Search for Beauty
(1934)
un film de
Search for Beauty

Search for Beauty

(1934)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • -
  • 3 notes
  • 4 veulent le voir

Micro-critique star (Bosco) :
Bosco
(à propos de Search for Beauty)
Sa note :
Search for Beauty “ En même temps qu’il célèbre la religion des corps parfaits, le film utilise ce qu’il prétend dénoncer : la salacité et le culte de l’argent. ” — Bosco 3 septembre 2018
1 commentaire
  • elge
    (à propos de Search for Beauty)
    Sa note :
    Search for Beauty “ Il faut le voir pour le croire! Le film confronte le subversif pre-code avec une glorification du corps quasi fasciste. Ridicule, fascinant. ” — elge 10 octobre 2016
    13 commentaires
  • Torrebenn
    (à propos de Search for Beauty)
    Sa note :
    Search for Beauty “ Je suis partagé entre le rire et la consternation devant ce Manifeste de ce qui peut effectivement s'apparenter au fascisme ou à l'eugénisme ” — Torrebenn 10 janvier 2017
    4 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré @elge Quel choc ! :D
      10 janvier 2017 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré une preuve qu'une "culture fascisante" (sic) s'est bien diffusée partout dans les années 30
      10 janvier 2017 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @elge Ah, mais oui ... Les USA n'ont pas été épargnés par le fascisme, loin s'en faut ...
      N'est-ce pas MM. Kennedy ou Bush "ancestors" ?!
      A l'époque, c'était vraiment le grand jeu du "Qui a les plus grosses baloches ?" !
      Là, on est en plein dans ça http://s3.e-monsite....ze_550_550/aryen.jpg (notamment pour l'affiche)
      10 janvier 2017 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de Search for Beauty)
    Sa note :
    Search for Beauty “ En même temps qu’il célèbre la religion des corps parfaits, le film utilise ce qu’il prétend dénoncer : la salacité et le culte de l’argent. ” — Bosco 3 septembre 2018
    1 commentaire
    • Bosco
      commentaire modéré Tout est dit dans cet extrait de dialogue : -Lui : « C’est tout ce qui compte : le tirage et les lecteurs ! (…) On leur donne du contenu excitant et ils adorent. » -Elle : « Des histoires vicieuses écrites par des crétins pour des imbéciles. » -Lui : « (…) Ces histoires ont toutes une conclusion morale. » - Elle : « Juste ce qu’il faut pour ne pas être censurées ! ». Ce film de fait a été tourné juste avant que ne soient mises en place les dispositions du code Hays. Toutefois, que ce soit avant celles-ci, pendant leur mise en œuvre, ou après leur abandon dans les années soixante, c’est encore ces mêmes inusables appâts qui sont utilisés dans l’essentiel de la production cinématographique, avec des jeux d’intensité différents, plus ou moins crûment et presque toujours avec un cynisme commercial se parant d’une pseudo morale ou -ce qui revient au même- se parant des morales de l’heure.
      4 septembre 2018 Voir la discussion...
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -