Choc des Producteurs #19 Projets avortés

Choc des Producteurs #19 Projets avortés

Liste de 8 films par OlivarDeLaCave
| 1119 vues  | 5 personnes ont aimé

Édition précédente https://www.vodkaste...t-des-femmes/1399449
***

Bienvenue à toutes et à tous pour ce nouveau « Choc des Producteurs ».

************** THEME DE L’ÉDITION ***************

Le thème qu’a choisi @Lecter le vainqueur de la précédente édition concerne les projets avortés de réalisateurs.
L’histoire du Cinéma est remplie d’œuvres et de projets issus de l’esprit de grands cinéastes qui, pour diverses raisons n’ont jamais pu voir le jour soit parce que ces films étaient trop ambitieux soit parce que leurs réalisateurs sont tout simplement décédés. Et si certains projets arrivent finalement à bien comme « L’Homme qui tua Don Quichotte » de Terry Gilliam d’autres restes dans les cartons, sont relatés dans les livres ou sont toujours sur les bureaux des réalisateurs en attendant que l’occasion se présente. Et ces projets, très nombreux, font rêvés les fans depuis des années voire des décennies et désormais c’est vous, chers producteurs, qui auraient la lourde tâche de présenter ces projets sur grand écran.

************* EMPLOI DU TEMPS *************

LUNDI 28 Octobre : Annonce du thème à 18H00. Inscription avec réalisateur•rice
MARDI 29 Octobre : Début possible de l'envoi des infos (titre, synopsis).
MERCREDI 30 Octobre : Dernier délais des inscriptions. Choix de l’acteur/actrice 1 ou des membres de votre équipe.
JEUDI 31 Octobre: Choix de l’acteur/actrice 2
VENDREDI 01 Novembre : Choix de l’acteur/actrice 3
SAMEDI 02 Novembre : Choix de l’acteur/actrice 4
DIMANCHE 03 Novembre : Choix de la Bande Originale et éventuellement d’un cinquième acteur/actrice.
LUNDI 04 Novembre: Choix d'un film référence et d'une phrase d'accroche.
MARDI 05 Novembre : Dernier délais de l'envoi des titres, des synopsis, du noms des membres de votre équipe.
MERCREDI 06 Novembre : Sortie des films et début des votes à 18H00 !
DIMANCHE 10 Novembre: Annonce des résultats au box-office à 20H00 :)


****************** RÈGLES ******************


Merci de lire les règles jusqu'au bout ! :)
Une manche s’organise sur 1 semaine, avant de vous inscrire, soyez sûrs d'être disponibles au moins une fois par jour et d'avoir le temps de tout fournir ! Je vous laisserai 2 jours de retard pour donner des informations, au-delà de ce délai vous aurez un blâme; si ça se reproduit une fois de plus vous serez disqualifié.

~ INSCRIPTIONS
Le lundi, un thème est annoncé, il est alors possible de s’inscrire en tant que producteur et productrice (10 max/édition) ou en tant que spectateurs et spectatrices pour suivre de loin et être notifié des événements.
Pour être producteur, choisissez un réalisateur ou une réalisatrice (vivant•e) en commentaire, ce sera la base de votre projet ! Pas de réservation sans réal !

~ DÉROULEMENT
Les participants choisissent 1 sujet par jour : 4 acteurs et/ou actrices (vivant•es), la musique, puis un film référence (cf. plus bas). La règle du 1er arrivé 1er servi s’applique ici. Une fois alloués, les sujets ont l’exclusivité de leur producteur pour cette édition.
La journée du producteur commence à 5h le matin et se termine à 5h dans la nuit.

~ FILM RÉFÉRENCE ET PHRASE D’ACCROCHE
Les participants devront donc choisir un film référence existant qui fait échos à leur projet.
Ce dernier sera à mettre en évidence dans la phrase d'accroche (par exemple : “Par les créateur de…”, “Dans la lignée de…”, “Les nouvelles aventures de…”).

~ COMMUNICATION
Les producteurs pourront choisir leur communication : vont-ils donner le titre aux médias ? Le synopsis va t-il fuiter ? Les acteurs vont-ils trop parler ?
Ce qu'il est possible de cacher/dévoiler : le titre, le synopsis, les rôles et noms des personnages.
Si vous ne souhaitez pas cacher ces éléments, vous pouvez les mettre en commentaire quand vous le voulez.
Si vous souhaitez les cacher, vous devrez alors me les envoyer par MP (aussi quand vous voulez, dernier délais le 2nd lundi de la manche)

/!\ 3 éléments sont obligatoirement à produire en plus :
- Un synopsis (de taille illimité)
- Une phrase accroche (de taille illimité)
- Un titre bien sûr :)
La description des rôles est facultative mais recommandée. (de taille illimité / rôle + le nom de l’acteur) . Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre en avant des membres de l’équipe de tournage comme le directeur de la photographie, le scénariste etc. Mais également comment vous mettrez en scène le film : vous pourrez indiquer que le film sera tourné en HFR, en format 70mm, noir et blanc colorisé etc. Mais aussi si vous désirez utiliser des effets spéciaux pratiques, des effets spéciaux numériques réalisés par tel boîte d’effets spéciaux ou les effets désirés (comme la motion capture ou le De-aging).



***

J’émets toutefois quelques réserves et remarques.

- Certains projets toujours dans les cartons pourront être adaptés comme par exemple « It's What I Do: A Photographer's Life Of Love and War » ou « Robopocalypse ».
-Les films ayant déjà été réalisés comme « The Day the clown cried » de Jerry Lewis mais n’étant jamais sorti au cinéma ne sont pas admis dans cette liste.
-Les films ayant déjà des scènes tournées comme « L’enfer » de Henri-Georges Clouzot ne seront pas admis car nous avons déjà une idée de quoi ces films ont l’air.
-Les films « existants » mais jamais tournés comme « Dune » d’Alejandro Jodorowsky ne seront pas acceptés non plus.

~ VOTES ET RÉSULTATS
/!\ Tous les producteurs devront voter.
Il y a deux types de votes : pour le box-office, et pour les récompenses spéciales.
Tout un chacun pourra émettre 5 choix pour le box office, comme suit :
1 film favoris que vous ne manqueriez pour rien au monde > 3 points
2 films que vous iriez voir au cinéma > 2 points chacun
2 films que vous regarderiez chez vous > 1 point chacun.

Il y a également 3 récompenses spéciales. Pour celles-ci, uniquement les producteurs et les spectateurs inscrits pourront émettre leurs 3 choix :
Prix du meilleur projet : le projet qui a suscité le plus d’enthousiasme auprès des cinéphiles.
Prix de la meilleure équipe : Que se soit par les choix de bases (cinéaste, acteur/actrice, compositeur) ou par les choix facultatif (scénariste, directeur de la photo, effets spéciaux etc.)
Prix de la bande son : Récompense les éventuels chansons, morceaux de musiques ou styles musicaux employés dans le film (par exemple mettre, dans votre film : une composition plutôt rock, avec au milieu des morceaux de musiques composés par Bernard Hermann pour illustrer un meurtre par exemple et une chanson de Elvis Presley servant de cadre à une scène comme par exemple un personnage entendant une des chansons du King alors qu’il est dans sa voiture).
Chaque prix remit vaut un point supplémentaire au film désigné.

************** PARTICIPATIONS **************

SPECTATEURS @lekid @Sudroxaz

PRODUCTEURS (7/10) @Jenanaipa @cath44 @Des_Esseintes @Lecter @Tarteman @Bredele @Theus

@Jenanaipa
Titre: Cobra
Projet avorté adapté à l'écran: "Cobra" ("Cobra space adventure") de Buichi Terasawa.
Phrase d'accroche: Dans l'espace, personne ne vous entend râler.
Réalisateur: Juan Antonio Bayona
Acteur n°1: Ben Foster est Cobra
Actrice n°2: Scarlett Johansson est Armanoïde (Lady en V.O.)
Acteur n°3: Michael Fassbender sera l'homme de verre.
Actrice n°4: Samara Weaving jouera Jane Nelson.
Actrice n°5 (facultatif): Jennifer Lawrence incarnera Sandra, chef des créatures des neiges.
Musique: Kentarô Haneda
Histoire: Cette première adaptation live de "Cobra" s'articulera essentiellement autour de l'arc de l'Homme de verre, avec son début très inspiré de la nouvelle "Souvenirs à vendre" de Philip K. Dick, qui voit donc un nommé Johnson se souvenir lors d'une séance dans une machine à rêves, de sa véritable identité: il a changé de visage et il est l'aventurier de l'espace Cobra, sorte de mélange entre Han Solo (pour la gouaille), John McLane (pour la nonchalance et sa façon de se sortir des situations les plus désespérées ) et James Bond (pour sa propension à draguer tout ce qui bouge) , équipé du redoutable rayon delta caché dans son bras gauche, recherché par les pirates de l'espace et la police galactique.
Après avoir récupéré son vaisseaux caché sous sa propre tombe, et avoir secouru Jane des griffes des sbires de l'homme de verre, il entreprend de retrouver les 2 sœurs de Jane, toutes trois ont en effet chacune un tatouage dans le dos qui une fois réunis donnent l'emplacement d'un trésor inestimable, que convoitent également les pirates de l'espace emmenés par l'homme de verre.
Entre casino galactique, immense serre volante, planète des glaces (coucou star wars), prisons stellaire..la production design s'est éclaté, les créatures re-designées pour le film sont également très nombreuses.
Le film, malgré la désinvolture de son personnage principal arrive à dépeindre un certain malaise en ce qui concerne l'ambiance du futur qu'il dépeint, aidé en cela par des bad guys bien inquiétants et une violence qui classe le film rated-R aux Etats-Unis. Il y est aussi question d'humains améliorés par la technologie par le biais du personnage d'Armanoïde et de l'homme de verre.
Musique aditionnelle: Le groupe Wagakki Band.

@Cath44
Titre: Megalopolis
Projet avorté adapté à l'écran: Megalopolis
Phrase d'accroche: Dans un New York dévasté, Coppola reconstruit l’univers d’une cité utopique, où chacun trouverait un avenir meilleur. Une fresque dans laquelle la créativité, l’amour et l’humanité triompheront sur la cupidité, le pouvoir et la haine.
Réalisateur: Francis Ford Coppola
Acteur n°1: Joaquin Phoenix sera SERGE CATALANE à différents âges de sa vie. Un homme charismatique, grand et séduisant. Architecte visionnaire extrêmement doué, dont la liberté artistique fascine ou inquiète. C’est aussi un homme intègre qui défend l’idée que chacun a le droit de vivre dans un univers à sa mesure et il va se battre pour des constructions en phase avec l’environnement où chacun pourra s’épanouir à loisir, vivre en harmonie. Refusant refuse les compromissions, il sera durant victime des pires avanies, de drames intimes qui jamais n’attaqueront son ambition. Son credo « Être intègre, c'est être capable d'agir selon ses idées, ce qui présuppose la capacité de penser. » Amoureux passionné de Julia CICERO (qu’il finira par épouser après de nombreuses déconvenues), il refusera avec elle de se laisser entraver par les chaînes sociales du pouvoir et de l’argent.
Acteur n°2: Nicolas Cage sera FRANK CICERO un acteur que l’on retrouve enfin, au plus haut niveau de sa forme. Il va incarner un homme politique avide de pouvoir, fils d’un homme très riche et très puissant. Proche du gouvernement en place, il a été élu maire à force de compromissions, profitant du chaos. Corrompu et sans aucun scrupule, il organise les conditions d’une auto réélection permanente pour maintenir le système social en place, utilisant tous les moyens possibles pour anéantir les projets novateurs de Catalane et nuire au couple formé par sa fille et ce dernier. Mais une révolte populaire mettra fin à ses agissements.
Actrice n°3: Natalie Portman sera Julia CICERO. Brillante journaliste, elle est la fille de FRANK CICERO. C’est une jeune femme moderne, élégante et très séduisante, au caractère fier et complexe. Elle est tombée amoureuse de Serge Catalane et va vivre avec lui une liaison passionnée et houleuse mais restée cachée pendant des années. Pour tous les deux, cette passion sera l’élément crucial qui influencera le cours de leur vie mais aussi de ceux qui les entourent car les événements qui arriveront, déchaîneront rivalité, drames et crimes autour d’eux.
Acteur n°4: Russell Crowe sera Peter KEAN grand rival de CATALANE, au départ architecte sans talent, mais arriviste, devenu informaticien concepteur de robots sophistiqués. Bien que n'ayant ni pouvoir officiel, ni fortune, il est capable d'exercer une réelle influence car il est prêt à tous les compromis, n'hésitant devant aucun scrupule ou chantage pour réussir et anéantir l’œuvre de son rival. Âme damnée de CICERO dont il cherche à tout prix à séduire et épouser la fille, il organisera même son enlèvement. Il finira emprisonné.
Acteur n°5 (facultatif): Robert De Niro sera Gene Hamilton : Patron de presse carnassier, il a créé son empire financier essentiellement sur la presse populaire et l'immobilier. Ses journaux plein de démagogie flattent les modes et l'opinion publique. Il organise une cabale contre Catalane par voie de presse mensongère afin de démolir sa réputation. Il deviendra également l’associé du puissant Cicero. La réussite du projet de Cityword précipitera son suicide.
Musique: OSVALDO NOE GOLIJOV, sera le compositeur principal puisqu’il a déjà collaboré avec Francis Ford Coppola pour L'Homme sans âge en 2007 et Tetro en 2009. Pour évoquer le choc des cultures, des générations et le déroulement du temps au cours du film, il proposera une combinaison de musique mêlant aussi bien des instruments traditionnels d'Europe de l'est qu’un orchestre symphonique , offrant une combinaison de classique , d’électronique et d’arrangements orchestraux pour créer une atmosphère d'étrangeté qui donnera parfois une impression de temps suspendu et d'état d'apesanteur… comme son Tenebrae https://www.youtube.com/watch?v=7nsUFeJeCvM
Morceaux additionnels: Exécutés par Le chef d’orchestre MICHAEL TILSON THOMAS : thème de la 5ème symphonie de Gustav Mahler, du concerto de Mendelssohn en E minor, de « la jeune fille et la mort de Schubert » Op.64 – mais aussi le « Breaking the wall » des Pink Floyd.
Synopsis: Nous sommes le 11 septembre 2071, jour de commémoration au cœur renouvelé de ce que fut New York. Sur la terrasse d’un appartement surplombant la ville, le vieux Serge CATALANE, architecte visionnaire, entouré de sa famille, contemple l’aboutissement de l’œuvre de sa vie : « Cityworld », surnommée « Megalopolis » , une cité futuriste aux immeubles gracieusement effilés, structures de verre et de métal tridimensionnelles à la verticalité impressionnante, entrelacement de routes bordées de jardins , de maisons végétalisées sur pilotis, de serres bioclimatiques jouxtant écoles , musées et parcs gigantesques.
Dans un long flash-back, il se souvient. Il a 10 ans quand le 11 septembre 2001 de multiples attentats ravagent Manhattan et la majeure partie de NY. La crise politique aux USA est sans précédent. Dans les années qui ont suivi ce désastre, l’élection d’un président mégalomane, imprévisible et raciste, précipite la ville et une partie du pays dans le chaos. New York est surpeuplée, étouffant sous la pollution, sombrant dans l’anarchie, la ségrégation, les émeutes, le crime organisé en même temps qu’augmentent la répression et la misère. Dans les quartiers sauvegardés et reconstruits de ce qui fut Manhattan vit une population privilégiée et les classes dirigeantes. Dans les quartiers défavorisés, la population asservie travaille pour faire fonctionner la ville et les plus pauvres sont relégués dans les zones insalubres ou dans les souterrains où les virus se propagent.
En 2030, alors qu’un nouveau maire conservateur (Frank CICERO) est élu, Serge CATALANE un architecte avant-gardiste rêve de bâtir une Cité idéale, où chacun serait heureux et aurait sa place dans la société. Avec une vraie vision du futur, il élabore un projet architectural qui donnerait une multitude d’emplois à une population abandonnée, introduirait l’art au cœur de la vie, rapprocherait les hommes de toute culture. Il décide de se battre pour imposer ce projet utopique pharaonique avec l’appui d’hommes et de femmes politiques non corrompus dont Julia CICERO qui le rejoint dans sa quête pour créer Mégalopolis.
Cette cité du futur devient ainsi l’enjeu d'une âpre bataille politique , personnelle et financière ; il se retrouve alors face à ce maire conservateur autoproclamé, qui ne cessera par tous les moyens de l’empêcher de réaliser son œuvre. CICERO s’est associé à son âme damnée, le peu scrupuleux patron de presse Gene HAMILTON pour anéantir le projet. Notamment en proposant à Peter KEAN, informaticien arriviste, devenu concepteur de robots, de concevoir des androïdes à des milliers d'exemplaires pour remplacer les ouvriers. Si à travers CATALANE et CICERO deux idées s’affrontent il s’agit plus essentiellement de deux conceptions antagonistes de la société et de l’art. Celle de CATALANE, humaniste, sera de promouvoir la justice, l'entente entre les classes sociales et celle de CICERO de maintenir un système de castes pour garder les pleins pouvoirs. On va suivre dans cette fresque le parcours de cet architecte génial, dont la route sera émaillée d’embûches, d’épreuves, de tentatives de meurtres et de violences en tout genre. Ce film sera aussi une véritable réflexion sur la place de l’artiste dans la société et l’idée que la race humaine se dirige forcément vers un avenir meilleur.
Ce sera aussi une superbe histoire d’amour contrarié entre deux personnages qui refusent de se laisser entraver par les chaînes sociales du pouvoir et de l’argent. Seul l’amour sera en fin de compte le plus fort.
Directeur de la photographie (facultatif): Robert Elswit.

@Des_Esseintes
Titre: OUSER-MAÂT-RÊ
Projet avorté adapté à l'écran: Megalopolis
Phrase d'accroche:
« Et sur le piédestal il y a ces mots :
Mon nom est Ozymandias, Roi des Rois,
Voyez mon œuvre, ô puissants, et désespérez ! »
Réalisateur: Robert Eggers
Acteur n°1: Jude Law
Acteur n°2: Kevin Spacey
Actrice n°3: Rebecca Ferguson
Acteur n°4: Robert Pattinson
Acteur n°5 (facultatif): Warren Beatty
Morceaux de musique: — « Rhapsody In Blue » de George Gershwin ;
— « Pharoah's Dance » de Miles Davis ;
— « Cosmic Chaos » de Sun Ra ;
— « Heliocentric » de Sun Ra ;
— « The Sun Myth » de Sun Ra ;
— « Spiritual Blessing » de Pharoah Sanders ;
— « The Creator Has a Master Plan » de Pharoah Sanders.
Synopsis: PROLOGUE


La ville du futur n’était qu’une gigantesque fourmilière décadente, les gratte-ciels arrogants des mausolées contemporains ô combien lugubres et vulgaires, aux lignes architecturales si libidineuses qu’elles pourraient être requalifiées de pornographiques et aller de pair avec le quadrillage précis des rues devenues d’immenses cloaques assourdissants.

Mais au final, cette décrépitude tant visuelle que sociale ne fut d’aucune importance lorsqu’une intense lumière blanche incendia puis souffla les immeubles et ceux qui s’y trouvaient, et les plus cyniques d’entre eux même face à la mort se dirent qu’au moins, en l’espace de quelques très courtes secondes, ils eurent l’agréable sensation de marcher sur le soleil.


CHAPITRE I


Si les années sont douloureusement passées depuis le cataclysme, New York reste un charnier en pleine reconstruction : seuls quelques fiers immeubles se dressent au milieu de paysages mornes et en chantiers, et pour chaque parcelle de terre à peine frôlée ce sont des restes humains disséminés, éclatés ou disloqués que l’on retrouve.

Cette stagnation, le maire de la ville, Eugene Beaumont (Kevin Spacey), en fait son gagne-pain électoral tout en briguant la Maison-Blanche. Accusant tour à tour pontes et minorités, adversaires ou collaborateurs politiques, il est devenu à juste titre une figure contestataire unique dans le paysage médiatique étatsunien. Orateur charismatique et politique vertueux, il jouit d’une extrême popularité dans son fief pour avoir financé de sa poche (à hauteur de plusieurs millions de dollars) l’immense monument aux morts situé sur Wall Street, dans ce qui était auparavant le Financial District — pensé par une des plus grandes architectes contemporaines, Laura Sant’Elia (Rebecca Ferguson).

Face aux mouvements sociaux new-yorkais s’organisant et harangués par un maire impérial, Dwight Callahan (Warren Beatty), président des États-Unis, tente tant bien que mal de calmer les ardeurs de son hypothétique successeur en débloquant des fonds faramineux.


CHAPITRE II


Adrian Galt (Jude Law) est brillant. Scientifique de renom à l’origine du mégalon — un alliage révolutionnaire, particulièrement souple et léger à l’utilisation mais extraordinairement résistant — et architecte visionnaire, il rêve de rebâtir un New York utopique. À l’occasion de miraculeux événements ayant conduits aux désistements de quasiment tous ses collègues, il se retrouve tête pensante des projets actuels de reconstruction, côtoyant de ce fait Sant’Elia qui semble partager ses idées.

Tandis que le ton monte dans les rues restantes (les plus éloignées du centre-ville), Beaumont rencontre Galt dans ses bureaux : l’un des rares immeubles dressés en Manhattan, la tour Karnak, bâtie grâce à ce que rapportent le mégalon et divers travaux passés et entièrement aménagée aux goûts du propriétaires — sculptures égyptiennes, tableaux romantiques et plantes carnivores exotiques s’entremêlent. Si les deux hommes semblent se respecter, ils s’opposent frontalement sur le devenir de New York et la place de ses habitants.


CHAPITRE III


Elia Rossini (Robert Pattinson) est journaliste pour le Daily Clock, quotidien new-yorkais populaire, tout d’abord chargé de couvrir les mouvements sociaux qui secouent la ville puis spécifiquement envoyé couvrir la profanation du monument aux morts de Wall Street par les membres d’une secte se fondant entre les manifestants. Arrivé sur place, il rencontre un énigmatique guru, surnommé « Icare » (Justin Theroux), accompagné de ses disciples.

Ancien opérateur financier rendu fou par sa survivance aux événements qui rayèrent de la carte Manhattan puis l’absence des réponses spirituelles qu’il cherchait, — comment faire confiance à des livres sacrés qui ne peuvent expliquer ce qu’il s’est passé ? — il se convainquit seul que la lumière blanche fut envoyée pour punir les exactions monétaires de sa profession : les golden boys (qui prend donc ici un sens double) furent brûlés pour s’être trop approchés du soleil.

La rencontre est interrompue par l’arrivée violente des forces de l’ordre venues dégager le monument.


CHAPITRE IV : TROIS ANS PLUS TARD


New York semble comme renaître. Si les manifestations sont toujours omniprésentes et de plus en plus violemment réprimées, les immeubles signés Galt/Sant’Elia ne finissent pas d’émerger. Parallèlement à cela, la surexploitation du mégalon a rendu Adrian Galt (qui, en réalité, s’occupe peu de ses chantiers officiels pour la ville) bien plus riche qu’il ne l’était déjà, lui permettant de faire construire un gigantesque opéra mêlant art déco américain et futurisme italien : la première pierre de son projet pharaonique tendant vers la parfaite cité.

Mélomane averti et musicien talentueux, il entreprend en plus de ses innombrables activités la composition d’une symphonie évoquant ses propres travaux et ses ambitions.

Callahan est élu pour un second mandat, défiant de plus en plus Beaumont, — dont la côte de popularité stagne : les manifestants lui sont de plus en plus hostiles — qui pour se démarquer adopte des positions de plus en plus conservatrices tout en tâchant, tant bien que mal, d’améliorer ses relations avec un Galt devenu chouchou des médias.


CHAPITRE V


Rossini, enquêtant sur les finances de la ville, se fait recadrer par son rédacteur en chef Howard Slater (Edward Norton) et est redirigé vers une obscure étude sur une possible toxicité du mégalon — en cas de trop longue exposition. Sant’Elia lui accorde une interview afin de démentir tout en livrant des informations sur les comptes d’un Beaumont toujours plus agressif.

Ce-dernier est convié à l’inauguration du nouveau grand opéra de New York, le Celestial Sphere (en référence à son gigantesque dôme de verre), où même le président est attendu.

Galt fait construire une immense statue sur les restes de Time Square.


CHAPITRE VI


Le soir de l’inauguration, le bâtiment est cerné par des manifestants toujours plus véhéments. À l’intérieur, devant un parterre d’invités triés sur le volet dont le président Callahan et Eugene Beaumont, se joue la première symphonie « égyptienne » d’Adrian Galt.

Mais le compositeur n’est justement pas présent, il est incognito sur Time Square, au milieu d’une foule manifestante compacte, en train d’admirer sa statue d’Atlas portant le monde fraîchement installée.

Beaumont, y voyant une possibilité de déstabiliser le président tout en montrant ses capacités en gestion de crise, ordonne à la police de tirer à balles réelles si nécessaire puis enchaîne les déclarations chocs face à un Slater également invité.


CHAPITRE VIII


Les manifestations tournent aux émeutes suite aux propos calculés de Beaumont. Et la police réplique avec violence. Profitant des conflits urbains en cours partout dans la ville, Rossini s’infiltre dans la tour Karnak pour poursuivre ses recherches sur le mégalon.

Les émeutiers se pressent autour de l’opéra, à tel point que le président est évacué par hélicoptère — tous les autres invités sont pris en otages dans le bâtiment hormis Beaumont qui réussit à sortir. Les morts se comptent par dizaines dans les rues.

Rossini trouve des documents compromettants dans les locaux de Karnak. À peine sorti du bâtiment, pris pour un pillard et sans qu’il n’ait le temps de parler, il est abattu par des policiers vraisemblablement débordés.


CHAPITRE IX


En représailles des innombrables morts et blessés, les manifestants encerclés dans l’opéra commencent à pendre des otages. Si les forces de l’ordre chargent rapidement après l’annonce et contrairement à Howard Slater, Laura Sant’Elia n’a pas le luxe d’être sauvée à temps.

Beaumont réussit à atteindre le haut d’un immeuble en construction, échappant ainsi aux dangerosités des rues. C’est sans compter les silhouettes derrière lui : Icare et ses disciples.

Sur Time Square, Galt est plus préoccupé quant au fait de protéger sa statue que par le sort des manifestants autour de lui.

Après un discours mystique sans queue ni tête, Icare reproche à Beaumont de trop s’approcher du soleil et se jette sur lui. Les deux hommes basculent et s’écrasent une centaine de mètres plus bas.


CHAPITRE X


Les manifestants reconnaissent Adrian Galt et, l’accusant de divers méfaits, le lynchent. Battu et laissé pour mort aux pieds de sa statue, ses derniers mots seront « Juste moi et le reste du monde. »

Quelques instants plus tard, l’Atlas s’effondre.

@Lecter
Titre: Porno-Theo-Kolossal
Projet avorté adapté à l'écran: Porno-Theo Kolossal
Phrase d'accroche: Dans le sillon de son film Melancholia, Lars von Trier se ré-approprie l’ultime projet, jamais achevé, de Pier Paolo Pasolini, vaste méditation désillusionnée sur le monde moderne où foi, politique et sexualité s’entrecroisent sur fond de voyage baroque et métaphysique.
Réalisateur: Lars Von Trier
Acteur n°1: Pippo Delbono jouera un Roi Mage napolitain
Acteur n°2: Jacopo Olmo Antinori jouera le rôle de Nunzio, serviteur, élève et confident du Roi Mage Epifanio.
Acteur n°3: Willem Dafoe un architecte fort hospitalier père de trois filles, vivant dans une New-York fantasmée en Sodome post-moderne.
Acteur n°4: Mathieu Amalric dans le rôle du Poète Parisien, qui sait de façon bien opportune quand et où hurler "résistance" et "révolution", et quand ne pas le faire
Musique: Comme à son habitude Lars von Trier n'a pas fait appel à un compositeur spécifique; le film sera néanmoins rythmé par de larges extraits de l'Oratorio de Noël de Bach, qui accompagneront les pérégrinations d'Epifanio et Nunzio à Sodome, Gomorrhe, Numance et Ur; les sept Lachrimae pour luth et cinq violes de Dowland; "Blackstar" et "Lazarus" de David Bowie; ainsi que "My Fairy King" de Queen qui accompagnera la montée au "Paradis" et la désillusion finale d'Epifanio et Nunzio.
Synopsis: La nuit du 24 au 25 décembre de cette année, un pauvre habitant de Naples, Epifanio, remarque dans le ciel une étrange comète. Convaincu qu’il s’agit d’une étoile annonçant la naissance prochaine du Messie, Epifanio, Roi Mage auto-proclamé armé de sa besace, de son bâton et d’une bouteille de whisky gallois en cadeau, part à pied en direction de Betlehem dans le but d’y accueillir le Nouveau-Né. En chemin il s’acoquine du jeune Nunzio, étrange et joyeux jeune homme qui devient son serviteur et décide de l’accompagner.

Les deux hommes s’embarquent pour un voyage onirique et baroque, qui, de rencontre en rencontre, les mène d’abord en l’orgiaque Sodome (New-York), où ils se retrouvent confrontés à un semblant de liberté de moeurs qui n’en est pas un; à Gomorrhe (Vienne), engoncée dans des valeurs bourgeoises desquelles découlent où viols et crimes; à Numance (Alep), ville assiégée durant une grande guerre, dans laquelle prêche sans y croire un Poète français venu promouvoir l’art comme guérison et remède à tous les maux; et Ur, berceau de l’Histoire où l’on a depuis bien longtemps oublié la fragilité de l’Existence.


Mais une fois arrivés tant bien que mal à destination, les deux voyageurs découvrent que le Messie tant attendu et désiré est déjà mort. Tandis qu’Epifanio, à bout de force et désespéré, se meurt à son tour, Nunzio révèle sa véritable nature d’Ange et emmène son compagnon au Paradis. Mais il n’y a plus de Paradis; plus que le vrai monde, réel, aux valeurs massacrées par les élites financières et bourgeoises sans foi ni loi. Epifanio et Nunzio se condamment à y errer sans cesse jusqu’à ce que le monde en son entier ne disparaisse.

Les deux hommes finissent par être changés en statues de sel, ou alors peut-être sont-ils toujours là, marchant et contemplant.

@Tarteman
Titre: Robopocalypse
Projet avorté adapté à l'écran: Robopocalypse
Phrase d"accroche: Intimiste dans l'apocalypse, le film de Spielberg est à la fois un avertissement, une aventure et un récit philosophique violent.
Réalisateur: Steven Spielberg
Acteur n°1: Brad Pitt sera le leader de l'unité de résistants, un homme déterminé, prêt à tout pour le bien du plus grand nombre
Acteur n°2: Tom Hanks sera un musicien de Jazz très sensible et opposé à le vision du personnage de Brad Pitt, il sera au coeur d'une lutte morale quant au sort d'un homme face au destin de l'humanité
Acteur n°3: Andy Serkis sera le scientifique, un inventeur reclus au coeur d'une forêt, dans un atelier fait de rouages et de technologies modernes, il est un homme dévasté et très intelligent. Il est aussi très attaché aux androïdes qu'il considère comme des victimes d'Archos, l'ordinateur principal à l'origine de la révolte des robots. Il jouera également (en performance capture) le rôle d'un des premiers prototypes d'androïdes, sans la carnation ajoutée pour se dissimuler parmis les humains, il est totalement indépendant d'Archos mais a choisi de le suivre dans sa quête pour des raisons morales...
Actrice n°4: Kate Winslet jouera le rôle d'une androïde, chargée d'interpréter les comportements humains que les algorithmes ne peuvent comprendre, au fil du film, elle se rapprochera d'une pensée sensible, la guidant vers la compassion et le plaisir d'être...
Musique: John Williams
Musique Additionnelle: "At first sight" de John Surman, "Group Dancers" de Charles Mingus, "Moanin'" de Charles Mingus, "Blue in green" de Miles Davis.
Synopsis: Dans un futur proche, un chercheur reclus loin de la société, met au point un ordinateur intelligent qui commence à organiser un révolte des robots à grande échelle...
1 année après le début de l'apocalypse, un groupe de résistants part en quête de ce chercheur afin de comprendre la source de cette rébellion et de pouvoir la stopper.... Passant de villages clandestins en forêts préservées, ce groupe de soldats va traverser toute l'Amérique du Nord en tentant d'éviter les hordes de robots traqueurs, programmés pour détecter les activités humaines illégales...
Dans les "villes", le jazz est utilisé comme signe de protestation, dernière manifestation de l'humanité... Ainsi, les artistes ont été parmis les premiers ciblés pas les robots, et un jazzman désespéré va bientôt faire la rencontre de ce groupe de résistants....
Et si l'Art était au final la clé, le moyen de rallier les Hommes par sa force de communication ?
Au milieu de batailles destructrices, de trafique de nourriture et de drogues, les humains commencent à trouver une faille dans l'organisation des robots : sa logique.
Miles Davis et John Coltrane en porte-étendard, les protagonistes parviendront à rallier l'ancienne demeure du scientifique, mais lorsque l'homme leur parlera du concept d'androïdes, ces robots aux émotions, sensibles à la musique, le cri de ralliement artistique de l'humanité apparaîtra alors comme impossible... Et seul la conscience des ces androïdes décideurs et stratèges pourra faire basculer la situation...
Robopocalypse se base plus sur la survie de l'humanité et le voyage de ces soldats dans les terres désolées des États-Unis que sur l'exercice de domination des robots et met en exergue l'importance de ce qui est humain face à l'algorithme... Le film de Spielberg pose la question métaphysique : un robot sensible est-il toujours un robot ? Et en réexplorant les thématiques d'Asimov, le cinéaste nous embarquera dans une lutte idéologique jusqu'au climax du film, en plein coeur de New-York, dans une ville transformée où un saxophone peut devenir une bombe plus dangereuse qu'un fusil...
Spielberg annonce : "l'Art est le plus merveilleux des moyens d'expression, à telle point qu'il en devient un moyen d'unir la pensée collective, et que, par conséquent, en résistant à la logique, il développe une pensée qui lui est propre... L' Art est un guide dans la complexité du monde, et je suis convaincu que face au danger de l'intelligence artificielle, l'art peut-être salvateur, unificateur."

@Bredele
Titre: Les Montagnes Hallucinées
Projet avorté adapté à l'écran: Les Montagnes Hallucinées
Phrase d'accroche: Pénétrez dans Notre Dame des Ténèbres et écoutez le silence effrayant des espaces infinis.
Réalisatrice: Kathryn Bigelow
Acteur n°1: Viggo Mortensen sera un professeur de géologie.
Acteur n°2: Emir Kusturica spécialiste du langage et des religions oubliées.
Acteur n°3: Idris Elba sera l'ingénieur en chef du forage.
Acteur n°4: Juliette Binoche sera une biologiste
Acteur n°5 (facultatif): Will Poulter sera un étudiant devenu fou.
Musique: Gérard Manset qui s'inspire de son album "La Mort D'Orion".
Synopsis:
Lors d'une première expédition en antarctique, des spécimens géologiques inconnus furent découverts.
L'université du Massachussets se prépare à en envoyer une seconde, composée d'éminents scientifiques, d'ingénieurs, d'étudiants-assistants et de chiens.
Les premiers forages commencent et l'on découvre des fossiles d'origines inconnus, particulièrement bien conservés. Seul, le Nécronomicon d'Abdul al_Hazredfait références à ces choses: des créatures prodigieuses ou des dieux oubliés.
Au moment de "l'autopsie" d'une de ces choses, une terrible tempête se lève. Tous ceux qui étaient restés en surface sont retrouvés déchiquetés à l'exception d'un homme et d'un chien...
Une lutte pour échapper à la folie et à la mort commence.
Membres de l'équipe (facultatif): Le chef opérateur sera Roger Deakins ( "Blade Runner 2049", "Skyfall", "le Village") et la monteuse sera Mary Sweeney ("Mulholland Drive")

@Theus
Titre: Croisade
Projet avorté adapté à l'écran: "Crusader".
Phrase d'accroche: Une épopée médiévale guerrière et religieuse, mixte entre "Conan le barbare" et "Braveheart".
Réalisateur: Paul Verhoeven
Acteur n°1: Tom Hardy
Actrice n°2: Hafsia Herzi
Acteur n°3: Arnold Schwarzenegger
Acteur n°4: Daniel Day-Lewis
Musique: Gabriel Yared
Synopsis: Hagen (Tom Hardy) est un combattant renégat qui attend son exécution. Son destin bascule lors d'une visite du Pape Urbain II. Il se fait remarquer en mettant le feu à l'image de la croix placée dans son dos. Il est alors libéré et envoyé aux croisades. Sa destination: Jérusalem, que la Sainte Eglise veut capturer.
Scénariste (facultatif): Walon Green (La Horde sauvage, Le convoi de la peur).

************** RÉSULTATS ******************

Vainqueur: "Les montagnes hallucinées" de Kathryn Bigelow produit par @Bredele
Prix du meilleur projet : "Porno-Theo-Kolossal" de Lars Von Trier produit par @Lecter
Prix de la meilleure équipe : "Les montagnes hallucinées", "Croisade" et "Robopocalyspe".
Prix de la bande-son : "Robopocalyspe" de Steven Spielberg produit par @Tarteman

/block/list/vk_list_items?id=1400989&from_url=/listes-de-films/choc-des-producteurs-19-projets-avortes/1400989&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
239 commentaires
  • bredele
    commentaire modéré @OlivarDeLaCave si je regrette le nombre de votants, je suis très heureuse du nombre de vues.
    hier à 23:08 Voir la discussion...
  • cath44
    commentaire modéré @bredele il y a eu un problème de connexion car le site a bugué aussi pour moi hier et ce soir
    hier à 23:12 Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré Désolé @Theus d'ailleurs, ton projet était magnifique
    hier à 23:47 Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Ainsi ce sont "Les Montagnes Hallucinées" de Kathryn Bigelow produit par @Bredele qui remporte ce 19e "Choc des Producteurs" ! L'adaptation de l'oeuvre de Lovecraft par la réalisatrice de "Démineurs" et "Zero Dark Thirty" semble avoir beaucoup plu aux spectateurs. Il est talonné de peu par "Croisade" de Paul Verhoeven produit par @Theus qui marque une entrée fracassante dans les "Chocs" ! Espérons que ce tout nouveau participant reviendra pour les éditions à venir !
    il y a 10 heures Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Au cinéma c'est l'adaptation de "Cobra" de Juan Antonio Bayona par @Jenanaipa qui remporte le plus beau score dans les salles obscures. Il est suivit par quatre autres films: "Robopocalypse" de Steven Spielberg produit par @tarteman qui remporte le prix de la meilleure Bande Son. Suivit de "Porno-Theo-Kolossal" de Lars Von Trier produit par @Lecter qui en voulant adapté ce projet de Pasolini a frappé fort et remporte le prix du meilleur projet. OUSER-MAÂT-RÊ l'adaptation audacieuse de Robert Eggers produit par @Des_Esseintes attire un nombre élevé de spectateurs en salle. Enfin, le "Megalopolis" de Francis Ford Coppola produit par @Cath44 a été visionné un grand nombre de fois sur Netflix.
    il y a 10 heures Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Le prix de la meilleure équipe rejoint à trois films: "Robopocalyspe", "Croisade" et "Les montagnes hallucinées".
    il y a 10 heures Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Je vous remercie toutes et tous pour votre participation, malgré le faible nombre de spectateurs. Ce fut toutefois un beau "Choc" qui a battu le nombre de vus du précédent.
    il y a 10 heures Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Comme je l'ai dit plus haut, la prochaine édition aura très certainement lieu au mois de janvier. Mais pour vous faire patienter, je compte faire une liste "récapitulatif" de tous les "Chocs" comme l'avait fait @LapinVolant lorsqu'elle était encore chargée d'organiser les "Chocs".
    il y a 10 heures Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Voici la liste de @LapinVolant https://www.vodkaste...ssement-2016/1362429
    il y a 9 heures Voir la discussion...
  • Des_Esseintes
    commentaire modéré Félicitations à @Bredele et bravo (et merci) à @OlivarDeLaCave pour l'organisation de cette édition !
    il y a 9 heures Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Autres listes de OlivarDeLaCave
Listes appréciées par OlivarDeLaCave
Listes populaires
Listes recommandées
Listes commentées récemment
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -