Choc des Producteurs #22 Adolescence

Choc des Producteurs #22 Adolescence

Liste de 5 films par OlivarDeLaCave
| 1013 vues  | 5 personnes ont aimé

Édition précédente https://www.vodkaste...-d-actualite/1406645

***

Bienvenue à toutes et à tous pour ce nouveau « Choc des Producteurs ».

************** THEME DE L’ÉDITION ***************

Le thème qu’a choisi @Lecter le vainqueur de la précédente édition est un sujet un peu plus joyeux que celui sur l’actualité. Car il s’agit de l’adolescence.

Ah, l’adolescence... période de la vie où tout se bouscule. Où l’on n’est plus un enfant et pas encore tout à fait un adulte. La période du collège et du lycée. Période où l’on veut se rebeller contre les parents et la société et où on a envie de tout changer. Période de la vie compliquée où l’on voit son physique changer, sa voix évoluer mais aussi souffrir. Tout en restant dans une certaine insouciance. Où l’on s’offusque d’avoir trop de devoirs à faire à la maison et de lire « L’étranger » de Camus, alors que l’on a qu’une vague idée de la vie d’adulte. Au niveau des films on peut y trouver des comédies comme « American Pie », des films d’horreur comme « Scream », des drames comme « Marion, 13 ans pour toujours » ou des films de genre comme « Les garçons sauvages ».


************* EMPLOI DU TEMPS *************

LUNDI 30 mars : Annonce du thème à 18H00. Inscription avec réalisateur•rice
MARDI 31 mars : Début possible de l'envoi des infos (titre, synopsis).
MERCREDI 01 avril : Dernier délais des inscriptions. Choix de l’acteur/actrice 1 ou des membres de votre équipe.
JEUDI 02 avril : Choix de l’acteur/actrice 2
VENDREDI 03 avril : Choix de l’acteur/actrice 3
SAMEDI 04 avril : Choix de l’acteur/actrice 4
DIMANCHE 05 avril : Choix de la Bande Originale et éventuellement d’un cinquième acteur/actrice.
LUNDI 06 avril : Choix d'un film référence et d'une phrase d'accroche.
MARDI 07 avril : Dernier délais de l'envoi des titres, des synopsis, du nom des membres de votre équipe.
MERCREDI 08 avril : Sortie des films et début des votes à 18H00 !
LUNDI 13 avril : Annonce des résultats au box-office à 20H00 :)


****************** RÈGLES ******************

Merci de lire les règles jusqu'au bout ! :)

Une manche s’organise sur 1 semaine, avant de vous inscrire, soyez sûrs d'être disponibles au moins une fois par jour et d'avoir le temps de tout fournir ! Je vous laisserai 2 jours de retard pour donner des informations, au-delà de ce délai vous aurez un blâme; si ça se reproduit une fois de plus vous serez disqualifié.

~ INSCRIPTIONS

Le lundi, un thème est annoncé, il est alors possible de s’inscrire en tant que producteur et productrice (10 max/édition) ou en tant que spectateurs et spectatrices pour suivre de loin et être notifié des événements.

Pour être producteur, choisissez un réalisateur ou une réalisatrice (vivant•e) en commentaire, ce sera la base de votre projet ! Pas de réservation sans réal !

~ DÉROULEMENT

Les participants choisissent 1 sujet par jour : 4 acteurs et/ou actrices (vivant•es), la musique, puis un film référence (cf. plus bas). La règle du 1er arrivé 1er servi s’applique ici. Une fois alloués, les sujets ont l’exclusivité de leur producteur pour cette édition.

La journée du producteur commence à 5h le matin et se termine à 5h dans la nuit.

~ FILM RÉFÉRENCE ET PHRASE D’ACCROCHE

Les participants devront donc choisir un film référence existant qui fait échos à leur projet.

Ce dernier sera à mettre en évidence dans la phrase d'accroche (par exemple : “Par les créateur de…”, “Dans la lignée de…”, “Les nouvelles aventures de…”).

~ COMMUNICATION

Les producteurs pourront choisir leur communication : vont-ils donner le titre aux médias ? Le synopsis va t-il fuiter ? Les acteurs vont-ils trop parler ?

Ce qu'il est possible de cacher/dévoiler : le titre, le synopsis, les rôles et noms des personnages.

Si vous ne souhaitez pas cacher ces éléments, vous pouvez les mettre en commentaire quand vous le voulez.

Si vous souhaitez les cacher, vous devrez alors me les envoyer par MP (aussi quand vous voulez, dernier délai le 2nd lundi de la manche)


/!\ 3 éléments sont obligatoirement à produire en plus :

- Un synopsis (de taille illimité)

- Une phrase accroche (de taille illimité)

- Un titre bien sûr :)

La description des rôles est facultative mais recommandée. (de taille illimité / rôle + le nom de l’acteur) . Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre en avant des membres de l’équipe de tournage comme le directeur de la photographie, le scénariste etc. Mais également comment vous mettrez en scène le film : vous pourrez indiquer que le film sera tourné en HFR, en format 70mm, noir et blanc colorisé etc. Mais aussi si vous désirez utiliser des effets spéciaux pratiques, des effets spéciaux numériques réalisés par tel boîte d’effets spéciaux ou les effets désirés (comme la motion capture ou le De-aging).


***

J’émets toutefois quelques réserves et remarques.

- Les films peuvent également contenir des adultes (parents, professeurs ou autres).

- Les films peuvent se dérouler à n’importe quelle époque et les genres tels que la fantasy sont acceptés.

- Les films se passeront du point de vu de l’adolescent.e où du point de vu de l’adulte racontant éventuellement son adolescence.


~ VOTES ET RÉSULTATS

/!\ Tous les producteurs devront voter.

Il y a deux types de votes : pour le box-office, et pour les récompenses spéciales.

Tout un chacun pourra émettre 5 choix pour le box office, comme suit :

1 film favoris que vous ne manqueriez pour rien au monde > 3 points
2 films que vous iriez voir au cinéma > 2 points chacun
2 films que vous regarderiez chez vous > 1 point chacun.

Il y a également 3 récompenses spéciales. Pour celles-ci, uniquement les producteurs et les spectateurs inscrits pourront émettre leurs 3 choix :

Prix du meilleur projet : le projet qui a suscité le plus d’enthousiasme auprès des cinéphiles.

Prix de la meilleure équipe : Que se soit par les choix de bases (cinéaste, acteur/actrice, compositeur) ou par les choix facultatif (scénariste, directeur de la photo, effets spéciaux etc.)

Prix de la bande son : Récompense les éventuels chansons, morceaux de musiques ou styles musicaux employés dans le film (par exemple mettre, dans votre film : une composition plutôt rock, avec au milieu des morceaux de musiques composés par Bernard Hermann pour illustrer un meurtre par exemple et une chanson de Elvis Presley servant de cadre à une scène comme par exemple un personnage entendant une des chansons du King alors qu’il est dans sa voiture).


************** PARTICIPATIONS **************

SPECTATEURS @Hobbit77 @Jenanaipa @Lekid @Jylm33 @Cath44 @hortense_f


PRODUCTEURS (5/10) @Tarteman @Goodfeles @Bredele @Lecter @Blacktide

@Tarteman
Titre: Rencontres et déchirures
Phrase d'accroche: "Au temps où chaque fille est un port
Au temps des dieux, des diables au corps" tiré de la chanson "Les bals des lycées" de Damien Saez
Réalisateur: Paul Thomas Anderson
Acteur n°1: Dacre Montgomery joue Michael, adolescent sûr de lui, fermé mais fidel, fan de baseball, activité à laquelle s'adonner le groupe durant ces vacances.
Actrice n°2: Zendaya est Kathy, une fille discrète et mystérieuse, au caractère bien trempé.
Acteur n°3: Lucas Hedges est Isaac, fils d'une famille juive à cheval sur les croyances et habitué des lieux. Il développera une sorte de rivalité avec Abdel.
Actrice n°4: Chloë Grace Moretz interprète Joan, une fille chouchoutée par sa famille, qui cherche à tout pris un peu d'espaces et de relations en dehors de ses 2 frères et de sa petite sœur.
Acteur n°5: Salim Kechiouche est Abdel, natif de la région, garçon bavard et imprévisible, il est le plus âgé du groupe.
Synopsis: Partie 1 : Dans une petite ville côtière des États-Unis, Michael, Abdel, Kathy, Isaac et Joan, des adolescents issus de milieux variés vont se rencontrer à l'occasion de vacances automnales. Ensemble, ils explorent forêts, routes et terrains vagues, avant de faire un détour quotidien dans un cinéma de quartier où ils partagent de nombreux films. Pour Abdel, le plus âgé, c'est la routine. Il est le seul à vivre ici, et le seul, avec isaac qui a pour habitude de venir en vacances, à connaître les lieux. Tout semble idyllique et exaltant, mais sous ce vernis éclatant, Kathy est victime d'un rapport sexuel traumatique avec Abdel, Michael ne supporte plus la pression familiale et Isaac est en proie à des questionnements religieux tandis qu'il subit une mise à l'écart par le groupe. Au-dessus des suburbs, le ciel orageux gronde.
Partie 2 : Deux semaines de vacances, et ce dimanche est le dernier jour où les adolescents se retrouveront tous ensembles. Les amours se sont fait et défait, les films sont passés, et durant leur dernière journée ensemble, passée dans les vastes champs couverts de feuilles mortes, les non-dits seront briser, les liens vont exploser, les cœurs vont s'emballer...
Musique: Johnny Greenwood et Labirinth signent une B.O. Commune, l'un créant des mélopées dans un rock doux et orchestral, l'autre pratiquant un RnB planant et hypnotique...
Informations supplémentaires: Bret Easton Ellis sera au scénario. Dylan Tichenor sera le monteur du film. Le film se déroulera en deux parties (Partie 1 : Rencontres, Partie 2 : Déchirures) d'1h30 et 1h45. Paul Thomas Anderson tient à une projection optimale avec un entracte marqué par une pause réelle pour : "ressentir la rupture dans le temps du récit."

@Goodfeles
Titre: Vrais semblants
Phrase d'accroche: Le jumeau à l'intérieur de moi
Réalisateur: Paul Verhoeven
Acteur n°1: Victor Polster, révélé dans le film "Girl" en 2018, au physique androgyne qui va interprété les jumeaux troublants Jasmin et Victor.
Actrice n°2: La jeune Luna Lou interprétera Sophie, la petite amie de Victor. Elle va être séduite à la longue par Jasmin, qui en se transformant de plus en plus à son frère Victor, lui empêche de faire le deuil. Elle va retomber sous le charme, pour le meilleur. Et surtout le pire.
Actrice n°3: Bérénice Bejo s'ajoute au casting dans le rôle de la professeure de danse de Victor et Jasmin. Personnage froid qui va pousser vers le perfectionniste et la folie Jasmin en le comparant sans cesse à son frère défunt.
Actrice n°4: Cécile De France s'ajoute à la distribution dans le rôle de la mère des jumeaux. Déprimée par la mort de Victor, elle demande à Jasmin encore plus d'attention envers elle. Un personnage un peu pervers narcissique qui va déteindre sur Jasmin.
Acteur n°5: Jean Paul Rouve jouera le père de Victor et Jasmin. Un humoriste à la carrière déclinante qui se réfugie dans son travail et lentement l'alcool après la mort de son fils Victor. Il va découvrir la personnalité de sa femme et chercher à protéger Jasmin en le poussant vers le jeu d'acteur et le théâtre. Quand Jasmin se transforme en Victor, ils se sentira trahit, pensant que son père ne s'est mis à s'intéresser a lui seulement à cause du drame.
Musique: Angelo Badalamenti qui accompagnera le boléro de Ravel sur la séquence finale.
Synopsis: Jasmin et Victor sont deux frères jumeaux qui vont vers leurs quinzième années.
Jasmin est introverti, casanier, timide et plongé dans les livres, les études de lettres.
Tout le contraire de Victor extraverti, considéré comme futur grand acteur et danseur
au conservatoire et très populaire au lycée. Cependant tous les deux aiment la danse et le chant.

Un soir, Victor se fait faucher devant la maison de sa copine Sophie et meurt sur le coup.
Le chauffard est parti en délit de fuite.

En plein deuil, Jasmin s'aperçoit que sans son frère plus rien ne tourne autour de lui.
Que ce soit avec ses parents ou à l'école. Tout l'entourage
et l'environnement le ramène à Victor.

Jasmin décide dans un premier temps de reprendre le rôle de son frère à la danse, qui avait un niveau plus élevé et un rôle plus important. Jasmin réussit même à être engagé dans la comédie musicale où devait jouer Victor.

Avec cette réussite il gagne en popularité et lui se sent au quotidien dans une pièce de théâtre.
Ayant vaincu sa timidité, il veut garder ce rôle qui lui va si bien.

Qui de mieux que lui pouvait connaître Victor ? Personne. C'est alors que Jasmin oublie totalement
son ancien lui et change de progressivement de personnalité. Il joue à être Victor toute la journée. Il va même jusqu'à sortir avec Sophie, son amour de toujours. Ce n'est que revanche. Un rêve qui se réalise.

Jasmin ne souhaite plus redevenir comme avant et va jusqu'à devenir au delà de la
personnalité de son frère : une version plus diabolique arrogante qui profite des plaisirs à tout
instant. Alors que ses parents s'inquiètent de son comportement et d'une transformation aussi
radicale de leur fils, Jasmin se sent de plus en plus prisonnier de son frère, dans le rôle de son jumeau.

Jasmin a de plus en plus de perte de contrôle de ses émotions et prend de plus en plus de
somnifères. Il se débarrasse accessoirement de tout ce qui le raccroche à l'ancien lui.

Un soir après une répétition, il passe à une pharmacie récupérer des somnifères. Lorsqu'il se retourne à la caisse, un homme d'une cinquantaine d'année lâche son sac de courses à terre lorsqu'il voit Jasmin face à lui.. L'homme est complètement paniqué et murmure « Un fantôme... un fantôme... » et part en courant par la porte principale.

Jasmin marque une pause et se rend compte qu'il porte la même tenue Victor le soir de sa mort. Il pense alors que ce doit être le chauffard qui a renversé son frère. Il se met à le poursuivre pour une course poursuite effrénée dans Paris. Plus endurant, Jasmin arrive à le rattraper proche d'un pont. Quand il s'empare de l'homme, il perd le contrôle de ses pulsions et d'un accès de colère il le pousse dans la circulation du périph. L'homme meurt.

Accusé de meurtre au premier degré, Jasmin est plus que jamais à la place de son frère : Victorieux. Il va falloir qu'il démêle le Jasmin du Victor pour se sortir de cette situation.
Informations supplémentaires: Thomas Bidegain est au scénario. Bruno Delbonnel sera le chef opérateur pour une première collaboration avec Paul Verhoeven. Jean Minondo sera au son et au montage ce sera Robin Campillo.

@Bredele
Titre: La physique des catastrophes
Phrase d'accroche: Une enquête qui marque la fin de l'innocence
Réalisateur: Olivier Assayas
Actrice n°1: Billie Eilish sera Bleue Van Meer, ado aussi jolie que surdouée et totalement imbue d'elle-même.
Acteur n°2: Michael Fassbender sera Gareth Van Meer , père de Bleue, professeur de Science Politique, dieu vivant pour sa fille depuis la mort de sa femme. Bleue avait 5 ans.
Acteur n°3: Charlie Heaton sera Paul Darcy, élève de terminale comme Bleue et sans doute son seul ami.
Actrice n°4: Isabelle Huppert sera Hannah Schneider, professeur de littérature adulée par ses élèves.
Synopsis: Bleue Van Meer est une adolescente américaine complètement atypique. Elle est surdouée et a pour seule drogue, citations et références culturelles.
Orpheline de mère depuis l'age de 5 ans, mère décédée dans des conditions restées obscures, Bleue se déplace de ville en ville au gré des affectations de son père, professeur de Science Politique et Dieu vivant pour elle. Ces trajets servent d'inventaires de la culture occidentale, de Dante à Fritz Lang.
Obsédée par l'idée d'avoir un destin exceptionnel, Bleue et son père se sédentarisent l'année de ses 17 ans afin de préparer au mieux son entrée à Harvard.
Et là, Bleue est fascinée par sa professeur de Littérature mais celle-ci sera retrouvée pendue.
Pourquoi cette femme adulée de ses élèves a-t-elle mis fin à ses jours? D'autres questions se déverseront: De quoi sa mère est-elle morte et qui est vraiment son père.
C'est son chemin à elle vers l'âge adulte, celui des métamorphoses, de l'errance physique, son parcours initiatique.
Bleue va percer les secrets qui la protégeaient de l'âge adulte.
Musique: Nicholas Britell

@Hortense_f - DISQUALIFIÉE -
Titre:
Phrase d'accroche:
Réalisateur:

@Lecter
Titre: Titre: La Nuit de mai
Phrase d'accroche: Entremêlant le passé et le présent, l’intime et le politique, l’idéalisme et la désillusion, François Ozon jette un regard très personnel sur mai 68 et compose un récit d’apprentissage doublé, à l’aune du XXIème siècle, d’une méditation nocturne sur les conséquences politiques, sociales, intimes d’événements érigés en mythe.
Réalisateur: François Ozon
Acteur n°1: Igor Van Dessel jouera le rôle de Pierre, 16 ans, lycéen discret, pensif et peu disert.
Acteur n°2: Benjamin Voisin sera Clément, un jeune étudiant et syndicaliste charismatique et déterminé.
Acteur n°3: Pascal Greggory dans le rôle de Pierre, 66 ans, architecte discret, pensif et peu disert.
Actrice n°4: Zoé Heran tiendra le rôle de Raphaëlle, lycéenne engagée et déterminée, seule amie de Pierre.
Acteur n°5: Jérôme Kircher dans le rôle de Jean-Louis Barrault
Synopsis: Début mai 1968. Gasny, Eure.
Pierre, lycéen timide et solitaire, s’apprête à passer son bac. Son intelligence remarquable lui a valu de sauter une classe, et son avenir paraît déjà tout tracé: tu seras ingénieur et auras une belle famille, mon fils, lui ânonne son père, fier immigré italien qui tient le magasin d’alimentation local et pour qui les succès passés et futurs de son fils sont bien la preuve de l’excellence de l’éducation Républicaine.
Mais voilà: Pierre n’est pas d’accord, ou plutôt que Pierre ne sait pas. Ne sait pas ce qu’il veut, ne sait pas qui il est, sait seulement qu’il ne peut pas, qu’il ne veut plus faire ce qu’on lui dit de faire. Il sait qu’il n’est pas celui qu’on voudrait qu’il soit, et qu’il n’arrive pas à dire, à exprimer ce qu’il ressent, pas même à Raph, son amie, sa seule amie.
Celle-ci a de toute façon fort à faire, car à Paris tout gronde.
 Etudiants, lycéens et ouvriers sont sur le premier front d’une contestation aux proportions politiques inattendues. 
Les lycéens de Gasny n'y sont pas indifférents, et une fronde, que Raph cherche à alimenter, commence à se sentir, d’autant plus qu’un des meneurs de la contestation parisienne, Clément Garnier, est lui-même originaire de Gasny.
Alors qu’une gigantesque manifestation s’annonce pour le 13 mai dans plusieurs grandes villes du pays, les adolescents décident de se rendre à Paris pour se joindre à la mobilisation; Raph embarque Pierre avec elle.

7 mai 2018. Théâtre de l’Odéon, Paris.
Pierre, architecte qui s’apprête à prendre sa retraite, est entraîné par son compagnon à une soirée de célébration du 50ème anniversaire des événements de mai 68. La soirée, d’un conformisme ennuyeux, peine à intéresser Pierre, qui n’y voit rien d’autre qu’une énième démonstration de la vanité du petit milieu mondain parisien. Jusqu’à ce qu’un groupe d’étudiants, manifestant contre la réforme de l’université et la casse de l’Enseignement supérieur, l’interrompent pour demander la parole. Le directeur du théâtre prend la décision d’appeler la police et de faire évacuer la salle, à la fois sous les ovations d’une partie des spectateurs, agacés de voir leur soirée bouleversée, et les huées de l’autre partie du public, dénonçant l’hypocrisie d’une commémoration des révoltes étudiantes où l’on refuse justement de donner la parole à des étudiants en révolte.
Pierre, qui tente de quitter les lieux, est pris à parti par un jeune homme qui semble être le leader du groupe d’étudiants; mais l’arrivée de la police fait éclater de violents affrontement sur le parvis du théâtre. Tétanisé par la situation, Pierre reste à l’observer jusqu’à ce que tout se calme et que le parvis se vide. Au beau milieu des débris il remarque alors un portefeuille, probablement tombé par terre durant l’échauffourée.
Bien décidé à le remettre à son propriétaire, qui se trouve être le jeune meneur des manifestants, Pierre se lance à sa recherche et s’engage dans une quête nocturne dans les rues de Paris qui le mène par hasard sur les lieux de ses propres souvenirs des journées et nuits de mai 1968.

Pierre se remémore ces événements, de la violence de la répression policière à sa rencontre avec Clément Garnier, qui le prend sous son aile et pour lequel la fascination laisse bientôt place à des sentiments que Pierre ne soupçonnait pas auparavant; de cette idée folle d’envahir et d’occuper l’Odéon jusqu’à ses divagations nocturnes sur le toit du bâtiment avec Jean-Louis, monsieur lunaire qui ne parvient pas à quitter le théâtre…

S’engage alors un dialogue onirique entre passé et présent, entre le Pierre adolescent et le Pierre vieillissant, qui le pousse à s’interroger sur l’héritage, tant intime et personnel que politique et philosophique, de ces moments qui changèrent sa vie à tout jamais.
Musique: Grégoire Hetzel collaborera pour la première fois avec François Ozon pour livrer une BO nocturne et nostalgique, qui comportera également les chansons "Animal On est Mal" de Gérard Manset, et "Days of Pearly Spencer" de David McWilliams, qui accompagnera une scène d'amour onirique au beau milieu d'un affrontement entre policiers et manifestants. Enfin quelques extraits de "Daphnis et Chloé" de Ravel (notamment le Lever du Soleil et la Bacchanale finale) agrémenteront également le film.
Informations supplémentaires : Le film sera centré autour des événements de Mai 68.

@Blacktide
Titre: LEARNING ABOUT ACCIDENTS.
Phrase d'accroche: L’homme est-il autre chose qu’un accident de l’univers ? LEARNING ABOUT ACCIDENTS nous confronte à ces petites absurdités de l’existence, les étire et affirme qu’au fond rater son suicide, c’est un peu prendre conscience de sa vie. L’histoire d’une (re)construction à travers les accidents ; un teen-movie atypique où le concept de « body swap » permet d’envisager la crise existentielle de l’adolescence autrement ; ici au travers de la dépression et des événements improbables qui parsèment nos existences.
Réalisateur: Todd Solondz
Acteur n°1: Devin Druid sera Paul Perrato, lycéen en dernière année, dépressif, renfermé, suicidaire et particulièrement doué pour le dessin.
Acteur n°2: Martin Freeman sera Robert Wise, professeur de littérature / philosophie ; accro aux anti-dépresseurs depuis que sa femme Margaret l’a quitté.
Actrice n°3 Carrie Coon sera Margaret, ex-femme de Robert Wise et professeur de mathématiques.
Actrice n°4: Allison Janney sera Lisa Crowe, la psy excentrique de Robert Wise
Acteur n°5: Christopher Eccleston sera Mike Perrato
Synopsis: Dernier semestre avant la fin du lycée. Paul décide de se suicider. Paul n’est pas heureux : élève en dernier année, renfermé sur lui-même, vivant seul avec son père, il dessine pour exister ; ses cahiers sont remplis de croquis rappelant l’univers singulier de Moebius. Il fantasme son suicide chaque jour : qu’il soit en salle de cours ou chez lui, au cinéma ou dans un lieu public, il ne manque pas d’imagination lorsqu’il est question de mettre fin à ses jours. Il dessine toutes ces tentatives imaginaires dans divers cahiers. Il va même jusqu’à s’infliger quelques blessures parfois, sans raison apparente et sans rien ressentir. Un de ses professeurs en philosophie, Mr. Wise, donne à sa classe une rédaction à faire sur le bonheur. Paul y voit un moyen de rédiger implicitement sa lettre de suicide et de mettre son plan à exécution. Après avoir étudié diverses options, Paul opte finalement pour une solution radicale : sauter du toit de son lycée ; à la vue de tous. Il souhaite faire de son suicide un évènement afin de ne plus être un inconnu dans la foule. Avant la fin d’un cours, Paul dépose sa rédaction sur le bureau de Mr. Wise et monte sur le toit de l’établissement. Il prend une grande respiration et saute.
Robert Wise, quant à lui, n’est pas heureux mais il se soigne ; par des anti-dépresseurs et des séances chez sa psy. Sa femme Margaret, professeur de mathématiques, l’a quitté pour le professeur d’éducation physique. Depuis, il a perdu le moral et tente de le retrouver en lisant des livres de motivation et de confiance en soi. Ses séances chez sa psy Lisa ne sont jamais concluantes ; celle-ci lui conseillant toujours de drôles de remèdes pour soigner sa dépression : jouer aux fléchettes sur l’image de son ex, porter un accessoire absurde une journée dans la semaine, boire diverses mixtures, essayer les sites de rencontres, etc. Pour contrer la solitude, il téléphone parfois à des numéros inconnus afin de parler avec d’autres personnes. Au lycée, il garde la face et incarne un professeur classique face à des élèves peu motivés. Il aimerait pouvoir leur enseigner quelque chose d’utile, de passionnant ; mais a lui aussi perdu la motivation. Un jour, il récupère les rédactions sur le bonheur. Il sort du lycée et, paniqué, prend une dose d’antidépresseurs. Il lève la tête.
Au moment de son passage à l’acte, Paul tombe littéralement sur Mr. Wise et l’écrase dans sa chute. Paul rate son suicide, survit et blesse gravement son professeur. Ils sont transportés à l’hôpital. Tout deux tombent inconscient. A leur réveil, Paul se réveille dans un autre corps ; Mr. Wise aussi : Paul est devenu Mr. Wise et inversement. Ils vont alors devoir s’entraider pour envisager un retour à la normale. Le corps de Paul finit avec une jambe dans le plâtre et quelques bleus ; le corps de Robert Wise avec un bras dans une attèle, une minerve et quelques ecchymoses. Chacun va devoir vivre la vie de l’autre ; tout en cherchant à régler leur problème commun.
Le père de Paul, Mike, s’inquiète de son état et le surveille en permanence. Il l’oblige à suivre des thérapies de groupe où il assiste à des témoignages d’autres adolescents « perdus » et aux étranges obsessions. Paul et Mr. Wise tentent de reproduire la tentative de suicide afin de retourner dans leurs corps respectifs. La tentative échoue. Face à cet acte infructueux, ils décident de faire des recherches chacun de leur côté. Mr. Wise redevient un lycéen alors que Paul doit faire face aux responsabilités de la vide d’adulte. Quelques situations improbables se produisent : le professeur qui s’assoie à la place de l’élève et inversement ; Paul qui découvre les joies et vices de la vie d’adulte (entre alcool, sexe et indépendance) ; Mr. Wise qui découvre le mal-être de Paul (ses blessures corporelles, ses sombres dessins, son talent inexploité, un père rongé lui-aussi par la solitude, etc.) et inversement. L’aspect comique et décalé laisse alors place à une atmosphère plus mélancolique, davantage axée sur les émotions des personnages. Mr. Wise en Paul comprend alors qu’ils ne pourront être eux-mêmes qu’en trouvant l’apaisement et le bonheur. Ils décident alors de remonter la pente et de régler leur dépression dans le corps de l’autre. Ils se confient alors tous deux à Lisa, la psy.
Mr. Wise en Paul fait face aux déboires de la vie de lycéen et prend conscience de ce changement de perspective. Il tente de sociabiliser davantage avec d’autres élèves ; met en avant le talent de Paul pour le dessin. De son côté, Paul en Mr. Wise tente de reconquérir la femme de Mr. Wise. Il défie Joel le professeur d’éducation physique à un combat à mains nues assez improbable. Il perd. Margaret se rapproche de son ex-mari en voyant sa détermination. Alors que tout semble s’améliorer, Paul et Mr. Wise sont victimes d’un accident imprévisible ; renversés par le car du lycée. Ils se réveillent à l’hôpital dans leurs corps respectifs. Tout est revenu à la normale.
Epilogue : Mr. Wise retrouve son corps ; Margaret à son chevet. De son côté, Paul se sent revivre. De son suicide raté et de cette expérience atypique, Paul y voit un message du destin : il décide de reprendre goût à la vie en développant une obsession pour les accidents improbables. Il se met à collectionner les coupures de journaux, à recenser les accidents de sa ville et à constituer un « Guinness Book des accidents ». Il se met alors à apprécier les petites choses de la vie, l’improbable qui se glisse dans le quotidien. Paul se rapproche de son père, tente de renouer un lien fort avec lui ; celui-ci lui sort un monologue bouleversant sur la paternité (à l’image de celui de Michael Stuhlbarg dans Call Me By Your Name). Paul prend alors au sérieux sa rédaction sur le bonheur ; il en fait une bande dessinée à son image, en noir et blanc, retraçant son odyssée du suicide et son étrange expérience avec son professeur. Alors que Paul est sur le point de rendre son travail, un accident se produit : il percute Chloé, lycéenne dans son établissement, et ses dessins se répandent sur le sol. Chloé l’aide à ramasser les dessins, leurs mains se touchent ; ils s’arrêtent, se regardent et sourient. Comme quoi, les accidents ne sont pas toujours malheureux.
Musique: Nathan Larson tout en utilisant une variation autour d'un morceau de Philip Glass "Metamorphosis 1"
Informations supplémentaires: Le directeur de la photographie sera Robbie Ryan.

************** RÉSULTATS ******************

Vainqueur: "Rencontres et déchirures" de Paul Thomas Anderson produit par @Tarteman
Prix du meilleur projet : "LEARNING ABOUT ACCIDENTS" de Todd Solondz produit par @Blacktide
Prix de la meilleure équipe : "La physique des catastrophes" de Olivier Assayas produit par @Bredele
Prix de la bande-son : "Rencontres et déchirures" de Paul Thomas Anderson produit par @Tarteman

/block/list/vk_list_items?id=1408069&from_url=/listes-de-films/choc-des-producteurs-22-adolescence/1408069&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
229 commentaires
  • blacktide
    commentaire modéré Merci encore pour l'organisation de ce CHOC @OlivarDeLaCave ; comme toujours, c'est vraiment un immense plaisir de participer à l'élaboration de potentiels projets (et peut-être pour un jour les voir matérialisés sur un grand écran). Un grand Bravo à @Tarteman pour sa victoire méritée ; ainsi qu'aux autres producteurs qui n'ont pas démérité. Merci à tous ceux qui ont apprécié mon projet (LEARNING ABOUT ACCIDENTS), vos remarques m'ont fait extrêmement plaisir.
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré Merci à tous, vos projets étaient superbes (je ne dis pas cela par politesse). Merci à toi @OlivarDeLaCave pour cette édition!
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré @cath44 Et merci pour ce texte. Je reviendrais peut-être poster quelque chose ici aussi.
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • MrFisher
    commentaire modéré Déçu d"avoir manqué ce choc mais bravo à tous, il y a plus d'un film que j'aurais souhaité voir ! Et félicitations pour ta victoire @tarteman
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • bredele
    commentaire modéré @tarteman toutes les félicitations pour ton projet très original. J'en profite pour féliciter tous les autres participants pour l'imagination débridée dont ils ont fait preuve. Imagination que je n'ai pas eu puisque je me suis contentée d'adapter un livre De Marisha Pessl. À ce propos, je conseille à tous les cinéphiles, la lecture de son dernier roman, Intérieur Nuit.
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • bredele
    commentaire modéré @OlivarDeLaCave merci à toi pour ton organisation impeccable
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • bredele
    commentaire modéré @jenanaipa je ne t'en veux pas du tout, mais parfois la diplomatie oblige à jouer le jeu jusqu'au bout. Je me souviens d'une élection où vraiment je n'avais pas envie de voter et je l'ai quand même fait, c'était Chirac/Lepen....
    13 avril 2020 Voir la discussion...
  • lekid
    commentaire modéré Félicitations à toutes les belles plumes qui ont rédigé ces synopsis passionnants et bravo aux vainqueurs!
    14 avril 2020 Voir la discussion...
  • Lecter
    commentaire modéré Bravo à toutes et tous, félicitations @tarteman , et grand merci @OlivarDeLaCave ! Hâte de vous retrouver pour le prochain Choc !
    15 avril 2020 Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré @Lecter Merci à toi, ta hâte est partagée.
    15 avril 2020 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -