U Télérama aime passionnément
L'Évangile selon St Matthieu
(1964)
un film de
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 86%
L'Évangile selon St Matthieu

L'Évangile selon St Matthieu

(1964)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 86%
  • 340 notes
  • 275 veulent le voir

Micro-critique star (zephsk) :
zephsk
Sa note :
L'Évangile selon St Matthieu “ Dieu est mort, paisiblement, dans le Frioul. Les hirondelles trissaient sous le soleil. ” — zephsk 23 mars 2013
39 commentaires
  • zephsk
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Dieu est mort, paisiblement, dans le Frioul. Les hirondelles trissaient sous le soleil. ” — zephsk 23 mars 2013
    39 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré Tu peux procéder chronologiquement, c'est bien. Accatone, Mamma Roma, La Rabbia, L'Évangile selon St Matthieu. Il faut absolument voir Salo et Théorème aussi, plus arides, mais déchirants. Ensuite, sans ordre : Uccellacci e uccellini, Porcherie, Médée, Œdipe roi, Les Mille et une nuits. Le reste m'intéresse moins
      21 mars 2020 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @zephsk Haha à peu près tout finalement...
      22 mars 2020 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré Salo, ça va être très difficile pour moi. Presque impossible peut-être. Je n'ai aucune idée du style du monsieur d'ailleurs...
      22 mars 2020 Voir la discussion...
  • Portinou
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ L'homme digne d'être écouté ne se sert de la parole que pour la pensée, et de la pensée que pour dire la vérité et la vertu. - Fénelon ” — Portinou 8 mai 2014
    7 commentaires
  • Cladthom
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ vous allez finir par vous aimer les uns les autres, bordel de merde ? ” — Cladthom 2 avril 2013
    12 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré The which one ?
      3 avril 2013 Voir la discussion...
    • theOldpc
      commentaire modéré Celui dont il est question, L'évangile selon St Matthieu. Je vois un peu ça comme un nouveau cap dans la cinéphilie pour moi mais je me cherche souvent des excuses ;) Je testerai ça dès que j'ai l'occasion.
      3 avril 2013 Voir la discussion...
    • Ecclesiaste
      commentaire modéré Les uns sur les autres c'est mieux.
      17 octobre 2014 Voir la discussion...
  • MaxiPatate
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Christ, humain au possible, embrase les visages, les figures. Les astres flamboyant, l’hostie vide son calice sous une touffeur accablante. ” — MaxiPatate 28 novembre 2015
    12 commentaires
  • georges.b1
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ L'histoire du christ n'y est racontée ni d'une façon marxiste ni d'une façon saint-sulpicienne mais du point de vue de la foi paysanne! ” — georges.b1 2 août 2011
    Commenter
  • Airone
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Sous le soleil magmatique de Judée, ni sacré, ni profane, juste l'extase de la parole, l'éloquence des regards. Immanent est l'Absolu. ” — Airone 8 octobre 2015
    7 commentaires
  • typhonpurple
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Ceint de l'aube d'épine, Il meurt dans l’œil de l'homme emprunt de joie, de tristesse et d'espoir. Les visages tremblent d'amour. ” — typhonpurple 13 avril 2014
    2 commentaires
  • Arch_Stanton
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Si j'ai bien reconnu Cesc Fabregas en Jésus, en revanche les autres membres de l'équipe sont moins ressemblants. ” — Arch_Stanton 13 avril 2013
    7 commentaires
    • JVBM
      commentaire modéré Cyril Hanouna en apôtre.
      7 janvier 2014 Voir la discussion...
    • acesite
      commentaire modéré Et pourtant "Pasolini demande des conseils techniques à des théologiens pour mieux caractériser physiquement les apôtres." . Il s'est donné du mal Paolo ;-)
      20 février 2016 Voir la discussion...
    • jenanaipa
      commentaire modéré Tu vas me donner envie de le voir du coup.
      15 mai 2017 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Il était une Foi… le Christ en thème, Paroles et Préceptes, des mages aux chrysanthèmes. Et le Verbe s'est fait Chair au Royaume du 7e Art… ” — Ochazuke 31 octobre 2018
    6 commentaires
    • Ochazuke
      commentaire modéré Oui largement !!
      31 octobre 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Ochazuke je me suis mal exprimé. En fait je me demandais comment un tel réalisateur pouvait être si proche du texte.
      31 octobre 2018 Voir la discussion...
    • Ochazuke
      commentaire modéré Oui c'est vrai, et il m'a semblé comprendre que c'était une commande initiale de l'église catholique (j'espère ne pas dire n'importe quoi) et je ne sais qui a collaboré avec qui avant sa réalisation à l'écriture ou autres mises en place de scène. Mais effectivement sa réa a l’étoffe des grands sud arides aux martinets stridents, la part d’abstraction et symbolique nécessaires.
      31 octobre 2018 Voir la discussion...
  • ianov
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Mystères du profane, tout entier abandonné aux plaies de l’histoire sainte, et le véritable miracle de la Passion Pasolinienne est révélé. ” — ianov 8 octobre 2016
    Commenter
  • Vilaboa
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ La spiritualité n'est pas ici dans les dogmes, mais dans la profondeur des regards, la dureté du soleil et la sécheresse de la terre brûlée. ” — Vilaboa 26 avril 2020
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré Fort heureusemet la spiritualité n'a jamais été dans les dogmes. Ceux-ci ont été édifiés pour orienter l'interprétation théologique du fait religieux - et protéger celle-ci- dans certaines cultures et notamment gréco-latines.
      26 avril 2020 Voir la discussion...
  • bredele
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Un christ pareil au chemin qu'il emprunte, sec, tranchant, éclat brillant parmi les cailloux. ” — bredele 6 septembre 2018
    5 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré Ce film me semble un vrai chef d'œuvre : un Christ "à l'espagnole", dans une ambiance implacable. L'esthétique de la Méditerranée dans ce qu'elle a de plus tragique.
      9 septembre 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Vilaboa nous sommes dans un naturalisme qui est à des années lumière de la représentation hollywoodienne de la Bible. Je ne sais pas exactement ce qu'est un christ à l'espagnole, mais je crois qu'on peut le deviner.
      9 septembre 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Tu as raison : l'antithèse complète du style "technicolor grand spectacle" auquel tu fais allusion ! Mais également opposé au style "lumière douce" (parfois beau d'ailleurs) tel qu'on a pu le voir dans le cinéma italien lui-même (je pense, sur le même sujet, à Franco Zeffirelli). Comme tu le devines, j'entends par "Christ à l'espagnole" une vision sévère et dure du "Sauveur", comparable à la statuaire ou à la peinture de ce pays le représentant souvent tendu et douloureux...
      10 septembre 2018 Voir la discussion...
  • huitetdemi
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Pasolini met en scène la parole ; oscillant du sacré au profane, du réalisme à l’expressionnisme. Vacillant. ” — huitetdemi 2 août 2011
    Commenter
  • maxence_m
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Le plus divin dans ce film est cet art propre à Pasolini que de réussir à retranscrire l'ineffable dans la simple capture d'un visage. ” — maxence_m 7 juin 2015
    Commenter
  • petitCalimero
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Le cinéma comme seul refuge mystique pour les hommes sans foi. Avec sa caméra Pasolini questionne la Parole Sacrée autant qu'il la contemple ” — petitCalimero 4 août 2013
    1 commentaire
    • Apocalypse12
      commentaire modéré Très heureux de voir que ce film magnifique donne lieu à de si belles MCs.
      14 septembre 2013 Voir la discussion...
  • TaoChess
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Pasolini nous prouve que le cinéma peut tout transcender, y compris un obscur diktat en un poème d'amour vacillant. D'une ineffable beauté. ” — TaoChess 14 septembre 2013
    Commenter
  • acesite
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ L'Homme et ses visages au centre de l'image. Une mise en musique mariant toutes celles du monde rend le pictural populaire ” — acesite 20 février 2016
    Commenter
  • elge
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Le sacré vu du peuple est un opéra de sensations, une transe de litanies inaccessibles, un sens à quêter sur les visages. Noblesse de l’art. ” — elge 23 janvier 2016
    Commenter
  • Navet
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Sacralisation de tableaux bibliques et sacralisation de Pier Paolo Pasolini, dans la plus pure simplicité. ” — Navet 28 avril 2017
    Commenter
  • NathanF
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ L’Évangile selon Saint Mathieu, c'est Jésus humaniste, la foi en le cinéma et la consolidation du réalisme à la Pasolini. Impressionnant.  ” — NathanF 16 août 2011
    1 commentaire
  • Gotrek
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ "Jésus n'est pas intéressant" - Gotrek, crétin notoire. ” — Gotrek 28 juillet 2017
    3 commentaires
  • CinemAtrium
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ La dilection dans ces images qui sauvent les peuples, le récit des origines qui galvanise la caméra, la messe des grands cinéastes. ” — CinemAtrium 9 avril 2016
    Commenter
  • Rchrt
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Communiste avant tout, Pasolini illustre ses passions avec l'enseignement d'un dissident juif du premier siècle. Appropriation cultuelle. ” — Rchrt 19 avril 2020
    12 commentaires
    • Rchrt
      commentaire modéré On aurait tort de mélanger l'individualisme progressiste et l'individualisme libéral. Les progressistes s'appuient sur l'État pour s'affranchir des institutions traditionnelles. Ils pensent que ce sont les "normes sociales", et non l'État, qui sont la vraie menace à l'expression libre de soi-même. L'administration ne leur fait pas peur pour peu qu'elle est mise au service de la désintégration de ces "normes sociales". Au contraire, les libéraux voient dans l'État, et non dans la tradition, la principale menace aux libertés individuelles. Ils s'appuient sur les institutions traditionnelles pour lutter contre l'État.

      Tout le contraire, donc. Point de continuité entre 68 et la dimensions libérale de la Révolution. Plutôt avec sa dimension collectiviste, ce qui correspond d'ailleurs bien mieux aux idées des étudiants de l'époque.
      21 avril 2020 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Rchrt Merci pour tes remarques qui sont discutables mais riches. Il me semble que l'individualisme est une vision de l'homme globale qui en son fond est homogène dans sa version libérale ("de droite") ou "progressiste" ("de gauche"). Les "progressistes" ont également le culte de "la société civile" (comme on dit) au détriment de l'Etat dont ils rejettent au nom de la morale les fonctions souveraines (indépendance nationale, défense, puissance etc.). Même chose chez les "libéraux" mais pour une raison différente : le primat à leurs yeux de l'économie. L'Etat, garant (normalement) du "bien commun" (car il est malgré tout sous l'influence des électeurs) risque d'être un obstacle au libre-échange, aux délocalisations, au passage d'entreprises sous pavillon étranger etc.
      21 avril 2020 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Rchrt Quant à mai 68, il est exact, comme tu le dis, que les étudiants -sauf les anarchistes- se réclamaient de doctrines collectivistes rigoureuses. Mais ils ont politiquement échoué. Leur succès, fondamental, s'est situé comme on sait au niveau des moeurs (du "sociétal" comme on dit aujourd'hui) qu'ils ont fait évoluer dans un sens très précis : l'affaiblissement des "rigidités" et des structures traditionnelles qui subsistaient encore dans la France des années soixante (je citais ci-dessus deux slogans hautement symboliques de cette révolte) et l'ouverture -justement- à un individualisme radical qui préparait (même si ce n'était pas leur but, je le sais bien) à la société d'hyper-consommation à venir. Une telle divergence entre les buts et les résultats s'appelle je crois "une ruse de l'histoire"...
      21 avril 2020 Voir la discussion...
  • Pussycat
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Sépia biblique en noir/blanc du poète rebelle PPP où l'approche personnelle, dénuée de tout artifice, à la dimension évangélique et humaine. ” — Pussycat 19 mai 2015
    Commenter
  • Djephe
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Si le Nazaréen pouvait voir, lire et mater tout ce qui s'est dit à son propos, il reviendrait vite reprendre là où il a laissé. Assassiné. ” — Djephe 22 novembre 2019
    11 commentaires
    • Djephe
      commentaire modéré Vous n'avez pas compris, malheureusement.

      Le Nazaréen, on en sait rien, très peu, trop peu.
      Fou? Shizo? Prophète? Visionnaire? Révolutionnaire?
      Qui sait? La vérité s'est perdue entre son enfance et aujourd'hui.

      "The Man from Earth" propose une interprétation honnete du personnage, de son authenticité historique.

      Les imbéciles heureux sont représentés par les gourous brandissant les évangiles pour mieux confondre la vérité et manipuler les masses.
      Les aveugles volontaires , quant à eux, sont l'illustration de la faiblesse, de la lacheté, de la peur et du consentement à cette endoctrinement.

      Entre un Empereur romain qui ne voulait que s'y fondre et une secte de décideurs détruisant 99% des sources sur le sujet pour ne garder que ce qui enclave sans concession le libre-arbitre, la vérité n'est qu'un lointain écho imperceptible qui n'a rien à voir avec la spiritualité et la foi.
      22 novembre 2019 Voir la discussion...
    • Djephe
      commentaire modéré Pas étudié quoi?
      Le populisme et ses conséquences?

      La théologie universitaire?
      La fallacieuse et bancale religion?

      Justement, vous êtes fort d'un jugement rapide et fragile sur quelques mots sans conséquences.
      J'ai étudié au Petit Séminaire de Québec, au Séminaire St-Alphonse, côtoyé les religieux (euses), lu, relu, et encore , cet ouvrage, décortiqué plusieurs de ses aspects, tenté d'y trouver une certaine loyauté, en vain.

      Le seul véritable mot qui est pertinent dans tout ce verbiage sectaire, c'est: AMOUR. Il est trop rare.

      On ne sait pas ce qu'il a accompli, on ne connait pas ses mots. 99% des sources ont disparues, justement.
      Votre discours me rappelle drôlement celui des Frères Maristes.

      Vous vous perdez en condescendance et en complaisance. Vous pensez détenir une vérité qui n'existe pas.

      Je ne sors pas, volontairement, des pensées populaires ou générales, je ne fais que donner un point de vue, une opinion. La mépriser. la ridiculiser, n'est que puérile réaction démagogue et réactionnaire. Ici n'est pas la place pour balancer des pavés scientifico-religio-sectaires sur la vérité transcendantale et ses méandres infinis.

      On ne part de rien, encore moins du principe de l'existence de Dieu. Il n'est ici question que de la réelle existence d'un homme. Puisque toutes le sources "officielles" sont dénaturées et détournées de sa probable authenticité. Croire bêtement, utiliser la foi pour justifier les élucubrations d'une génération est tout aussi pathétique et facile que de suivre les yeux fermés des gourous malhonnêtes et intransigeants. Et je ne parle pas ici de l'intervention divine, vaine tentative de justifier l'indéfendable.

      Rien de plus, rien de moins.

      Je ne suis pas fan de ce genre de rhétorique, particulièrement sur ce genre de plateforme.

      Si Dieu existe, il veux assurément que l'homme utilise son libre-arbitre et son intelligence pour grandir, évoluer et devenir. Il n'imposerait pas une doctrine pas plus qu'il interviendrait sur le destin de l'humanité, sinon à quoi sert l'intelligence? L'émotion? Les sentiments? À choisir, son chemin. Dieu se manifeste à travers les gens et les évènements, à nous de le reconnaitre.
      22 novembre 2019 Voir la discussion...
    • Djephe
      commentaire modéré 99% n'est qu'une illustration de la majorité...

      Si vous voulez de la précision.

      1. L|Évangile selon les Hébreux.

      2. L'Evangile selon les Nazaréen.

      3. L'Evangile des douze Apôtres.

      4. L Evangile de S. Pierre.

      5. L'Evangile selon les Egyptiens.

      6. L'Evangile de la naissance la "Ste Vierge"

      7. L'Evangile de S.Jaques.

      8. L'Evangile de l'Enfance de Jefus.

      9. L'Evangile de S. Thomas.

      10. L'Evangile de Nicodème.

      11. L'Evangile éternel.

      12. L'Evangile de S. André.

      13. L'Evangile de St. Barthélemy

      14. L'Evangile d'Apellès.

      15. L'Evangile de Bafilidès.

      16. L'Evangile de Cérinthe.

      17. L'Evangile des Ebionites.

      18. L'Evangile des Encratitesou deTatien.

      19. L'Evangile d'Eve.

      20. L'Evangile des Gnoftiques.

      21. L'Evangile de Marcion ou de S. Paul.

      L'Evangile de S. Paul, ou de Marcion.

      22. Les petites & les grandes interrogations de Marie.

      23. Le livre de la naitlànce de J. C.

      24. L'Evangile de S. Jean, autrement, le livre du trépas de Ii Vierge.

      25. L'Evangile de St. Matthias.

      26. L'Evangile de la Perfection.

      27. L'Evangile des Simoniens.

      28. L'Evangile félon les Syriens.

      L'Evangile de Tatien ou des Encratites. Voyez. N. i$:

      29. L'Evangile de Thaddée ou de S. Jude.

      30. L'Evangile de Valentin, ou de la Vérité.

      31. L'Evangile de Vie ou l'Evangile du Dieu vivant,

      32. L'Evangile de S. Philippe.

      33. L'Evangile de S. Barnabe.

      34. L'Evangile de S. Jaques le Majeur.

      35. L'Evangile de Judas d'Ifcarioth.

      L'Evangile de la Vérité ou de Valentin. Voyez, N. 30}

      36. L'Evangile de Leucius.

      37. L'Evangile de Séleucus,

      38. L'Evangile de Lucianus.

      39. L'Evangile d'Héfychius

      Sans oublier l'évangile de Marie

      Vous méfier? De quoi, ceci n'est qu'une bancale et puérile discussion qui carbure aux suppositions. Alimentée par la crédulité et l'ignorance.
      22 novembre 2019 Voir la discussion...
  • Fab_Antocha
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Les visages renaissent sous les cieux brûlants et Pasolini, l'âme possédée, se crucifie lui-même pour nous sauver. Un miracle sans couleur. ” — Fab_Antocha 8 avril 2020
    Commenter
  • RemyEnImages
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ . ” — RemyEnImages 20 mars 2017
    1 commentaire
    • RemyEnImages
      commentaire modéré Pour un film qui laisse sans voix, une critique sans mot me paraît être le plus beau des hommages...
      20 mars 2017 Voir la discussion...
  • ChrisBeney
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ "L'Evangile selon Saint Matthieu est le film que j'aurais voulu réaliser" a dit Martin Scorsese. Martin Scorsese a très bon goût. ” — ChrisBeney 13 octobre 2015
    Commenter
  • Marin
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Si les hommes passent gris sur une terre morne, ils contemplent hors du champ le mystère. Pasolini esquisse une transcendance des visages. ” — Marin 18 décembre 2014
    2 commentaires
  • cinephillle
    Sa note :
    L'Évangile selon St Matthieu “ Christianisme et Pasolini, contemplatif et poésie ” — cinephillle 26 avril 2020
    Commenter
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -