Choc des Producteurs #26 Vie nocturne

Choc des Producteurs #26 Vie nocturne

Liste de 5 films par OlivarDeLaCave
| 548 vues  | 3 personnes ont aimé

Édition précédente https://www.vodkaste...die-musicale/1420635

***

Bienvenue à toutes et à tous pour ce nouveau « Choc des Producteurs ».


************** THEME DE L’ÉDITION ***************


Pour cette vingt-sixième édition, c’est le thème « vie nocturne » qu’a choisi @Lecter le vainqueur de la précédente édition.
La nuit est moment particulier dans un film, c’est même parfois un acteur du récit. « Blade Runner », « Halloween, la nuit des masques », « Piège de cristal » ou « Eyes Wide Shut » se déroulent de nuit ou du moins en très grande partie. La vie nocturne peut prendre différents aspects : vous pouvez pourchasser des criminels en portant un masque et une cape de super justicier, arpenter une mégapole en taxi, flamber dans des casinos ou des boîtes pas très net ou même repousser des créatures diurnes s’en prenant à vous et à votre famille dans votre ferme. Vous avez le choix


************* EMPLOI DU TEMPS *************

LUNDI 22 février : Annonce du thème à 18H00. Inscription avec réalisateur•rice

MARDI 23 février : Début possible de l'envoi des infos (titre, synopsis).

MERCREDI 24 février : Dernier délais des inscriptions. Choix de l’acteur/actrice 1 ou des membres de votre équipe.

JEUDI 25 février : Choix de l’acteur/actrice 2

VENDREDI 26 février: Choix de l’acteur/actrice 3

SAMEDI 27 février : Choix de l’acteur/actrice 4

DIMANCHE 28 février : Choix de la Bande Originale et éventuellement d’un cinquième acteur/actrice.

LUNDI 1er Mars: Choix d'un film référence et d'une phrase d'accroche.

MARDI 2 Maris: Dernier délais de l'envoi des titres, des synopsis, du nom des membres de votre équipe.

MERCREDI 3 Mars : Sortie des films et début des votes à 18H00 !

LUNDI 8 Mars: Annonce des résultats au box-office à 20H00 :)



****************** RÈGLES ******************

Merci de lire les règles jusqu'au bout ! :)

Une manche s’organise sur 1 semaine, avant de vous inscrire, soyez sûrs d'être disponibles au moins une fois par jour et d'avoir le temps de tout fournir ! Je vous laisserai 2 jours de retard pour donner des informations, au-delà de ce délai vous aurez un blâme; si ça se reproduit une fois de plus vous serez disqualifié.


~ INSCRIPTIONS

Le lundi, un thème est annoncé, il est alors possible de s’inscrire en tant que producteur et productrice (10 max/édition) ou en tant que spectateurs et spectatrices pour suivre de loin et être notifié des événements.

Pour être producteur, choisissez un réalisateur ou une réalisatrice vivant•e en commentaire, ce sera la base de votre projet ! Pas de réservation sans réal !


~ DÉROULEMENT

Les participants choisissent 1 sujet par jour : 4 acteurs et/ou actrices (vivant•es), la musique, puis un film référence (cf. plus bas). La règle du 1er arrivé 1er servi s’applique ici. Une fois alloués, les sujets ont l’exclusivité de leur producteur pour cette édition.

La journée du producteur commence à 5h le matin et se termine à 5h dans la nuit.


~ FILM RÉFÉRENCE ET PHRASE D’ACCROCHE

Les participants devront donc choisir un film référence existant qui fait échos à leur projet.

Ce dernier sera à mettre en évidence dans la phrase d'accroche (par exemple : “Par les créateur de…”, “Dans la lignée de…”, “Les nouvelles aventures de…”).


~ COMMUNICATION

Les producteurs pourront choisir leur communication : vont-ils donner le titre aux médias ? Le synopsis va t-il fuiter ? Les acteurs vont-ils trop parler ?

Ce qu'il est possible de cacher/dévoiler : le titre, le synopsis, les rôles et noms des personnages.

Si vous ne souhaitez pas cacher ces éléments, vous pouvez les mettre en commentaire quand vous le voulez.


/!\ 3 éléments sont obligatoirement à produire en plus :

- Un synopsis (de taille illimité)

- Une phrase accroche (de taille illimité)

- Un titre bien sûr :)

La description des rôles est facultative mais recommandée. (de taille illimité / rôle + le nom de l’acteur) . Si vous le souhaitez, vous pouvez mettre en avant des membres de l’équipe de tournage comme le directeur de la photographie, le scénariste etc. Mais également comment vous mettrez en scène le film : vous pourrez indiquer que le film sera tourné en HFR, en format 70mm, noir et blanc colorisé etc. Mais aussi si vous désirez utiliser des effets spéciaux pratiques, des effets spéciaux numériques réalisés par tel boîte d’effets spéciaux ou les effets désirés (comme la motion capture ou le De-aging).


***

J’émets toutefois quelques réserves et remarques.


- Les films doivent se dérouler de nuit avec éventuellement une introduction ou une rapide conclusion se déroulant en journée

- Les films peuvent se dérouler à la ville et à la campagne

- Les films se déroulant dans l’espace ne sont pas acceptés sauf justification du scénario (incident se déroulant de nuit au site de lancement de Kourou alors que les spationautes sont déjà en orbite.


~ VOTES ET RÉSULTATS

/!\ Tous les producteurs devront voter.

Il y a deux types de votes : pour le box-office, et pour les récompenses spéciales.

Tout un chacun pourra émettre 5 choix pour le box-office, comme suit :

1 film favoris que vous ne manqueriez pour rien au monde > 3 points

2 films que vous iriez voir au cinéma > 2 points chacun

2 films que vous regarderiez chez vous > 1 point chacun.


Il y a également 3 récompenses spéciales.

Prix du meilleur projet : le projet qui a suscité le plus d’enthousiasme auprès des cinéphiles.

Prix de la meilleure équipe : Que ce soit par les choix de bases (cinéaste, acteur/actrice, compositeur) ou par les choix facultatif (scénariste, directeur de la photo, effets spéciaux etc.)

Prix de la bande son : Etant un élément central de la comédie musicale, elle va devoir être suffisamment mis en avant pour attirer l’attention des spectateurs avec les éventuels chansons, morceaux de musiques ou styles musicaux employés dans le film.


************** PARTICIPATIONS **************


SPECTATEURS @Hobbit77 @Goodfeles @Blacktide @Bredele @Hekatompylos @Theus @Jylm33



PRODUCTEURS (6/10) @Joe_Shelby @MadMartigan007 @Cath44 @Tarteman @Lekid @Lecter

@Joe_Shelby
Titre:
Phrase d'accroche:
Réalisateur: Guillermo Del Toro
Acteur n°1 : Michael Fassebender
Acteur n°2: Doug Jones
Actrice n°3: Diane Kruger
Synopsis :
Musique:
Équipe:
Informations supplémentaires:

@MadMartigan007
Titre: Fade to Red
Phrase d'accroche: Fondu (de cinéma pour meurtre) enchaîné.
Réalisateur: Cary Fukunaga
Acteur n°1 : Matthew McConaughey est Arthur Whitman, sergent de la brigade criminelle de la LAPD, coéquipier de Tracy Field depuis 6 mois.
Acteur n°2: Ralph Fiennes est Leigh Powell, sergent de la brigade criminelle de la LAPD, coéquipier de Candy Nightingale depuis 6 ans.
Acteur n°3: James McAvoy est Allen Becker, sergent de la brigade criminelle de la LAPD, coéquipier de Ed Crawford depuis 6 semaine.
Actrice n°4: Florence Pugh est Tracy Field, Officier de police de la brigade criminelle de la LAPD, coéquipière de Arthur Whitman.
Actrice n°5: Jennifer Lawrence est Candy Nightingale, sergent de la brigade criminelle de la LAPD, coéquipière de Leigh Powell.
Synopsis : Durant le générique, nous assistons à un coucher de soleil rouge.

Los Angeles 2013

Nuit de lundi à mardi

Un meurtre est signalé dans un appartement du quartier d’Inglewood. L’inspecteur Arthur Whitman (Matthew McConaughey), sergent de la brigade criminelle du LAPD est appelé à se rendre sur les lieux. Il est en compagnie de Tracy Field (Florence Pugh), sa jeune coéquipière. Une fois arrivés, ils constatent que le périmètre est bouclé. Avant d’entrer dans l’appartement, ils remarquent un policier très mal à l’aise, celui-ci leur explique qu’il n’a jamais vu une horreur pareil. Whitman et Field entrent dans l’appartement, il y a du sang partout. Un homme est au sol, gisant sur du papier journal bien placé au milieu du salon, décédé à coups de hache. Des indices ? Une empreinte de chaussure du pied droit, chaussant du 38, de la marque Nike, parfaitement visible dans une tache de sang sur le papier journal. Elle est si parfaite qu’ils en déduisent qu’il ne s’agit pas d’une erreur, mais bien d’un indice. L’un des policiers leur explique que c’est la musique trop forte qu’y a fait que les voisins ont appelé la police. Ils se demandent alors qu’elle musique ? C’est alors que le policier se dirige vers la chaîne hi-fi du salon et augmente le volume, la chanson « Hip to be square » de Huey Lewis and the news y passe, le mode repeat est activé. En vérifiant sur Internet via son portable, l’inspectrice Field constate que la musique a été utilisée pour le film « American Psycho » lors d’une scène de meurtre identique à celle qu’ils ont sous leurs yeux.

Nuit de mardi à mercredi

Un meurtre est signalé près du fleuve Los Angeles, proche du Ralph C. Dills Park. Un homme à vélo à découvert le corps d’une femme. L’inspecteur Leigh Powell (Ralph Fiennes) et l’inspectrice Candy Nightingale (Jennifer Lawrence), tout deux sergents et coéquipiers de la brigade criminelle du LAPD, sont appelés à s’y rendre. Une fois là-bas, ils y découvrent le corps d’une femme d’une assez forte corpulence, la peau du dos soigneusement découpé. La victime est probablement décédée depuis quelque temps déjà. Des indices ? Un lecteur mp3 allumé, écouteurs aux oreilles de la victime, la chanson « Goodbye Horses » de Q Lazzarus y est en mode repeat. Pas besoin d’une grande culture cinématographique pour s’apercevoir qu’il s’agit du même mode opératoire que Buffalo Bill, tueur en série du film « Le Silence Des Agneaux », qui par ailleurs possède une scène culte au rythme de cette chanson. En rentrant au commissariat, les inspecteurs Powell et Nightingale iront concerter Whitman et Field. La question du tueur en série devient sérieuse…

Nuit de mercredi à jeudi

Un nouveau meurtre à eu lieu. C’est au tour des inspecteurs Allen Becker (James McAvoy) et du bleu Ed Crawford (Tom Holland) de s’y rendre. Une enfant est retrouvée dans le Ernest E Debs Régional Park. Elle fut assassinée au couteau. Une empreinte de chaussure, du pied gauche cette fois, est découverte sur la terre non loin du corps. Elle est de la pointure 44 et de la marque Reebok. Un lecteur mp3 aux oreilles, « Dans l’antre du roi de la montagne » d’Edvard Grieg y passe en boucle. Les deux inspecteurs retournent au commissariat. Après avoir demandé à Whitman et Field de le suivre, l’inspecteur Becker se dirige vers les inspecteurs Powell et Nightingale. Becker leur explique le spectacle macabre auquel lui et Crawford viennent d’assister. C’est alors que Crawford les rejoint en criant « M le maudit ! Le tueur dans le film M le maudit siffle du Edvard Grieg avant d’enlever ses victimes, à savoir des enfants. » Ils le savaient déjà, mais cette fois c’est certain, les inspecteurs conclut donc qu’ils ont à faire à un tueur en série reproduisant des crimes vu au cinéma. Le téléphone de Powell sonne. À la fin de la conversation, il raconte à ses équipiers qu’une bague a été retrouvée dans le fond de la gorge de la victime du « Silence des agneaux ».

Les six inspecteurs rejoignent le médecin légiste à vitesse grand V pour y voir plus claire. À la vue de l'objet, Nightingale est prise de panique, elle demande au légiste s'il y a écrit "To my heart" dans la partie intérieur de la bague... En effet ! Il s'agit d'un cadeau que son défunt petit ami lui avait offert. Tout aussi inquiétant, elle l'avait laissé dans une boite à bijou, chez elle. Par ailleurs, une empreinte claire et nette apparaît sur la bague. Ils leur faudra patienter au minimum 24 heures pour en obtenir des résultats. Comme un tilt, Whitman affirme posséder des chaussures du 44 de la marque Reebok. Derrière cette nouvelle, Field pense à ses Nike du 38. Les inspecteurs se séparent en deux groupes de trois pour aller chez Whitman et Field. Dans la chaussure gauche de Whitman, sous la semelle, un papier plié en 4 avec les indications d'une latitude. Chez Field, dans la chaussure droite, la longitude. Des coordonnées GPS ! Le tueur en série ne laisse pas que de simples indices, il s'amuse avec eux...
Musique: Thomas Newman
Équipe: Robert Elswit est le directeur de la photographie. Son expérience sur « Boogie Nights » ou encore « Night Call » parle pour lui en ce qui concerne la vie nocturne. Andrew Kevin Walker au scénario.
Informations supplémentaires: Tom Holland est Ed Crawford, Officier de police de la brigade criminelle de la LAPD, équiper de Allen Becker.

@Cath44
Titre: Until wait dark
Phrase d'accroche: Dans la lignée de Terence Young, Verhoeven met en scène la géographie d’un huis clos oppressant. Au cœur des ténèbres se joue à l’aveugle un redoutable jeu de cache-cache.
Réalisateur: Paul Verhoeven
Actrice n°1 : Natalie Portman est REBECCA HENDRICKS : C’est une belle femme brune, élégante et raffinée, qui vit dans une belle maison d’un quartier chic de New York avec Sam son époux. Pianiste, elle a arrêté sa carrière brutalement 5 ans auparavant après un accident grave qui lui a couté la vue. Cette femme écorchée et vulnérable est pourtant courageuse et volontaire. Si elle se souvient alors de l’angoisse éprouvée lorsqu’elle est devenue aveugle, cette nuit éternelle qui avait réveillé la peur du noir qui l’habitait étant enfant, curieusement avec le temps, sa cécité lui avait permis de terrasser sa peur. Lorsqu’un trio de malfaiteurs envahit son espace, malgré sa panique et sa terreur elle affronte ceux qui l’ont prise en otage et la menacent. L’héroïne prise au piège d'une mécanique parfaitement huilée, va alors faire preuve d’ingéniosité et de ruse, trouvant autant son agressivité que son animalité.
Acteur n°2: Christian Bale est HARRY ROAT Christian Bale est le chef de la bande, a des accointances avec la mafia, passé maître dans l’art de la manipulation en prenant des risques calculés pour éviter d'être arrêté. C’est le plus dangereux des 3 hommes, un psychopathe au passé de criminel, sans scrupule et incapable d'éprouver des émotions, sans moralité ni pitié. Sa froideur ne fait qu’accentuer son inhumanité.
Acteur n°3: Sam Rockwell est CARLINO Bras droit et âme damnée de Harry, c’est un ex flic corrompu, passé de l’autre côté de la loi, prêt à tout pour réussir, notamment changer d’identités à de multiples reprises. Sa connaissance du milieu lui a permis de réaliser des braquages et des trafics de diamants. Violent et impulsif , c’est aussi son point faible.
Acteur n°4: Will Poulter est MIKE est le plus jeune de la bande, un truand de petite envergure, naïf et très influençable : Il sera le « gentil » du trio de malfaiteurs , prévenant, presque gentleman envers Rebecca , dont il admire secrètement le courage. Sa prévenance lui coutera la vie puisqu’il sera le 1er complice à être froidement abattu par Harry .
Acteur n°5: Mark Ruffalo est Sam Hendricks l’époux de Rebecca. Un avocat d’affaires réputé. Très épris de son épouse, il l’admire pour son courage et ténacité.
Synopsis : Arrivant de Montréal à l’aéroport JFK de New York, Kelly, chargée de nombreux bagages dont un imposant ours en peluche converse avec un homme rencontré dans l’avion : Sam Hendricks (Mark Ruffalo ) un avocat d’affaires. Elle semble angoissée, ses yeux scrutant une foule compacte qui se presse autour d’eux. Elle avait rendez-vous avec un ami et s’inquiète de son retard. Elle doit lui remettre cet objet encombrant sachant qu’il est rempli de diamants volés. Bousculée par le flux des voyageurs, elle reconnait un individu en complet sombre qui semble la suivre depuis sa descente d’avion. Le regard terrifié, elle se débarrasse de son ours en le confiant à Sam Hendricks au moment même où ce dernier s’engouffre dans un taxi. Elle s’enfuit en courant alors que l’homme à la mine patibulaire se précipite à sa poursuite.
Le soir même, Sam retrouve son épouse Rebecca (Natalie Portman) dans leur maison cossue, d’un quartier résidentiel de Ney York. Elle est en train de jouer du piano. Ils sont toujours très amoureux. Racontant son voyage et les péripéties de l’aéroport, il lui offre l’ours qu’elle place sur leur lit.
Trois jours plus tard, à Brooklyn, deux gangsters, Mike (Will Poulter) , un petit truand influençable et Carlino (Sam Rockwell) un ex flic corrompu, se présentent au domicile d’un dénommé Harry ROAT , le commanditaire du braquage de diamants. Les deux hommes se méfient de ce chef de gang reconnu pour sa cruauté. Ils découvrent le cadavre de Kelly, sauvagement frappée avant d’avoir été abattue par ROAT. Ce dernier les contraint à collaborer avec lui pour retrouver l’ours en peluche et sa cargaison, usant de chantage, en leur fait comprendre que les empreintes qu'ils ont laissées dans cet appartement les feront condamner à sa place. Le trio se rend à l’adresse de Sam Hendricks contacté par Harry ROAT qui a retrouvé sa carte de visite dans le sac de Kelly. Il l’envoie à l'autre bout de la ville prétextant un rendez-vous d'affaires fictif.
Dans La grande maison, nous retrouvons Rebecca qui se déplace et s’oriente dans la familiarité de l’espace qui l’entoure. Elle connait chaque recoin, l’emplacement de chaque meuble et de chaque objet, se représentant son environnement à travers les pas et les trajets qu’elle y effectue. Quand la sonnette retentit à cette heure tardive, elle s’étonne, d’autant qu’elle comprend à leurs voix que 3 hommes sont devant sa porte et cherchent à entrer.
Harry ROAT se livre à toute une mise en scène faisant passer le trio pour ce qu’il n’est pas : Mike joue auprès de Rebecca le rôle d’un ami de Sam, Carlino celui d'un détective privé et Harry ROAT celui du mari d’une femme qu’on a retrouvée assassinée. Le plan consiste à lui faire croire qu'elle était trompée par Sam et que celui-ci, compromis malgré lui dans l'assassinat de sa maîtresse, sera irrémédiablement perdu si la police s'aperçoit qu'il a eu en ses mains l’ours en peluche contenant des diamants volés. Terrorisée, elle ne peut leur rendre l’objet qui a disparu (c’est une jeune voisine, une adolescente qui l'aide à faire ses courses qui l’a emprunté). Alors que ROAT devient de plus en plus menaçant, les deux autres commencent à fouiller les pièces. Rebecca a compris qu’elle est victime d'une machination, qu’ils sont des tueurs et qu’afin de sauver sa vie, elle devra négocier avec ces truands dont elle pressent la dangerosité. L’immense maison des Hendricks devient le lieu potentiel de multiples dangers. Elle entend les hommes fouiller dans toutes les pièces, aller et venir sans cesse. Dans un long plan séquence, la caméra suit les trois hommes à travers les étages, montant, se rapprochant, virevoltant pour accentuer la sensation d'étouffement des personnages et rendre le spectateur claustrophobe.
Les trois cambrioleurs finissent par s'opposer les uns aux autres avec virulence, notamment parce que ROAT est décidé à tuer Rebecca. Alors que la nuit tombe et promet d'être longue, elle parvient à se soustraire à leur présence pour se cacher. Vivant dans l’obscurité, connaissant tous ses repères, elle use d’ingéniosité, jouant avec la topographie du lieu pour se dissimuler.
Le film bascule dans l'horreur absolue lorsqu’elle entend les 1ers coups de feu. Se mouvant dans le noir, elle se heurte aux corps étendus des 2 complices que ROAT vient d’abattre froidement. Les événements s'affolent quand elle comprend qu’elle devra affronter ce psychopathe seule et dans le noir absolu. En effet Rebecca qui a déjà cassé une à une toutes les ampoules des différentes pièces, coupe le disjoncteur.
Au cœur de cette tension du regard qui progresse, aucune certitude ne dure très longtemps, aucune feinte n'est définitive. L'obscurité est tour à tour inquiétante et /ou salvatrice dans un crescendo infernal, culminant dans une splendide scène alternant lumière et obscurité, l'une étant à l'avantage du malfaiteur, l'autre à l'avantage de la jeune femme aveugle. L’écran devient noir quelques minutes pour que le spectateur devienne aveugle comme Rebecca et son ravisseur, et seuls les bruits sont perceptibles. Sa cécité va alors devenir un avantage. Le point fort du film réside dans ce rebondissement imprévisible habilement fondé sur l'inversion de situation. Rebecca échappe à son prédateur, parvient à appeler Sam. La montée en tension est progressive lente et tortueuse jusqu’à aboutir à une fin haletante. A la lumière du portable du malfaiteur, une lutte terrible s'engage, entre Rebecca et Harry ROAT . Réfugiée dans la cuisine, elle parvient à le poignarder juste avant l'arrivée de la police prévenue par Sam.
Musique: Howard Shore (qui a travaillé avec Scorsese, Fincher ou Jackson) va installer une ambiance fantastique angoissante, parfois presque malsaine dans le film de Verhoeven .
https://www.youtube.com/watch?v=I_CcfW9nyiQ
https://www.youtube.com/watch?v=46-p8aW1XTc
https://www.youtube.com/watch?v=iY3hbobGb2g
Quant à Sting , il apportera sa touche mélancolique .
Moon over Bourbon street https://www.youtube.com/watch?v=5i_0PkOqLKA
Fragile https://www.youtube.com/watch?v=lB6a-iD6ZOY
Équipe: Il choisira Jeff Cronenweth comme directeur de la photographie qui va proposer des plans très fluides, jouant avec la lumière et l’obscurité pour créer de la dramaturgie et la sensation d'oppression.
Informations supplémentaires: Pour ce rôle, Natalie Portman qui reprend le rôle de Audrey Hepburn a fait comme elle, un stage de quelques semaines dans un institut pour personnes non voyantes et a porté des lentilles durant le tournage afin de rendre son regard moins expressif.

@Tarteman
Titre: L'émeraude de lune
Phrase d'accroche: Dans le magma nocturne de Hong-Kong, Wong Kar-Wai lie l'aventure et le fantasme aux obsessions esthétiques du film noir, embarquant toute la folie du monde, toute sa cruauté, et y insufflant une humanité déchirante.
Réalisateur: Wong Kar-Waï
Acteur n°1: Tony Leung
Actrice n°2: Zhang Ziyi
Actrice n°3: Scarlett Johansson
Actrice n°4: Maggie Cheung
Acteur n°5: Jack Nicholson
Synopsis: Hong Kong et sa vie nocturne, son hyperactivité, sa poésie sulfureuse. Le commissaire Wong erre dans les bas-fonds au coeur du chaos... Policier violent et silencieux, à la recherche d'une femme qu'il traque chaque nuit. C'est dans un bar de la ville qu'il rencontre deux touristes américains (Scarlett Johansson et Jack Nicholson). Charmé par la femme fatale avec qui il passe la nuit en secret, il s'interroge sur son mari, froid, dur et possessif. Plus tard, alors qu'il a laissé le couple depuis longtemps, Wong trouve une piste qui pourrait le mener à la jeune femme (Zhang Ziyi) qu'il recherche. Forcé d'entreprendre, pour la rejoindre, un long trajet à travers les paysages chinois, il partagera une voiture avec les deux américains, mystérieusement décidés à le suivre. Et si c'était le jeune américaine qui se servait du vieil homme ? Qui sont ces deux touristes au passé trouble ? Et si tous les trois recherchaient la même fille ? Celle que les citadins surnomment l'émeraude de lune... Une voyage halluciné s'en suit, au coeur d'un univers nocturne pourri et empli de chimères, jusque dans l'antre d'une secte obscure, qui semble être la dernière étape avant de retrouver la femme tant convoitée.
Musique: Shigeru Umebayashi
Equipe: Christopher Doyle sera à la photographie
Informations supplémentaires:

@Lekid
Titre: Mémoire du soixante-quatrième
Phrase d'accroche: De la brume surgirent les ombres des soldats confédérés, revenus à la mémoire des vivants pour rappeler leur histoire et demander réparation.
Réalisateur: Tommy Lee Jones
Acteur n°1: Adam Driver est Danny Winthorpe. Sa mère, Edna, a longuement été hospitalisée l’été dernier. Depuis, Danny court après l’argent pour rembourser les frais. Il a enfin été embauché au service d’entretien du réseau routier de la ville de Chesnut Hill.
Acteur n°2: Paul Dano est Wesley Falkhurst. Neveu du chef d’équipe au service d’entretien, il travaille à son rythme, sans trop se fatiguer. Fasciné par la guerre de Sécession, il adore les histoires de Confédération et collectionne les souvenirs militaires.
Acteur n° 3 :Tommy Lee Jones est le vieux bonhomme. Gardien du cimetière de Flag Pond, il veille avec son chien sur les morts de la guerre de Sécession, qu’ils soient officiers ou simples soldats.
Actrice n° 4: Frances McDormand est Edna, la mère de Danny. Elle se bat contre la maladie et s’inquiète pour son fils qui lui semble chaque jour de plus en plus sombre.
Synopsis: Je ne supportais plus Wesley Falkhurst. C’était un baratineur, toujours prêt à laisser les autres travailler à sa place. Appuyé sur le manche de sa pelle pendant que les autres creusaient, il racontait à n’en plus finir ses histoires de Confédérés. Impossible de râler, son oncle l’adorait et faisait preuve d’une indulgence sans limites.

Un jour pendant la pause, il me proposa de gagner de l’argent sans trop de risque ni de peine. Il me montra deux pages de catalogue indiquant les prix que pouvaient atteindre de vieux objets confédérés. Selon lui, rien de plus simple que de repérer des tombes de gradés, de les fouiller et de récupérer boutons, boucles de ceinturon et, avec un peu de chance, leur épée. « Après tout, ils n’en n’ont plus besoin là où ils sont. » J’ai longuement réfléchi. Mais devant la pile de factures qui s’entassaient sur le buffet de la cuisine, j’ai décidé d’accepter son offre. Après tout, il suffirait d’ouvrir juste assez de tombes pour rembourser mes dettes. Ensuite, Wesley se débrouillerait seul.

Voilà pourquoi je me suis retrouvé à profaner des tombes. Comme toujours, Wesley se contentait de parler pendant que je creusais : il s’appelait le cerveau et moi j’étais les bras. Les cinq premières nuits, ce fut facile car les cercueils avaient été enterrés peu profondément. Mais la récolte était maigre : quelques boutons et trois boucles de ceinturon. Trop maigre pour suffire à rembourser mes dettes.

C’est ainsi qu’une nuit de pleine lune, nous nous retrouvâmes au cimetière de Flag Pond. Le risque était plus grand, un gardien et son chien veillaient sur les lieux. Mais le gain pouvait être plus important car de nombreux officiers y avaient été enterrés. Nous avions déjà repéré la tombe d’un lieutenant. Je me mis à creuser mais le cercueil tardait à apparaitre. Enfin, la pioche heurta du bois et des échardes volèrent. En ouvrant le couvercle, un squelette desséché recouvert d’une chemise blanche apparut. Il portait au fourreau une épée légèrement rouillée.

« Qu’est-ce que vous faites les gars ? » Wesley se raidit, sembla chercher de l’air et tomba au fond du trou, raide mort. Je ne savais pas qu’il avait le cœur fragile. Le vieux bonhomme se pencha et regarda le corps de Wesley. « Pas malin de creuser quand on n’est pas solide, ricana-t-il. » J’étais dans de beaux draps : qu’allait faire le vieux ? Mais lui aussi avait des frais et il me proposa une solution : récupérer l’épée, laisser Wesley où il était (après tout, il finirait bien dans un trou) et poursuivre ensemble la recherche d’antiquités. Ou il appellerait les flics et je me débrouillerais avec eux. Je n’avais pas le choix.

Et c’est reparti : moi je creusais et lui discutait.

Une nuit que le brouillard venait troubler, le vieux bonhomme resta au chaud dans sa cabane. Et les choses ne se passèrent pas comme prévu. A peine avais-je commencé à manier la pioche que des ombres sortirent de la brume. Wesley s’approcha, il était entouré de soldats confédérés. Ou plutôt de ce qu’il en restait. Je crus que les histoires du vieux m’avaient brouillé l’esprit, mais non, je ne rêvais pas. Venus du passé, ces soldats venaient se rappeler à notre mémoire. Pour eux, la guerre n’avait pas cessé : ils s’étaient emparés de Wesley et demandaient réparation. Ils posèrent leur condition : seule la restitution des objets volés lui permettrait de trouver le repos. Je devais leur ramener boutons, boucles et épées perdus… récupérés dans des tombes yankees.

Je n’avais pas fini de creuser…
Musique: Tommy Lee Jones a souhaité que les sons prédominent pour envelopper le spectateur dans l’ambiance de la nuit, décor central et spectral du film : Gary Rydstrom, qui a travaillé à plusieurs reprises avec Steven Spielberg, sera le directeur du son. La musique apparaitra essentiellement pour marquer la fin et le début du jour, le passage entre la vie et les ombres. Pour concevoir ces thèmes, Tommy Lee Jones reprend la collaboration engagée avec Marco Beltrami pour Trois enterrements et The homesman.
Equipe: En 2010, Tommy Lee Jones découvre le dernier livre de Ron Rash, Burning Bright. Fasciné depuis par ces nouvelles prenant racine dans les Appalaches, il décide de mettre en scène l’une d’entre elles, Dead Confederates. Il fait donc naturellement appel à l’auteur pour coécrire le scénario de son film. La photographie sera assurée par Rodrigo Prieto qui a déjà travaillé avec lui sur deux autres films, ainsi que pour le film de Bertrand Tavernier Dans la brume électrique.
Informations supplémentaires:

@Lecter
Titre: The last night of Mankind
Phrase d'accroche: Rencontres d'après minuit: Haynes orchestre la fuite en avant de deux étrangers perdus et abattus, dignes héritiers du Mauvais sang de Carax, pour qui se dessine, dans les ténèbres de la jungle urbaine, une dernière nuit d'amour avant la fin du monde.
Réalisateur: Todd Haynes
Acteur n°1: Alex Lawther -> Jack
Actrice n°2: Maisie Williams -> Grace
Acteur n°3: Christopher Walken -> Jerry, Prophète de la Dernière Nuit
Actrice n°4:Emma Thompson -> Mrs Oger, la mère de Jack, possessive et manipulatrice
Acteur n°5: Warwick Davis -> Jarvis, vagabond vénal et malin
Synopsis: Un samedi soir à l’heure du dîner, Jerry Feinstein, un ennuyeux comptable américain célibataire, installé dans la banlieue londonienne, sort de sa cuisine avec la certitude que la fin du monde est pour le lendemain matin, qu’il s’apprête à passer sa dernière nuit sur Terre et qu’il lui faut prévenir ses condisciples. Il enfile une toge blanche et sort en direction de la gare.
En ce même samedi soir, Grace, 22 ans, est au pub en compagnie de quelques amis. Mélancolique, elle n’a ce soir pas envie de parler, et fait à peine semblant d’écouter la conversation, préférant observer les passants par la fenêtre. À la télévision, une chaîne d’info, qui n’a pas grand chose d’autre à raconter, se focalise sur un maniaque en toge blanche qui traverse la ville depuis le matin en hurlant fin du monde. Un orage semble s’annoncer. A l’extérieur les phares d’une voiture éclairent tout d’un coup un jeune homme inquiet et préoccupé, Jack, qui traverse la rue et ne s’est pas aperçu qu’il vient de laisser tomber son parapluie. Grace se précipite à l’extérieur du pub pour le ramasser et le rendre au jeune homme, qui le remercie. Ils échangent un regard, qui dure pour Grace une éternité, jusqu’à ce que les yeux de Jack ne dévient sur la droite et s’affolent. Le jeune homme se met soudainement à courir et s’enfuit. Grace hésite quelques secondes, puis se met inexplicablement à courir à son tour pour le suivre, tandis que, derrière elle, une mystérieuse et inquiétante inconnue se met à interroger les passants en leur montrant une photo de Jack.
Grace, à la poursuite de celui-ci, parcourt un dédale de rues, manquant plusieurs fois de le perdre, avant de pénétrer à sa suite dans un étrange souterrain, qui finit par aboutir à une immense galerie où résonne de la musique et dans laquelle une foule gigantesque est en train de danser. Jack disparaît, tandis que Grace se retrouve au centre de la salle. Au milieu de tous ces gens, de toutes ces vibrations, Grace se sent plus humaine et plus vivante qu’elle ne l’a jamais été. Son corps se met à bouger, elle danse. Jack l’aperçoit, étonné; les deux se regardent, se rapprochent, se découvrent: ils s’aiment. Plus rien n’existe autour d’eux, comme si un charme les maintenait hors du temps.
Mais des détonations retentissent soudain, et un homme à l’accent new-yorkais se met à hurler que la fin du monde est proche, que le Grand Cataclysme apportera douleurs et dévastation, et qu’il vaut mieux disparaître maintenant plutôt que devoir affronter la Fin. Panique et autres détonations; on court dans tous les sens, on trébuche les uns sur les autres. Jack et Grace sont séparés, se cherchent, mais dans l’urgence, Jack se retrouve projeté à terre et se blesse à la jambe. Un étrange homme de petite taille, Jarvis, l’entraîne à sa suite dans des tunnels sombres et d’oppressants souterrains jusqu’à son antre située dans une station de métro désaffectée. Jarvis soigne Jack, mais n’a pas que de bonnes intentions…

Grace, elle, finit par se retrouver à l’air libre à l’extérieur, mais la nuit est particulièrement sombre, et elle se retrouve vite face à Jerry, l’autoproclamé Grand Prophète de la Dernière Nuit, qui se révèle être beaucoup plus inoffensif qu’il n’y paraît: les détonations entendues n’étaient que des pétards lancés en l’air, et Jerry est un fanatique de Tom Jones. Illuminé ou grand devin ? Toujours est-il que, convaincu qu’il lui faut réunir Grace et Jack avant la fin de la nuit afin qu’ils vivent la fin du monde ensemble, Jerry se met en quête de Jack en compagnie de la jeune fille, sans savoir qu’une femme les suit, qui n’être autre que la mère de Jack, à la recherche de son fils et surtout de l’énorme somme d’argent qu’il lui a subtilisé.
La terre se met à gronder…
Musique: Michael Nyman.
Equipe: Edward Lachman, collaborateur régulier de Todd Haynes, sera chef-opérateur, tandis que le vénérable Dante Ferretti signera les décors et la direction artistique du film.
Informations supplémentaires: "The Rhythm of the Night" du groupe d'eurodance Corona (aucun rapport avec certain virus sévissant actuellement) et "La Nuit transfigurée" d'Arnold Schönberg pourront être entendus dans le film

************** RÉSULTATS ******************

Vainqueur:
Prix du meilleur projet :
Prix de la meilleure équipe :
Prix de la bande-son :

/block/list/vk_list_items?id=1422099&from_url=/listes-de-films/choc-des-producteurs-26-vie-nocturne/1422099&items_offset=0&items_limit=50&items_order=priority&items_filter=&items_search=
103 commentaires
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré @Lecter C'est noté !
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Dernier jour pour terminer la description complète de votre film. @Joe_Shelby et @Tarteman si vous ne me donnez pas toutes les informations concernant vos films avant 18H00, je serai dans l'obligation de vous disqualifier de ce "Choc des Producteurs".
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré Hong-Kong et sa vie nocturne, son hyperactivité, sa poésie sulfureuse. Le commissaire Wong erre dans les bas-fonds au coeur du chaos... Policier violent et silencieux, à la recherche d'une femme qu'il traque chaque nuit. C'est dans un bar de la ville qu'il rencontre deux touristes américains (Scarlett Johansson et Jack Nicholson). Charmé par la femme fatale avec qui il passe la nuit en secret, il s'interroge sur son mari, froid, dur et possessif. Plus tard, alors qu'il a laissé le couple depuis longtemps, Wong trouve une piste qui pourrait le mener à la jeune femme (Zhang Ziyi) qu'il recherche. Forcé d'entreprendre, pour la rejoindre, un long trajet à travers les paysages chinois, il partagera une voiture avec les deux américains, mystérieusement décidés à le suivre. Et si c'était le jeune américaine qui se servait du vieil homme ? Qui sont ces deux touristes au passé trouble ? Et si tous les trois recherchaient la même fille ? Celle que les citadins surnomment l'émeraude de lune... Une voyage halluciné s'en suit, au coeur d'un univers nocturne pourri et empli de chimères, jusque dans l'antre d'une secte obscure, qui semble être la dernière étape avant de retrouver la femme tant convoitée.
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré Titre : L'émeraude de lune
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • tarteman
    commentaire modéré Photographie : Christopher Doyle
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré @tarteman Nickel :)
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré Vous pouvez donc commencer à voter braves gens ! Etant donné que @Joe_Shelby ne s'est pas manifesté avant 18H00 je suis dans l'obligation de le disqualifier. Vous avez jusque lundi soir 20H00 pour faire vos choix et désigner le vainqueur de cette vingt-sixième édition !
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • bredele
    commentaire modéré @OlivarDeLaCave j’ai lu avec attention ces projets, ils sont tous formidables. J’espère que la nuit me portera conseil. Choisir sera un crève-cœur.
    il y a 2 jours Voir la discussion...
  • Jylm33
    commentaire modéré Même si je regrette un peu l'absence de tout projet tricolore ou même européen, il y a là de quoi passer quelques nuits blanches à frissonner. Et puisqu'il faut choisir.... Film favori: Fade to Red. Irai voir au ciné Mémoire du 64e et Until wait dark. Et verrai dans mon salon The last night of Mankind et l'émeraude de jade. Joli doublé de Fade to red qui reçoit les prix du meilleur projet et de la meilleure équipe. Pendant que Howard Shore est récompensé pour sa contribution musicale à Until wait dark. Et, en prix spécial, un grand bravo à tous, organisateur compris!
    hier à 01:00 Voir la discussion...
  • OlivarDeLaCave
    commentaire modéré @Jylm33 C'est noté !
    hier à 16:39 Voir la discussion...
Des choses à dire ? Réagissez en laissant un commentaire...
Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -