U Télérama aime passionnément
Green Book : Sur les routes du sud
(2018)
un film de
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 85%
Green Book : Sur les routes du sud Bande-annonce

Green Book : Sur les routes du sud

(2018)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 85%
  • 672 notes
  • 126 veulent le voir

Micro-critique star (sudroxaz) :
sudroxaz
Sa note :
Green Book : Sur les routes du sud “ Road trip italo-américain en Cadillac d'un pianiste tout sauf corniaud. Entre les touches noires et blanches, trouvons un terrain d'entente. ” — sudroxaz 25 janvier 2019
4 commentaires
  • cath44
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Partition pour un carnet de route humaniste. Noir ou blanc, entre reconnaissance et estime de l'autre , se brisent préjugés et intolérance. ” — cath44 29 janvier 2019
    13 commentaires
    • Piwi
      commentaire modéré @cath44 enfin je dis ça et en même temps, j’ai tout de même apprécié quelques trucs, notamment les deux comédiens qui sont géniaux
      17 février 2019 Voir la discussion...
    • LolElrio
      commentaire modéré zones restées dans l'ombre. L'amitié ne se décréte pas, mais la culture de l'honneur lié à un engagement sur parole est un bon préalable à la naissance de l'amitié entre le prolo italo américain et le pianiste noir éduqué. Cette amitié ne naît pas brutalement.
      18 février 2019 Voir la discussion...
    • LolElrio
      commentaire modéré Ce qui est vraiment appréciable dans ce film, ce sont les zones restées dans l'ombre. Il y a des tentatives d'éducation de la part de Don Shirley (sortir l'autre de ses ornières pour lui montrer un autre chemin, comme, du reste, il le fait pour toute l'Amérique raciste du sud), et beaucoup de ces tentatives échouent ou ne portent pas directement les fruits attendus. L'histoire de la pierre de jade est emblématique à ce propos. J'ai bcp aimé ce film "faussement simple", une fiction authentique.
      18 février 2019 Voir la discussion...
  • sudroxaz
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Road trip italo-américain en Cadillac d'un pianiste tout sauf corniaud. Entre les touches noires et blanches, trouvons un terrain d'entente. ” — sudroxaz 25 janvier 2019
    4 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré Tu le résumes bien. C'est vrai que je n'ai jamais pensé à Capra pendant la séance, mais après coup j'ai eu la sensation d'assister à un feel good de Noël presque. Je m'attendais à voir un film beaucoup plus dur et lourd, au final c'est assez léger et frais. Ça n'enlève pas son côté ultra académique, simpliste par moment même (ce que n'ai jamais Capra), mais en vrai ça passe bien. Et puis Viggo ♥
      25 janvier 2019 Voir la discussion...
    • sudroxaz
      commentaire modéré Merci @Zeyken ! J'ai eu la même sensation que toi, j'ai mis un petit temps à voir ce final arriver. Outre Capra, ça m'a même fait penser à la scène finale enneigée du "Terminal" de Spielberg, voire même à son vrai-faux film de Noël ("Arrête-moi si tu peux"). On est d'accord, le film doit quasi tout à Viggo :-)
      27 janvier 2019 Voir la discussion...
    • julienstras
      commentaire modéré l oscar aurait du tomber chez Viggo, pas Malek
      26 février 2019 Voir la discussion...
  • blacktide
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ À la force des maux, des préjugés à la tolérance, Green Book cartographie l'humanité, entre Capra et Sturges, et apprend à aimer. Académique ” — blacktide 14 janvier 2019
    8 commentaires
  • lekid
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ De ce voyage à la découverte de l'autre naît une rencontre. Echange de plumes, échange d'accords, échange de bleus contre l'intolérance. ” — lekid 28 janvier 2019
    6 commentaires
  • Joe_Shelby
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ La violence ne résout pas les préjugés, la dignité, elle, l'ignore. Alchimie de 2 individus opposés dans ce road-trip en leçon de tolérance. ” — Joe_Shelby 26 janvier 2019
    13 commentaires
    • tarteman
      commentaire modéré @Joe_Shelby Vice... Mais après le fait qu'il soit politique ne doit pas non plus masquer sa qualité technique. C'est là qu'il y a confusion. Je pense aussi de plus en plus que les nominations sont orientés. Mais ce n'est pas non plus parce qu'un film est engagé qu'il en pers sa qualité et surtout, être engagé est une qualité donc je ne partage qu'à moitié ton avis mais je comprend ton mécontentement l'ami^^.
      28 mars 2019 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @tarteman Merci de ta compréhension :) Je n'ai rien contre les films engagés si ils ne sont pas conçus dans leur processus de création pour rafler des trophées, auquel cas je trouve ça un peu vain et inepte. Ce n'est pas, selon moi, l'essence même du cinéma que de chercher le prestige pour faire parler de soi (en temps que cinématographie évidemment). Après, un film engagé n'est pas forcément, un gage de qualité parce qu'il est justement "engagé". J'entends par là, que ça reste plus authentique et représentatif que d'insipides blockbusters super-héroïques, mais encore faut il que l'engagement du réalisateur soit cohérent avec sa démarche, et ne travestisse pas une amertume ou un contentieux, envers une autre communauté. En ce sens, il incombe au réalisateur et au producteur d'avoir la démarche la plus honnête possible, sans travestir son message "engagé" par des procédés de mise en scène qui soulignent fortement des partis pris, dans la constitution de son oeuvre démontrant certes un certain engagement mais aussi une argumentation réquisitoire qui s'oppose à la version officielle, par un point de vue différent. Et malheureusement, je ne trouve pas que cela soit vraiment symptomatique que ce soit sur Black Panther, Bohemian Rhapsody ou Blackkkansman.
      31 mars 2019 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @Joe_Shelby Dans Blackkklansman, le propos est quand même toujours juste. Spike Lee manie son ton décalé avec précision et au final, le seul réquisitoire qu'on peut y voir est à l'encontre du racisme en général donc c'est noble. Pour le reste je te comprend, je suis plutôt d'accord avec toi...
      31 mars 2019 Voir la discussion...
  • tarteman
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Là est la force d'une amitié épurée par un fond qui délivre sans en dégoûter des thèmes nécessaires. Éloge de l'humain, quel qu'il soit. ” — tarteman 14 janvier 2019
    4 commentaires
    • tarteman
      commentaire modéré @cath44 Il est excellent. Un oeu simple dans la forme, mais une belle photographie et des acteurs géniaux. Les deux méritent un Oscar... Et la musique est absolument sublime.
      14 janvier 2019 Voir la discussion...
    • Lecrapu
      commentaire modéré très belle MC vraiment! J'attends avec impatience sa sortie
      16 janvier 2019 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @Lecrapu Merci c'est gentil. Il est vraiment agréable ce film.
      16 janvier 2019 Voir la discussion...
  • georges.b1
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ "Driving miss Daisyʺ inversé‚ un blanc et un noir face à leurs préjugés‚ road movie se terminant en conte moral humaniste et antiraciste ! ” — georges.b1 29 janvier 2019
    2 commentaires
    • Hedgehog
      commentaire modéré J'avais pensé aussi à faire la comparaison, c'est ce qui s'appelle se faire couper l'herbe sous le pied !
      29 janvier 2019 Voir la discussion...
    • sudroxaz
      commentaire modéré @georges.b1 reste à savoir s'il accrochera l'Oscar comme Miss Daisy... Ça va être rude.
      1 février 2019 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Petite musique à Oscars certes mais l'académisme craquelle quand les humanités se révèlent et les préjugés rompent : ce monde est compliqué. ” — WeOwnTheNight 5 février 2019
    4 commentaires
  • Maputo78
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ La vie est une route, dialoguons, apprenons de l'autre et enrichissons nous ; tel est le message simple mais universellement nécessaire. ” — Maputo78 1 mars 2019
    12 commentaires
    • CamP
      commentaire modéré @Maputo78 Je vote pour cette proposition citoyenne vitale et je me propose pour rejoindre ton équipe de campagne.
      6 mars 2019 Voir la discussion...
    • Maputo78
      commentaire modéré @CamP Je suis super heureux de pouvoir compter sur toi. Ta première mission sera de mener ce projet et avant tout, de convaincre Joe_Shelby de l'utilité de ce programme.

      Tu es donc la patronne de mon équipe de campagne. Je compte sur toi pour te donner à fond ! Mais attention, ne travaille jamais plus 20h par semaine ! Tu dois te laisser du temps pour regarder des films...Beaucoup de films.
      6 mars 2019 Voir la discussion...
    • CamP
      commentaire modéré @Maputo78 Mission acceptée ! Merci, j'essaierai de faire honneur à ce poste, tout en continuant à faire chauffer la carte ciné illimitée :)
      7 mars 2019 Voir la discussion...
  • Thumb
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Sur une partition des plus grave, Peter Farrelly joue avec légèreté et humour pour se diriger vers une élégante route humaniste. Superbe ! ” — Thumb 8 mai 2019
    1 commentaire
  • Ariane92
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Trouver sa place parmi les siens, défendre ses convictions avec dignité, dépasser ses préjugés par l'amitié, un film drôle et humaniste. ” — Ariane92 27 janvier 2019
    5 commentaires
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby oui je sens bien le meilleur film aussi perso... ^^ tu vas regarder les oscars ? :)
      30 janvier 2019 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Ariane92 Je ne sais pas encore, hormis ce film et l'immense Roma de Cuaron dont j'espère qu'il raflera pas mal de prix (et en misant sur la pertinence probable de La Favourite de Lanthimos qu'il me tarde de voir), je dois avouer que les autres films nommés (hors catégorie animation et meilleur film étranger) ne me bottent pas des masses pour des récompenses. Je pense que je verrais les résultats.
      30 janvier 2019 Voir la discussion...
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby ha j'ai encore Roma à rattraper oui :D
      30 janvier 2019 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Sur la route dénote un accord qui s’ignore symphonique, le temps piano que la répartie soit partition, que sonne de l’entente l’harmonie. ” — Ochazuke 21 février 2019
    1 commentaire
    • Ochazuke
      commentaire modéré Ce qui est le plus surprenant dans ce film hormis la place d'un "Noir" étranger à toute communauté de couleur(s) c'est que nous avons une leçon de tolérance envers ce blanc dont nous parvenons à voir les qualités, la bonté.
      21 février 2019 Voir la discussion...
  • Jylm33
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Réalisation un peu sage, mais duo principal à l'évidente complicité pour cette réjouissante ode à l'amitié et à la tolérance. Bo d'enfer! ” — Jylm33 27 février 2019
    Commenter
  • Fildevo
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Sans surprise mais sans pathos ni effet de style, le charisme du duo Ali-Mortensen emporte l’adhésion au-delà des espérances et des préjugés ” — Fildevo 1 février 2019
    Commenter
  • CamP
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Apprenons chacun à nous connaître, par-delà les clichés, car c'est ensemble que nous faisons la route. ” — CamP 4 février 2019
    Commenter
  • CinemAtrium
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ 50 nuances d'états. Contrairement à l'humanité, le racisme peut s'éradiquer par un peu de notes sur le coeur, blanches ou noires qu'importe. ” — CinemAtrium 2 février 2019
    Commenter
  • bredele
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Une histoire compliquée, une échappée-belle, une belle histoire. ” — bredele 3 mars 2019
    Commenter
  • Sanium
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Efficace à défaut d'efficient, Farelly est d'une lisse irréprochabilité. Les yeux rivés sur le petit livret de l'Académie, il trace, serein. ” — Sanium 1 février 2019
    Commenter
  • user_1123824
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Un élégant jazzman noir fait une tournée dans le Sud de l'Amérique, accompagné par son prolo de chauffeur. Ode à la liberté et aux artistes. ” — user_1123824 30 janvier 2019
    Commenter
  • bixentevolet
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Classe comme un smoking des années 60, ce duo improbable restera gravé dans ma mémoire, juste pour l'humanité qui en émane. ” — bixentevolet 2 février 2019
    5 commentaires
    • cinephile54
      commentaire modéré @bixentevolet l'humour et la dérision sur un sujet +tôt grave qu'est la question raciale, les décors, ç excellent en tous points 1 des scènes amusantes lorsque le musicien se décide enfin à se lâcher un peu en mordant dans son sandwich, et en buvant une canette et que son chauffeur lance ses déchets par la fenêtre puis qu'il fait machine-arrière pour les ramasser etc etc et surtout cette amitié qui pointe progressivement entre ces 2 hommes bref ç beau
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • bixentevolet
      commentaire modéré @cinephile54 Totalement d'accord. Le sujet est traité avec finesse, mais manque aussi parfois de justesse. Notamment vers la fin (aucun spoil pour ceux qui lisent) un flic les contrôlent alors qu'ils sont revenus dans le nord.. J'ai trouvé cette scène vraiment en trop, car elle amène une sorte de morale bizarre sur "Blablabla dans le sud ils étaient tous cons blablabla dans le nord ils sont tous gentils". J'ai trouvé que le film évitait cela tout au long, mais cette scène a un peu gâché cette sensation. Au-delà de ça, c'est un film totalement académique en terme de réalisation, mais le charisme du duo est tel qu'on en oublie tout le reste.
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @bixentevolet niveau technique pas spécialiste mais ce la magie du film opère et ç rare de voir un film traitant avec dérision cette question raciale, en 1962, ç t pas gagné et encore actuellement ! perso j'aime bcp les films traitant de ces questions là (je lisais Martin L King sur Fripounet j'étais gamine et ça m'a marquée, indépendamment du film, très captivée également par tout ce qui tourne autour de la période 39-45, je ne comprendrai jamais comment on a pu en arriver là ds les années 60 aux USA à cette ségrégation terrible ! Dans le film petit clin d'oeil moqueur à ces années là / au carnet que conserve le chauffeur avec les endroits permis aux noirs ....
      2 février 2019 Voir la discussion...
  • Cladthom
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ La justesse des personnages, leur alchimie questionnant leur place dans le monde est imparable, ça casse le côté convenu de l'intrigue. ” — Cladthom 5 mars 2019
    Commenter
  • Arnotte
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Les sentiers empruntés sont battus mais la recette fonctionne toujours. Parce que le discours est universel et le duo d'acteurs est superbe. ” — Arnotte 5 mars 2019
    Commenter
  • tomsias
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Farrelly interroge nos privilèges, leur valeur, la conscience que nous en avons. Un classique instantané, plus complexe que prévu. ” — tomsias 25 janvier 2019
    Commenter
  • Hedgehog
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ La traversée des terres ségrégationnistes du Sud des USA est drôle et touchante. Un grand "feel-good movie" sans fausse note...de piano. ” — Hedgehog 29 janvier 2019
    2 commentaires
  • Gnothi_seauton
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Faisant route vers l'opprobre d'un sens commun, un attelage fait converger la fougue d'un cœur farouche avec la solitude d'un esprit noble. ” — Gnothi_seauton 4 février 2019
    Commenter
  • BlackDragon44
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Fabuleux road movie, aussi passionnant que sincère, aussi drôle qu'émouvant, servi par 2 acteurs impressionnants qui font fondre nos cœurs. ” — BlackDragon44 28 janvier 2019
    Commenter
  • Titinho
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Sur fond de discriminations sudistes saupoudré de stéréotypes de communauté, quelques petites notes de musique pour réfléchir et tolérer. ” — Titinho 11 mars 2019
    Commenter
  • Martini08
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Dans la musique ou dans l'humain, toujours la même quête, fort belle : celle de l'accord parfait. L'harmonie recouvre la bien-pensance. ” — Martini08 21 août 2019
    Commenter
  • __clovis__
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ Buddy movie, roadmovie, feelgood movie. Détonante mixité qui trace sa route au sein d'1 apartheid dédramatisé. Léger, oscarisé, controversé? ” — __clovis__ 5 mars 2019
    Commenter
  • WillValmontcine
    Sa note :
    Green Book : Sur les routes du sud “ D'une facture purement classique, un road movie impeccable et subtile qui se joue parfaitement de son sujet. Swing imparable et nonchalant. ” — WillValmontcine 20 mars 2019
    Commenter

Casting de Green Book : Sur les routes du sud

Infos sur Green Book : Sur les routes du sud

Réalisé par Peter Farrelly
Écrit par Peter Farrelly, Nick Vallelonga et Brian Hayes Currie


États-Unis - 2h10 - Comédie, Drame
Titre original : Green Book
Sortie le 23 janvier 2019

Synopsis

En 1962, un vigile italo-américain nommé Tony Lip est engagé comme chauffeur pour le Dr. Don Shirley, un célèbre pianiste de jazz qui part en tournée dans le sud conservateur des Etats-Unis.

Films similaires à Green Book : Sur les routes du sud

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -