Beck (2004)

Beck (2004)

Synopsis

Yukio Tanaka est un jeune collégien de 14 ans adepte de J-pop. Ses études se passent très mal et il n'a qu'un ami...pervers!. Ce dernier l'emmène photographier les filles du club de natation, mais bien sur ils se font remarquer, en particulier le jeune Yukio, par Izumi une amie d'enfance. En rentrant le soir, Yukio heurte un gars louche et se fait tabasser. Squattant un banc pour se reposer, il voit un drôle de chien se faire chahuter par des gamins. Il les fait rapidement prendre la fuite. Pour le remercier, le chien trouve la bonne idée de lui mordre la main lorsque Yukio veut le caresser. Mais, un jeune homme aux cheveux longs et parlant anglais rappelle Beck et s'excuse auprès de Yukio pour son chien. Le jeune homme offre à Yukio un paquet de mouchoir. Yukio promet de lui rendre. Le lendemain, Izumi propose à Yukio de venir faire une partie de bowling le soir avec elle et ses amis. Dans la soirée, ils rencontreront Ryûsuke, le jeune homme de la veille et ils apprendront que celui-ci est guitariste dans un groupe de rock. A partir de là, les portes de la véritable musique vont s'ouvrir au jeune Yukio entrainé par Ryûsuke, Izumi et bien d'autres futures connaissances.

Infos de la série

Série terminée

1 saison, 26 épisodes
Date de première diffusion : 6 octobre 2004

Taux de satisfaction de la communauté

Taux de satisfaction 99%
5 ambassadeurs le recommandent
2 micro-critiques
  • 99%
  • 12 notes
  • 1 veulent le voir
  • 6 listes

2 micro-critiques

  • Lsvetlana
    (à propos de Beck (2004))
    Sa note :
    Beck (2004) “ Quand une guitare porte ton prénom la série ne peut être que géniale. I was made to hit in America ! ” — Lsvetlana 13 septembre 2018
    1 commentaire
    • Lsvetlana
      commentaire modéré Plus sérieusement Beck a ce truc, cette atmosphère très mélancolique des animes qui commencent déjà un peu à vieillir (14 ans...) et qui me plaisent beaucoup. Au-delà de ça, c'est un anime qui a su faire grandir l'intérêt au fil des épisodes. L'écriture est très fine et réaliste ce qui donne lieu a des personnages intéressants, touchants et puissants. Leur parcours humble et ambitieux prouve que dans la vie ceux qui se donnent les moyens réussissent à atteindre leur rêve. Beck est une pépite en terme de réalisme et d'émotions.
      13 septembre 2018 Voir la discussion...
  • BabaYaga
    (à propos de Beck (2004))
    Sa note :
    Beck (2004) “ Il n'y a pas de talent. Que de la volonté et de la persévérance ! ” — BabaYaga 23 février 2017
    Commenter
Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -