Satisfaction communauté 82%
La parole

La parole

(1955)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 82%
  • 152 notes
  • 137 veulent le voir

Micro-critique star (Pussycat) :
Pussycat
(à propos de La parole)
Sa note :
La parole “ Magnificence au VERBE rappelant les Sous-Bois Flamands. Maxime Christique entre Folie/Doute pour des âmes ne sachant plus voir, ni croire. ” — Pussycat 23 juin 2015
1 commentaire
  • Pussycat
    (à propos de La parole)
    Sa note :
    La parole “ Magnificence au VERBE rappelant les Sous-Bois Flamands. Maxime Christique entre Folie/Doute pour des âmes ne sachant plus voir, ni croire. ” — Pussycat 23 juin 2015
    1 commentaire
    • Pussycat
      commentaire modéré Ce chef-d'oeuvre - Parole - de Dreyer nous invite, que nous soyons croyants(es) ou pas, à nous poser non seulement la question de la Foi mais aussi le SENS de l'Existence. En rappel de la dernière scène où chacun(e) reste libre d'y voir ce que qu'il(elle) souhaite. Peut-être le plus beau Miracle du 7ème Art.
      23 juin 2015 Voir la discussion...
  • Anna_K
    (à propos de La parole)
    Sa note :
    La parole “ Tableaux épurés, dialogues parcimonieux et portraits savoureux pour un drame en trois miracles éclairé par une belle figure féminine. ” — Anna_K 31 octobre 2020
    3 commentaires
    • Eforie
      commentaire modéré Oh, très belle micro-critique, le parrain du film est ravi :) !
      31 octobre 2020 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Eforie Merci bien, je suis contente d'avoir réussi "l'examen" :-) J'étais un peu inquiète devant une éventuelle difficulté du film, mais cela a été une excellente découverte -bien plus facilement intelligible que "le sacrifice" où j'avais dû m'y reprendre à plusieurs fois pour 'entrer à nouveau dedans' et rédiger une MC -après l'avoir vu autrefois au cinéma. Pour en revenir à "Ordet", il m'aurait fallu bien plus de 140 signes pour rendre compte de la bienveillance avec laquelle Dreyer traite ses personnages, préférant notamment le clin d'oeil moqueur pour croquer en trois mimiques ou réflexions certes assassines mais en aucun cas mortelles le nouveau pasteur ou le revirement du grand-père au sujet du mariage d'Andréas. La réconciliation des deux futurs beaux-pères et leur commentaire final m'ont ravis parce que l'on échappait un peu à la froide Norditude. Enfin que dire du personnage de Johannes, de sa mélopée lancinante qui scande les plans-séquences et que j'ai trouvée totalement "addictive" (pardon pour l'anglicisme) en ce sens que j'attendais sa réapparition sur des charbons ardents, impatiente de la suite que son intervention allait donner au récit. Voilà, beau choix de parrainage en tout cas !
      1 novembre 2020 Voir la discussion...
    • Eforie
      commentaire modéré @Anna_K Heureux, vraiment, que ce film t'ai plu. Un des plus beaux films, à ma connaissance, sur l'acte de foi. Tu évoques "le Sacrifice", film plus difficile en effet (je me souviens avoir un peu souffert moi aussi, bien que conquis a priori) ; or, il fait partie de ma liste de films à revoir avant rédaction d'une micro-critique, nous pourrons en reparler !
      1 novembre 2020 Voir la discussion...
  • zephsk
    (à propos de La parole)
    Sa note :
    La parole “ Prêchi-prêcha pieux et hermétique, mais joliment photographié : l'anti Théorème. Une belle icône, en quelque sorte. ” — zephsk 11 octobre 2011
    5 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré Il faut que je le vois, oui. Ordet ne me touche pas, mais je reconnais sa beauté formelle.
      2 décembre 2011 Voir la discussion...
    • huitetdemi
      commentaire modéré Je l'ai vu il y a peu (Ordet) et cela m'a semblé interminable… Je me souviens aussi que dans la foulée j'avais revu «Sous le Soleil Satan» et ce dernier m'étais apparu alors mille fois plus incarné.
      2 décembre 2011 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Forcément, Pialat et l'immanence...
      2 décembre 2011 Voir la discussion...

Casting de La parole

Infos sur La parole

Réalisé par Carl Theodor Dreyer
Écrit par Carl Theodor Dreyer


Danemark - 2h06 - Drame
Titre original : Ordet
Sortie le 28 décembre 1955

Synopsis

En 1930, dans un village danois. Morten Borgen, un fermier veuf, riche et luthérien, exploite ses terres avec l'aide de ses trois fils. L'aîné, Mikkel, est marié et père de deux fillettes. Sa femme Inger est sur le point d'accoucher. Johannes, le second, est un illuminé qui se prend pour le Christ et bat la campagne en prophétisant. Anders, le plus jeune, est amoureux d'Anne, la fille de Peter, le tailleur, qui s'oppose à leur union pour des raisons de dissensions religieuses. Inger meurt en couches, mettant au monde un enfant mort-né. Johannes, qui avait prévu le drame, disparaît dans la campagne...

Films similaires à La parole

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -