Y Télérama aime beaucoup
Jusqu'à la garde
(2017)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 79%
Jusqu'à la garde Bande-annonce

Jusqu'à la garde

(2017)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 79%
  • 537 notes
  • 110 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Jusqu'à la garde)
Sa note :
Jusqu'à la garde “ Dans le silence de la loi, d'une plai(e)doirie au chasseur dans la nuit, se défie un regard: à la baignoire des pleurs, Que la bête meure. ” — blacktide 1 février 2018
25 commentaires
  • cath44
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Tétanisant le regard, la peur lamine le silence. De l’emprise diffuse à la déflagration de la haine, radiographie de la violence familiale. ” — cath44 12 février 2018
    32 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @LagenceMagic oui c'est bien une analyse très fine sur cette forme de violence. Mais pas seulement le contrôle du corps. C'est aussi une emprise psychique
      15 mars 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @cath44 cf l'affaire récente de Julie Douib, je ne l'ai su qu'hier soir et sans aller jusqu'à ces affaires là, je connais des femmes qui ont été terrorisées par leur conjoint, au point de déménager sous protection de la police, avec interdiction, sur un périmètre établi, à lui de l'approcher (il a failli la tuer) depuis, il a réussi, parce qu'il a du fric, à obtenir la garde alternée, de leur fils, juste pour l'enquiquiner, puisqu'il ne s'en occupe pas, absorbé par son job et surtout l'alcool (il a payé son avocat à lui pour rendre le bilan sanguin clean) ...ça s'est passé pas loin de chez nous et ç récent (5ans)
      15 mars 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @cath44 ce film est à voir absolument et ne peut pas être compris par les personnes qui n'ont pas eu affaire à de semblables comportements, et pourtant ç bien réel, l'actrice, par son seul regard, rend compte d'une situation très réelle, cet homme s'il n'est pas pervers narcissique (mot à la mode) en tous les cas, devient violent, parce que sa PROIE, en l'occurence, son ex femme, lui échappe et est déjà passée à autre chose et il ne le supporte pas ! un espoir pour lui aurait été de consulter mais il a sans doute attendu trop tard !
      15 mars 2019 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Dans le silence de la loi, d'une plai(e)doirie au chasseur dans la nuit, se défie un regard: à la baignoire des pleurs, Que la bête meure. ” — blacktide 1 février 2018
    25 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré @jakez29 Là cela va bien au delà de la méchanceté..Si vous trouvez des arguments pour le défendre c'est qu'il y a un gros problème..
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @Attrianera ce n'est pas moi qui vais te dire le contraire, j'ai des nanas autour de moi qui ont vécu ça et ss + de détails qqu'un que je connais divorce à cause de ça ! il veut la faire "plier" à tout point de vue, elle le quitte après 28 ans de duo ! un livre existe "ces femmes qui aiment trop" qui tente de démonter les mécanismes de cette emprise-séduction-relation toxique ... (en poche le livre)
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @Attrianera souvent le portage de plainte tombe aux oubliettes, surtout lorsqu'il s'agit de violence psychologique, car pas de traces, si ce n'est que la victime tombe malade, s'en sort difficilement, vu qu'elle est encore amoureuse (amoureux), et lorsqu'elle a pris du recul et sort enfin des griffes de son bourreau,ce dernier s'acharne, car il se sait découvert et n'aura + personne à se mettre sous la dent ! ç très complexe à décortiquer, très ! parce que souvent ces relations toxiques, au départ, sont très passionnelles, le gentil bourreau, on lui donnerait "le Bon Dieu" sans confession, et souvent sa proie est une personne intelligente, brillante, même, parfois, il se nourrit d'elle, ç, pour ça que lorsqu'il est découvert et que son emprise "tombe", il s'acharne ! Au cas précis, l'actrice joue trop bien son rôle, on lit la peur ds ses yeux, dans sa manière de se comporter, tout au long du film, lui, semble gros nounours, et on ne s'attend pas à la fin, et pourtant ...Je crois sincèrement qu'il faudrait que les langues se délient ...ENFIN
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ A la fin de l'orage sonne le glas, s'ouvrent les cercles infernaux et la nuit du chasseur, le massacre d'un être. En compagnie d'un ogre. ” — ianov 7 février 2018
    11 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @WeOwnTheNight Ravi que cela t'ait plu!
      26 février 2018 Voir la discussion...
    • veroniquevergnau
      commentaire modéré La Nuit du Chasseur, Pour qui sonne le glas, effectivement.
      24 février 2019 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant est subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Legrand braque sa caméra sur l'angoisse des regards et le malaise des corps, jusqu'à l'assaut final d'un cocon familial en état d'urgence. ” — WeOwnTheNight 22 février 2018
    3 commentaires
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré La montée en tension est extrêmement méticuleuse, presque chirurgicale dans sa gestion par la mise en scène (la scène de l'anniversaire et de la chanson de la fille en est l'exemple le plus frappant) et la gestuelle des acteurs (un travail qui se rapproche par cet aspect du dernier Dolan, malheureusement beaucoup moins reconnu pour ça). Et ça fait complètement sens avec le basculement logique du cinéma-dossier au thriller psychologique en fin de film. Une remarquable exercice de style qui mérite bien qu'on le salue autant.
      26 février 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant est subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré Dommage de ne pas voir les qualités -pourtant remarquables- de ce premier long. Ménochet et Drucker sont à l'aune du reste : très bons. Et quel rapport avec le Lanthimos? Je n'en vois aucun.
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • REDACTED
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ La façon dont Legrand fait évoluer son film, du cinéma-dossier au cinéma de terreur pure, est redoutablement évidente. Suivez les regards. ” — REDACTED 13 février 2018
    8 commentaires
    • Sleeper
      commentaire modéré Cest pour garder la forme entre deux mc
      15 février 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant est subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Aucun rapport.
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • itachi
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Les jugements, du système et du spectateur se confondent dans une étourdissante démonstration sobre et limpide. Dur au mal, mal au cœur... ” — itachi 6 janvier 2019
    20 commentaires
    • itachi
      commentaire modéré Il est là pour cogner fort, avec ses "big corones" !
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré Le mec a copié-collé son commentaire sous toutes les mcs du film. Je vais faire ça aussi, maintenant.
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré Jai du mal à comprendre le rapport avec canine d'ailleurs, qui en plus, n'est pas terrible.
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • Fildevo
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Un réalisme brutal, sans musique, et une tension qui va crescendo, de l'audience initiale jusqu'au final proprement terrifiant. Panic Room. ” — Fildevo 12 février 2018
    Commenter
  • Joe_Shelby
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ P(è)r(e)vers narcissique opérant de la menace du regard jusqu'à l'emprise de la terreur sous silence. Dommage collatéral sans foi ni loi. ” — Joe_Shelby 9 juillet 2018
    6 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @juliano3169 Oui je pense objectivement qu'il sera dans mon top 20 de 2018 car c'est un sacré coup de poing ce film.
      12 juillet 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @marantz78 Nous ne sommes pas tous réceptifs au même cinéma. La sensibilité et l'aspect anxiogène sourd et effroyable, qui finit par devenir un calvaire, est une approche, à mon sens, parfaitement bien mise en scène et dont on ne peut blâmer la prestation très juste de Ménochet comme Drucker. Quant à comparer ce film avec Canine, je pense que tu sous entends l'oppression du patriarcat, ce qui est d'un certain point de vue exact, mais Lanthimos traite ses protagonistes de manière clinique, très froidement, comme des objets sans âme et sans remords dans Canine. Ce qui fait la réussite de Canine c'est cet aspect absurde autarcique avec les conséquences que cela engendre pour l'unité familiale (l'inceste en est banalisé, la manipulation décuplé, le film est à la frontière du politiquement correct à montrer (même démarche qu'Haneke) ce qui est certes plus subversif que "Jusqu'à la garde" mais plus distancé en terme d'immersion ou d'empathie contrairement à ce dernier film Français. Après, je respecte le fait que tu ne l'ai pas apprécié ce film, je ne vois pas trop par contre l'intérêt d'affirmer ton dégoût envers ce film sous de nombreuses MC positive relative à ce film...
      1 mars 2019 Voir la discussion...
  • Cladthom
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ C'est vraiment de la merde les téléphones Samsung. ” — Cladthom 16 février 2018
    20 commentaires
    • Sleeper
      commentaire modéré Il prend aux tripes jusqu'à la gastro ?
      16 février 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré Merci la fin, surtout. Elle conclu parfaitement le film, et donne à l'ensemble du caractère.
      20 février 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • Maldred
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Passe d'armes avec des enfants au milieu qui n'ira pas jusqu'à la garde mais au bout du drame; superbe premier film au titre judicieux . ” — Maldred 13 mars 2019
    4 commentaires
  • Attrianera
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ La fin: terreur/uppercut ravalant toute humanité d'un être au néant est le point d'orgue de cette œuvre marquée par une angoisse sourde. ” — Attrianera 4 juillet 2018
    5 commentaires
    • lekid
      commentaire modéré @Attrianera Mais la réalité nous rattrape vite...
      4 juillet 2018 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré @lekid L'erreur d'appréciation de la juge a des conséquences dramatiques. Malheureusement, en France, les erreurs des magistrats ne sont que rarement reconnues et je n'ai jamais entendu parler de la radiation d'un juge pour faute lourde.
      4 juillet 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ La peur au centre, aimer, jusqu'au poing de non-retour. ” — CinemAtrium 1 juillet 2018
    Commenter
  • sullivan
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Ce film est venu prendre mon coeur, le mettre sur la table et le disséquer. Je n'ai rien pu faire d'autre que d'être en état de sidération. ” — sullivan 13 février 2018
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré Sidération, tetanisant...c'est tout à fait cela.Ce que cette mise en scène et les personnages ont parfaitement traduit. Une emprise mentale.
      13 février 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • sullivan
      commentaire modéré @marantz78 J'ai l'impression que ce film vous a fait de l'effet, pour laisser le même commentaire sous toutes les critiques. Donc ce genre de troll anonyme, c'est ça les "cojones" ? Gardez-les, personne n'en veut.
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • Sanium
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Tel est le fracas de la bombe humaine. Maestria de l'implosion, à l'honneur du spectateur, ce vulgaire dommage collatéral. Fraude d'amour. ” — Sanium 13 février 2018
    4 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @MrFisher A ne surtout pas manquer oui !
      13 février 2018 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré Lion d'argent du meilleur réalisateur absolument pas volé. Quelle intelligence dans la mise en scène et dans l'écriture... Mention spéciale à toute la scène de l'anniversaire, insolente de talent.
      13 février 2018 Voir la discussion...
    • JimmyBlue
      commentaire modéré @Sanium Belle MC, direction whishlist :)
      15 février 2018 Voir la discussion...
  • Gnothi_seauton
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Distiller une notion de danger immédiat constante en réponse aux larmes contenues de l'enfance brisée par orgueil parental. ” — Gnothi_seauton 18 février 2018
    4 commentaires
    • Gnothi_seauton
      commentaire modéré @lekid oui sur la dernière partie, mais au départ le film nous emmène sur un terrain inconnu.
      2 avril 2018 Voir la discussion...
    • lekid
      commentaire modéré @Gnothi_seauton C'est vrai, au début on se demande qui croire. Puis par petites touches on commence à douter, jusqu'au choc final.
      2 avril 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • sudroxaz
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Au foyer assiégé de l'intérieur, murées dans le silence, les proies se font couler un bon bain lacrymal. Battue de l'amicale des chasseurs ? ” — sudroxaz 30 janvier 2019
    2 commentaires
    • sudroxaz
      commentaire modéré Césars 2019 - Rattrapage n°3
      Le vibreur de l'angoisse, l'interphone de la peur. Et une ceinture de sécurité que l'on ne parvient jamais véritablement à boucler.

      Mes précédents rattrapages : "Nos Batailles" et "Première année"
      Prochain rattrapage : "La Douleur"
      30 janvier 2019 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré Le prochain va être douloureux.
      30 janvier 2019 Voir la discussion...
  • dr-jaws
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Épuré à son simple cheminement implacable de la terreur domestique, Jusqu'à la garde se regarde avec la boule au ventre tout du long. Fort. ” — dr-jaws 27 février 2018
    Commenter
  • bredele
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Devant ce drame ordinaire qui glisse inexorablement vers l'épouvante la plus horrifique, nous sommes redevenus cet enfant de 11 ans. ” — bredele 30 décembre 2018
    7 commentaires
    • cinephile54
      commentaire modéré @bredele très vrai tout cela et très bien rendu ds le film, en fait ce père et mari devient fou lorsqu'il se rend compte que cette fois-ci elle lui échappe définitivement et qu'elle a déjà tourné la page ...
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @marantz78 je viens d'aller voir "Canine" qui semble ne pas être du tout sur le même registre, s'agissant d'une affaire de moeurs, au huis-clos familial, "Jusqu'à la garde" a le mérite de démontrer ce qu'un pervers narcissique est capable de faire lorsque sa proie lui échappe ou lui a déjà échappé, vu qu'elle a semble-t-il tourné la page, après, avoir été maltraitée (le contraire aurait pû être +tôt rare s'agissant d'une femme) et l'actrice. Léa Drucker, je trouve, joue très bien son rôle d'une femme totalement terrifiée, et même encore sous emprise, lorsqu'il revient à la charge (son bourreau d'ex mari) ç courant et actuel !
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • Nanoushkah
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Autopsie renversante des violences conjugales qui greffe le thriller au drame social. Au fracas répond le silence assourdissant de la salle. ” — Nanoushkah 10 février 2018
    2 commentaires
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Bonjour @marantz78, pourras-tu éviter de copier-coller dix fois le même commentaire à l'avenir, ça s'apparente à du flood et c'est très pénible. Merci
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • TJ_McFly
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ À perdre la raison ” — TJ_McFly 8 juillet 2018
    4 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré @cath44 Moi aussi.
      8 juillet 2018 Voir la discussion...
    • marantz78
      commentaire modéré Film moyen, on dirait un télefilm de France 3, c’est mal joué que ceal soit le pere où la mère qui joue terriblement mal, en plus cela manque de cojones, le film Canine est bien plus marquant et subversif...
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • TJ_McFly
      commentaire modéré Revois les téléfilms France 3 alors @marantz78 parce que là tu dis des bêtises.. J'suis pas fan du film, car effectivement ça m'a pas marqué sauf que c'est quand même fort d'oublier un tel final pour un film qui ne se veut jamais subversif, au contraire. Par contre un réalisateur si précis en France, qui joue beaucoup sur les codes du genre en tordant le tout ce qui rends la chose assez audacieuse et surprenante, ça change. Même si je le porte pas forcément en haute estime, un tel film mérite ses trophés.
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • sgabedou
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Un électrochoc à la maîtrise stupéfiante. Effet Cocotte-Minute garanti... ” — sgabedou 11 février 2018
    1 commentaire
  • lekid
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Déchirer les cœurs jusqu'à la haine. Générer la peur jusqu'à la fuite. Créer la douleur jusqu'à l'horreur. La folie de l'Autre. ” — lekid 2 avril 2018
    Commenter
  • Jylm33
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Quand la violence domestique se fie aux failles du système... Parfaitement maîtrisé, ce thriller du quotidien sonne juste et frappe fort! ” — Jylm33 31 décembre 2018
    Commenter
  • Ju_
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ A la fois glaçant et asphyxiant, on ressort de cette expérience exténué. L'horreur quotidienne... ” — Ju_ 24 février 2018
    Commenter
  • Boschomy
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Avec de vraies propositions de cinéma, Legrand surpasse le fait divers documenté et injecte une tension du réel qui agit comme un uppercut. ” — Boschomy 7 février 2018
    Commenter
  • Thomas_
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Drame intensif proche d'un documentaire : désespoir (et folie) d'un père, traumatisme d'une famille. Une séquence finale éprouvante. ” — Thomas_ 20 février 2018
    3 commentaires
    • cinephile54
      commentaire modéré séquence finale éprouvante mais vraiment proche de la réalité et encore ce film est loin d'avoir tout "montré" hélas ! il faut garder en tête qu'une femme décède sous les coups de son conjoint ou ami tous ls 3 jours !
      20 mars 2018 Voir la discussion...
    • Thomas_
      commentaire modéré Tout à fait, en phase avec vos propos. Je ne sais pas si "tout montré" aurait été bénéfique au film. Rester en "tension permanente" comme ce fut le cas est la meilleure option selon moi :)

      (Par contre j'aurais apprécié qu'il n'y ait pas le personnage de la grande sœur, il impacte sur le rythme du film et l'immersion je trouve...)
      20 mars 2018 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @Thomas_ perso je trouve que le personnage de la garde soeur démontre bien que sa mère et les enfants sont passés à autre chose, ont entamé leur reconstruction, qu'il y a de la gaieté au sein de cette famille amputée du père qui a pété ounva péter un câble hélas ! lui, par contre n'est pas "passé à autre chose" et il fait "replonger" son ex compagne dans le dilemme de la femme sous influence et encore sous pression dûe à la conjugualité impossible dans un tel enfer ! et effectivement tout montrer n'aurait rien apporté au film, je voulais dire simplement que cette scène de la fin démontre bien la peur réelle omniprésente et si réelle d'une femme sous influence qui a dû croire trop lgtps à un possible changement de celui qu'elle a aimé, sachant que cet homme là n'a peut-être pas tjrs été tel qu'il est, à un moment donné tout a "basculé" ...
      20 mars 2018 Voir la discussion...
  • CookieTime_LE
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Percutant par son réalisme, ses regards et ses silences, Jusqu'à la garde monte crescendo pour un final qui coupe littéralement le souffle. ” — CookieTime_LE 20 février 2018
    Commenter
  • stillMargotte
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Les dents serrées devant ces 1h30 de violence sourde, où chaque rictus annonce l'orage. Ca laisse avec peu de mots et le coeur en bouillie. ” — stillMargotte 11 février 2018
    Commenter
  • Yohanes
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ Du drame crispant au basculement, dans le reflet d'un souvenir qui ressurgit, un silence, où seul l'écho du pouls domine. Larmes et peur. ” — Yohanes 27 juin 2018
    Commenter
  • Gattaca
    (à propos de Jusqu'à la garde)
    Sa note :
    Jusqu'à la garde “ #Jusquàlagarde est un film ancré dans la réalité, réalité que l'on aimerait ne plus connaître... Frappant et marquant à vous laisser KO ” — Gattaca 11 février 2018
    Commenter

Casting de Jusqu'à la garde

Infos sur Jusqu'à la garde

Réalisé par Xavier Legrand
Écrit par Xavier Legrand


France - 1h33 - Drame
Sortie le 7 février 2018

Synopsis

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué. Pris en otage entre ses parents, Julien va tout faire pour empêcher que le pire n’arrive.

Films similaires à Jusqu'à la garde

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -