Y Télérama aime beaucoup
La Femme qui pleure
(1979)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 58%
La Femme qui pleure

La Femme qui pleure

(1979)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 58%
  • 22 notes
  • 10 veulent le voir

Micro-critique star (bredele) :
bredele
(à propos de La Femme qui pleure)
Sa note :
La Femme qui pleure “ Trop d'amour conduit à moins d'amour et à plus d'amour du tout...C'est la maladie d'amour. ” — bredele 23 octobre 2019
4 commentaires
  • cath44
    (à propos de La Femme qui pleure)
    Sa note :
    La Femme qui pleure “ La caméra au cœur d’un psychodrame amoureux, Doillon sonde la rage et le chagrin d’une écorchée vive. Les larmes de D. Laffin bouleversent. ” — cath44 22 octobre 2019
    3 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré Tu as trouvé les mots, bravo!
      22 octobre 2019 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @bredele Je suis tombée sur une chronique de Dominique Besnehard sur France Inter qui disait d'elle "qu’elle était encline au désenchantement et à un certain mal de vivre. Elle affrontait la caméra sans filet. Elle nous laisse le souvenir de son beau visage, de sa bouche cerise, de sa curieuse voix éraillée et de son sourire discrètement mélancolique" Dans ce film elle ne joue pas un rôle, elle le vit ...Clémentine Autain sa fille, a fait le récit poignant de son enfance en disant de sa mère " Elle était une actrice magnifique. Elle était drôle, intelligente. Mais comme maman, c'était un peu difficile. Elle était assez défaillante, elle était mal, elle était très alcoolique, dépressive. Donc, elle n'arrivait pas à s'occuper de moi"Pendant longtemps elle a pensé que sa mère s'est suicidée à 33 ans à cause de son attitude globale par rapport à la vie où elle vivait l'instant et où elle n'arrivait pas à se projeter dans le temps...elle l'a toujours pressentie suicidaire.Le mystère reste ainsi entier pour Clémentine Autain qui ne veut plus croire aujourd'hui, forcément à un suicide volontaire mais plutôt un "suicide accidentel'. Quoiqu’il en soit, elle incarne tellement de façon juste et intense cette femme qui pleure et sa béance affective...
      23 octobre 2019 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 j'ai lu qu'elle se faisait mourir à petit feu. Elle était ivre du matin au soir et prenait des anxiolytiques. Elle a été retrouvée dans son bain. En gros, Clémentine Autain s'est construite en opposition à sa mère. Elles est petite et blonde, sa mère était grande et châtain. Elle est ordonnée à l'extrême, sa mère vivait dans un capharnaüm, elle fait de la politique, sa mère du cinéma....
      23 octobre 2019 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de La Femme qui pleure)
    Sa note :
    La Femme qui pleure “ Trop d'amour conduit à moins d'amour et à plus d'amour du tout...C'est la maladie d'amour. ” — bredele 23 octobre 2019
    4 commentaires
  • georges.b1
    (à propos de La Femme qui pleure)
    Sa note :
    La Femme qui pleure “ L’enfer de la passion amoureuse non partagée‚ drame névrotique mise en scène très réaliste‚ entre masochisme et sadisme‚ DL bouleversante ! ” — georges.b1 29 avril 2016
    1 commentaire
    • cath44
      commentaire modéré C'est le film de Doillon que je préfère. Dominique Laffin y est bouleversante , superbe ...triste destin que celui de cette actrice décédée si jeune ...à 33 ans d’un arrêt cardiaque en 1985, peu après la diffusion de son dernier film au festival de Cannes....
      1 mai 2016 Voir la discussion...
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -