U Télérama aime passionnément
Plaire, aimer et courir vite
(2018)
un film de
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 61%
Plaire, aimer et courir vite Bande-annonce

Plaire, aimer et courir vite

(2018)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 61%
  • 317 notes
  • 72 veulent le voir

Micro-critique star (user_1123824) :
user_1123824
Sa note :
Plaire, aimer et courir vite “ Tout est banal, tire-larmes, pas touchant, froid, mal mis en scène... D'un ennui abyssal. ” — user_1123824 30 mai 2018
Commenter
  • cath44
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Oscillant entre froideur et émotion, se croisent les mots et les maux de l’amour. Le temps d’apprendre à vivre, il est déjà trop tard. ” — cath44 25 mai 2018
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré J'ai bien sûr emprunté à Louis Aragon ce beau vers de "il n'y a pas d'amour heureux"
      Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
      Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
      Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
      Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
      Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
      Il n'y a pas d'amour heureux.
      25 mai 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré Le temps d'aimer et le temps de mourir ( film de Sirk) semble bien correspondre aussi.
      26 mai 2018 Voir la discussion...
  • LaKinopitheque
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ 120 battements de plus et la beauté triste d'un Arlequin inachevé. ” — LaKinopitheque 11 juin 2018
    8 commentaires
    • sadoldpunk
      commentaire modéré @LaKinopitheque En quoi penses-tu que le film aie échappé à son réalisateur? Est-ce à cause du changement d'acteur?
      19 juin 2018 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré C'est ce que Honoré dit. Je ne sais plus où je l'ai lu ou vu mais j'avais trouvé ça un peu casse gueule de sa part de dire que la motivation de faire le film venait davantage des acteurs que de lui. La cause, c'est le désistement de Garrel, oui puisqu'il avait écrit le film autour de ce personnage fait pour Garrel. Il s'est dit affecté par le refus de Garrel et n'était plus tout à fait sûr de son film après.
      19 juin 2018 Voir la discussion...
    • sadoldpunk
      commentaire modéré @LaKinopitheque D'accord. Après, c'est le genre de choses qui arrive tout le temps au cinéma; la fabrication d'un film est un long processus, jalonné de hasards, de déceptions, de changements divers... Le remplacement d'un acteur est chose très courante, les cinéastes y sont habitués et ça fait partie du travail de création. peut-être que Honoré a été destabilisé cette fois ci. Pourtant, le film ne m'a pas donné l'impression de lui avoir échappé, je le trouve au contraire assez maîtrisé.
      20 juin 2018 Voir la discussion...
  • ianov
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Bercés par la foudre qui les menace, ces hommes à tout plaire ont fumé la vie. Année/93 L'on y plonge, l'on s'y émeut et l'amour est Honoré. ” — ianov 16 mai 2018
    Commenter
  • Jylm33
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Une vie s'achève, une autre commence. Sur cette brève rencontre, Honoré filme une partition flamboyante, sans pathos, au casting exemplaire! ” — Jylm33 8 juin 2018
    5 commentaires
    • cinephile54
      commentaire modéré @Jylm33 @Salami j'y ai vu tt de même de la tristesse ds la fin surtout pour le jeune qui a découvert sa toute 1ère histoire d'Amour
      18 janvier 2019 Voir la discussion...
    • Jylm33
      commentaire modéré De la tristesse, bien sûr, mais sans que les effets soient trop appuyés ou que ce soit larmoyant ! Ce qui fait, entre autres, toute la force du film.
      18 janvier 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @Jylm33 oui ç vrai
      18 janvier 2019 Voir la discussion...
  • Sanium
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Aérien, le verbe devient charnel. Même trop proche des os, il n'en reste pas moins beau. De légèreté, le sentiment est d'une triste grâce. ” — Sanium 10 mai 2018
    3 commentaires
    • MrFisher
      commentaire modéré Très hâte de voir ça
      11 mai 2018 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré @MrFisher Tu peux, très joli film ! Dommage que le dernier tiers lui fasse à mon sens perdre son souffle sinon ça aurait été un véritable coup de cœur. Le duo Lacoste-Deladonchamps a par ailleurs cent fois plus de charme que celui Hammer-Chalamet haha
      11 mai 2018 Voir la discussion...
    • Aimeleau
      commentaire modéré Qu’est-ce qui ne t’a pas plu dans le dernier tiers ( quand Arthur débarque à Paris?)?
      14 mai 2018 Voir la discussion...
  • georges.b1
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Ça ressemble à certains moments à du vieux Téchiné‚ à d'autres c'est bouleversant de vérité‚ mon coeur balance entre les deux ! ” — georges.b1 13 mai 2018
    2 commentaires
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Ça sonne si négatif du "vieux Téchiné"...
      11 juin 2018 Voir la discussion...
    • Aimeleau
      commentaire modéré Je suis assez d’accord... Une envie d’être emportée et quelque chose qui empêche tout cela... Je pense que certainement le choix des acteurs y est pour beaucoup dans ce petit film...
      4 juillet 2018 Voir la discussion...
  • Theus
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ J’aime ceux qui n’ont pas honte de n’être que des ratés du coeur pour n’avoir pas su dire "Délivrez-nous du pire et gardez le meilleur" ” — Theus 11 mai 2018
    Commenter
  • user_1123824
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Tout est banal, tire-larmes, pas touchant, froid, mal mis en scène... D'un ennui abyssal. ” — user_1123824 30 mai 2018
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Jamais Honoré n'avait fait preuve d'autant d'aisance, avant ce magnifique film, à saisir la force triste d'une promesse amoureuse condamnée. ” — A_Nos_Amours 24 mai 2018
    3 commentaires
    • bartol
      commentaire modéré Joli MC ! Je suis d'accord avec toi mais j'ai été moins emballé par le film. Je reconnais qu'il y ai de très belles scènes (celles de la baignoire avec son ex). Mais les moments que passent ce jeune couple ensemble sont trop peu nombreux pour qu'on s'attache à ce couple et qu'il nous parle (je trouve). Ca manquait de choses plus violente et plus profonde pour m'évoquer certaines choses. Je pense qu'à vouloir faire un film "léger" il en oublie certains détails importants.
      24 mai 2018 Voir la discussion...
    • A_Nos_Amours
      commentaire modéré @bartol Merci ;). Ce que tu soulignes comme une faiblesse paraît même être pour moi la plus grande force du film. On assiste à une merveilleuse rencontre, merveilleuse parce qu'elle relève d'un cliché éculé si bien réapproprié au second degré, ensuite marqué d'ironie où les deux personnages se suivent dans la rue et où tout éclate malgré eux par un personnage interposé : Arthur apprend que Jacques est séropo, que c'est un coureur etc etc. La suite du film n'est qu'actes manqués entre eux jusqu'à leurs retrouvailles à Paris, teintées de mélancolie parce que Jacques ne semblait pas vouloir assumer l'accueil d'Arthur dans son état. Hormis cela, toute leur relation se joue en creux, sur des rails parallèles. Et c'est la dialectique des deux parcours qui bouleverse je trouve : le jeune provincial vorace, qui a toute la vie devant lui et ne considère jamais vraiment la mort possible (formidable Lacoste, qui décomplexe chaque scène et contourne le drame facile), et de l'autre côté l'adulte affirmé qui est forcé de voir dans sa vie dans le rétroviseur avant de la quitter. Ce n'est pas tant l'histoire de leur rencontre amoureuse qu'une promesse, à peine prononcée, mais condamnée comme je le disais, qui est le cœur de la dramaturgie. C'est là qu'Honoré se montre plus rigoureux que jamais, puis puissant et plus juste qu'il n'avait pu l'être déjà dans les beaux NON MA FILLE ou LES BIEN AIMES.
      24 mai 2018 Voir la discussion...
    • bartol
      commentaire modéré @A_Nos_Amours Entendu. Merci, je vois le film sous un autre angle.
      24 mai 2018 Voir la discussion...
  • K_Sania
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Sans se retourner. Se suivre et s'attendre, une urgence à partager, la chair ou les lettres d'un été pour toi, pour toujours. Les témoins. ” — K_Sania 26 mai 2019
    Commenter
  • jolafrite
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Honoré, qui aime plaire en courant vite, prend le temps ici de poser sa mise en scène. Une maîtrise nouvelle et toujours la même fraicheur. ” — jolafrite 13 mai 2018
    Commenter
  • Kikuchiyo
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Sous influence passionnée, fantaisiste parce qu'il faut lutter, bavard parce qu'il faut vider son sac, Honoré séduit et touche comme jamais. ” — Kikuchiyo 14 mai 2018
    Commenter
  • Sushi_Overdose
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Un panel d'émotions allant de l'amour à la mort, dans une oeuvre dense et complexe sur un fléau arrachant les vies, les coeurs. ” — Sushi_Overdose 11 mai 2018
    Commenter
  • blacktide
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Au désir lettré de ces années folles, à lit partagé, les mots s'envolent : conversations de baignoire, caressant un temps de pas hésitants. ” — blacktide 21 mai 2018
    Commenter
  • LeaRhoudin
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ « Plaire, aimer et courir vite » est tout ce que « 120 BPM » n’est pas : pudique, bien écrit, élégamment mis en scène et émouvant. ” — LeaRhoudin 11 mai 2018
    1 commentaire
    • cribeyre
      commentaire modéré Bonne surprise j'avoue. Obligé limite de le voir car à 1 place près Burning était complet mais du coup pas de grsse déception même si on pouvait le voir en salles dès mardi
      20 mai 2018 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Hanté par les fantômes de ses modèles, Honoré les porte en son nom, déréglé par le temps qui pèse sur nous comme une maladie d’amour. ” — CinemAtrium 28 octobre 2018
    Commenter
  • sgabedou
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Honoré plonge dans ces années 90 avec une sobriété et une maîtrise exquises. Les interprètes et la bande-son sont au diapason. ” — sgabedou 13 mai 2018
    Commenter
  • FuckCinephiles
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Porté par les prestations justes de Deladonchamps & Lacoste,Plaire Aimer et Courir Vite est un mélancolique, intime & désenchantée mélodrame ” — FuckCinephiles 11 mai 2018
    Commenter
  • jonathanpichot
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ N'oublie pas de salir la beauté et de croire en l'amour impossible. Beau et magnifique trio, Vincent Lacoste y est délicieux. ” — jonathanpichot 10 mai 2018
    Commenter
  • VDS
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Honoré n'a jamais été aussi subtil, Deladonchamps aussi touchant, Lacoste aussi bon. Les hommes vivent et s'aiment, qu'importe l'époque. ” — VDS 30 mai 2018
    1 commentaire
    • cribeyre
      commentaire modéré ah oui ? je ne connais pas bien Honoré je n'ai vu que son adaptation des malheurs de sophie à part celui-là
      30 mai 2018 Voir la discussion...
  • unecinephile
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Un an après 120 bpm, quel pari risqué! Ceci dit, la touche littéraire donne une âme à ce drame respirant la spontanéité. Au final, conquise! ” — unecinephile 12 mai 2018
    Commenter
  • TJ_McFly
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Littéraire jusqu'à la froideur, Plaire, Aimer Et Courir Vite reste néanmoins habité par son duo d'acteur. Distant, Honoré se montre timide. ” — TJ_McFly 29 décembre 2018
    Commenter
  • dr-jaws
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ «- Tu nous vois où dans 10 ans ? (...) Pas bien loin, hein ? - J'ai fait du cassoulet si tu veux.» Voilà, c'est ce genre de film. ” — dr-jaws 21 mai 2018
    1 commentaire
  • djobaka
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Les dialogues emphatiques gâchent la belle histoire. Belle plume ne fait pas toujours beau plumage. Seul Lacoste permet au film de voleter. ” — djobaka 21 mai 2018
    Commenter
  • tomsias
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ La vie est une cabine téléphonique. ” — tomsias 28 mai 2018
    1 commentaire
    • sadoldpunk
      commentaire modéré Dans les années 90, peut-être. Aujourd'hui, la vie est un smartphone.
      19 juin 2018 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Trop romanesque, référencée et in fine froide, l'oeuvre d'Honoré ne saisit ni la sensibilité du Guadagnino, ni l'âpreté du réel du Campillo. ” — WeOwnTheNight 20 juin 2018
    Commenter
  • Michel_P
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Une chronique douce amère où la mort implacable court plus vite que l'amour: Honoré signe une oeuvre grave et sensible qui touche au coeur ! ” — Michel_P 22 mai 2018
    Commenter
  • Paul_D
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Honoré continue de faire du cinéma tout un roman et du roman tout un cinéma. "Plaire, aimer et courir vite" éclaire et sublime son oeuvre. ” — Paul_D 11 mai 2018
    Commenter
  • alexisledandy
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ Lacoste crève l'écran, franchement convaincant dans ce rôle inattendu. Une belle chronique romanesque, le meilleur Honoré depuis un bail. ” — alexisledandy 10 mai 2018
    Commenter
  • ANOZER
    Sa note :
    Plaire, aimer et courir vite “ L'entre-soi bobo qui palabre spleen existentiel en enchaînant clope sur clope, j'ai beau faire des efforts, j'y arrive vraiment pas. ” — ANOZER 10 juin 2018
    Commenter

Casting de Plaire, aimer et courir vite

Infos sur Plaire, aimer et courir vite

Réalisé par Christophe Honoré
Écrit par Christophe Honoré


France - 2h12 - Comédie, Drame
Sortie le 9 mai 2018

Synopsis

1990. Arthur a vingt ans et il est étudiant à Rennes. Sa vie bascule le jour où il rencontre Jacques, un écrivain qui habite à Paris avec son jeune fils. Le temps d’un été, Arthur et Jacques vont se plaire et s’aimer. Mais cet amour, Jacques sait qu’il faut le vivre vite.

Films similaires à Plaire, aimer et courir vite

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -