Satisfaction communauté 66%
Roma

Roma

(2018)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 66%
  • 322 notes
  • 85 veulent le voir

Micro-critique star (cath44) :
cath44
(à propos de Roma)
Sa note :
Roma “ Du sol détrempé où se rêve l’espoir à la résignation de l’abandon, Cuarón entrelace sa nostalgie au flux des réminiscences. Mater dolorosa. ” — cath44 31 octobre 2018
4 commentaires
  • Metaju
    (à propos de Roma)
    Roma “ L'escroquerie Cuarón continue... ” — Metaju 14 décembre 2018
    100 commentaires
    • CYHSY
      commentaire modéré @zephsk Je lisais la mc du rookie, et je me disais, peut-être, dans les intentions d'Alfonso...... vu que Roma est surchargé de références partout, une sorte de Ready Player One dans la vie d'une femme.
      10 janvier 2019 Voir la discussion...
    • CYHSY
      commentaire modéré https://i.imgur.com/Q35TLTc.png Bon, avec tout ça, j'ai toujours pas vu un seul Varda moi....
      28 février 2019 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré Oui y a aussi Roma pour Fellini, etc. Y a en effet un côté RPO
      28 février 2019 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Du sol détrempé où se rêve l’espoir à la résignation de l’abandon, Cuarón entrelace sa nostalgie au flux des réminiscences. Mater dolorosa. ” — cath44 31 octobre 2018
    4 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré Je trouve au contraire qu'il est totalement fait pour le petit écran : il est si amidonné. Peut-être le jugerais-je mieux d'ailleurs dans ces conditions
      2 janvier 2019 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @zephsk J’ai lu différents avis, parfois très tranché comme le tien, notamment en ce qui concerne l’aspect trop intimiste et le manque d’émotion (ce côté "amidonné") . Or, sentiments, émotions et ressentis sont tellement subjectifs que là dessus on ne peut débattre. J’ai éprouvé toutes ces émotions finalement en abordant le film comme un récit en « associations libres » , autant avec cette attention flottante que de ce regard contemplatif sur ces tableaux, ces images surgies de la mémoire …j’ai été touchée par ces personnages féminins qui ont parcouru l’existence de Cuaron et auxquels il rend hommage tout en soulignant les écrasantes inégalités (la place des femmes qu’elle soit au niveau des classes sociales ou intrafamiliale) Peut être que Cuaron n’a pas suffisamment contextualisé son propos en le rattachant de façon plus explicite à l’Histoire de son pays , aux transformations de la société, mais il y a quelque chose d’universel dans son film. Je n’ai pu comme beaucoup l’ont fait, pu séparer le fond de la forme du film à la technique absolument maîtrisée, qui m’a fait songer à Tetro. Mais, tout n’est affaire que de point de vue et d’émotions et c’est tant mieux qu’il permette d’en parler .
      2 janvier 2019 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 il semblerait que @zephsk n'ait jamais vu de téléfilm.....
      2 janvier 2019 Voir la discussion...
  • Yohanes
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Si nous plongions auparavant dedans, heureux et consentants, le dispositif est ici en quête de son pilote, tristement éteint. Et la vie ? ” — Yohanes 26 février 2019
    28 commentaires
    • Gotrek
      commentaire modéré @ReznikAlabama Voilà, c'est ce qu'il m'est arrivé avec le Chant du Loup hier soir.
      1 mars 2019 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @ReznikAlabama @Yohanes Mais ça peut dépendre de la salle aussi. J'ai déjà été dans certains petits cinés... bah je préfère les conditions chez moi, à tous les niveaux (je n'ai rien contre les petites salles, faut évidemment les soutenir).
      1 mars 2019 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Yohanes Ah je ne dis pas le contraire, le monde évolue et les canaux de distribution des films également. Je te posais simplement la question car j'ai appris que le format de distribution avait rebuté certaines personnes.
      Quant au film, je trouve qu'il est un parfait prolongement d'y tu mama tambien, autre film de Cuaron plus personnel également. Le procédé en lui-même peut rebuter et mettre de la distance avec le spectateur l'empêchant de capter les émotions, mais après c'est comme tout, cela dépend du point de vue que tu décides de suivre et adopter. Je comprends l'hermétisme au film comme je comprends qu'on trouve ce procédé in mémorium sincère et authentique dans le fond, et dont la forme renforce l'effet documentaire ou tranches de vies. D'ailleurs concernant Netflix, Roma n'est pas le 1er film à avoir été choisi comme distribution in fine sur ce canal de SVOD, le film d'Alex Garland Anihilation aurait selon moi mérité également une sortie en salles, mais soyons lucides dans une ère aujourd'hui où les films d'auteurs très appuyés par la technique, doivent faire réfléchir le spectateur, on ne peut pas dire qu'ils attirent le chaland. Au final, ROMA comme ANIHILATION sont des oeuvres à voir plusieurs fois pour en apprécier toute la substance si tant est qu'on puisse y être touché dès le premier visionnage. Netflix permet au moins déjà cela.
      1 mars 2019 Voir la discussion...
  • Polo42
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Cuaron convoque Le Temps Scellé et touche aussi bien au pouvoir de fascination Malickien qu'à Cookie Dingler. La paix, la paix, la paix... ” — Polo42 18 décembre 2018
    24 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré @CYHSY Y a toujours du monde là-dessus ?
      8 février 2019 Voir la discussion...
    • CYHSY
      commentaire modéré @Zeyken Quand les joueurs lâchent Fortnite, oui :).
      8 février 2019 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré Je l'ai revu hier pour le présenter à des amis et j'ai pu lâcher ma larme devant la fameuse scène de la plage. Quel moment formidable de vibrer ensemble...

      C'est cool d'avoir pu revivre le film 2 mois après ma première vision. Parce que j'ai pu apprécier tellement de nouveaux petits moments, de nouvelles petites idées de compositions ou de photo qui alimentent la sève du film... Je pourrais évidemment pas toutes les citer tellement elles sont nombreuses mais je pense aux bougies, par exemple, quand un des personnages masculins fait des avances à Sofia, je pense à ce vendeur de ballon devant le cinéma, je pense à ces 2 enfants qui ramassent de la grêle ou à cet arbre en feu qui chute... Ça n'a peut-être aucun intérêt sur le plan critique, mais tous ces moments me font vibrer au delà du simple impact graphique. Ce sont des dizaines et des dizaines d'idées semblables qui amplifient au fil des scènes la dimension symbolique propre et chère à Cuaron. (Roma est raconté de la même façon que Gravity) J'ai vu tout au long du film un discours si juste, si puissant et pourtant si simple sur la difficulté d'exister quand tu ne né pas sur la bonne case de l'échiquier. Une vision de la fertilité comme point de repère de l'état du monde (ce qui est évidemment déjà au coeur de Children of Men et Gravity, c'est une lapalissade...). Mais également une envie, intime, et pour moi salutaire, de nous inviter au sein d'une cellule familiale et de rendre la vie merveilleuse à travers la mise en scène de moments anodins. La mise en scène comme vecteur d'un sentiment romanesque, d'un réenchantement du quotidien...

      Tout ceci ne concerne probablement que moi et quelques aveugles qui adorent Cuaron parce qu'on y connait rien, parce qu'on a rien vu, parce que les Oscars nous éblouissent alors que Fellini c'est mieux etc... Mais je m'en fous. Aujourd'hui je m'en fous complètement. Alfonso Cuaron vient de sortir 4 immenses films en 15 ans, fondés sur de la pure mise en scène (et encore j'ai pas vu ceux d'avant !) et si ils ne vous parlent pas bah tant pis.

      Honnêtement ce sont des films qui correspondent bien trop à ce que je défends comme principes de cinéma pour chercher à me justifier sur l'amour que j'en ai.
      (Et pour ce qui est des principes bah je pense que je suis assez obvious depuis le temps...)

      Par contre je suis toujours tout ouï à la critique. Si tant est qu'elle s'élève au dessus du simple principe de contradiction, de l'éternel retour au subjectivisme totalitaire ou d'une blague bien pensée sur les manchots.
      14 février 2019 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Du brouillon tendre de ses jeunes années projeter l'édifice, du magma mémoriel attiser les cendres, livrer enfin feu sa cathédrale. Superbe. ” — ianov 1 janvier 2019
    18 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @zephsk je ne parlais pas de toi précisément quoique tes propos soient bien sentencieux.
      2 janvier 2019 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @ianov Pas moins sentencieux que les trésors de lyrisme qu'on plaque sur du plastique
      2 janvier 2019 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré J'en ai fini pour ma part. Très bonne année à vous malgré tout
      2 janvier 2019 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Roma tient plus de l'imagier que de la fresque : les vignettes s'y succèdent indifféremment, rendues équivalentes par un défaut de regard. ” — Airone 6 janvier 2019
    17 commentaires
  • Zeyken
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ À travers le vent et les flammes, l’espoir s’évade et amène l’Homme à revenir à ses racines. Sortir de l’eau, rejoindre la terre : renaître. ” — Zeyken 22 décembre 2018
    6 commentaires
  • Navet
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Du sol au ciel, au travers d'un sublime noir et blanc, el flaco nous entraîne dans les quartiers de son enfance, aux quatre coins de la vie. ” — Navet 16 octobre 2018
    Commenter
  • Gnothi_seauton
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Dans l'antichambre du bonheur des autres, trimant au contact des surfaces laiteuses, une gésine se résigne à toute perspective de félicité. ” — Gnothi_seauton 16 octobre 2018
    4 commentaires
    • Gnothi_seauton
      commentaire modéré @cath44 oh que oui, je n'en attendais pas grand chose, mais j'ai été entièrement séduis par ces sublimes séquences en noir et blanc.
      16 octobre 2018 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @Gnothi_seauton je crois que sa félicité au contraire, elle l'a trouve en restant au service de la famille
      23 octobre 2018 Voir la discussion...
    • Gnothi_seauton
      commentaire modéré @bredele Félicité, je ne trouve pas justement. En effet, elle parvient à se sentir utile et à redonner un sens à sa vie, mais c'est plus par dépit après avoir envisagé une perspective de vie meilleure. Je pense que l'on peut parler d'un final en sourire triste. Sa vie ne décollera jamais, à l'image de l'avion régulièrement présent dans le final à des moments clés.
      23 octobre 2018 Voir la discussion...
  • Piwi
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Drame intime qui confine à l’universalité en un clin d’œil, Roma est un portrait (de femme, de famille, de société) vraiment émouvant & beau ” — Piwi 15 octobre 2018
    5 commentaires
  • sudroxaz
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Seules face à l'espuma javellisée d'eaux que l'on perd, ou d'une mer qui nous gagne, créer ensemble une passerelle élévatrice. Día de vivos. ” — sudroxaz 22 février 2019
    5 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré quel talent!
      22 février 2019 Voir la discussion...
    • lekid
      commentaire modéré Un bien beau retour !
      22 février 2019 Voir la discussion...
    • sudroxaz
      commentaire modéré Merci ! :) J'ai beaucoup aimé l'histoire de "Roma". Une Cléo de 5 à 7 étoiles/5, et deux drames en un, aussi poignants l'un que l'autre. Dans un pays qui pleure ses nouveau-nés et célèbre ses aïeux disparus, nous avons ici droit au jour des vivants, avec toutes les tristesses et émotions qu'il apporte. L'homme, réduit à deux phares dans la nuit et à une froide symphonie fantastique de Berlioz, l'homme qui renie ses enfants, son enfant. Les hommes qui partent en fanfare, lâches, irresponsables. Ils laissent des femmes seules, toujours seules, mais fortes. Un départ en fanfare laissera ainsi place à une nouvelle arrivée en fanfare d'une famille qui s'est retrouvée. Une famille qui a fait le deuil du père, après un dernier voyage d'adieu à la Galaxy, au père. Et une vie de perdue ne sera finalement rien de moins que deux vies de sauvées. SI ces pères en vadrouille ne reviendront pas, les femmes, elles, reviendront plus fortes du voyage. Volver. Et au-dessus de la flaque d'écume javellisée, de la mousse de la mer, elles se bâtiront, régénérées par les espoirs d'enfants, une passerelle élévatrice, pour se sauver. Une chaîne humaine contre le feu, contre l'eau, pour passer d'une terre à une autre.
      1 mars 2019 Voir la discussion...
  • Joe_Shelby
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Chronique intime de Cuarón, Roma est une oeuvre naturaliste techniquement maîtrisée et émotionnellement sobre et humain. Le film de l'Homme. ” — Joe_Shelby 15 décembre 2018
    Commenter
  • J-L.L
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ .....et il nous faudrait désormais casquer un abonnement pour voir un film tout Beau - tout Neuf comme "ROMA" sur... un Ecran LED ? ? ? ” — J-L.L 11 février 2019
    20 commentaires
    • sudroxaz
      commentaire modéré C'est triste de noter un film pareil 0,5, mais je suis au moins rassuré que le film reste à découvrir pour toi :) Tu le découvriras un jour, j'en suis sûr. Bien sûr, il n'a tristement pas fait l'objet d'exploitation en salles, mais a bénéficié de plusieurs projections dans les festivals français pour passionnés cinéphiles (Festival Lumière). Ça m'aurait paru plus sage de passer un coup de gueule (certes carrément justifié) de la sorte simplement en MC, sans note, mais bon ! :)
      24 septembre 2019 Voir la discussion...
    • J-L.L
      commentaire modéré @sudroxaz Il en sera de même pour le Irishman de Scorsese, cinéaste que j'adore mais qui se perd désormais hors du circuit auquel il doit toute sa notoriété . . . Aller souvent au cinéma nous coûte déjà un bras, et pour moi, il n'est pas question de cautionner en plus cette dérive élitiste engagée vers Amazon - Disney ou Netflix.
      24 septembre 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @sudroxaz @J-L.L l'intérêt est de passer parfis par nos enfants ! lol j'ai vu Roma sur Netflix. grâce à l'un d'eux sinon Netflix bof bof bof et les séries qui abondent partout non plus ! TV NETFLIX etc c'est tellement mieux le grand écran !
      25 septembre 2019 Voir la discussion...
  • Cine7Inne
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Sous la houle elle refait surface, s'accroche et fait face. La tête vers le ciel tu entrevois l'espoir d'une vie moins morne. Roma mi amoR. ” — Cine7Inne 20 décembre 2018
    Commenter
  • zephsk
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Est-ce qu'on peut ravoir à l'eau de Javel / Des sentiments / La blancheur qu'on croyait éternelle / Avant ? ” — zephsk 7 novembre 2018
    7 commentaires
    • LeaRhoudin
      commentaire modéré Quelle malhonnêteté intellectuelle. Merci d'être passé de 2 à 1, je vais pouvoir te supprimer définitivement.
      17 décembre 2018 Voir la discussion...
    • LeaRhoudin
      commentaire modéré Et t'inquiète, tu vas pas être seul longtemps vu que la nouvelle hype c'est de détester ce film. Vous me faites pitié.
      17 décembre 2018 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @zephsk tu cites les paroles de Souchon que j'aime bcp et 1° pour le film peux-tu développer car j'aurais aimer le voir ... merciii d'avance !
      12 juin 2019 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Sous le regard d'un enfant, le portrait sensible de femmes qui disent non et se battent pour préserver leur dignité. Des femmes puissantes. ” — bredele 24 octobre 2018
    Commenter
  • Cladthom
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Beaucoup trop coincé du cul ce Cuaron, même si on se laisse happer par l'atmosphère de certaines séquences parfois sidérantes (et chiantes). ” — Cladthom 5 février 2019
    14 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Clairement les derniers Coen ça m'emmerde un peu. Je dirai même que jai du mal à saisir où ils veulent en venir (les 2 derniers).
      6 février 2019 Voir la discussion...
    • jared333
      commentaire modéré @Cladthom C'est un plaisir de débattre avec toi ! Malheuresement je suit beaucoup plus vieux que vous l'imaginez ! A 30 ans ! Loin de là l'idée de dire que je connais toutes les ficelles du monde cinématographique, ce serait d'une cuistrerie affligeante en plus d'un biais Dunning-Kruger ! C'est la que je reproche tout systéme de nuance, bien sur que Nolan, Wachosky, Lucas,Spielberg,Snyderr,Del torro,Cronenberg, Polonsky,Tarantino, Anderson,Hughes et j'en passe ont des choses a dire et un langage cinematographique singulier, je le nie pas, c'est le prestige des grands realisateurs peu importe notre opinion sur eux , ils ne font pas une copie (à l'image des Russo, ou autre J.J abrams qui copient un style plus qu'ils ne créent peu)Ce que je pointe du doigt, c'est les realisateurs qui cherchent à faire du pointu pour du pointu, à l'image dans le monde des idées d'un Lordon, qui usent d'une rethorique complexe pour parler d'un sujet finalement assez simple et qui cherche à plaire une Intelligencia pour rester sur un piedestal intellectualisant plutôt que de chercher à parler à tous...Et là vient mon probleme avec Cuaron, qui à part avec Gravity ou HP3 essaye de plus en plus de plaire à un cercle elitiste (comme un Wes anderson ou Inaritu) qu'a vraiment s'attirer les interets du publque (qu'il meprise quelque part , apres tout ces singes consomment du Transformer, du MCU et autre film de super hero pour enfant , quels débiles...)..Si tu recherche l'humilité , alors Cuaron ne doit pas te plaire...Carpenter est un cas un peu particulier, pas vraiment interessant dans le contexte d'un debat car comme un Lynch(qui apprecie le mystere ou aime l'alambique intellectuel et le decryptage) , il a un cinéma trés nuancé et variable..Oui Carpenter fait preuve d'une certaine humilité qui joue en ça faveur...(Quant au cohen, je suis Meh sur leur cinematographie, leur humour noir est plaisant mais parfois le film ne cherche qu'a faire cela plutot que vraiment crée une intrigue...)
      6 février 2019 Voir la discussion...
    • jared333
      commentaire modéré Quand a l'usage du plan sequence je vous renvoi sur les articles des Cahiers du cinema et sur les premiers films fait..voir du Chroma sur Paranormal Activity
      6 février 2019 Voir la discussion...
  • TheJackRanger
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Un regard vers le passé, empli de sincérité et d'amertume. D'un mouvement de caméra circulaire, Cuarón dessine un portrait monochrome. ” — TheJackRanger 14 décembre 2018
    1 commentaire
    • TheJackRanger
      commentaire modéré MC refaite à cause d'une faute d'orthographe. Merci à ceux qui avaient aimé la première version !
      14 décembre 2018 Voir la discussion...
  • CinemAtrium
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ De tes deux mamelles, mon coeur est une Rome, fragile et éternelle, ta résilience vaut toutes les couleurs. Passé notre amour à la machine. ” — CinemAtrium 15 décembre 2018
    Commenter
  • CamP
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Sublime expérience de cinéma et émouvant portrait de femmes, A. Cuaron pourrait aisément nous faire vivre son Roma pendant des heures. ” — CamP 16 décembre 2018
    Commenter
  • SerHub
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Souvenirs de quand nous étions plus vieux, quand l’inespéré crevait sur les plages et près des berceaux. Là où il n'y a jamais eu de paix. ” — SerHub 17 août 2019
    4 commentaires
  • HyacintheFont
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Visuellement et techniquement somptueux, Roma est une oeuvre singulière mais à trop mettre en avant la technique, Cuaron oublie le lyrisme. ” — HyacintheFont 17 décembre 2018
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré On a une vision subjective de ce film car je l'a trouvé justement plein d'émotions ( quand j'ai commenté ta note , je n'étais tout à fait d'accord avec le fait qu'il ne raconte pas d'histoire...il s'agit certes de réminiscences nostalgiques, puzzle de souvenirs liés à une histoire familiale, le tout ancré dans une sorte de chronique du quotidien , où émergent de façon émouvante tous ces portraits féminins particulièrement émouvants marqués par l'abandon et la solitude Il y a des scènes extrêmement fortes! (celle de la mer par ex. )
      17 décembre 2018 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré Je suis d'accord même si le problème n'est pas de mettre en avant la technique mais d'oublier son sujet. Je sais que c'est presque ce que tu dis mais pour moi la technique n'est pas incompatible avec le lyrisme mais oui c'est ça dans le fond.
      24 mars 2019 Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Alfonzo a construit un nouvel édifice majestueux, contrôle chaque partie avec aisance et savoir. Roma ne s'est pas faite en un jour. ” — spider19 12 novembre 2018
    Commenter
  • tarteman
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Sur ces moments de cinéma époustouflants et ce final intense, pèse encore le poids d'un ennui profond, et d'une mise à l'écart. Inattendu. ” — tarteman 24 mars 2019
    6 commentaires
  • TrueCine
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Film dense et profondément intimiste, où la science du plan de Cuaron fait encore une fois des miracles. ” — TrueCine 16 décembre 2018
    Commenter
  • charlescy
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Douce cérémonie de l'enfance insouciante, illuminée de plans-séquences richement sensoriels. De retour à México, Proust savoura sa magdalena ” — charlescy 8 janvier 2019
    Commenter
  • Aymeric
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Toute la partie technique est superbe, de la photo à la mise en scène, tout respire le cinéma. Le problème: Où est l'émotion dans tout ça? ” — Aymeric 25 février 2019
    5 commentaires
    • Aymeric
      commentaire modéré @Metaju J'y ai été assez sensible, malheureusement beaucoup plus que face à ce que le film raconte.
      25 février 2019 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré @Aymeric C'est parce que c'est une mise en scène qui se raconte elle-même (c'est très pompeux comme phrase, mais je la garde quand même). Chaque mouvement de caméra est tellement artificieux... Quant à la photo, je la trouve très cliché (ahah).
      26 février 2019 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré Faux
      26 février 2019 Voir la discussion...
  • Sanium
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ De sa mémoire, Cuarón n'en tire que l'impersonnel. Cérébral et artificiel, il devient cet illustre inconnu, soumis à ses polaroids jaunis. ” — Sanium 14 décembre 2018
    Commenter
  • bixentevolet
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ Grande vadrouille au sein d'un Mexique flambant sale. Cuarón nous livre un film sur l'eau, la vie et la puissance des émotions. Émouvant. ” — bixentevolet 13 décembre 2018
    Commenter
  • LagenceMagic
    (à propos de Roma)
    Sa note :
    Roma “ D'une force visuelle rare, Roma marie l'èpure à la peinture sociale, l'intime à la fresque et le sceau de la vie au sens du plan. Intense. ” — LagenceMagic 7 avril 2019
    8 commentaires

Casting de Roma

Infos sur Roma

Réalisé par Alfonso Cuarón
Écrit par Alfonso Cuarón


États-Unis, Mexique - 2h15 - Drame
Sortie vidéo le 14 décembre 2018

Synopsis

Ce film fait la chronique d'une année tumultueuse dans la vie d'une famille de la classe moyenne à Mexico au début des années 1970.

Films similaires à Roma

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -