Simone Valère

Actrice
Née à Paris (France) le 2 août 1921, morte le 11 novembre 2010
Connue pour...

Biographie de Simone Valère

La comédienne Simone Valère est décédée le matin du 11 novembre 2010 « de cause naturelle » à Roinville-sous-Dourdan, dans l'Essonne, dans la maison de retraite « Les jardins de Roinville ». Elle était inséparable de son compagnon puis mari, Jean Desailly, épousé seulement en 1998 (après 48 ans de vie commune) et disparu en juin 2008.
Elle l'avait rencontré sur le tournage du film Le Voyageur de la Toussaint (1943), de Louis Daquin, alors qu'il était pensionnaire de la Comédie-Française et marié à Nicole Desailly (pseudonyme de Ginette Nicolas). La jeune actrice, pour sa part, après avoir débuté en 1942 dans Mademoiselle Bourrat au Théâtre Hébertot, jouait dans Une jeune fille savait, d'André Haguet, sur la scène des Bouffes-Parisiens. En même temps que lui, elle avait rejoint, en 1946, la compagnie Renaud-Barrault.
Elle fit l'essentiel de sa carrière au théâtre, le plus souvent en compagnie de son mari. Les deux comédiens furent, avec Madeleine Renaud et Jean-Louis Barrault, un des couples les plus célèbres du théâtre français. Simone Valère et Jean Desailly jouèrent 450 fois leur pièce fétiche, L'Amour fou ou la première surprise, d'André Roussin, et mirent leur talent au service des plus grands auteurs dramatiques dont Molière (Le Misanthrope, Amphitryon, Les Fourberies de Scapin), Shakespeare (Comme il vous plaira (où elle incarne Rosalind), Hamlet) (où elle joue Ophélie), Tchekhov (La Cerisaie), Beaumarchais (Le Mariage de Figaro), Claudel (Le Soulier de satin).
Après l'éclatement de la Compagnie Renaud-Barrault au lendemain de mai 68, Simone Valère et Jean Desailly décidèrent de voler de leurs propres ailes, créant la compagnie Valère-Desailly. Ils prirent tout d'abord la direction du Théâtre Hébertot (1973-76), où elle joua des pièces de F. S. Fitzgerald, Shaw, Roussin, Claudel, Beckett et aussi des spectacles poétiques : Portrait de Péguy, Portrait de La Fontaine.
Ils dirigèrent ensuite le Théâtre Edouard VII, où, deux saisons durant, ils se dépensèrent sans compter pour défendre un répertoire qui leur était cher, de Jean Giraudoux avec Amphitryon 38, à Henrik Ibsen avec Un Ennemi du peuple.
En 1978, elle joua au Théâtre Marigny Le Cauchemar de Bella Manningham de Frédéric Dard, dans une mise en scène de Robert Hossein.
En 1980, ils s'installèrent au Théâtre de la Madeleine. Ils y jouèrent ensemble notamment dans Arsenic et vieilles dentelles, de Kesselring, Port-Royal, de Montherlant, La Cerisaie, de Tchekhov et un Le Long Voyage vers la nuit, de Eugene O'Neill. C'est là qu'ils fêtèrent, en 2001, leurs soixante ans de scène en interprétant un couple vieillissant dans La Maison du lac, d'Ernest Thompson. Ils en conservèrent le bail jusqu'en 2002.
La beauté discrète et le charme très parisien de Simone Valère, la finesse de son humour et la justesse de son jeu n'ont pas échappé aux metteurs en scène de cinéma. Elle fit sa première apparition sur les écrans dès l'âge de dix-sept ans, dans quatre films sortis en 1941 : Annette et la dame blonde, de Jean Dréville, Mam'zelle Bonaparte, de Maurice Tourneur, Le Dernier des six, de Georges Lacombe, et Premier rendez-vous, d'Henri Decoin.
Elle tint des rôles de jeune première dans Le voyageur de la Toussaint (1942), de Louis Daquin, Manon (1948), d'Henri-Georges Clouzot, La Beauté du diable (1950), de René Clair, puis poursuivit sa carrière cinématographique avec des rôles de second plan dans Les Grandes manoeuvres (1955), de René Clair, Germinal, (1962), d'Yves Allégret, Un Flic (1971), de Jean-Pierre Melville, L'Assassinat de Trotsky (1972), de Joseph Losey,.
Elle tourna avec son compagnon dans plusieurs films : Le Voyageur de la Toussaint, de Louis Daquin (1943), La revanche de Roger la honte, d'André Cayatte (1946), Jocelyn, de Jacques de Casembroot (1952) (adaptation à l'écran du drame romantique de Lamartine), Les Grandes Manoeuvres, de René Clair (1955) (où ils n'ont toutefois aucune scène commune), Le Chevalier d'Éon, de Jacqueline Andry (1959) (sous les traits de Louis XV et La Pompadour), L'Année du Bac, de Maurice Delbez et José-André Lacour (1964) (où ils forment un couple de parents), Le Franciscain de Bourges, de Claude Autant-Lara (1967), L'Assassinat de Trotsky, de Joseph Losey (1972) (où ils sont mari et femme).
Elle fit sa dernière apparition à l'écran en 1988, dans Équipe de nuit, de Claude d'Anna.
Elle est apparue sur le petit écran dans les téléfilms dramatiques La répétition ou l'amour puni (1958), de Jean-Paul Carrère, et Maigret et la dame d'Étretat (1979), de Stéphane Bertin.
Simone Valère choisit de ne pas avoir d'enfants, en raison de la vie itinérante que le couple menait. Jean Desailly avait toutefois deux filles de son premier mariage. Il devait décéder le 11 juin 2008 .
Simone Valère repose auprès de son mari à Vert-le-Petit dans l'Essonne.

Filmographie de Simone Valère

  • 1
    Un Flic
    Taux de satisfaction de la communauté
    45%
    (1972)
    Après le hold-up d'une banque, le commissaire Coleman est chargé de l'enquête. Il découvre que son meilleur ami, Simon, est impliqué dans l'affaire et que le produit du braquage es...
    1h40
    Ma note :
  • 2
    L'Assassinat de Trotsky
    Taux de satisfaction de la communauté
    47%
    un film de Joseph Losey
    Reconstitution fidèle de l'assassinat du rival de Staline par Jackson qui par l'intermédiaire de Gita, une amie de Trotsky, réussit à gagner sa confiance.
    1h38
    Ma note :
  • 3
    L'ardoise
    (1970)
    Trois truands, Bob, Theo, Philippe, sortent de prison, apres sept ans derriere les barreaux. Ou Philippe leur a revele etre fils de diamantaire. Le projet de cambrioler le coffre d...
    1h25
    Ma note :
  • 4
    Le Franciscain de Bourges
    Taux de satisfaction de la communauté
    72%
    un film de Claude Autant-Lara
    Les freres Toledano, resistants arretes en 1943 sont incarcères et tortures a la prison de Bourges. Alfred Snake, infirmier militaire allemand et frere fanciscain vient les soigner...
    1h40
    Ma note :
  • 5
    La Curée
    Taux de satisfaction de la communauté
    53%
    (1965)
    un film de Roger Vadim
    Alexandre Saccard est un banquier puissant. Il vit avec sa femme Renée et son fils Maxime, né d'un premier mariage, dans un luxueux hôtel particulier. Il découvre la liaison passio...
    1h38
    Ma note :
  • 6
    Les Deux Orphelines
    un film de Riccardo Freda
    Au XVIIIème siècle, peu avant la Révolution française, l’orpheline Henriette Gérard accompagne Louise, sa sœur adoptive aveugle, à Paris. Les deux jeunes filles espèrent bien trouv...
    1h37
    Ma note :
  • 7
    L'année du bac
    un film de Maurice Delbez
    Ma note :
  • 8
    Germinal
    Taux de satisfaction de la communauté
    86%
    (1963)
    un film de Yves Allégret
    1863. Étienne Lantier cherche du travail dans les mines du Nord après s'être fait licencier des chemins de fer pour ses idées révolutionnaires. Mais indigné par les conditions de t...
    1h50
    Ma note :
  • 9
    Le Secret du chevalier d'Éon
    Taux de satisfaction de la communauté
    55%
    un film de Jacqueline Audry
    Une question d'héritage a obligé Geneviève d'Éon à devenir Charles d'Éon. Élevée par son grand-oncle en garçon, elle suit un régiment de dragons et par le biais de la comtesse de M...
    1h22
    Ma note :
  • 10
    Les Vignes du Seigneur
    un film de Jean Boyer
    Henri Levrier boit et prétend à Gisèle que s'il boit, c'est parce qu'elle refuse son amour. Lassée néanmoins du comte de Kardec, Gisèle devient la maîtresse d'Hubert, lequel toujou...
    1h25
    Ma note :

Avis sur les films de Simone Valère

Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -