Y Télérama aime beaucoup
Juste avant la nuit
(1971) Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 71%
Juste avant la nuit

Juste avant la nuit

(1971)
Ce qu'en pense la communauté
  • 71%
  • 90 notes
  • 32 veulent le voir

Micro-critique star (Vilaboa) :
Vilaboa
(à propos de Juste avant la nuit)
Sa note :
Juste avant la nuit “ Le lent cheminement du remords, une psychologie subtile et une issue malgré tout inattendue. Un "crime et châtiment" à la française... ” — Vilaboa 24 février 2019
3 commentaires
  • ianov
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Théâtre insensé de la criminalité ordinaire, porté par un glacial Bouquet, apôtre du Mal enfoui et des frustrations confites de bourgeoisie. ” — ianov 5 décembre 2015
    14 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré Je serai donc la voix discordante ... Je l'ai apprécié, mais pas adoré comme les autres Chabrol. Trop glacial, trop figé ... J'ai préféré -et de très loin- "Les Noces rouges" & "La Femme infidèle".
      8 décembre 2015 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @Torrebenn argh!..je rêvais que tu nous le désosses comme tu as brillamment désossé "Les noces rouges"..tant pis
      10 décembre 2015 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @ianov Désolé ... J'en ai parlé un peu plus longuement sur le Ciné-Club.
      10 décembre 2015 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Tragédie bourgeoise d’un crime sans rédemption.De l’urgence de l’aveu à l’insondable culpabilité,s'exécute une funeste autopsie de la honte. ” — cath44 9 décembre 2015
    9 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Je rentre et je trouve ta superbe mc? "funeste autopsie de la honte" me ravit!
      10 décembre 2015 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @ianov Merci !!!!
      10 décembre 2015 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @cath44 Pour ma part au delà des convenances bourgeoises à respecter et à camoufler la vérité, et pour avoir vu +sieurs Chabrol, je trouve ds ce film bcp de non dit et la possibilité certaine que l'épouse de Charles ait la même chose à se reprocher avec leur ami, joué par F Perrier ...et alors elle "pardonne" d'autant + à son mari joué par M Bouquet...parce qu'en fait y règne toute l'hypocrisie de la Bourgeoisie qui se veut impeccable sans reproches, au dessus de tt soupçon, les relations sont très perverses dans tous les couples à l'écran, chez Chabrol...
      21 juillet 2019 Voir la discussion...
  • Vilaboa
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Le lent cheminement du remords, une psychologie subtile et une issue malgré tout inattendue. Un "crime et châtiment" à la française... ” — Vilaboa 24 février 2019
    3 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré Bord de mer bleuté : beauté d'un paysage indifférent aux souffrances des hommes...
      24 février 2019 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Parole du personnage : "Je ne peux pas supporter de ne pas être jugé..."
      24 février 2019 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Réponse de son épouse : "On n'est pas coupable de ce qui se passe dans un cauchemar..."
      24 février 2019 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Dans un monde où tout semble parfait, Chabrol s'immisce et fissure ce bel édifice. Particulièrement pervers. ” — bredele 14 novembre 2015
    5 commentaires
  • xzerep
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Enquête sur 1 bourgeois au-dessus de tout soupçon, incroyable rôle pour 1 Bouquet tordu à souhait pris au piège de sa propre respectabilité. ” — xzerep 23 novembre 2015
    8 commentaires
  • LaKinopitheque
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ 7e Chabrol, 7e péché où l'impossible expiation voue les bourgeois à la ruine tout autant qu'elle les condamne à la pérennité de leur classe. ” — LaKinopitheque 4 décembre 2019
    Commenter
  • nnb
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ L'homme infidèle face aux affres de la repentance: très psychanalytique récit d'un drame humain interprété impeccablement par Michel Bouquet ” — nnb 20 février 2019
    Commenter
  • cancou
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Un des meilleurs Chabrol à mon sens, Bouquet est tellement juste dans cette détresse insondable. ” — cancou 18 février 2017
    Commenter
  • Attrianera
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ L'ex-madame Chabrol récite (comme souvent) et Bouquet n'est pas sans m'évoquer une carpe. Un couple à l'écran vraiment ? ” — Attrianera 28 septembre 2016
    7 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré @bredele c'est vrai. Autant j'adore Huppert qui interprète des personnages noirs et souvent froids mais avec une telle intensité, autant Stéphane Audran, je trouve qu'elle ne dégage vraiment pas grand-chose.. Elle est belle point.
      28 septembre 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Erelle j'ai découvert ce film grâce à @bredele et je l'en remercie . Pour ma part j'ai énormément apprécié ...et ces silences de Bouquet sont là pour incarner au mieux le supplice intérieur d'un homme qui ne sait plus quoi faire de sa culpabilité (ou de sa honte) tiraillé entre son rôle social et les convenances et ce qu’il est intérieurement , et avec ses propres pulsions intimes . C'est fort quand même cette décision d'un criminel de décider de prendre la faute sur soi…Tout repose sur cette motivation à avouer La culpabilité devient ici alors pour lui la cause de l’acte criminel. . C’est là que se joue toute la tragédie où se précipite le film, car dans son milieu, la nécessité de l’aveu pour soulager la culpabilité est impossible .Donc ses silences sont très parlants ....
      28 septembre 2016 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré @cath44 Il est vrai que son personnage est face à un choix cornélien mais je n'ai pas été sensible au jeu de Michel Bouquet. C'est un acteur qui me touche peu en tout cas pour l'instant. Le scénario et son personnage sont en revanche intéressants.
      29 septembre 2016 Voir la discussion...
  • Calino92
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Un Chabrol philosophique, qui dépasse la description du milieu bourgeois pour s'intéresser aux thèmes de la culpabilité et de la justice. ” — Calino92 19 février 2019
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ L’homme infidèle‚ miroir d’un précédent film où culpabilité et rédemption rongent la conscience‚ un nœud bergmanien tourné comme un thriller ” — georges.b1 19 juin 2017
    Commenter
  • cinephile54
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Diaboliquement vôtre lorsqu'1 fantasme vire au drame l'auteur du méfait réclame la punition afin de soulager sa conscience et vivre en Paix ” — cinephile54 21 juillet 2019
    1 commentaire
    • cinephile54
      commentaire modéré S Audran, l'actrice fétiche de Chabrol au jeu d'une froideur implacable et M Bouquet avec sa gueule de l'emploi, forment un duo pervers ds ce film, un pur Chabrol ! F Perrier en second rôle pas mal non +, Comme tjrs ds les films de Chabrol, le décor est planté, peinture d'une certaine bourgeoisie et de ses "travers" avec une fin à la fois prévisible et inattendue, bref un bon scénario, un film des années 70 qui se regarde avec plaisir ...
      21 juillet 2019 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Quand l'opulence de la bourgeoisie se complaît dans sa culpabilité, Chabrol veut y faire voir de la sérénité par ce Bouquet de nerfs convenu ” — Joe_Shelby 4 juillet 2017
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ L'épure du chemin vers la justice qu'emploie le personnage hanté et en sourdine de Bouquet déjoue tous les codes et déstabilise profondément ” — A_Nos_Amours 5 mars 2019
    Commenter
  • ayearinmovies
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Un excellent Chabrol sous le signe de la culpabilité. Michel Bouquet et François Périer y sont prodigieux. ” — ayearinmovies 18 septembre 2019
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Un film qui m'a glacé, par la diction en terpnos logos d'un Michel Bouquet talentueux, mais congestionné. ” — Torrebenn 6 janvier 2016
    3 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré Au fait, merci évidemment pour le "terpnos logos" @cath44 !
      Je n'ai pu faire autrement que l'utiliser ici, c'était à propos !
      Et puis @bredele m'avait adressé ce défi de le placer dans une m-c, alors ... !
      7 janvier 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Torrebenn et oui j'avais vu .....
      7 janvier 2016 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @ianov & @gillou107 Voici mon avis sur ce Chabrol qui m'a légèrement moins convaincu que "Les Noces rouges" par exemple, dans le cadre du Cycle de l'amie @bredele dans notre Ciné-Club.
      Il m'a plu, mais pas excité comme celui cité ci-dessus.
      Ainsi que je le disais par ailleurs, j'adore ce que dit Audran à Bouquet devant la cheminé, à la fin, quand il lui annonce sa décision d'aller avouer son crime .
      C'est tellement révélateur de cette mentalité bourgeoise et ce culte du secret, des conventions, des apparences à sauver, par dessus tout.
      16 janvier 2016 Voir la discussion...
  • fabior.denullepart
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Il tuera froidement, se reprendra calmement, le partagera sèchement et pensera sereinement sen sortir, c'est sans compter sur l'ordre établi ” — fabior.denullepart 21 février 2019
    Commenter
  • PumpUpTheJam
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Argument chabrolien intéressant, malheureusement gâché par un esthétisme design et "branché" qui a vieilli prématurément sa réalisation. ” — PumpUpTheJam 13 mars 2019
    1 commentaire
  • sullivan
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Tragédie contemporaine et bourgeoise. Trio d'acteurs impressionnants. Écriture brillante. Certains plans sont cultes. Je dis oui. ” — sullivan 27 avril 2014
    Commenter
  • bgerentes
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Après avoir tué l'amant de sa femme dans La femme infidèle, Charles-BOUQUET tue sa maîtresse dans cet opus. Et il reste de marbre, glaçant ” — bgerentes 1 janvier 2018
    Commenter
  • rere15
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ La nuit juste après, c'est le repos que lui apporte celle à qui il dit qu'il ne supporte pas de ne pas être jugé. ” — rere15 14 avril 2019
    Commenter
  • Truman
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ La culpabilité qui ronge l'homme par Chabrol, un poil trop long mais intéressant . ” — Truman 3 février 2014
    Commenter
  • themroc
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ C.Q.F.D Les bourgeois ne jugent pas les bourgeois,ont des épouses qui les admirent... un film à méditer à l'aune de l'affaire D.S.K ” — themroc 21 septembre 2011
    Commenter
  • upsilonacrux
    (à propos de Juste avant la nuit)
    Sa note :
    Juste avant la nuit “ Franchement prenant, mais trop critique. Encore un film qui se perds en conjonctures. ” — upsilonacrux 24 août 2014
    Commenter

Casting de Juste avant la nuit

Infos sur Juste avant la nuit

Réalisé par Claude Chabrol et Patrick Delauneux
Écrit par Claude Chabrol


France - 1h46 - Crime / Policier, Drame, Thriller
Sortie le 31 mars 1971

Synopsis

Charles Masson, chef d'entreprise et père de famille, est entraîné par sa maîtresse Laura dans des jeux pervers. Ainsi va-t-elle un jour jusqu'à lui demander de faire semblant de la tuer. Elle le provoque tant et si bien que Charles finit par l'étrangler dans le studio parisien où ils se rencontrent. Après avoir jeté dans une bouche d'égoût un mouchoir compromettant, il rentre chez lui. Laura était l'épouse du meilleur ami de Charles, François Tellier, qui ne tarde pas à découvrir que celle-ci le trompait...

Films similaires à Juste avant la nuit

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -