Martin Scorsese

Réalisateur, acteur, scénariste
Né à Queens, New York, USA le 17 novembre 1942

Connu pour...

Biographie

Martin Scorsese est un réalisateur américain, né le 17 novembre 1942 à Flushing (New York, États-Unis). De parents d'origine sicilienne, il passe son enfance dans le quartier Little Italy de New York, qui lui inspira largement sa carrière. En 2007, à sa sixième nomination, il remporte finalement l'Oscar du meilleur réalisateur, pour Les Infiltrés (The Departed), qui a également été gratifié de celui du meilleur film. Il est le fondateur de la World Cinema Foundation, récipiendaire de l'AFI Life Achievement Award pour sa contribution au cinéma et le président de la Film Foundation, une organisation à but non lucratif dédiée à la préservation de films et de la prévention de la décomposition de film stock. L’œuvre de Scorsese aborde des thèmes tels que l'identité italo-américaine, les notions catholiques de culpabilité et de rachat, le machisme et la violence. Scorsese est largement considéré comme l'un des cinéastes américains les plus importants et influents de son époque, grâce à des classiques tels que Taxi Driver, Raging Bull et Les Affranchis, tous avec l'acteur Robert De Niro. Il a obtenu une maîtrise en réalisation cinématographique à la Tisch School of the Arts à New York et a remporté des prix du Golden Globe, BAFTA, le Directors Guild of America, l'Oscar du meilleur réalisateur pour Les Infiltrés. Enfant asthmatique et frêle, le jeune Martin Scorsese ne peut pratiquer de sport et ses parents l'emmènent fréquemment au cinéma. Il se destine d'abord à une vie religieuse et entre au séminaire en 1956. Renvoyé au bout d'un an, il termine ses études à la Cardinal Hays School (dans le Bronx) puis intègre l'université de New York (NYU) en 1960 où il fréquente les cours de cinéma de la Tisch School et décroche une maîtrise en 1966. Il sera d'ailleurs professeur dans cette même université entre 1968 et 1970. Il réalise plusieurs courts métrages qui remportent de nombreux prix. Ses films de jeunesse sont fortement influencés par la Nouvelle Vague française et par le nouveau cinéma américain représenté par John Cassavetes. Puis il réalise son premier long métrage, Who's That Knocking at My Door, sorti en 1969, soit cinq ans après le premier tour de manivelle. Ce film marque la rencontre avec l'un de ses acteurs fétiches, Harvey Keitel. Il participe en tant que monteur et assistant réalisateur au film Woodstock sur le festival de Woodstock en 1969. Au début des années 1970, Martin Scorsese déménage à Hollywood et obtient un emploi de monteur à la Warner Bros. Pictures. Il rencontre alors le producteur Roger Corman qui lui offre la possibilité de tourner son premier film hollywoodien : Bertha Boxcar (Boxcar Bertha) avec Barbara Hershey et David Carradine. Encouragé par John Cassavetes à poursuivre un style de réalisation plus personnel, Scorsese commence à travailler sur le film Mean Streets. Première œuvre du réalisateur, acclamée par la critique, ce film est aussi le théâtre de la rencontre la plus importante de sa carrière, celle avec l'acteur Robert De Niro, qui deviendra désormais l'alter ego du cinéaste à l'écran. L'année suivante, Francis Ford Coppola lui ouvre les portes des studios Warner Bros. Pictures. Il rencontre son premier succès public avec Alice n'est plus ici qui permettra à Ellen Burstyn d'obtenir l'Oscar de la meilleure actrice en 1974. Dès son film suivant, il obtient la Palme d'or au Festival de Cannes de 1976 pour Taxi Driver avec Robert De Niro, Jodie Foster et Harvey Keitel. Ce même film lui vaut aussi quatre nominations aux Oscars. Fort de ce nouveau succès, l’année suivante, Scorsese et De Niro se retrouvent une nouvelle fois pour New York, New York, avec Liza Minelli. Malheureusement, le film est un cuisant échec commercial. En 1977, Liza Minnelli lui propose de mettre en scène un spectacle à Broadway, The Act, mais il abandonne au bout de quelques semaines car cette expérience lui déplaît. Scorsese vit alors avec Robbie Robertson, ex-guitariste et leader du groupe The Band, avec lequel il passe des nuits blanches à regarder des films, fréquenter des cocktails et discuter musique et cinéma. Scorsese est alors sérieusement dépendant à la cocaïne. En 1978 sort le documentaire The Last Waltz consacré au dernier concert de The Band. Scorsese avait en effet filmé ce dernier concert le jour de Thanksgiving 1976 au Winterland de San Francisco. Parmi les invités du Band pour ce tout dernier concert figurent Neil Young, Joni Mitchell, Ringo Starr, Van Morrison, Eric Clapton et Bob Dylan. Fan du Band, Scorsese a storyboardé toutes les chansons avant le concert. Il a fallu deux années avant que The Last Waltz sorte enfin dans les salles obscures. Scorsese tourna des interviews et des morceaux supplémentaires tout au long des années 1977 et 1978. Il en ressort fatigué intellectuellement et physiquement surtout à cause de sa consommation de cocaïne. C'est dans un état physique et psychologique épouvantable qu'il se remet à l'ouvrage, bien épaulé par Robert De Niro, pour réaliser l'un de ses chefs-d'œuvres, Raging Bull. Pour sa performance mémorable dans le rôle du boxeur Jake LaMotta, Robert De Niro recevra l'Oscar du meilleur acteur. Désormais considéré comme l'un des plus grands cinéastes de sa génération, Scorsese va enchaîner les films, La Valse des pantins en 1983, After Hours en 1985, puis La Couleur de l'argent en 1986, qui vaudra à Paul Newman l'unique Oscar du meilleur acteur de sa brillante carrière. Martin Scorsese réalise ensuite son rêve d'enfant en 1988 en réalisant un film sur le Christ, La Dernière Tentation du Christ (The Last Temptation of Christ) adapté du roman de Níkos Kazantzákis. Le film bouscule le dogme religieux et fait scandale. Des manifestations ont lieu un peu partout où le film sort et le cinéma Espace Saint-Michel à Paris est incendié. Pour autant, le film concourt aux Oscars, avec notamment la seconde nomination du réalisateur. Parallèlement à sa carrière et en grand amoureux de l'histoire du cinéma, il crée The Film Foundation en 1990 avec sept de ses amis. Cette fondation a pour but d'encourager la restauration et la préservation du patrimoine cinématographique mondial. S'ensuivent, Les Affranchis en 1990, et Les Nerfs à vif en 1991, deux succès, avec de nouveau Robert De Niro. La même année, il est récompensé par la Cinémathèque américaine pour l'ensemble de son œuvre. En 1992, il crée Martin Scorsese Presents, une fondation qui restaure et exploite les grands classiques du cinéma, puis réalise son premier film en costumes, Le Temps de l'innocence. Nouveau succès critique, plusieurs nominations aux Oscars, mais toujours aucune statuette pour le cinéaste. Avec Casino en 1995, Scorsese retrouve le monde des gangsters dans une grandiose épopée sur l’ascension et la chute d’un patron d’un grand hôtel de Las Vegas, inspiré de Frank Rosenthal, dans les années 1970. Il retrouve pour la huitième fois, et dernière à ce jour, Robert De Niro, mais aussi Joe Pesci et Sharon Stone, qui remportera le Golden Globe de la meilleure actrice dans un film dramatique. Après Casino, il termine son fameux documentaire de quatre heures sur le cinéma américain avec Michael Henry Wilson, Un voyage avec Martin Scorsese à travers le cinéma américain, commandé par le British Film Institute pour célébrer le centenaire de la naissance du cinéma. Puis, Martin Scorsese est honoré par l'AFI (American Film Institute) du Life Achievement Award en 1997, récompense très prestigieuse aux États-Unis, pour l'ensemble de sa carrière. Entre deux films, Kundun en 1997, et À tombeau ouvert en 1999, il préside le Festival de Cannes 1998, qui décerne la Palme d'or à L'Éternité et Un Jour de Theo Angelopoulos. Mais l'image forte de cette édition reste la remise du Grand prix à Roberto Benigni pour La vie est belle au cours de laquelle l'acteur-réalisateur italien se jettera aux pieds de Scorsese. 2002 marque une nouvelle date essentielle dans la carrière du réalisateur, puisqu'à l'occasion du film Gangs of New York, Scorsese rencontre Leonardo DiCaprio avec lequel il tournera deux autres films consécutivement, Aviator en 2005, puis Les Infiltrés en 2006. Grâce à ce dernier film, remake du film hongkongais Infernal Affairs réalisé par Andrew Lau et Alan Mak, il obtient le plus grand succès public de sa carrière. Il remporte le Golden Globe Award du meilleur réalisateur avant de triompher aux Oscars du cinéma. Les Infiltrés obtient quatre Oscars : meilleur film, meilleur réalisateur, meilleur scénario adapté (William Monahan, d'après Infernal Affairs de Siu Fai Mak et Felix Chong) et meilleur montage (Thelma Schoonmaker dont c'est le troisième Oscar remporté avec Martin Scorsese après Raging Bull et Aviator). En 2010, il retrouve pour la quatrième fois l'acteur Leonardo DiCaprio dans Shutter Island, adaptation du thriller du même nom de Dennis Lehane. Il débute ensuite à Paris, le tournage de L'Invention de Hugo Cabret, cette fois adapté du roman du même nom de Brian Selznick. Le film est prévu pour 2011. Au fil du temps, Martin Scorsese s'est entouré de nombreux acteurs avec lequel il a pu travailler à plusieurs reprises. Robert De Niro a tourné dans 8 de ses films et dans Mad Dog and Glory produit par Scorsese. Joe Pesci et Frank Sivero sont tout deux présent au casting de Raging Bull, Les Affranchis et Casino. Leonardo DiCaprio a également tenu le rôle principal dans 4 de ses films : Gangs of New York, Aviator, Les Infiltrés et Shutter Island. Cela lui a permis d'avoir été nommé pour l'Oscar du meilleur acteur pour Aviator et Golden Globe du meilleur acteur dans un film dramatique pour Les Infiltrés. Pour ses scénario, il collabore avec Paul Schrader qui a écrit Taxi Driver, Raging Bull, La Dernière Tentation du Christ et À tombeau ouvert. Barbara De Fina son ancienne femme, produit tous ses films de La Couleur de l'argent jusqu'à À tombeau ouvert.

Filmographie

Micro-critiques

Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales -