Let there be light
(1946)
un film de
Satisfaction communauté 32%
Let there be light

Let there be light

(1946)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 32%
  • 8 notes
  • 4 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Let there be light)
Sa note :
Let there be light “ Quand la tête hurle, l'inconscient se révèle. Remonter la source du trauma & en extraire l'invisible séquelle: la guerre du retour à la vie. ” — blacktide 15 juillet 2019
3 commentaires
  • blacktide
    (à propos de Let there be light)
    Sa note :
    Let there be light “ Quand la tête hurle, l'inconscient se révèle. Remonter la source du trauma & en extraire l'invisible séquelle: la guerre du retour à la vie. ” — blacktide 15 juillet 2019
    3 commentaires
    • blacktide
      commentaire modéré Pour celles et ceux qui ont un abonnement Netflix, ce documentaire y est disponible en VOST. Pour les autres, vous pouvez aussi le découvrir en VO juste ici : https://www.youtube.com/watch?v=uiD6bnqpJDE. Fascinant pour sa démarche "humaine" derrière la commande pour l'US Army, celle de Huston qui choisit de capter la réhabilitation de blessés de guerre qui n'ont ni béquilles ni pansements. Un document saisissant.
      15 juillet 2019 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @blacktide merci du signalement. Je m'aperçois que je ne l'avais pas noté et pourtant vu (mais sans sous titres...)
      15 juillet 2019 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré Y'a pas de quoi @cath44 ;-) Vraiment intéressant ce documentaire, surtout vis-à-vis de sa démarche presque "anti" patriotique dans une certaine mesure (d'où la censure pendant plus de 30 ans par le gouvernement américain) voire à contre-courant des œuvres liées à l'effort de guerre (notamment pour cet envers du décor, ces "anti-héros" américains).
      15 juillet 2019 Voir la discussion...
  • Torrebenn
    (à propos de Let there be light)
    Sa note :
    Let there be light “ Plongée sans censure et sans filtre, dans les tréfonds de la psyché traumatisée et ravagée de jeunes soldats perdus dans leur âme. Un choc ! ” — Torrebenn 18 juin 2016
    4 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré @cath44 Voilà ! Je vois que tu t'es renseignée. C'est agréable de conseiller des films à des personnes qui sont curieuses et approfondissent un peu le sujet.
      19 juin 2016 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Torrebenn je vais le regarder dans la soirée (j'ai juste commencé hier mais comme c'est en VO je reviens en arrière parfois)
      19 juin 2016 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @cath44 OK ! Le début te plaît ? T'intéresse ?
      19 juin 2016 Voir la discussion...
  • clemgeo
    (à propos de Let there be light)
    Sa note :
    Let there be light “ Cette autocongratulation aux témoignages poignants laisse un gout amer : envoyer ses fils au front pour ensuite se vanter de les guérir… ” — clemgeo 1 août 2016
    Commenter

Casting de Let there be light

Infos sur Let there be light

Réalisé par John Huston
Écrit par John Huston


États-Unis - 0h58 - Documentaire
Sortie le 16 décembre 1946

Synopsis

Que la lumière soit (Let There Be Light) est un film documentaire de John Huston réalisé en 1945, sorti aux États-Unis en 1980, qui porte sur la thérapie de certains soldats traumatisés par la guerre.

À partir d'avril 1942, John Huston sera mobilisé par l'U.S. Army dans le détachement Signal Corps. Là, il signera, sous son nom, trois documentaires militaires dont celui-ci.

Effrayés par la dureté du film, les autorités décidèrent, à l'époque, de ne pas le distribuer. Les spectateurs ne purent visionner ce document que, lors du Festival de Cannes 1981, dans la section Un certain regard.


Films similaires à Let there be light

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -