Le Fil blanc de la cascade
(1933)
Le Fil blanc de la cascade

Le Fil blanc de la cascade

(1933)
Ce qu'en pense la communauté
  • -
  • 6 notes
  • 1 veulent le voir

Micro-critique star (Kronan) :
Kronan
Sa note :
Le Fil blanc de la cascade “ Déjà marqué par l'esprit du maître, le cinéma muet japonais comme véritable curiosité où le silence côtoie l'art du narrateur, le benshi. ” — Kronan 14 juin 2014
Commenter
  • Torrebenn
    Sa note :
    Le Fil blanc de la cascade “ La lourdeur de la narration par le benshi, fait beaucoup pour enfoncer un récit qui partait sur des envolées lyriques assez sympas. ” — Torrebenn 16 mai 2018
    3 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré @Limdebois Assez déçu par ce Mizoguchi (mais de toute manière, je ne suis pas fan des années 30 du Maître ...) et comme je le dis, la voix crispante du benshi gâche trop mon plaisir ...
      Je te fais signe, comme j'ai vu que tu l'as apprécié.
      17 mai 2018 Voir la discussion...
    • Limdebois
      commentaire modéré (C'est incroyable... je l'ai vu il y a deux mois et n'ayant rien écrit dessus, j'ai du mal à m'en souvenir... Je regarde trop de films...) Bon, ce que je peux t'en dire, c'est que je suis à peu près sûr de l'avoir vu sans benshi (j'en ai vu un autre de mémoire à la même rétrospective Mizoguchi à la Cinémathèque et là effectivement c'était imbuvable, comme toujours). Ce qui, là encore de mémoire, m'a plu dans le film, c'est avant tout son histoire, ce sacrifice d'une femme pour un homme, tellement habituel dans les histoires japonaises de cette période. On était déjà là pour moi dans le Mizoguchi des années 50. Je m'en veux presque de n'avoir aucun souvenir de Takako Irie qui était si "mélodramatique" déjà chez Naruse... Je pense que tu l'as vu sur Youtube, malheureusement parfois les conditions avec lesquelles on se paie les films jouent pas mal, et pas sûr que tu puisses avoir une copie bien meilleure et sans benshi, vu que la nôtre était déjà passable (j'en ai aucun souvenir, mais c'est ce qui en est dit sur le site).
      18 mai 2018 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @Limdebois Il faut trouver des moyens de se rappeler de certains films plus insignifiants qui passent devant nos yeux, sinon effectivement l'un chasse l'autre de notre mémoire ...
      Le benshi, s'il était une nécessité de l'époque relativement à l'analphabétisme de la population japonaise, est aujourd'hui pour nous, une purge !
      Oui, je l'ai vu sur YT, rare moyen de trouver certaines raretés ... Mais on reste tributaire de la qualité. Cela dit, j'estime que l'on est incommensurablement chanceux de pouvoir découvrir des films aussi "facilement" ... C'est LE miracle d'internet !
      18 mai 2018 Voir la discussion...
  • Kronan
    Sa note :
    Le Fil blanc de la cascade “ Déjà marqué par l'esprit du maître, le cinéma muet japonais comme véritable curiosité où le silence côtoie l'art du narrateur, le benshi. ” — Kronan 14 juin 2014
    Commenter

Casting de Le Fil blanc de la cascade

Infos sur Le Fil blanc de la cascade

Réalisé par Kenji Mizoguchi, Takumei Seiryo et Seiryo Takuaki
Écrit par Kennosuke Tateoka, Yasunaga Higashibojo et Shinji Masuda


Japon - 1h50
Titre original : Taki no shiraito
Sortie le 1 juin 1933

Synopsis

Shiraito, artiste d'un spectacle ambulant, tombe amoureuse du jeune Kinya qui veut devenir avocat. Shiraito travaille de longues années pour aider son amant à poursuivre ses études. Au moment de le rejoindre, elle tue son patron qui lui a dérobé tout son argent. Au procès, elle découvre que Kinya est le procureur général.

Films similaires à Le Fil blanc de la cascade

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -