirier en 1939... Et ce n'est qu'une sélection !
      Le consensus droite/gauche à ce propos étant à ce moment la garantie globale d'une "idéologie dominante" allant en ce sens : la droite est colonialiste au nom de "la puissance française" et la gauche au nom de la vocation à "apporter l'idéal républicain aux colonisés" (que cela nous étonne n'a pas d'importance ici : je décris ce qui se pensait). Durant cette époque les voix discordantes sont marginalisées (critiques de gauche radicale lors de la guerre du Rif, voir Aragon) ou autocensurées (l'écrivain de droite Montherlant retardant la sortie de son roman "la Rose des sables", critique vis-à-vis du colonialisme, au motif qu'il pourrait donner des arguments aux pays ayant des visées sur les territoires dominés par la France).
      Deuxième période (années 50) : l'édifice se lézarde et des nouveaux courants d'opinion s'expriment en contestant les guerres en cours, mais le camp colonial demeure influent tout en étant contraint de se concentrer sur un bastion (l'Algérie) tandis que "l'empire" se défait (Indochine, Afrique noire etc.).
      Troisième période (après 1962) : les partisans de "l'empire", vaincus, se replient sur des positions nostalgiques (par définition impuissantes) défendues par des groupes naturellement vieillissants. L'opinion majoritaire et les élites leur sont devenues indifférentes ou hostiles : la colonisation est définie par un président de la République comme "un crime contre l'humanité" (ce que l'on en pense n'a pas d'importance ici : je décris ce qui s'est dit au plus haut niveau pour marquer le contraste avec la période précédente et le changement d'idéologie dominante). Le cinéma prend bien sûr le même tournant : pour certains films, le conflit algérien n'est plus guère qu'une toile de fond annexe à l'intrigue principale ("La belle vie" de R Enrico ou "Les parapluies de Cherbourg" de J Demy en 1963). Tandis que "Avoir vingt ans dans les Aurès" de R Vautier (1972), "R.A.S" d'Y Boisset (1973), "La question" de Laurent Heynemann en 1977, "Cher frangin" de G Mordillat (1988), "Indochine" de Régis Wargnier (1992), "Nuit noire" d'A Tasma en 2005 prennent le parti des colonisés révoltés ou de leurs soutiens en France ("Liberté la nuit" de P Garrel en 1982). D'autres dénoncent la vie quotidienne dans les colonies ("Coup de torchon" dont nous parlons ici) ou le sort des soldats africains engagés en Europe en 1944 ("Indigènes" de Rachid Bouchareb en 2006). L'attribution de la palme d'or à Cannes en 1975 au film algérien "Chronique des années de braise" de Mohamed Lakhdar-Hamina est le symbole du revirement général. Benjamin Stora a pu parler à juste titre (dans Le Monde du 14/11/2010) d'un "cinéma décolonisé"... En face, le metteur en scène Pierre Schoendoerffer (décédé en 2012) n'offrait plus qu'une vision défensive ("L'honneur d'un capitaine" en 1982) ou romantico-nostalgique ("Le crabe-tambour" en 1977). Ainsi va l'histoire dans ses allers-et-retours... "On ne se baigne jamais dans le même fleuve" disait un Grec il y a bien longtemps. Et le cinéma ne peut que refléter les tendances de son temps...
      22 juillet 2020 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré Il y a une différence gigantesque entre une tendance et une idéologie dominante.
      22 juillet 2020 Voir la discussion...
  • Gnothi_seauton
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Le cynisme, acte de raison bonifié pour (d)énoncer la bestialité civilisatrice. C'est au fond du trou que la lueur devient plus nette. ” — Gnothi_seauton 13 février 2018
    3 commentaires
  • NTosic
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Un bon remède contre le cancer du colon. ” — NTosic 3 juin 2020
    2 commentaires
  • K_Sania
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Aux abords de l'absurde, Tavernier tire à boulets noirs sur les turpitudes d'un monde sans espoir de salut, prêt à crouler sous lui-même. ” — K_Sania 31 mars 2018
    Commenter
  • bredele
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Un film sur le désoeuvrement et le déracinement, campé par une galerie de personnages hauts en couleur. Une comédie Noire. ” — bredele 27 mai 2015
    Commenter
  • Vilaboa
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ L'homme humilié qui ne croit en rien prend sa revanche en une violence inattendue et un cynisme nihiliste. Médiocrité et dureté s'unissent ! ” — Vilaboa 22 juin 2020
    Commenter
  • Lyson
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Nauséabonde mentalité coloniale qui fait déraper et basculer un candide lucide et désabusé en justicier divin. Cynique et éclairé Tavernier ” — Lyson 3 décembre 2018
    1 commentaire
    • Lyson
      commentaire modéré Du grand Noiret servi par l'excellence des seconds rôles : Marielle, Huppert, Audran, Mitchell, Marchand, ... pour ne citer qu'eux.
      3 décembre 2018 Voir la discussion...
  • TJ_McFly
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Épaulé par un P.Noiret magistral, Tavernier fait passer sa morale par l'absurdité. Coup De Torchon, comédie noire d'une intelligence rare. ” — TJ_McFly 16 avril 2018
    Commenter
  • Peter_Parker
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Inéluctable folie et perturbante persistance d'une violence sous toute ses forme, et pourtant tout cela reste si humain... ” — Peter_Parker 14 juin 2017
    Commenter
  • KidB
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ "Je cherche à sauver des innocents mais il n'y en a pas. Les crimes sont toujours collectifs" ” — KidB 12 mai 2017
    Commenter
  • elge
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ La tragédie du bouffon : dans un monde à l’écart de toute morale, peut-il en être l’ultime référence ? Métaphysique du grotesque. ” — elge 9 septembre 2014
    Commenter
  • Juckarify
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Déambulation dans une jungle humaine où le pire n'existe que parce qu'on le permet, collectivement... L'anti Casablanca par excellence. ” — Juckarify 20 septembre 2016
    Commenter
  • MariaVargas
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Quand Cordier dévoile ses cartes, il abat son jeu, et tous ceux qui l'emmerdent par la même occasion... Tavernier & Noiret : quelle paire ! ” — MariaVargas 3 août 2015
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Satire à l'humour atrocement jouissif, Coup de Torchon essuie la colère de Bertrand Tavernier à travers l'émergence d'un ange exterminateur. ” — A_Nos_Amours 25 juin 2014
    Commenter
  • clemgeo
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ « C’est l’histoire du fils du juge et de l’assassin qui, à force de voir la mort en direct, décide de prendre une semaine de vacances. » ” — clemgeo 10 avril 2018
    1 commentaire
    • clemgeo
      commentaire modéré M. Tavernier donnait dans la microcritique de Vodkaster avant l’heure !
      10 avril 2018 Voir la discussion...
  • PharaonDeWinter
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Somme de toutes les oppressions du film, Noiret se livre à un jeu de massacre nihiliste aux accents Céliniens. Noirceur comique terrifiante ” — PharaonDeWinter 25 août 2013
    1 commentaire
    • sylarn
      commentaire modéré Série noire de Corneau s'en rapproche inévitablement et pour notre plus grand plaisir..
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Film noir baigné de soleil‚ cruel et cynique‚ mais aussi une parabole de l’ambivalence de l’occident envers les pays en développement ! ” — georges.b1 11 mai 2016
    1 commentaire
    • youliseas
      commentaire modéré D'ailleurs, rien que l'expression "en développement" est ambivalente...
      13 mai 2016 Voir la discussion...
  • jenanaipa
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Effiloché, le torchon brûle entre un Noiret superbement désabusé et une communauté ayant perdu tout sens moral. Un peu inconsistant. ” — jenanaipa 13 février 2018
    Commenter
  • goodfeles
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Finalement c'est Tavernier qui réussit à mettre un coup de pied au cul à Blier dans son genre de prédilection. La touche Bertrand. Culte. ” — goodfeles 29 novembre 2019
    Commenter
  • tomsias
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Le chef d'œuvre de Tavernier est un délicieux sommet de monstruosité mené par un Philippe Noiret horrible mais adorable. ” — tomsias 9 février 2013
    Commenter
  • Joe_Shelby
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ De cupidité à lâcheté, Tavernier décuple sa rage envers le colonialisme occidental face au pays en développement par un nihilisme profond. ” — Joe_Shelby 28 novembre 2016
    Commenter
  • PumpUpTheJam
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ "Quand on se gratte les couilles, à partir de quel moment on le fait parce que ça vous démange, ou parce que ça vous fait plaisir ?" ❤ ” — PumpUpTheJam 31 août 2016
    Commenter
  • JopaElleul
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Un film qui transpire, qui suinte, qui désire, qui impressionne… Philippe Noiret magistral ! ” — JopaElleul 31 décembre 2017
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Polar poisseux dans un cadre post colonial on ne peut plus étouffant. Noiret, fausse bonhomie, toise un monde déliquescent. Grandiose. ” — WillValmontcine 5 février 2017
    Commenter
  • VDS
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Cynique, anar, cruel. Noiret, Marielle, Huppert qui s'amusent. Aurenche et Tavernier qui dépeignent le colon avec noirceur. Vachement bien. ” — VDS 10 mai 2019
    Commenter
  • rere15
    (à propos de Coup de torchon)
    Sa note :
    Coup de torchon “ Sacré coup, celui-là, frappé du sceau du grand Jim Thompson, qui a déjà trempé dans le grand Série Noire de Corneau, tiré de son bouquin. ” — rere15 26 juin 2019
    Commenter

Casting de Coup de torchon

Infos sur Coup de torchon

Réalisé par Bertrand Tavernier
Écrit par Jean Aurenche et Bertrand Tavernier


France - 2h08 - Drame
Sortie le 4 novembre 1981

Synopsis

1938. En Afrique occidentale française. Lucien Cordier est l'unique policier d'une petite ville coloniale. Méprisé de tous pour sa lâcheté et sa veulerie, il est l'objet de moqueries et de railleries. Lorsque son officier supérieur lui fait prendre conscience de sa médiocrité, il va peu à peu se transformer en impitoyable assassin et se débarrasser de tous ses tourmenteurs, femme et maîtresse comprises par un jeu diabolique qui consiste à faire accuser d'autres que lui avant de les éliminer jusqu'à ce qu'il reste seul.

Films similaires à Coup de torchon

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -