Le Chagrin et la Pitié
(1969)
un film de
Satisfaction communauté 94%
Le Chagrin et la Pitié

Le Chagrin et la Pitié

(1969)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 94%
  • 105 notes
  • 108 veulent le voir

Micro-critique star (TaoChess) :
TaoChess
Sa note :
Le Chagrin et la Pitié “ Plus qu'un documentaire sur l'Occupation, Le Chagrin et la Pitié contribue au dévoilement des mystères et abîmes de l'âme humaine. ” — TaoChess 12 novembre 2013
3 commentaires
  • TaoChess
    Sa note :
    Le Chagrin et la Pitié “ Plus qu'un documentaire sur l'Occupation, Le Chagrin et la Pitié contribue au dévoilement des mystères et abîmes de l'âme humaine. ” — TaoChess 12 novembre 2013
    3 commentaires
    • JZed
      commentaire modéré J'ai toujours voulu écrire une MC sur Le Chagrin et la Pitié, mais je crois que je n'ai plus à chercher. Tu dis parfaitement ce que je pense ! Non seulement les français en particulier se doivent de voir ce film, ne serait-ce que pour la mémoire, mais le fond est aussi profondément universel. Bref je sais pas quoi dire... Merci !
      12 novembre 2013 Voir la discussion...
    • TaoChess
      commentaire modéré Merci @JZed =)
      Le film devrait être plus montré que ça je trouve. Parce qu'il dure 4h, c'est peut-être plus difficile de le montrer dans les écoles... mais c'est tellement riche et captivant que ça pourrait sûrement remplacer le cours d'un mauvais prof.
      12 novembre 2013 Voir la discussion...
    • JZed
      commentaire modéré Ah oui totalement, quand on voit qu'il n'y a que 50 notes sur Vodkaster, c'est déjà assez significatif...
      Et puis oui ça serait très efficace de le montrer au lycée, voire au collège, pour captiver les élèves, rien qu'avec des extraits.
      12 novembre 2013 Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    Sa note :
    Le Chagrin et la Pitié “ Comme Robert Paxton, Ophuls met à terre le mythe du résistancialisme et nous dévoile les horreurs de l'Occupation. Essentiel à regarder. ” — OlivarDeLaCave 24 mars 2018
    9 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré @OlivarDeLaCave Merci pour ta longue réponse ! Gardons toujours en mémoire que les tendances et préoccupations historiques à un moment donné (que ce soit au cinéma comme ici, ou chez les chercheurs) sont le reflet des priorités du moment plutôt que de la période concernée, avec tous les risques d'anachronisme que cela fait courir... Ce qui n'enlève rien à la probité personnelle d'historiens (ou ici de cinéastes) en quête d'éléments nouveaux et jusqu'alors négligés... L'occupation est une période hyper-complexe, que nous jugeons avec nos yeux (et informations) d'aujourd'hui, donc souvent de manière injuste. L'immense majorité des Français n'étaient effectivement ni "résistants" ni "collaborateurs" mais attentistes (ceux que tu appelles "passifs"). Ce n'est pas très glorieux mais c'est ainsi car la majeure partie des gens ne sont pas disposés à prendre volontairement des risques mortels (qu'aurions-nous fait nous-mêmes ?), contrairement aux deux autres minorités actives. Le soutien à Pétain, très répandu quoi qu'on en dise, ne pouvant simplement être assimilé à la "collaboration" car beaucoup de gens pensaient que le Maréchal faisait ce qu'il pouvait pour "limiter les dégâts", voire même qu'il était secrètement d'accord avec de Gaulle (la théorie de "l'épée et du bouclier"). D'ailleurs, les "collabos" purs et durs méprisaient souvent Vichy (lire "Les décombres" de Lucien Rebatet)... Tu fais bien de parler des "résistants de la dernière heure" et des horreurs commises à la Libération, mais on sait que les périodes troublées permettent à toutes les cruautés et bassesses humaines de s'exprimer. Il en sera toujours ainsi (excuse mon pessimisme)... Tu as raison aussi concernant l'imprécision des témoignages basés sur le souvenir personnel (l'exemple que tu donnes). Restons en tout cas lucides et curieux, avec ce qu'il faut de distance !
      27 août 2018 Voir la discussion...
    • OlivarDeLaCave
      commentaire modéré @Vilaboa Il n'y a rien de mal à être pessimiste puisque c'est souvent vrai. Après une période troublée ou un grand événement certaines personnes n'hésitent pas à déverser leur haine et leur soif de vengeance. Je te conseil d'ailleurs l'excellent film de Paul Verhoeven: "Black Book" qui se passe à la fin de la Seconde Guerre mondiale aux Pays-Bas et qui montre toute l'ambiguïté de cette époque que se soit pendant ou juste après la Guerre.
      27 août 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @OlivarDeLaCave Dans ces périodes, Il y a parfois pire que "la haine et la soif de vengeance" (qui peuvent avoir au moins une justification) : je veux dire le pur et simple sadisme que certains, bridés en temps normal par la peur de la justice, expriment en toute liberté dans ces occasions où tout est possible... Bien noté ton conseil-ciné, merci.
      27 août 2018 Voir la discussion...
  • AAM16
    Sa note :
    Le Chagrin et la Pitié “ Dense documentaire qui montre tous les visages de L'Occupation. ” — AAM16 17 octobre 2020
    4 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré La vision "idéalisée" avait au moins un avantage : donner aux Français confiance en eux-mêmes et fierté dans leur passé, ce qui est un gage d'avenir. L'autre vision n'en a aucun, elle ne nourrit que le ressentiment et l'autodénigrement...
      17 octobre 2020 Voir la discussion...
    • Salah1R
      commentaire modéré @Vilaboa Créer de l'espoir sur la base d'une exagération historique pour ne pas dire affabulation est morallement répréhensible quelque soit les bonnes intentions. Et bien sûr ça vaut aussi pour le deuxième cas.
      25 octobre 2020 Voir la discussion...
    • Salah1R
      commentaire modéré @Vilaboa D'ailleurs le film n'est pas aussi manichéen (dans sa négativité) que vous le pensez, si on revient à la genèse du projet, c'était à la base une commande de la télévision française pour faire un documentaire de propagande destiné à la gloire de la résistance française sous l'occupation; mais Ophüls avec son petit côté rebelle et son mordant habituel, a décidé de fouiller un peu plus pour ajouter de l'ambiguïté au propos et équilibrer un peu les choses. Mais malgré sa noble tentative, je crains que le noyau du film contient un message des plus simples: que malgré les adversités et les peines, les vaillants résistants ont vaincus les méchants allemands et leurs collaborateurs.
      25 octobre 2020 Voir la discussion...

Casting de Le Chagrin et la Pitié

Infos sur Le Chagrin et la Pitié

Réalisé par Marcel Ophuls
Écrit par André Harris et Marcel Ophuls


Allemagne, France, Suisse - 4h11 - Documentaire
Titre original : The sorrow and the pity
Sortie le 18 septembre 1969

Synopsis

En partant de l'étude du cas de Clermont-Ferrand, le film dresse la chronique de la vie d'une ville de province entre 1940 et 1944. Le film élargit son propos factuel à toute l'Auvergne, mais comporte aussi des témoignages de personnalités ayant joué un rôle important pendant la guerre (militaires, hommes d'État, témoins-clés) ou ayant participé activement à celle-ci, pas forcément à Clermont-Ferrand ni même en Auvergne. Le film est constitué d'entretiens et d'images d'actualité de l'époque. Celles-ci, présentées sans aucun commentaire, ont été réalisées sous le contrôle de la propagande du gouvernement de Vichy sauf pour l'avant-dernière d'entre elles : interview de Maurice Chevalier, s'exprimant en anglais, à destination du public américain, évoquant les accusations portées contre lui de collaboration avec les Allemands, suivie d'images de la Libération rythmée par une chanson joyeuse du célèbre fantaisiste, ce qui laisse à la fin le spectateur dans une situation de malaise.

Films similaires à Le Chagrin et la Pitié

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -