U Télérama aime passionnément
La Ballade de Buster Scruggs
(2018)
un film de et
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 74%
La Ballade de Buster Scruggs

La Ballade de Buster Scruggs

(2018)
un film de et
Ce qu'en pense la communauté
  • 74%
  • 335 notes
  • 48 veulent le voir

Micro-critique star (Zeyken) :
Zeyken
Sa note :
La Ballade de Buster Scruggs “ Le passage de l’Homme, bâti de mythes et d’actes fugaces, n’est qu’un tumulte brisant la paix. Voyage sans arrêt vers les portes du silence. ” — Zeyken 18 novembre 2018
12 commentaires
  • Zeyken
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Le passage de l’Homme, bâti de mythes et d’actes fugaces, n’est qu’un tumulte brisant la paix. Voyage sans arrêt vers les portes du silence. ” — Zeyken 18 novembre 2018
    12 commentaires
    • Polo42
      commentaire modéré @Zeyken First Man je dois lui redonner une chance mais ça manque de vie quand même...
      Buster Scruggs me sort pas de la tête depuis hier matin
      19 novembre 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @Polo42 Peut être parce qu'il y a sans arrêt une ombre de mort qui plane au dessus du film. C'est hyper suffocant. Moi ça m'a bouleversé. On ne retrouve pas la mise en scène virtuose, fluide et lumineuse de LLL, mais ça n'aurai pas fait sens ici.
      19 novembre 2018 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré Bien entendu mais au delà de l'ambiance c'est l'intelligence absolu des points de montage de Whiplash et La La Land que je ne retrouve pas...
      19 novembre 2018 Voir la discussion...
  • cath44
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Six pages composites réinventent la légende du western. Entre vie et mort, ancré dans la parodie ou le drame, le Far West nous est conté. ” — cath44 23 novembre 2018
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré Ce film est un conte, un livre d’histoire avec un fil conducteur : celui de nous raconter le Far West en revenant aux codes et aux thèmes classiques du western dans ses différents genres. Le titre est évocateur : « une ballade » avec une introduction, un récit et une fin et chacun des chapitres qu’ils soient parodiques, poétiques , dramatiques, humoristiques sont articulés entre eux par la destinée plus ou moins tragique ou héroïque , à laquelle sont confrontés les personnages : c’est une histoire de vie et de mort.
      24 décembre 2018 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @cath44 Tout à fait, un film magnifié par une photographie et un art du cadrage superbement investi, tout comme le paysage, où se dressent décors persus dans le désert de l'Ouest... Un très beau film, qui s'étire un peu parfois...
      24 décembre 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ La Ballade de Buster Scruggs est le plus grand western du monde, fois six. ” — zephsk 18 novembre 2018
    20 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Je joue à red dead aussi c'est quand même à des années lumière au-dessus !
      6 décembre 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré Si seulement Red Dead était écrit par les Coen... Parce que là c'est pas trop trop ça.
      6 décembre 2018 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré C'est très bien écrit red dead . Même si l'intérêt est quand même dans ce que sous tend l'univers
      6 décembre 2018 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ En six coups de feu & barillet vidé, gît saigné le mythe de l’Ouest. Crépusculaire décompte d'une noirceur amorale. Foutraques brothers Coen ” — Ochazuke 24 décembre 2018
    5 commentaires
  • Airone
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Mis à mort comme à nu mais encore à l'ouvrage, le western en son cœur garde tout du mystère. Du moins tant qu'un regard demeure acte de foi. ” — Airone 29 janvier 2019
    10 commentaires
    • tarteman
      commentaire modéré @Zeyken La réa reste assez pauvre comparé à No Country for Old Men, l'émotion/intensité passe peu par moments. Et il y a ces 10-15 minutes horribles, pleines d'enniie. Après photo géniale superbe bo, mais il est bourré de défauts je trouve.
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré Non moi je rejoins Zeyken. Même si Barton Fink est un des meilleurs films du monde (probablement toujours mon Coen préféré d'ailleurs...)

      Après j'ai pas encore vu inside Llewyn Davis qui me fait de l'oeil depuis quelques mois
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @Polo42 Ah je peux comprendre après, bien que j'ai vrailent du mal à voir ce film (que j'aime) comme un grand des Coen. Barton Fink est excellent !
      2 février 2019 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Sépulcral, tragique, burlesque ou tendre : de la Légende au quotidien trivial à l'Ouest la vie est une fresque polymorphe soumise au Destin. ” — WeOwnTheNight 25 novembre 2018
    2 commentaires
  • Joe_Shelby
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Cow-boy, braqueur, chercheur d'or, freak, tragédie, cupidité en diligence, 6 fragments cyniques du Far-West fun mais inégaux selon les Coen. ” — Joe_Shelby 17 novembre 2018
    2 commentaires
    • Cine7Inne
      commentaire modéré Oui très inégaux, notamment dans leur propos et leurs signification, j'ai vraiment aimé l'histoire des fables de "l'homme tronc" et du chercheur d'or. Elles racontent des fragments brisés de l'homme, que ce soit dans sa condition pour l'un et dans son avidité pour l'autre. D'autres sont longuettes ou anecdotiques, genre la dernière quand tu as vu Hateful Eight les dialogues te paraissent fades.
      22 novembre 2018 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Cine7Inne J'ai eu du mal avec le récit de "l'homme tronc" car je trouvais son monologue de scène beaucoup trop long et devenant exaspérant. J'aurais préféré quelque chose de plus subtil, mais l'issue est indéniable sur l'avidité de l'homme face à sa maigre réussite. Quand le "prestige" n'opère plus, on préfère s'en référer à une poule :) Sinon, n'en déplaise à certains même si le film est un tout, je trouve qu'il manque de liant entre chaque situation, ce qui le définit bien par un "film à sketch" sans que ce soit péjoratif pour le terme, pour autant. Je n'ai pas trop apprécié non plus le dernier segment pour les mêmes raisons que toi ;) Honnêtement, j'aurai préféré que les frères Coen restent dans la tonalité du cynisme de leur premières histoires, très abracadabrantes mais pour lesquelles ils sont doués, ce qui n'empêche pas que celle du chercheur d'or est rempli d'humanité. Impossible de s'y tromper, ce sont bien les Coen qui réalisent ce film, malgré tout ça ne justifie pas la raison de cautionner l'ensemble comme une parfaite réussite (notamment en terme de rythmes). En somme, je plussoie ton commentaire cher ami :)
      24 novembre 2018 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Livre d'images de l'Ouest, pop-up de mythes où le mélange des tonalités peine à peindre des trésors et procure parfois un peu d'or. ” — CinemAtrium 18 novembre 2018
    Commenter
  • jolafrite
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ La ronde habituelle du bestiaire désabusé et désaturé des Coen se teinte ici de bouffées d’humanisme rares chez eux. Plaisir épisodique. ” — jolafrite 27 novembre 2018
    Commenter
  • Polo42
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Ce qu'il y a de formidable dans un chef d'oeuvre (d'autant plus pour un instant classic), c'est l'effondrement miraculeux de nos certitudes. ” — Polo42 19 novembre 2018
    6 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré @Polo42 Ohh, d'accord ! Je voyais ça différemment, comme si un tel film remettait en question beaucoup de choses dans notre connaissance du cinéma, ouvrant ainsi de nouveaux chemins, de nouveaux horizons, en quelque sorte ^^. Finalement, dans les 2 cas, je me sens un peu concerné. A l'annonce du projet, je ne m'attendais pas à tomber sur l'oeuvre la plus fascinante des Coen (en tout cas, d'après ce que j'ai vu).
      25 novembre 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré (@Polo42 Message écrit avant ton 2e commentaire ^^)
      25 novembre 2018 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Polo42 Merci pour cette réponse détaillée. Effectivement, innover encore et toujours dans le monde du Western, en 2018 c'est très impressionnant. Surtout quand cela s'associe d'un solide hommage au Western dans la plupart de ses expressions : crépusculaire:sépulcral, burlesque (voire fayot pour le 1er segment), naturaliste et humaniste (merveilleux 5e segment), de hold-up et de chercheur d'or. Une superbe surprise, il est vrai assez inattendue (surtout aussi quand on connait les origines chaotiques du projet).
      25 novembre 2018 Voir la discussion...
  • typhonpurple
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Le western jusqu’au cœur, par le cœur. Rien d’autre qu’une infinie douceur. ” — typhonpurple 19 novembre 2018
    3 commentaires
  • user_1123824
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Cow-boy ou chercheur d'or, histoire d'amour ou tragédie, six sketchs plus ou moins aboutis, par des frères Coen en petite forme. ” — user_1123824 18 novembre 2018
    Commenter
  • TheJackRanger
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Toutes les légendes de l'Ouest n'ont pas la même portée, mais toutes méritent d'être contées. Les Coen multiplient les coups d'éclats. ” — TheJackRanger 18 novembre 2018
    Commenter
  • Sanium
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Le contraste entre les deux ultimes pages est tel que ce bloc-notes Buster échappe de peu au coup de génie. Far West : règne de l'inachevé. ” — Sanium 18 novembre 2018
    Commenter
  • youliseas
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Catalogue illustré exhaustif et anthologique du Far West... et de la poésie des Coen : ironie absurde, burlesque noir, méta(physique). ” — youliseas 8 janvier 2019
    Commenter
  • Fildevo
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ 6 légendes de l'Ouest revisitées par ces formidables conteurs que sont les frères Coen, alternant gravité, philosophie, burlesque et ironie. ” — Fildevo 6 avril 2019
    1 commentaire
    • Fildevo
      commentaire modéré le 5e sketch (la jeune pionnière et le guide, The Gal who got rattled) est une petite merveille, tour à tour drôle, romantique, tragique…
      6 avril 2019 Voir la discussion...
  • HyacintheFont
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Les frères Coen, orchestre une valse avec la mort à travers une anthologie à la fois comique, parodique, bucolique et tragique. Silence. ” — HyacintheFont 29 novembre 2018
    1 commentaire
  • Gotrek
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Relecture post-mortem lucide, désespérée, du Cheval de Fer, à la glorieuse conquête s'est substituée une longue et terrible marche funèbre. ” — Gotrek 4 février 2019
    3 commentaires
  • Cine7Inne
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Fables hivernales et soif de fortune prennent le chemin lointain de l'Ouest, quand d'autres s'égarent vers la monotone logorrhée de l'ennui. ” — Cine7Inne 24 novembre 2018
    Commenter
  • Gnothi_seauton
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Pince-sans-rire, une ballade en six couplets sur les mythes d'une utopie fédérale. La strophe corrige l'apparente disjonction des rimes. ” — Gnothi_seauton 22 novembre 2018
    Commenter
  • goodfeles
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Irrégulières et authentiques, ces scénettes ont chacune leurs charmes et sont réalisées par un amour incommensurable par le gang Coen. ” — goodfeles 28 novembre 2018
    Commenter
  • ANOZER
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Cette petite pépite d'humour noir ciselée incarne toute la cruauté de l'Ouest sauvage comme rarement le cinéma aura su la capter. ” — ANOZER 21 décembre 2018
    Commenter
  • A_Smithee
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Condensé de ce que les Coen ont de meilleur à offrir: humour, intolérable cruauté, folie douce, sobriété, poésie.. Don't burn after reading. ” — A_Smithee 17 novembre 2018
    Commenter
  • Flol
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Six contes bourrés d'humour noir où plane l'ombre de la Mort, et où tous les codes du western se font détourner par le talent des Coen. ” — Flol 24 novembre 2018
    Commenter
  • ldalmeida
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Les frères Coen, virtuoses de la narration, s'approprient l'imaginaire du Western avec ces fables anthologiques fortes mais inégales ” — ldalmeida 26 novembre 2018
    Commenter
  • Cladthom
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Démarrant magnifiquement, la magie au fur et à mesure s'étiole et le tout devient quasiment que théorique et programmatique. Dommage. ” — Cladthom 26 novembre 2018
    2 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré Pas mal de gens font ce reproche au dernier segment. C'est vers où que t'as senti que ça n'allait plus ?
      26 novembre 2018 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré A partir de l'épisode avec l'handicapé qui fait son spectacle, j'ai décroché. Ça devient moins ludique, moins virtuose, trop métaphorique et symbolique avec ce sentiment de "tout ça pour ça". Le dernier segment je le trouve vraiment relou. C'est bien écrit y'a pas de doute mais c'est lourd et je vois pas trop où ils veulent en venir. Comme avec leur film précédent ça me parle pas ou ça m'échappe. Pourtant j'adore le début, j'aurais voulu littéralement un film entier sur buster scruggs, c'est drôle, dynamique avec des ruptures de ton efficaces. Dommage
      26 novembre 2018 Voir la discussion...
  • Atlantic
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Il était six fois dans l'Ouest. ” — Atlantic 21 novembre 2018
    Commenter
  • itachi
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ "John Wesley Harding" aurait donc un cousin sur pellicule, les Coen, corrosifs et lyriques nous racontent l'Ouest sans découpage... ♥♥♥♥♥♥ ” — itachi 4 décembre 2018
    Commenter
  • jenanaipa
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ Splendide livre d'images où la dureté d'une époque côtoie la pureté des sentiments. Tour de manège émotionnel d'un Far West inattendu. ” — jenanaipa 14 février 2019
    Commenter
  • TheFabest
    Sa note :
    La Ballade de Buster Scruggs “ La Ballade de Buster Scruggs est un miracle qui apporte plus de choses qu'il n'en contient. Bilan définitif sur les trésors de l'Ouest. ” — TheFabest 18 novembre 2018
    Commenter

Casting de La Ballade de Buster Scruggs

Infos sur La Ballade de Buster Scruggs

Réalisé par Joel et Ethan Coen
Écrit par Joel et Ethan Coen


États-Unis - 2h12 - Comédie, Drame, Western
Titre original : The Ballad of Buster Scruggs
Sortie vidéo le 16 novembre 2018

Synopsis

La ballade de Buster Scruggs conte six histoires du Far West regroupées en un seul film : un cowboy chanteur, un vagabond braqueur de banques, un acteur et son spectacle itinérant, un prospecteur trouvant de l'or, deux pisteurs à bord d'un train, et cinq passagers en route vers une mystérieuse destination.

Films similaires à La Ballade de Buster Scruggs

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -