Munchausen
(2013)
un film de
Satisfaction communauté 79%
Munchausen

Munchausen

(2013)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 79%
  • 12 notes
  • 8 veulent le voir

Micro-critique star (lekid) :
lekid
(à propos de Munchausen)
Sa note :
Munchausen “ Dans un sourire, sa main verse l'antidote à la séparation. Le refus d'être quittée l'amène aux frontières de la raison. Mort sans ordonnance ” — lekid 17 février 2019
1 commentaire
  • blacktide
    (à propos de Munchausen)
    Sa note :
    Munchausen “ Dans le nid Pixar du maternel amour, s'égoutte l'ego de l'absence : peur du partir, cercueil pour toujours. Boy Story, mère de tous les maux ” — blacktide 29 juin 2018
    6 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @blacktide c'est une profonde souffrance chez la mère qui est à l'origine de cette maladie psychiatrique (en lien avec son impossibilité de se séparer) je trouve le film exemplaire sur ce point (je vais tenter d’en faire une MC)
      29 juin 2018 Voir la discussion...
    • tylerd1477
      commentaire modéré Entre ce court, la famille Johnsons et le long Hérédité, je me dis qu'Ari Aster a du avoir une vie de famille assez complexe ! En tout cas c'est un réalisateur à suivre.
      29 juin 2018 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré Haha, c'est sûr ça @tylerd1477. Au moins on peut dire que c'est un réalisateur cohérent dans ses thématiques ;-)
      29 juin 2018 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Munchausen)
    Sa note :
    Munchausen “ De la séparation impensable au ravage de l’absence, une tragédie de la dévoration. Silence empoisonné d’un inextricable amour maternel. ” — cath44 29 juin 2018
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré merci à @blacktide pour ce court métrage qui illustre formidablement bien ce qu’on nomme "le syndrome de Münchhausen" et plus précisément "par procuration" petite explication: Le syndrome de Münchhausen est une pathologie psychiatrique Contrairement au « syndrome de Münchhausen direct » où un patient provoque chez lui une pathologie organique, puis fait appel au médecin sans lui dire ce qu’il a fait, ce qui entraîne des examens et des traitements inutiles voire dangereux, Le syndrome de Münchhausen par procuration n trouble factice par lequel une personne, généralement la mère, parfaitement aimante, inquiète, dévouée qui provoque ou simule chez l’enfant une pathologie organique, avec par ex. des intoxications de toutes sortes, puis fait appel au médecin avec pour conséquence de le soumettre à des explorations, à des traitements inutiles, voire dangereux. Le but étant pour elle d’avoir à aimer son enfant d’autant mieux qu’il est malade qu’elle va en prendre soin et celui-ci d’attirer ainsi l’attention et la compassion. Le syndrome de Münchhausen par procuration traduit une grande souffrance psychologique et plonge ses racines dans un passé obscur.
      29 juin 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @cath44 Ouh la la ! Cela relativise nos "traumatismes" :)
      17 février 2019 Voir la discussion...
  • lekid
    (à propos de Munchausen)
    Sa note :
    Munchausen “ Dans un sourire, sa main verse l'antidote à la séparation. Le refus d'être quittée l'amène aux frontières de la raison. Mort sans ordonnance ” — lekid 17 février 2019
    1 commentaire
    • lekid
      commentaire modéré Un film singulier sur ce syndrome mal connu. Le début est déroutant, on se demande où nous emmène Aster. Mais la montée en puissance est efficace. La musique est un peu trop présente à mon goût : j'y ai trouvé parfois quelques références à Psychose...
      17 février 2019 Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Munchausen)
    Sa note :
    Munchausen “ Ari entre enfin dans la cour des grands en enchaînant des plans minutieux, mais le dénouement manque d'émotion. ” — spider19 22 septembre 2018
    Commenter
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -