Dolph Lundgren

Acteur, réalisateur, scénariste
Né à Stockholm, Sweden le 3 novembre 1957

Connu pour...

Biographie

Né le 3 novembre 1957 à Stockholm, Dolph Lundgren (de son vrai prénom Hans) suit les cours du prestigieux Royal Institute of Technology de sa ville natale où il obtient une maîtrise en chimie. Cadet d'une famille de quatre enfants, il se consacre à ses études. « J'ai passé tant de temps à potasser les livres que je devrais avoir une tache d'encre indélébile au bout de mon nez » sourit-il. « À l'époque je voulais imiter mon père et m'engager dans une carrière d'ingénieur. Loin de moi toute pensée concernant le cinéma et le show business en général ». Grâce à une bourse, Dolph quitte son pays en 1977 afin de poursuivre ses études à l'Université d'État de Washington.
Pour améliorer son quotidien d'étudiant étranger vivant aux États-Unis, il trouve un petit boulot de videur dans une boîte de nuit new-yorkaise, le Limelight Disco. Mais il ne demeure qu'un an aux États-Unis. Il revient ensuite en Suède et décroche son diplôme de l'Institut royal de technologie. Après son service militaire dans la marine, il suit les cours des universités de Sydney puis de Boston, aidé en cela par des bourses d'études (dont un programme Fulbright). Dolph parle plusieurs langues dont certaines couramment (anglais, allemand, français et japonais).
A l'âge de 16 ans, Dolph Lundgren se tourne vers les arts martiaux. Après avoir essayé le judo, il s'engage dans la pratique du karaté, d'abord dans le style goju-ryu, puis dans un style plus puissant, axé sur le combat à frappes réelles, le kyokushin. Il commence la compétition de haut niveau en 1979, avant même d'être ceinture noire (qu'il obtiendra en 1981), et participe au 2nd Kyokushin World Open Tournament, où il figure parmi les 32 derniers compétiteurs. Il accumule ensuite les titres nationaux, gagnant notamment le British Open en 1980 et 1981, qui avait valeur à l'époque de championnat de niveau européen, puis l'Open d'Australie en 1982. Pour les besoins du film Pentathlon il s'entraîne avec l'équipe américaine de pentathlon moderne en 1993. C'est ce qui lui permet de participer aux Jeux d'Atlanta en 1996 en tant que capitaine de l'équipe américaine. C'est aussi avec Pentathlon qu'il crée sa propre société de production, « Thor Pictures ».
Refusant les propositions des plus grands managers de boxe aux États-Unis, il pense encore se consacrer aux études lorsqu'il rencontre le professeur d'art dramatique Warren Robertson, disciple de Lee Strasberg, un des fondateurs de l'Actor's Studio. Il décide de devenir acteur et arrive sur le plateau de Dangereusement vôtre, le dernier James Bond avec Roger Moore, par l'intermédiaire de son flirt du moment, la chanteuse Grace Jones. Le réalisateur John Glen lui donnera le rôle d'un agent du KGB. Une participation modeste qui marque les débuts cinématographiques de Dolph. Des débuts qui auraient pu se faire avec Rambo 2 : La Mission vu qu'il avait aussi auditionné pour y jouer. Mais Stallone a préféré garder le robuste novice scandinave sous le coude pour jouer dans Rocky 4 et ce malgré les réticences des équipes de casting. Un choix judicieux puisque Dolph éclipse totalement son illustre partenaire sur le ring, à tel point d'en devenir la principale attraction et de devenir du jour au lendemain l'un des plus grands espoirs du cinéma d'action.
Dolph Lundgren s'est marié à Stockholm en 1994 avec la styliste suédoise Anette Qviberg. Ensemble ils ont eu deux filles : Ida et Greta.
  • Ida Sigrid Lundgren (29 avril 1996)
  • Greta Eveline Lundgren (novembre 2001)

Hans commença ses nombreuses études dans une grande école suédoise, le Royal Institute of Technology. Après son service militaire, il continue ses études dans diverses grandes écoles (dont une importante partie aux États-Unis) et finira, en 1982, par finir majeur en génie chimique de l'université de Sydney. En 1983, il est accepté au Massachusetts Institute of Technology. C'est au cours de la même année qu'il décidera de s'installer à New York et de prendre des cours de théâtre.
Son premier contact se fit au travers du judo à 14 ans. Qu'il arrêta un an plus tard pour passer au karaté. Il continua de s'entraîner tout au long de ses études. C'est au cours de son service militaire qu'il rencontrera son professeur Brian Fitkin, champion du monde par équipe.
En 1979, et seulement ceinture verte, il est sélectionné pour participer aux championnats du monde de Karate Kyokushinkai, où il ne perdra que face au champion en titre après prolongations et décision contestée.
Capitaine de l'équipe suédoise, il gagne des titres européens de karaté en 1980 et 1981, et remporte l'Open d'Australie en 1982.
C'est à la même époque que Hans assure des missions de garde du corps pour payer ses études et qu'il rencontrera Grace Jones, avec qui il vivra pendant quelques années.
Il n'a pas laissé tomber le karaté puisqu'il a passé son 3e dan à Stockholm en 1998.
Sur le plan sportif, il sera également choisi en 1996 pour être le leader de l'équipe américaine de pentathlon aux Jeux olympiques d'Atlanta.
Son premier rôle au cinéma sera dans un James Bond, Dangereusement vôtre aux cotes de Roger Moore et Christopher Walken et sa petite amie Grace Jones en 1985.
Mais il se fera remarquer dans Rocky 4, où il incarnera Ivan Drago, impressionnant boxeur russe qui doit battre Rocky. Pour la petite anecdote, il ravira la place de Ivan Drago parmi 5000 prétendants au rôle.
Un bon nombre de producteurs hollywoodiens sont impressionnés par la carrure du Suédois et c'est ainsi qu'il décroche le rôle de "Musclor", l'année suivante dans Les Maîtres de l'univers, film adapté d'une ligne de jouets et d'une série animée à succès des années 80. Le film est un semi-échec.
Malgré un charisme certain, la carrière de l'acteur en tant que vedette ne décollera jamais vraiment. Le Scorpion rouge, Punisher en 1989 ou encore Dark Angel en 1990 sont des demi-échecs, tout comme Envoyé Spécial. Il pense cependant toucher le succès du bout des doigts lorsque la Warner fait appel à lui pour incarner l'un des deux héros de Dans les griffes du Dragon rouge, réalisé par Mark L.Lester (Commando) et avec aussi Brandon Lee (dont le studio tente de faire une nouvelle superstar à l'image de son père). Pourtant, le résultat de leur collaboration, malgré un budget confortable, sera catastrophique ! Il sera ensuite "direct to video" dans le reste du monde, et devient vite un nouveau fiasco dans la carrière du Suédois mais obtient avec le temps un statut culte.
Néanmoins, Dolph se relance enfin, aux côtés de Jean-Claude Van Damme, sur le film Universal Soldier qui s'avère être une excellente surprise et remplit les salles un peu partout dans le monde. Dans son rôle d'ancien sergent de l'armée américaine, devenu "zombie" pour le projet "Unisol", il s'avère excellent, surtout lorsque son côté psychotique à l'humour tordu prend le pas sur le contrôle que les scientifiques avaient sur lui. Dans ce film, beaucoup de critiques seront d'ailleurs d'accord pour dire qu'il éclipse largement un Van Damme pas encore arrivé à maturité.
L'un de ses derniers films à être distribué en salles, en France, sera L'Homme de guerre ("Men Of War") en 1994, qui reçut un très bon accueil critique malgré un énième échec commercial. C'est un fait, il n'atteint jamais les résultats mirobolants des "Action Men" de l'époque (Stallone, Schwarzenegger, Van Damme) mais cartonne presque toujours en vidéo-club et possède un noyau de fans extrêmement fidèles.
Lundgren commence donc à enchaîner les "Direct To Video". Des films tels que Tireur en péril ("Silent Trigger" réalisé par Russell Mulcahy), Sweepers (avec Bruce Payne) ou encore État d'urgence ("The Peacekeeper" de Frédéric Forestier) sortent du lot, tout comme Blackjack, téléfilm (pilote d'une série TV qui ne verra jamais le jour) réalisé par John Woo (alors à peine sorti de Volte-face).
Depuis 2004, Dolph Lundgren s'est relancé en faisant ses preuves en tant que réalisateur avec The Defender, remplaçant au pied levé son réalisateur initial, Sidney J. Furie (quittant le projet pour raisons de santé). Encouragé par un résultat probant, Lundgren continua sur sa lancée dans la mise en scène avec The Mechanik, et Missionary Man, deux bonnes réussites de la Série B malgré des budgets très serrés.
Lundgren a récemment mis en scène Commando d'élite (Command Performance), un thriller dans la lignée des Die Hard, dans lequel il joue le batteur d'un groupe de rock aux prises avec des terroristes lors d'un concert à Moscou.
Lundgren a fait ensuite une nouvelle apparition aux côtés de Jean-Claude Van Damme dans "Universal Soldier 3", puis il a réalisé Icarus, un polar entre Léon et A History of Violence (en 18 jours) seulement.
Dolph Lundgren a surtout été à l'affiche du film d'action le plus attendu de 2010, The Expendables, de et avec Sylvester Stallone (25 ans apres Rocky 4), Jason Statham et Jet Li. C'est la plus grosse production sur laquelle il ait travaillé, et son premier film sorti en salles en France depuis 1996 (The Shooter).

Filmographie

Micro-critiques

Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales -