Satisfaction communauté 60%
Sibyl Bande-annonce

Sibyl

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 60%
  • 221 notes
  • 56 veulent le voir

Micro-critique star (lekid) :
lekid
(à propos de Sibyl)
Sa note :
Sibyl “ Double jeu, trouble Je. Une femme se cherche et se perd, titube et balbutie. Et le miroir finit par se briser en mille éclats douloureux. ” — lekid 29 mai 2019
9 commentaires
  • lekid
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Double jeu, trouble Je. Une femme se cherche et se perd, titube et balbutie. Et le miroir finit par se briser en mille éclats douloureux. ” — lekid 29 mai 2019
    9 commentaires
  • kingtutur
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Un gout d’inachevé. D'innombrables intrigues sans prise sur le récit donnent au film un gout de confusion. ” — kingtutur 27 mai 2019
    17 commentaires
    • sadoldpunk
      commentaire modéré @kingtutur Aah... Voilà qui me convainc plus.Tu as bien entendu raison, la sexualité joue un rôle important dans le film. Et on peut regretter, de ce point de vue, un manque d'originalité à ce sujet (ce sont effectivement des scènes qu'on a déjà vues ailleurs). De mon côté, je dois dire que ce manque d'originalité de me gêne pas plus que ça, pour deux raisons: d'une part, parce que le film, faisant ouvertement référence à de nombreux classiques du cinéma "psychologisant", ne me paraît pas tellement prétendre à l'originalité - ce n'est pas son but. Son projet est simplement de faire le portrait complet d'un personnage féminin pris dans un moment-clé de sa vie. Et c'est là où nos points de vue, sans doute, vont diverger sans espoir de convergence, puisque tu reproches à la cinéaste de proposer un traitement "trivial" de la sexualité - terme que, si je comprends bien, tu associe au "regard masculin". Je soutiens pour ma part qu'une femme cinéaste n'a aucune raison d'être moins triviale qu'un homme cinéaste. Il me semble que tu reproches à Sibyl de ne pas être un film ouvertement féministe; et c'est vrai. Mais là encore, ce n'est pas là son but, et il me semble que la diversité des regards féminins doit aussi pouvoir s'exprimer de cette manière: le fait que le film existe, qu'il soit sincère et qu'il propose un portrait de femme par une femme, est, de toute façon, féministe en soit.
      5 juin 2019 Voir la discussion...
    • kingtutur
      commentaire modéré @sadoldpunk
      Mais tout film ne devrait il pas viser à être original ?
      Et ce projet n'est il pas raté, entre sous intrigues incomplètes et non dits importants (le mari).

      Il ne s'agit même pas féminisme, mais de simple réalisme, et même s'il s'agissait de féminisme, dois je rappeler qu'il s'agit d'atteindre l’égalité de traitement entre les sexes ?

      Une femme réalisatrice, ce qui est rare par essence, doit donc naturellement perpétuer la même vision ? Tu parles de diversite des regards, mais il n'y a aucune diversite dans ce regard, puisqu'il n'est meme pas original. Ou alors il s'agit juste d'une redite, peu intéressante dans le cadre de la diversité.

      Je ne me hasarderais pas a parler du but du film, qui est très confus, et je conteste le fait qu'un film soit féministe juste parce qu'il est réalisé par une femme.
      7 juin 2019 Voir la discussion...
    • sadoldpunk
      commentaire modéré @kingtutur Un film n'est pas féministe parce qu'il est réalisé par une femme. Mais un film est féministe s'il est réalisé par une femme et qu'il propose le portrait complexe d'un personnage féminin, ce qui est le cas ici. J'admets dans le film un manque d'originalité au sujet du traitement de la sexualité, mais pas forcément à d'autres sujets: tu parles du mari, il me semble que le rapport de Sibyl à celui ci fait preuve d'un certain décalage par rapport à ce qu'un homme aurait pu montrer: ici, c'est Sibyl le centre, c'est elle qui va vivre des aventures à Stromboli, et c'est le mari qui attend sagement avec les enfants. Je ne crois pas que beaucoup de films français aient montré ce genre de choses lorsque ce sont des hommes qui réalisent. Alors, le film est peut-être inabouti sur certains plans; et je me retrouve à le défendre ici alors que je ne le trouve pas parfait. Mais ce que je souhaite défendre avant tout, c'est l'idée que nous n'avons pas à attendre d'une femme réalisatrice un traitement "particulier" de certaines thématiques sensibles, comme la sexualité. Justine Triet raconte ce qu'elle veut, comme elle veut, et je n'ai pas, moi spectateur masculin, à lui demander de traiter les scènes de sexe de manière plus "féministe", si ce n'est pas ce qu'ELLE souhaite faire. Voilà.
      8 juin 2019 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Dans les drames que sont nos vies, Triet se met à l'écoute, faisant couler mascara(de) & passions en doute. Fiction, cette tempête de Femme. ” — blacktide 26 mai 2019
    Commenter
  • ianov
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Substance passionnelle et toxique ultra référencée ; des méandres identitaires aux aspérités névrotiques, une stérile surenchère de secrets. ” — ianov 12 juin 2019
    6 commentaires
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 @georges.b1 Oh la la oui pas convaincu du tout non plus, tout ça est bien bancal. Pas pénible, non, mais pas très intéressant...dommage. Alors on rêvasse à quelques points de référence cinéphiles..Bergman entre autres...
      12 juin 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @ianov je n'aurais pas été. jusqu'à penser à Bergman mais ... sais pas si c moi mais il y a les films avant 1980 et voir même avant 1960 et le cinéma actuel quel abîme entre toi ces films, combien de films cultes postérieurs à ces années du N et B entre autres !
      12 juin 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré lire entre tous ces films...
      12 juin 2019 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Une femme peut en cacher une autre dans les mirages névrotiques du transfert. L’inconscient mis à nu dans la confusion d'un montage bancal. ” — cath44 28 mai 2019
    4 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @cinephile54
      Je ne sais si tu as vu Victoria , de la même réalisatrice, un film drôle et rythmé, naviguant entre drame et comédie, et mettant en scène avec autant d’émotion que de drôlerie une femme en burn-out , mais énergique et luttant sans cesse entre authenticité et rôle social. Tout était bien construit autour du personnage et les rôles plus secondaires. J’avais de loin préféré. Cette fois j’ai été très déçue car le thème me passionnait la question du double, de l’identification, du transfert etc) . Dans Sibyl, si V. Efira est absolument irréprochable, c’est le reste qui vacille un peu. Ici, on n’est pas dans la comédie, bien sûr, mais tout est mal agencé (enfin je trouve) dans un montage fatiguant, se dispersant entre les différents personnages et imbriquant les situations de manière complexe , il y a beaucoup de surenchère dans les interprétations, des personnages campés sans nuances , des rebondissements peu crédibles avec en plus, une représentation de la psy qui déroge aux principes les plus fondamentaux du métier.
      1 juin 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @cath44 si j'avais vu "Victoria" et je l'ai mal noté/ Virginie Elfira à laquelle j'ai bcp de mal d'adhérer mais au vu de ton analyse j'irai le voir car on ne peut pas se fier à un seul film et je l'ai aimé dans d'autres film b journée à toi Cath
      1 juin 2019 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré Comme quoi c'est bizarre je suis fan d'Efira depuis longtemps mais je m'étais fait chier devant Victoria alors que là devant sibyl pas du tout. Étrange les goûts et les couleurs...
      2 juillet 2019 Voir la discussion...
  • chloeeee
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Une femme, ses démons, ses désirs, son empathie, son passé, son futur, son présent. Sa beauté. Sa force. Ses neurones bouillants. ” — chloeeee 27 mai 2019
    4 commentaires
  • jolafrite
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Entre le dispostif de la double mise en abyme et le remake caché de Persona, il reste peu de place pour la chronique vibrante d'un mal être. ” — jolafrite 25 mai 2019
    2 commentaires
    • elge
      commentaire modéré Ah ! Super ! - j'ai pensé à Persona itou !... Et à l'autre Bergman, Ingrid, à cause du Stromboli...
      10 juin 2019 Voir la discussion...
    • jolafrite
      commentaire modéré @elge Oui, bien sûr. Le film croule un peu sur des références très costaud alors que la force de Triet est sa légèreté dans le mélo. Je préfère revoir son Victoria, peut être moins ambitieux mais où je trouve un projet plus personnel et convaincant.
      10 juin 2019 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Un thriller psychanalytique confus et peu convaincant‚ contaminé par trop de références qui vampirisent le film et le vident de sa substance ” — georges.b1 26 mai 2019
    Commenter
  • Joe_Shelby
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Pseudo toxicité des rapports sur l'inconscient névrotique, Triet explore un récit trop référencé dans la psychanalyse vidé de sa substance. ” — Joe_Shelby 14 juin 2019
    8 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @georges.b1 @cinephile54 Oui elle peut l'être, après quand elle permet à un public peu connaisseur de s'intéresser à des oeuvres aussi abouties que le Lauréat, Parasite, je trouve qu'on ne peut pas trop s'en plaindre. Il y a du bon et du mauvais partout.
      14 juin 2019 Voir la discussion...
    • georges.b1
      commentaire modéré @Joe_Shelby Revenons à Sibyl. Je n'ai rien contre les références à Bergman à Godard à Rossellini et autres mais elle se contente de les citer et pour faire moderne elle déconstruit mais le problème c'est qu'elle ne nous a jamais saisi avec son enjeu il n'est pas assez argumenté ni crédible tout paraît artificiel et jamais vraiment exploré!
      14 juin 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @Joe_Shelby @georges.b1 Alors là je viens de regarder"Un Amour impossible" et comme à mon habitude avec V Efira j'ai eu du mal d'accrocher au pesonnage qui par moment émeut mais uniquement ds le registre du malheur cf ma mc+ un com que je vais mettre (film ratée au cinéma, je ne m'attendais pas du tt à ça, ni lu critiques ni vu BA, découverte totale sans à priori)
      14 juin 2019 Voir la discussion...
  • NTosic
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Un patchwork de scènes confuses qui empêche le spectateur de vraiment rentrer dans la tête de l'héroïne. Auteuriste. ” — NTosic 8 juin 2019
    Commenter
  • Arnotte
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Fascinant portrait de femme tout en contrastes, formellement magistral, d'une grande richesse et d'une rare intelligence. Efira? Impériale.. ” — Arnotte 24 mai 2019
    Commenter
  • gunsy
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ une histoire originale,deux beaux portraits de femmes torturées,fascinant,troublant! efira magistrale! adèle E sompteuse! ” — gunsy 25 mai 2019
    1 commentaire
    • lekid
      commentaire modéré Très tentant. Je crois que je vais le programmer très vite !
      25 mai 2019 Voir la discussion...
  • elge
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Persona au Stromboli : où sont passés les Bergman ? Triet les ventile façon puzzle. Un souffle mélo-comique, cérébral, sensuel et sexuel. ” — elge 10 juin 2019
    Commenter
  • charlescy
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Dans cette écriture sibylline aux majuscules analytiques d'un divan à voile, Efira éblouissante, perdue entre s(c)es (contre-)transferts ” — charlescy 26 mai 2019
    Commenter
  • sgabedou
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Le regard de Triet sur les femmes est à nul autre pareil. Je vous laisse, je vais m'enfermer dans la buanderie et repenser au film. ” — sgabedou 28 mai 2019
    Commenter
  • Flol
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Un portrait de femme aussi beau que complexe et peu facile à saisir...bref, humain quoi. Efira est définitivement au-dessus du reste. ” — Flol 31 mai 2019
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Difficile de réconcilier toutes les facettes de celle qui perd la boule, les mois diffractés d'un amour délité. Être adultère de soi. ” — CinemAtrium 26 mai 2019
    Commenter
  • ANOZER
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Avec ses relents depalmien, Sibyl aurait pu prétendre à un vrai vertige psychologique, mais son script trop touffu disperse ses ambitions. ” — ANOZER 26 mai 2019
    Commenter
  • PendaK
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Le cinéma de Mankiewicz ressuscité par l'oeil de Justine Triet : Efira stupéfiante, actrices top, hommes désirables, suspense, excitation... ” — PendaK 25 mai 2019
    4 commentaires
    • PendaK
      commentaire modéré Revoir "All about Eve" d'urgence
      29 mai 2019 Voir la discussion...
    • Abenben
      commentaire modéré C'est mon film préféré.. Cette critique m'a donc été très douloureuse
      29 mai 2019 Voir la discussion...
    • PendaK
      commentaire modéré Désolée ! Dès que j'aurai l'occasion je développerai mon argumentation. On retrouve des caractérisations similaires mais portés par des personnages d'aujourd'hui. Ex la réalisatrice Miki qui a quelque chose d'une star comme Margo Channing et se retrouve "bafouée" par une femme plus jeune qu'elle a pourtant choisie.
      29 mai 2019 Voir la discussion...
  • cinephile54
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Ma Vie est 1 fiction faut-il s’amuser du monstre qui est en nous ? Double Je À chaud ” — cinephile54 1 juin 2019
    1 commentaire
    • cinephile54
      commentaire modéré Pas envie de recommencer ma mc alors du coup, j'ajoute un commentaire : film très complexe faisant référence à la psychanalyse et le transfert / l'analyste, mais à fortiori dans le sens inverse, là c l'analyste qui fait un transfert sur sa patiente, de sa Vie qu'elle n'arrive pas à gérer, son amour perdu, quittée par ce dernier au moment de la naissance de son enfant, oscillant entre son envie de tout plaquer tant au niveau de son job de psychanalyste que ses "déboires" ("Tu prends trop de place dans ma Vie, je ne suis + que la moitié de moi, sors de ma Vie ! lui, "Tu me quittes parce que tu m'as aidée", elle, difficile à supporter et à avaler) !!! Et parce que pour une maman c dur de voir son enfant malheureux, pour un psy, c un crime ! "Comment fais-tu pour être aussi sûre de toi", lui demande sa soeur, "jfais semblant", répond-elle .De belles scènes d'Amour, de sexe, de soirées musicales, de plage, de Stromboli et du "milieu" du cinéma, de flash-back sur sa Vie d'avant ! Femme vacillante, perdue, habitée qui ne trouve comme solution, pour survivre à tout ça, que l'ivresse ! Beaux portraits de femmes, réconciliée avec V Elfira pour partie et A Exarchopoulos poussée à l'extrême ds ses retranchements est pas mal non + Qui se sent "sale" entre les deux femmes ? Pas celle que l'on croit ...Mais "ça va aller"...Quand je pense que ce film a un Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs ! Ben alors pourquoi le film "Ma" n'a-t-il pas d'avertissement lui !!! parce que là, que de la violence et des scènes de boucherie gratuites qui, elles, heurtent ma sensibilité, je l'assume pleinement !!! Mais peut-être pour voir Sibyl, faut-il être initié(e) ???
      1 juin 2019 Voir la discussion...
  • __clovis__
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Plus dense - mais moins drôle - que Victoria, Sibyl jongle avec les émotions et construit un film débordant d'énergie, au désordre charmeur. ” — __clovis__ 26 mai 2019
    Commenter
  • Piwi
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ V.Efira est épatante avec ses regards tourmentés, sa complexité et sa prestance naturelle, mais le reste du casting manque de conviction. ” — Piwi 8 juin 2019
    Commenter
  • JohnnyCowboy
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Tout est prétexte à fiction et il y a là matière à cent films qui s'emboîtent pour n'en former qu'un, complexe et cohérent. ” — JohnnyCowboy 1 juin 2019
    Commenter
  • matvk14
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Efira chez Triet : portrait de femme subtil et psychanalytique décrivant avec autodérision et finesse le désordre incessant de nos vies. ” — matvk14 24 mai 2019
    1 commentaire
    • cribeyre
      commentaire modéré Sauf qu'Efira chez Triet dans Victoria c'était très quelconque je veux dire j'y avais pas trouvé quoi que ce soit qui me fasse dire wow. Je pense que je tenterai celuien espérant que ce soit bien mieux
      26 mai 2019 Voir la discussion...
  • Kikuchiyo
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Le sens du chaos de JT mute pour devenir boulimie de fiction auto-réflexive : comme S., la mise en scène frémit dans sa maîtrise gracieuse. ” — Kikuchiyo 12 juin 2019
    Commenter
  • _Steve_
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Après Victoria, voilà Sibyl. Triet continue de sonder les tourments sentimentaux d'Efira en femme égarée. Calamy toujours aussi naturelle. ” — _Steve_ 27 mai 2019
    Commenter
  • Marinebvnt
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Film-thérapie, Sibyl est un voyage dans les traumas, peurs et faiblesses de la femme multiple. Qu'il est parfois dur de vivre avec soi... ” — Marinebvnt 31 mai 2019
    Commenter
  • DaleCoop
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ C'est bien qu'Efira et Triet essayent très fortement de se faire une place dans le cinéma FR. Mais faudrait penser à en faire, du cinéma. ” — DaleCoop 3 juin 2019
    1 commentaire
    • DaleCoop
      commentaire modéré Je suis un peu taquin mais bon elles se prennent pas trop pour de la merde toutes les 2...
      3 juin 2019 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Tout d'abord on pense à Bergman, à Ingrid autant qu'à Ingmar. Et puis le regard sibyllin de Justine Triet finit par tout emporter. ” — Airone 22 juin 2019
    Commenter
  • Lu34s
    (à propos de Sibyl)
    Sa note :
    Sibyl “ Justine Triet a l'art de sublimer Virginie Efira derrière sa caméra mais son histoire plus dramatique s'éparpille un peu dans tous les sens. ” — Lu34s 2 juin 2019
    Commenter

Casting de Sibyl

Infos sur Sibyl

Réalisé par Justine Triet
Écrit par Justine Triet et Arthur Harari


France - 1h40 - Comédie, Drame
Sortie le 24 mai 2019

Synopsis

Sibyl est une ancienne romancière reconvertie en psychanalyste depuis dix ans. Poussée par le désir d'écrire à nouveau, elle se résout à quitter la majorité de ses patients. Alors qu'elle manque d'inspiration, une jeune femme (Margot) la contacte un soir et la supplie de la recevoir. Sibyl finit par accepter. Les révélations de Margot vont peu à peu bouleverser la vie de Sibyl…

Films similaires à Sibyl

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -