T Télérama aime un peu
Velvet buzzsaw
(2019)
un film de
Télérama aime un peu T
Satisfaction communauté 23%
Velvet buzzsaw

Velvet buzzsaw

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 23%
  • 164 notes
  • 15 veulent le voir

Micro-critique star (Suzanneastic) :
Suzanneastic
(à propos de Velvet buzzsaw)
Sa note :
Velvet buzzsaw “ J'avais réellement envie d'aimer, pour le concept et le casting. Mais c'est plat, mal mis en scène et absolument pas effrayant. Fail Netflix ” — Suzanneastic 19 mars 2019
Commenter
  • cath44
    (à propos de Velvet buzzsaw)
    Sa note :
    Velvet buzzsaw “ De la vacuité de l’entre soi à la mascarade horrifique, Gilroy scrute le narcissisme mortifère d’un art devenu mercantile. B(lo)ody Art. ” — cath44 14 février 2019
    5 commentaires
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 le problème c'est que nous ne possédons pas de définition définitive de la beauté
      14 février 2019 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @bredele tu as raison, mais souvent dans l'art contemporain , ce qui prime est plus la dimension "conceptuelle" que l'émotion et la sensibilité , et d'autre part, le marketing, la valeur marchande
      14 février 2019 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @cath44 c'est vrai que le concept gomme l'émotion
      14 février 2019 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Velvet buzzsaw)
    Sa note :
    Velvet buzzsaw “ Dans une sphère du reflet où brûle la satire du regard, Gilroy expose sa peinture effritée, BlowUp d'une horreur à bout de pinceau. Abstrait ” — blacktide 3 février 2019
    6 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @blacktide dommage, le thème me plaisait bien. Je verrais quand même.
      3 février 2019 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @cath44 Tout n'est pas catastrophique, cela se suit plutôt bien (notamment dans sa première partie), et certaines thématiques interpellent. Mais la déception est quand même là face au mauvais traitement d'un génial sujet...
      3 février 2019 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @blacktide le sujet est vraiment intéressant , sur l'art contemporain et son côté commercial , art marchandise avant d'être travail d'un artiste et partage d'émotions. Comme tu le soulignes, ce qui aurait pu être une vraie satire devient un gribouillis gore et sans âme .
      11 février 2019 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de Velvet buzzsaw)
    Sa note :
    Velvet buzzsaw “ L'empire du consumérisme dévoré par sa propre cupidité, écrivant en lettres de sang la plus belle des vengeances : l'art est dangereux. ” — ginlange 2 février 2019
    4 commentaires
    • blacktide
      commentaire modéré @ginlange Superbe MC ! Même si je suis moins enthousiaste que toi sur la note, je dois reconnaître que ta formulation résume parfaitement ce film : l'art est dangereux, il est aussi illusion :D
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • ginlange
      commentaire modéré @blacktide Haha merci :D, une illusion nous hypnotisant tous ! Même si elle reste perfectible, Gilroy insuffle cette ambition délétère et fascinante à son oeuvre qui m'a vraiment happé. J'aurai juste aimé plus de folie dans les moments horrifiques qui restent assez convenus. J'avais déjà apprécié grandement son premier film, nightcrawler, où finalement Gilroy nous parle toujours de la même chose, la vacuité et la cupidité de l'être humain. Tout cela me donne envie de rattraper son second, même s'il m'a l'air plus anecdotique..
      2 février 2019 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @ginlange C'est bien gentil de penser à moi, vieux, je l'ai vu et je le trouve malgré l'interprétation toujours magistrale de Gyllenhaal, un cran en dessous de NightCrawler ou de l'Affaire Roman J. Ismael. J'en ferai une MC quand je pourrai mais si effectivement Gilroy nous parle de la cupidité et de la vacuité humaine au sein de L.A comme dans ses 2 autres films, il en résulte quelque chose de confus (mélanger le genre horrifique, malédiction (pour un propos de critique sur la critique pertinente certes) avec du drame et du thriller, ça ne fonctionne que moyennement. Est ce un changement volontaire de sa part ? Je ne saurais dire mais au contraire des 2 autres où c'est l'unité de lieu et l'ambiance qui façonnent les personnages dans leurs ignominies, dans Velvet Buzzsaw ce sont les performances d'acteur qui façonnent l'ambiance, et malheureusement pour un brassage des genres à la slasher, ça ne fonctionne pas bien. L'alchimie ne prend pas, même si l'acting reste correct (surtout René Russo et Jake Gyllenhaal).
      9 février 2019 Voir la discussion...

Casting de Velvet buzzsaw

Infos sur Velvet buzzsaw

Réalisé par Dan Gilroy
Écrit par Dan Gilroy


États-Unis - 1h49 - Comédie, Crime / Policier, Horreur, Thriller
Sortie vidéo le 1 février 2019

Synopsis

Lorsqu’une série de tableaux peints par un artiste inconnu est découverte, une force surnaturelle parvient à s’échapper et cherche à se venger de tout ceux ayant laissé leur cupidité faire obstacle à l’art.

Films similaires à Velvet buzzsaw

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité - Paramétrer les cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -