Y Télérama aime beaucoup
Été 85
(2020)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 46%
Été 85

Été 85

(2020)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 46%
  • 265 notes
  • 39 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Été 85)
Sa note :
Été 85 “ Taxi girl ou Moto boy ? Chercher le garçon et l'étreindre, fatalement : à la grâce du tombeur, raconter un éveil où les soupirs s'échappent. ” — blacktide 17 juillet 2020
Commenter
  • cath44
    (à propos de Été 85)
    Sa note :
    Été 85 “ Le temps d’une promesse se jouent la fureur de vivre et celle de mourir. Ozon fétichise les corps, travestit la passion et ses illusions. ” — cath44 17 juillet 2020
    7 commentaires
    • bartol
      commentaire modéré Beau casting, super reconstitution historique, cadre idyllique... À vrai dire il ne se passe pas grand chose. Les mises en scènes sont avortées à peine évoquées (je pense à la scène à la morgue qui aurait pu prêter à une scène plus creusée et intensifié, le moment du travestissement qui passe trop rapidement et aussi des personnages qui n'évoluent pas... bref bcp de choses à dire sur ce qu'il ne faut pas faire quand on veut raconter des histoires ^^
      25 juillet 2020 Voir la discussion...
    • J-L.L
      commentaire modéré @veroniquevergnau moi, je ne suis pas convaincu du tout et je n'irai pas le voir car le sujet m'emm... Que depuis pas mal de temps, tout plein de films & "d'AUTEURS" ne parlent bientôt plus que de type de relations, alors qu'un Homme & une Femme - Une femme & un Homme (mis tout) ça peut aussi être un sujet plutôt correct.
      10 août 2020 Voir la discussion...
    • veroniquevergnau
      commentaire modéré @J-L.L Aucun sujet ne me gêne, homosexualité, bisexualité, transsexualité, amours enfantines, adolescentes, mûres. Evidemment les films d'auteurs osent davantage mais certains films restent gravés dans ma mémoire. The Crying Game (Neil Jordan, 1992). Je viens de voir un film sympa : Port Authority (Danielle Lessowitz). J'avais beaucoup aimé Plaire, aimer et courir vite (Honoré, 2018). Chambre 212 m'a amusée...
      10 août 2020 Voir la discussion...
  • sudroxaz
    (à propos de Été 85)
    Sa note :
    Été 85 “ Stars de la pub(erté), pédérastie en robe d'été, culpabilité. Poème d'à côté, sillage d'un Cruel Summer. J'irai danser sur ta tombe, promis. ” — sudroxaz 16 juillet 2020
    12 commentaires
    • mllegmx88
      commentaire modéré @sudroxaz très belle analyse du film ! Je suis soufflée ! Bravo
      27 juillet 2020 Voir la discussion...
    • FrontrunnerParis
      commentaire modéré Pédérastie? Quel vilain mot, c'est juste une histoire d'amour.
      20 septembre 2020 Voir la discussion...
    • sudroxaz
      commentaire modéré @FrontrunnerParis Pas vraiment, c'est aussi une histoire de deuil (je parle ici de celui du père de David), de transmission/réincarnation, d'un mentor et de son apprenti. C'est du très grand Ozon, un film qu'on ne peut pas juste restreindre de la sorte à une simple romance.
      20 septembre 2020 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Été 85)
    Sa note :
    Été 85 “ Taxi girl ou Moto boy ? Chercher le garçon et l'étreindre, fatalement : à la grâce du tombeur, raconter un éveil où les soupirs s'échappent. ” — blacktide 17 juillet 2020
    Commenter
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -