U Télérama aime passionnément
Satisfaction communauté 81%
La Nuit

La Nuit

(1961)
Ce qu'en pense la communauté
  • 81%
  • 185 notes
  • 142 veulent le voir

Micro-critique star (ianov) :
ianov
(à propos de La Nuit)
Sa note :
La Nuit “ Au monde appauvri, la sève amoureuse est raréfiée ; du sentiment d’exister dégradé, le désir d’être même s’étiole dans la Nuit. Sidérant ” — ianov 13 juillet 2016
4 commentaires
  • ianov
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Au monde appauvri, la sève amoureuse est raréfiée ; du sentiment d’exister dégradé, le désir d’être même s’étiole dans la Nuit. Sidérant ” — ianov 13 juillet 2016
    4 commentaires
    • xzerep
      commentaire modéré Bravo !
      13 juillet 2016 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 ; @xzerep ; Merci ! Admirable film en tous points, et que dire des satins mélangés de Jeanne Moreau et Monica Vitti, et des corps délavés par la pluie. De la désolation...
      13 juillet 2016 Voir la discussion...
    • xzerep
      commentaire modéré Surtout du rapport de l'existence à l'amour
      13 juillet 2016 Voir la discussion...
  • Pussycat
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Sculpturale Nuitée cristallisant la DERELICTION. Effluence tragique d'un couple "asphyxié" par les valeurs futiles de la société moderne. ” — Pussycat 3 juillet 2015
    6 commentaires
    • Pussycat
      commentaire modéré @Torrebenn MDR :)) j'adore ce mot, j'en abuse un peu trop dans mes MC ;)
      3 juillet 2015 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Pussycat d'ailleurs , il se retrouve en 1er dans la liste de tes mots fétiches! (moi aussi j’aime beaucoup ce mot, qui ne m’évoque pas tant le sens religieux qu'on lui prête qu'un sens plus "psychologique" , décrivant le sentiment de solitude insondable de la souffrance morale )
      3 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Pussycat
      commentaire modéré @cath44 Il en va de même pour toi ^^ je l'emploie pour définir au mieux cette Solitude : véritable marasme de notre société moderne. De rajouter... internet (+ les réseaux sociaux) ne fait qu'accroître cette déréliction.
      3 juillet 2015 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Dans le noir et blanc léché et précisément cadré des modernistes années 1960, Antonioni combine en l’esthétisant l’errance d’âmes épuisées. ” — Bosco 8 mars 2019
    3 commentaires
    • Alan_Smithee
      commentaire modéré Superbe
      8 mars 2019 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @Alan_Smithee Merci !
      9 mars 2019 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Nous sommes dans les années 60, la bourgeoisie, on l’a dit à la veille de Mai 68, s‘ennuyait. Elle s’ennuyait jusque dans ses fêtes. L’idée de fête, de raout, de party est souvent traitée dans le cinéma de ce temps et sous différents angles : littéraire et sous vernis glacé par Antonioni dans La Notte en 1961, poétiquement désenchanté par Fellini dans La Dolce Vita (un an plus tôt, en 1960, avec déjà Mastroianni), burlesque par Blake Edwards dans la Party en 1968, donc au terme de cette période... Antonioni dans ce film comme dans bien d’autres, très marqué par le climat spirituel de cette époque s’est fait le peintre en états d’âmes de bourgeois sophistiqués plongés dans leur propre vide. Spleen existentiel alors fort goûté comme la phtisie l’avait été pour les dames romantiques qui aiment verser des larmes (il en est une de ce type dans le film du reste et ce n’est sans doute pas par hasard).
      14 mars 2019 Voir la discussion...
  • K_Sania
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Une journée à l'échelle d'une vie et une déambulation égarée pour mieux se retrouver. Peu de mots pour tout dire. La classe définitive. ” — K_Sania 8 février 2018
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Décors vidés d'humanité où les personnages viennent s'échouer, immersion dans l'angoisse, noir et blanc renversant,cadrage au cordeau. Art! ” — georges.b1 4 août 2011
    Commenter
  • Varla
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Un film d'une telle beauté, et qui me glace d'effroi par sa justesse. En espérant qu'Antonioni se trompe sur les relations humaines. ” — Varla 15 mars 2016
    Commenter
  • Silencio
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La nuit s'écoule, l'amour se délite. L'amour s'écroule, la nuit se dilate ” — Silencio 24 septembre 2014
    Commenter
  • xzerep
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Taillés dans le vif, le film sculpte les contours de l'écueil amoureux. Antonioni extrait de cette blanche nuit, le noir de la mélancolie. ” — xzerep 24 février 2016
    1 commentaire
    • Varla
      commentaire modéré Aaaah, il manque terriblement à ma vidéothèque celui là :(
      24 février 2016 Voir la discussion...
  • johannielesieur
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ De l'errance nocturne aux échappatoires du désir, l'âpreté routinière d'un couple dans la déreliction. La Nuit d'Antonioni est magistrale. ” — johannielesieur 12 mai 2018
    2 commentaires
  • ciucciahc
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ « Je n’ai plus d’inspiration... que des souvenirs... » ” — ciucciahc 11 octobre 2015
    Commenter
  • mos3n
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Dans 'La Notte', M.Antonioni capte le marasme et l’âpreté de la vie comme M.Mastroianni empoigne J.Moreau : avec une violence suave. ” — mos3n 21 décembre 2011
    Commenter
  • Sleuth
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Ennuyant mais d'une beauté sans égale, Antonioni continue sa quête de vérité sur l'incommunicabilité dans le couple. Poignant de justesse. ” — Sleuth 20 mars 2014
    Commenter
  • Bakou9
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Le temps se dilate, les lieux se vident et c'est de son rapport aux autres dont on fait le deuil au soir de cette belle nuit milanaise. ” — Bakou9 15 avril 2015
    Commenter
  • M741
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Un monde hostile à l'homme se profile dans ces architectures écrasantes. Une longue chute dans les ténèbres, parsemée de sursauts. ” — M741 28 décembre 2013
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Déambulation diurne puis nocturne, en forme de concerto pour fin d'un amour. Moreau/ Mastroianni ne se parlent plus mais nous en disent tant ” — WillValmontcine 8 mai 2016
    Commenter
  • Brazilover
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Le vide existentiel entraîne l'hermétisme emotionnel de cette désintégration de couple, à la mise en scène pourtant brillante et langoureuse ” — Brazilover 6 septembre 2015
    Commenter
  • Arctic505
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Aucun cinéaste ne filme mieux les corps qu'Antonioni. Il réunit Monica Vitti et Jeanne Moreau dans un même plan et immortalise le cinéma.  ” — Arctic505 16 février 2014
    Commenter
  • Barbey
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La Nuit fait dialoguer les choses entre elles : la nuit et le jour, l'homme et la femme, le vide et le monde. C'est un film incroyable. ” — Barbey 18 mai 2015
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La mort de l'amour la nuit, l'ennui. ” — Torrebenn 22 décembre 2013
    Commenter
  • SheikYerbuti
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Cocteau disait "Est moderne ce qui est amené à devenir classique", et je crois que rarement cet aphorisme n’aura aussi bien défini un film. ” — SheikYerbuti 18 mars 2015
    Commenter
  • bartol
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ le visage de jeanne moreau frappe la caméra. une déambulation nocturne pleine de lyrisme, de tristesse et de tragédie, tout ça en une nuit. ” — bartol 30 avril 2015
    Commenter
  • PharaonDeWinter
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Éclairage prodigieux d'une veillée sombre, LN dévore le couple comme le siècle, desséchant l'humanité à l'ombre d'une modernité​ verticale. ” — PharaonDeWinter 15 janvier 2017
    Commenter
  • HugoLRD
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Deux êtres en dérive condamnés à ne plus s'aimer; il faut se laisser aller à cette -superbe- mise en scène de l'errance et du mal-être. ” — HugoLRD 14 novembre 2015
    Commenter
  • rere15
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La Notte? Blen que du même, j'aime bien mieux bien des films fait après, je veux quand même bien la noter. ” — rere15 18 avril 2019
    Commenter
  • themroc
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La nuit est belle, la nuit est longue et sensuelle...la nuit porte des fruits aux goût amèr. ” — themroc 23 octobre 2017
    Commenter
  • Cataclysme
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Une nuit pour fuir ou aller voir ailleurs. ” — Cataclysme 10 février 2018
    Commenter
  • tromatojuice
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Vacuité et misogynie d'époque côtoient le vide et oisiveté magnifiquement filmés. M'suis fait autant chier que le couple d'intellectuels. ” — tromatojuice 21 novembre 2017
    Commenter
  • NathanF
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La Dolce Vita façon Antonioni. Mais surtout les plus beaux plans sous la pluie de l'histoire du cinéma. ” — NathanF 22 septembre 2011
    Commenter
  • marcelsoudain
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ Un film un peu long pour retrouver les sujets habituels d'Antonioni, l'amour, le désir, la fidélité, et au fond ces espoirs décus des idéaux ” — marcelsoudain 11 juillet 2017
    Commenter
  • CedricRamoul
    (à propos de La Nuit)
    Sa note :
    La Nuit “ La descente aux enfers par Antonioni, yes ” — CedricRamoul 24 avril 2014
    Commenter

Casting de La Nuit

Infos sur La Nuit

Réalisé par Michelangelo Antonioni
Écrit par Michelangelo Antonioni, Ennio Flaiano et Tonino Guerra


France, Italie - 2h02 - Drame
Titre original : La Notte
Sortie le 15 avril 2015

Synopsis

En 1960, Michelangelo Antonioni déclarait à propos de son film : « Avec La Nuit, j'arriverai à un résultat de compromis. Le compromis que l'on retrouve, aujourd'hui, dans la morale et même dans la politique. Les personnages, cette fois-ci, se sont trouvés, mais ils ont du mal à communiquer, parce qu'ils ont découvert que la vérité est difficile, elle demande beaucoup de courage et des résolutions irréalisables dans leur milieu. »

Un couple d'intellectuels, l'écrivain à succès Giovanni Pontano et sa femme Lidia, après quelques années de mariage, vivent à présent dans la grisaille de l'ennui et d'une incommunicabilité croissante. Ils rendent visite à un ami intime de Giovanni, Tommaso, également écrivain, en train de finir ses jours dans une clinique. Tandis que Giovanni, pour oublier la douloureuse visite à son ami moribond, se rend à la promotion de son dernier livre, Lidia erre dans une ville qui lui ressemble, vide et morose. Le soir venu, après s'être ennuyé dans une boîte de nuit, le couple se rend à la soirée d'un richissime industriel qui souhaiterait que Giovanni écrive l'histoire de son entreprise. Dans la grande et luxueuse villa de son hôte, séparé un temps de Lidia, Giovanni passe un moment avec Valentina, la fille de l'industriel, tous deux essayant de tromper leur mal de vivre dans une brève et pathétique étreinte. Pendant ce temps, Lidia est escortée par un prétendant qu'elle repousse lorsqu'il devient trop pressant. Au bout d'une longue nuit d'ennui, l'aube surprend Lidia et Giovanni dans le jardin silencieux de la villa désertée. Ils trouvent enfin le courage de se parler, évoquant leur bonheur enfui et la lassitude de leur vie. On comprend que le couple, en plein désarroi, va se donner une dernière chance lorsque Giovanni embrasse soudain Lidia avec ferveur.


Films similaires à La Nuit

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -