T Télérama aime un peu
Un jour dans la vie de Billy Lynn
(2016)
un film de
Télérama aime un peu T
Satisfaction communauté 79%
Un jour dans la vie de Billy Lynn Bande-annonce

Un jour dans la vie de Billy Lynn

(2016)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 79%
  • 530 notes
  • 192 veulent le voir

Micro-critique star (DaleCoop) :
DaleCoop
Sa note :
Un jour dans la vie de Billy Lynn “ Les gens ne sont pas prêts pour ce film. C'est triste, mais significatif. Une révolution de son époque, tuée dans l'oeuf. Redemption asked. ” — DaleCoop 4 février 2017
14 commentaires
  • DaleCoop
    Sa note :
    Un jour dans la vie de Billy Lynn “ Les gens ne sont pas prêts pour ce film. C'est triste, mais significatif. Une révolution de son époque, tuée dans l'oeuf. Redemption asked. ” — DaleCoop 4 février 2017
    14 commentaires
  • TaoChess
    Sa note :
    Un jour dans la vie de Billy Lynn “ Immense film qui érige les vrais problèmes par-delà l'éculé Eastwood : comment accéder à la liberté quand on est l'esclave de la démocratie? ” — TaoChess 11 février 2017
    23 commentaires
    • TaoChess
      commentaire modéré @cinephiloxav Il y a quand même quelque chose dans ce film qui dépasse la simple logique de cette interprétation idéologique et dogmatique. L'histoire de cet homme est bouleversante, il est certain qu'en regardant le film pour ce qu'il n'est pas, à supposer à l'égard du personnage quelque chose de complètement extérieur à ce qu'il est dans le film (que ce serait un mercenaire qui par conséquent ne mériterait aucune pitié), on ne risque pas d'être touché, ni même de s'autoriser à être touché.
      Il ne retourne pas à la guerre parce que ses compatriotes ont des goûts de chiotte, ça n'a rien à voir, il y a une dimension spirituelle et philosophique dans ce film qui ne le laisse justement pas réduire à ça. Que beaucoup d'américains vivent différemment de ceux montrés, je m'en fiche un peu on l'occurrence puisque Lee nous montre l'histoire de celui-là et pas d'un autre. Et le personnage a sa consistance, il me semble. Si il veut retourner en Irak c'est peut-être pour une question de deuil, c'est quand même une fin triste et quelque peu pessimiste; cet homme est toujours prisonnier de son traumatisme. Comment dire, c'est une forme de suicide... Comme beaucoup de vétérans qui sont revenus d'Irak, à défaut de pouvoir retourner en Irak, ils ne vivent pas beaucoup plus aux Etats-Unis (le documentaire Des hommes et de la guerre le montre assez bien).
      18 janvier 2018 Voir la discussion...
    • Metaju
      commentaire modéré @TaoChess Nous avons bien vu le même film.
      18 janvier 2018 Voir la discussion...
    • TaoChess
      commentaire modéré En fait, il y a plusieurs niveaux de lecture de ce film (c'est d'ailleurs en grande partie ce qui fait son intérêt, outre qu'il est magnifique et bouleversant).
      18 janvier 2018 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    Sa note :
    Un jour dans la vie de Billy Lynn “ Il n'y a pas de sujet plus intensément cinématographique que le trauma. Ang Lee signe une œuvre fondamentale sur la rémanence. ” — IMtheRookie 4 février 2017
    8 commentaires
    • IMtheRookie
      commentaire modéré @TrueCine mais la notion de trauma dont je parle est plus universelle que le trauma de guerre, c'est en ça que je pense plus à De Palma ou Hitchcock qu'aux films de guerre similaires. La manière dont les sujets sont traités dans les films que tu cites me semble davantage reposer sur les scénarios alors que là tout est vraiment dit par l'image et la mise en scène. Concernant la love story, elle n'existe pas justement. Lui qui est vierge et un peu naïf croit qu'il y a quelque chose, mais elle ne l'envisage que dans le cadre d'une consommation patriote. C'est très triste quand il réalise à la fin, que le seul amour qu'il peut trouver c'est celui qu'il partage avec les autres hommes là bas en Irak, loin d'un pays qui ne peut rien pour eux...
      6 février 2017 Voir la discussion...
    • TaoChess
      commentaire modéré Je suis entièrement d'accord avec @IMtheRookie, ce film est bouleversant (j'ai complètement fondu à la fin), je me suis beaucoup attachée aux personnages. Lee a une manière de coller aux visages et aux corps par des gros plans ou des caméras derrière l'épaule, un peu comme Kubrick dans Full Metal Jacket. On sait déjà que la pompom girl ne pourra pas avoir une relation durable avec le soldat lors de la discussion familiale sur la guerre d'Irak pendant le dîner, qu'elle est trop patriotique pour lui. Il n'y a qu'avec sa sœur que Billy peut s'exprimer librement. Mais la pompom girl permet d'introduire de l'intimité, elle est ce qui permet de raccrocher Billy au réel pendant cette cérémonie infernale, un point de repère.
      C'est vrai qu'il a du De Palma quelque part; le travelling circulaire autour de Billy pendant la cérémonie sous les feux d'artifice m'a rappelé la fin de Blow Out, ça contribue à enfermer un peu plus le personnage dans son traumatisme.
      11 février 2017 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré @TrueCine c'est tellement plus subtil qu'American Sniper qui m'avait beaucoup déçu
      5 février 2018 Voir la discussion...

Casting de Un jour dans la vie de Billy Lynn

Infos sur Un jour dans la vie de Billy Lynn

Réalisé par Ang Lee

États-Unis - 1h50 - Drame, Guerre
Titre original : Billy Lynn's Long Halftime Walk
Sortie le 1 février 2017

Synopsis

En 2005, Billy Lynn, un jeune Texan de 19 ans, fait partie d'un régiment d'infanterie en Irak victime d'une violente attaque. Ayant survécu à l'altercation, il est érigé en héros, ainsi que plusieurs de ses camarades. Et c'est avec ce statut qu'ils sont rapatriés aux Etats-Unis par l'administration Bush, qui désire les voir parader au pays... avant de retourner au front.

Films similaires à Un jour dans la vie de Billy Lynn

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -