Eric Cantona

Acteur
Né à Marseille, France le 24 mai 1966
Connu pour...

Biographie de Eric Cantona

Éric Cantona est né le 24 mai 1966 à Marseille. Il est le deuxième fils de la famille. L'aîné, Jean-Marie, est quatre ans plus jeune alors que le cadet, Joël, est d'un an plus jeune qu'Éric. Ils grandissent dans le quartier Les Caillols dans le 12e arrondissement de Marseille. À l'âge de six ans, Éric commence le football dans le Sports Olympiques Caillollais au poste de gardien de but. Il change de poste en poussin pour devenir attaquant parce que Les Caillols dominent les autres équipes et le jeune joueur ne touche pas le ballon au poste de gardien. Il joue plus de 200 rencontres pour le club de son quartier, marquant des centaines de buts.
Bien que né à Marseille, Éric Cantona ne débute pas sa carrière professionnelle à l'Olympique de Marseille. Après avoir envisagé d'intégrer les centres de formation de Monaco ou de Nice, il opte finalement pour celui d'Auxerre.
Le 14 mai 1982, Cantona réalise sa première apparition sous le maillot de l'équipe de France de moins de 17 ans. L'équipe affronte la Suisse et les Bleus gagnent grâce à un but décisif d'Éric Cantona. Cette saison là, les cadets de l'AJA remportent la Coupe Gambardella en marquant six buts à Nancy.
Cantona débute en première division française le 5 novembre 1983 contre Nancy. Aligné en attaque aux côtés de Andrzej Szarlach, il participe plus d'une heure à la victoire 4 à 0 d'Auxerre. Six semaines plus tard, Guy Roux l'appelle à nouveau lors d'une rencontre contre le Racing Club de Lens. L'AJA Auxerre bat Lens sur le score de 4 à 0 à nouveau mais Roux préfère laisser Cantona jouer avec la réserve jusqu'en mars 1985. L'équipe réserve d'Auxerre devient championne des équipes de réserve pour la première fois lors de la saison 1983-1984. Lors du dernier match de la saison, Cantona marque le but victorieux contre Nice, club qu'il a failli rejoindre jeune. Au total, Éric Cantona marque vingt buts et termine meilleur buteur de l'équipe réserve cette saison-là.
Cantona revient en équipe première à la fin de la saison 1984-1985. Auxerre est en course pour disputer la Coupe UEFA pour la deuxième fois de l'histoire du club. Le 14 mai 1985 dans le Stade Robert-Diochon de Rouen, Éric Cantona inscrit son premier but pour une victoire 2 buts à 1 du club de Bourgogne. Deux semaines plus tard, au Stade de la Meinau, Auxerre perd 1 à 0 à la mi-temps contre le RC Strasbourg. Cantona marque le but égalisateur d'une frappe de loin et permet à Auxerre de se qualifier pour la Coupe d'Europe.
Au début de la saison 1985-86, Éric Cantona a une chance de devenir titulaire après le départ d'Andrzej Szarmach mais une infection virale touche l'espoir français. Guy Roux lui lance sa chance mais Cantona échoue à marquer le moindre but en six rencontres de championnat. Roger Boli devient finalement titulaire devant Cantona.
Guy Roux appelle Yves Herbet, entraîneur du FC Martigues, pour lui proposer son jeune attaquant en prêt. Cantona veut en effet se rapprocher de son amie, Isabelle, et de sa famille restée à Marseille. Le jeune international de 19 ans français est prêté pour sept mois dans un club qui a un palmarès presque vierge.
Loin de Guy Roux, Cantona n'a pas la même discipline sur le terrain et se fait expulsé à deux reprises avec Martigues. L'entraîneur d'Auxerre est encouragé par les progrès du jeune attaquant français dans le club du sud de la France. Roux propose à son joueur de signer son premier contrat professionnel le 1er février 1986 après une rencontre contre l'Olympique lyonnais.
Lorsqu'Éric Cantona effectue son retour dans l'effectif de l'AJA, Szarmach est parti. Attaquant doué, il devient un élément clef de l'équipe entraînée par Guy Roux. Cantona a besoin de neuf matchs pour remarquer pour Auxerre lors d'une victoire 3 à 0 contre Saint-Étienne le 13 septembre. Il marque 17 buts toutes compétitions confondues dont 13 en championnat.
Cantona commence avec l'équipe de France Espoirs en marquant dans une victoire 4 à 1 contre la Hongrie. Le 10 octobre, il marque à nouveau deux buts contre l'URSS offrant la victoire 2 à 1 au Havre. Plus tard lors de cette même saison, les Bleuets se qualifient pour les quarts de finale des championnats d'Europe grâce à une victoire contre la Norvège lors de laquelle Éric Cantona est une nouvelle fois décisif.
À la fin du mois de juin, l'attaquant de l'AJA Auxerre inscrit un but lors du succès 3 à 1 d'Auxerre contre le Grasshopper-Club Zurich et remporte la Coupe des Alpes. Le 4 août, Henri Michel sélectionne Éric Cantona pour jouer la rencontre contre l'Allemagne de l'Est à Berlin. Titulaire aux côtés de Jean-Pierre Papin, Cantona inscrit son premier but avec l'équipe A française par un tir à ras de terre de 10 mètres sur ouverture de José Touré. L'attaquant d'Auxerre n'évite cependant pas la défaite de l'équipe de France 2 buts à 1.
Lors du premier tour de la Coupe UEFA 1987-1988, Auxerre est battu 3 à 0 au match aller contre le Panathinaïkos. Avant le match retour, Cantona promet de faire gagner le match retour après sa mauvaise performance de la première rencontre. L'attaquant français marque un des trois buts de la victoire 3 à 2 de l'AJA.
Cantona est suspendu trois mois suite à un tacle par derrière très violent sur Michel Der Zakarian lors d'une rencontre contre Nantes.
Éric Cantona conserve d'ailleurs une affection toujours particulière pour son premier club, son particularisme, ses valeurs et son idée du football, il déclare à ce propos : « La France ne mérite pas Auxerre, l'Angleterre sans doute, mais pas la France. »
De nombreux clubs français espère à la fin de la saison s'attacher les services de Cantona. L'AS Monaco de son président Jean-Marie Campora, le PSG de Francis Borelli, le Matra Racing de Jean-Luc Lagardère et l'Olympique de Marseille de Bernard Tapie sont les principaux clubs enclins à le recruter. Éric Cantona choisit de revenir dans sa ville natale et donne son accord à Bernard Tapie. Avant qu'il signe un contrat, Cantona reçoit une offre du Milan AC mais préfère refuser car il a déjà donner son accord. C'est donc à l'Olympique de Marseille, un des clubs emblématiques du football français, que Cantona signe un contrat de cinq ans en 1988 lors d'un transfert à hauteur de 22 millions de francs entre les deux clubs, un montant record à l'époque dans le football français.
Peu de temps après, Cantona se fait remarquer par son premier coup d'éclat médiatique : en août 1988, non retenu en équipe de France par Henri Michel, il traite le sélectionneur national de « sac à merde », ce qui lui vaut une exclusion de la sélection nationale pendant une année entière.
L'aventure marseillaise tourne également court lorsque en janvier 1989, il se distingue à l'occasion d'un match amical opposant l'OM au Torpedo de Moscou. Lorsque l'entraîneur marseillais Gérard Gili décide de le remplacer, le joueur exprime vivement son mécontentement et jette son maillot à terre. Le club le sanctionne pendant un mois puis de le prête aux Girondins de Bordeaux jusqu'à la fin de la saison. Éric Cantona reste trois mois et demi à Bordeaux, jouant 1 110 minutes sous le maillot des Girondins. Il marque à six reprises sous ses nouvelles couleurs. Sans jouer avec l'Olympique de Marseille, Cantona devient champion de France.
Après son passage à Bordeaux, Éric Cantona rejoint de nouveau en prêt le Montpellier-Hérault pour la saison 1989-1990. Arrivé avec son ami Stéphane Paille, le début de saison se passe mal et Montpellier se traîne en queue de classement. À ce mauvais parcours sportif s'ajoute un incident de vestiaire avec Jean-Claude Lemoult suite à une défaite à Lille, Éric Cantona est suspendu deux matchs par son club et Stéphane Paille prêté au Girondins de Bordeaux. En fin de saison, il remporte la Coupe de France, seul trophée remporté à ce jour par le club héraultais, puis il retourne à l'OM. Ce deuxième passage à Marseille ne s'avère guère plus réussi que le premier. Alors qu'il bénéficie de la confiance de Franz Beckenbauer, il se blesse gravement au genou et doit observer une convalescence de plusieurs mois. À son retour, Raymond Goethals ayant remplacé Beckenbauer, Éric Cantona ne peut jamais retrouver sa place dans l'effectif marseillais, ne rentrant pas dans les plans de l'entraîneur belge.
Il signe alors à Nîmes où une nouvelle affaire le met au ban du football français au bout de quelques mois. Lors d'un match contre l'AS Saint-Étienne, particulièrement énervé par les décisions de l'arbitre, Cantona finit par lui jeter le ballon. La FFF le sanctionne alors par un mois de suspension. Le joueur répond à cette décision par des propos très virulents à la télévision, ce qui a pour effet d'aggraver la durée de la sanction. Par orgueil, Cantona décide en décembre 1991 de résilier le contrat le liant au Nîmes Olympique et de renoncer au football.
Sa décision de mettre un terme à sa carrière après cette affaire est remise en cause par ses admirateurs ainsi que par Michel Platini. Le sélectionneur des Bleus persuade son attaquant de trouver dans le championnat anglais un terrain d'expression idéal pour relancer sa carrière. En janvier 1992, Cantona rejoint le club de Sheffield. Mais cette expérience ne dure que le temps d'une mise à l'essai et d'un match d'exhibition. Lassé par les hésitations des dirigeants de Sheffield qui tardent à lui proposer un contrat, Cantona accepte cinq jours plus tard une offre ferme de Leeds United où il est persuadé de prouver à la France qu'il est un grand joueur. Il devient d'ailleurs champion d'Angleterre quelques mois plus tard. Lors des célébrations du titre, le premier depuis près de 18 ans pour Leeds, amené à s'exprimer devant la foule des supporters en liesse, Cantona déclare avec un fort accent français: « I love you, I don't know why, but I love you ». Ajoutée à ses performances sur le terrain, cette simple phrase (qui samplée sur un rythme techno fait l'objet d'un disque) fait chavirer les coeurs et marque le point de départ de la "Cantomania" en Angleterre.
Mais l'histoire d'amour avec Leeds ne dure pas. La saison suivante, malgré une entame en fanfare (triplé à Wembley face à Liverpool à l'occasion du Charity Shield), ses rapports avec ses dirigeants se dégradent rapidement. Le 26 novembre 1992, il est transféré à Manchester United pour 1,2 millions de livres sterling. Il enchaîne plusieurs saisons exceptionnelles dans ce club prestigieux, gagnant le coeur des fans et surtout des titres (quatre fois champion d'Angleterre et deux fois vainqueur de la Cup). Celui qui n'est que le Frenchie à ses débuts en Angleterre devient alors Eric the King.
Éric Cantona devient une véritable star en Angleterre où ses exploits sur le terrain effacent tous ses déboires passés. Il est élu à deux reprises « meilleur joueur de l'année » du championnat anglais. La Cantonamania participe au développement de Manchester United, les maillots floqués au nom du joueur se vendent par centaines. Une chanson est même créée à sa gloire, et encore aujourd'hui, cette chanson est interprétée lors des rencontres effectuées par Manchester United. Enfin, Cantona gagne rapidement son surnom désormais indissociable de sa personne: "Eric the King" ou encore "King Eric".
L'idylle entre Cantona et l'Angleterre est pourtant bien proche de se finir prématurément. Le 25 janvier 1995, les télévisions passent en boucle son fameux « mawashi-geri, coup de pied circulaire » contre un spectateur de Crystal Palace, qui l'a insulté après une expulsion. L'affaire fait évidemment grand bruit et contribue à renforcer la légende du joueur. Ses détracteurs y voient le coup de sang de trop, ses admirateurs louent au contraire sa personnalité unique.
Avant le procès concernant son fameux « mawashi-geri, coup de pied circulaire », sa mère, inquiète, appelle Guy Roux, son ancien entraîneur, en lui demandant s'il pouvait faire quelque chose, non pas parce qu'elle craignait une peine de prison ferme pour son fils, mais car elle craignait une éventuelle réaction violente de celui-ci vis-à-vis du juge chargé du dossier. Son premier entraîneur ira à son tour jusqu'à appeler le Président François Mitterrand lui demandant de faire quelque chose, ce dernier lui ayant promis de lui rendre service en cas de besoin.
Ce qu'il convient d'appeler l'affaire Cantona est marquée par une nouvelle sortie médiatique du joueur. Lors d'une conférence de presse liée à l'affaire, plutôt que de répondre aux multiples questions des journalistes, il prononce la phrase suivante en anglais : « Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est parce qu'elles pensent que des sardines seront jetées à la mer », avant de se lever et de laisser ses interlocuteurs mi-amusés mi-décontenancés. En juin 2009, Psychologies magazine consacre sa rubrique Sur le divan à Cantona en pleine promotion du dernier film de Ken Loach, Looking for Eric. Le footballeur revient notamment sur la phrase des mouettes : « Cinq cents journalistes m'attendaient pour une conférence de presse après mon passage au tribunal à cause du coup de pied au spectateur. Je ne voulais pas y aller, mais l'avocat du club a insisté. J'ai accepté en me disant intérieurement : "Je vais sortir une phrase qui n'a rien à voir". J'arrive, je dis bonjour aux journalistes, je sors cette phrase qui n'a ni queue ni tête, je dis au revoir et je pars. Je l'ai dite en anglais, sans penser du tout au sens, pour tourner la situation en dérision. Le plus drôle est qu'elle a été analysée de mille façons. Aujourd'hui, presque quinze ans après, je peux vous dire le vrai sens de cette phrase. Il fallait juste comprendre : "Je suis en train de ne rien vous dire du tout" ».
Loin de le marginaliser, les frasques extra-sportives de Cantona font au contraire les délices de ses principaux partenaires, notamment Nike et Sharp. Cantona apparait ainsi dans de très populaires campagnes de publicité où il n'hésite pas à jouer de son image avec un certain sens de l'autodérision. Une publicité Nike, le représentant devant le drapeau anglais avec une phrase: 66 fut une grande année pour le football anglais, Eric est né, par analogie avec la victoire anglaise de la coupe du monde 1966.
Condamné en mars 1995 à deux semaines de prison ferme avant que la peine soit commuée en 120 heures de travaux d'intérêt général en appel, et suspendu neuf mois par la fédération anglaise (suspension étendue au niveau international par la FIFA). Ces heures de travaux d'intérêt général consistent à entraîner des jeunes joueurs anglais
Cantona fait un retour triomphal sur les pelouses anglaises au mois d'octobre suivant, en marquant un but contre Liverpool FC en championnat (sur penalty), puis en contribuant grandement au nouveau titre de champion de son équipe.
Après la saison 1996-1997, marquée par un nouveau titre de champion, mais également des performances sportives moins éclatantes, à 30 ans, Cantona annonce son retrait du football. Une lassitude du milieu sportif le décide à jeter l'éponge au sommet de sa carrière.
« J'ai été footballeur professionnel pendant treize ans, ce qui est très long. Maintenant, je souhaite faire d'autres choses. J'ai toujours prévu de prendre ma retraite en étant au sommet, et à Manchester United j'ai atteint l'apogée de ma carrière. ».
Tous les médias anglais font leur une sur la retraite du joueur français.
Aujourd'hui encore, quand il va voir Manchester United jouer dans son antre d'Old Trafford, le public chante la Marseillaise pour lui rendre hommage. Il a toujours eu d'autres occupations et d'autres désirs : la peinture et le cinéma.
Globalement, la carrière de Cantona en équipe nationale reste le gros point noir de son parcours sportif. Il est sélectionné en équipe de France dès 1987. Dès son premier match en équipe de France A, le 12 août 1987, il inscrit son premier but lors d'une victoire 2-1 de la France sur la RFA. Il remporte le Championnat d'Europe Espoirs avec les Bleus en 1988, son seul titre international. Il entre ensuite en conflit direct avec le sélectionneur Henri Michel. Suspendu un an de l'équipe de France, il est rappelé par Michel Platini. Mais malgré le redoutable duo d'attaquant qu'il forme avec son ami Jean-Pierre Papin, les Bleus ne peuvent se qualifier pour la Coupe du monde 1990, après un beau parcours en qualifications, ne réalisent qu'un Euro 1992 décevant (élimination au premier tour) avant d'échouer dans les qualifications de la Coupe du monde 1994 à l'automne 1993.
Sous Aimé Jacquet, en 1994, intronisé capitaine et généralement utilisé dans un rôle de meneur de jeu comme en Angleterre, Cantona, ne donna pas l'impression d'être aussi décisif et influent avec les Bleus qu'il peut l'être avec Manchester. Sa suspension à partir de janvier 1995 a pour effet de lui faire perdre définitivement le contact avec l'équipe de France tandis que s'épanouissent en son absence des joueurs comme Zidane et Djorkaeff dans l'entrejeu de l'équipe nationale. À son retour à la compétition, Cantona n'est plus jamais sélectionné en équipe de France : il manque notamment l'Euro 1996 disputé en Angleterre. La non-sélection conjointe d'Éric Cantona et de David Ginola, les deux stars du football français exilées en Angleterre, fait l'objet d'une vive polémique médiatique.
Le 26 juin 2008, dans une interview donnée au magazine Sports, il se déclare sélectionneur idéal de l'équipe de France mais préfèrerait révolutionner le football à Manchester United ou en équipe d'Angleterre.
Au total, Cantona a disputé 45 matches en équipe de France A et marqué 20 buts.
Dès la fin de sa carrière de footballeur, Éric Cantona se consacre au football de plage. Il devient ambassadeur du beach soccer en France avec son frère Joël Cantona. Lorsque le sport est reconnu par la FIFA en 2005, ce sport se démocratise.
Lors de la Coupe du monde en 2005, la France se retrouve dans le groupe D avec l'Argentine et l'Australie. Le premier match se déroule sans problème pour l'équipe à Canto qui s'impose 5-1 face aux australiens. Les bleus font ensuite face aux Argentins et remportent une très belle victoire 8-2 qui qualifie l'équipe pour les quarts de finale. La France tombe sur l'Espagne de Nico mais remporte dans un match serré une victoire 7-4 où Cantona marquera le cinquième but français de la partie. Les français passent l'obstacle japonais en demi sur une victoire 4-1 et affronte en finale le Portugal ayant éliminé aux tirs aux buts le Brésil et se positionne comme favoris. La bande à Canto et les portugais se tiennent dos à dos pendant tout le match; le score après le temps réglementaire est de 3-3 grâce notamment à un triplé de Anthony Mendy. Thierry Ottavy réussit son pénalty alors que Alan envoie son ballon sur la barre et permet à la France de remporter son premier titre de champion du monde de la compétition.
Il s'est marié le 16 juin 2007, en secondes noces, avec la comédienne Rachida Brakni qu'il a rencontrée sur le tournage du film L'Outremangeur. Père de deux enfants, Raphaël et Joséphine, issus de son premier mariage avec Isabelle Ferrer, un garçon prénommé Émir a vu le jour de son union actuelle.

Filmographie de Eric Cantona

  • Marie et les Naufragés
    Taux de satisfaction de la communauté
    40%
    un film de Sébastien Betbeder
    "Marie est dangereuse" , a prévenu Antoine. Ce qui n'a pas empêché Siméon de tout lâcher, ou plus exactement pas grand-chose, pour la suivre en secret. Oscar, son co-locataire so...
    1h44
    Ma note :
  • Les rois du monde
    Taux de satisfaction de la communauté
    21%
    un film de Laurent Laffargue
    Casteljaloux, village du sud-ouest de la France. Entre amitié, ivresse et plaisir du verbe, les hommes y sont Les Rois du monde. Mais quand Jeannot sort de prison, il n'a qu'une se...
    1h40
    Ma note :
  • The Salvation
    Taux de satisfaction de la communauté
    34%
    The Salvation (2014)
    un film de Kristian Levring
    Dans l'Amérique des années 1870 s'affrontent John, un colon, et Delarue, chef de gang.
    1h30
    Ma note :
  • The Class of 92
    un film de Benjamin et Gabe Turner
    1h39
    Ma note :
  • Les Rencontres d’après minuit
    Taux de satisfaction de la communauté
    52%
    un film de Yann Gonzalez
    Au cœur de la nuit, un jeune couple et leur gouvernante travestie préparent une orgie. Sont attendus La Chienne, La Star, L’Etalon et L’Adolescent.
    1h31
    Ma note :
  • Les Mouvements du bassin
    Taux de satisfaction de la communauté
    33%
    un film de Hervé P. Gustave
    Hervé est un homme solitaire qui ne vit que pour ses cours de self-defense. Licencié du zoo où il travaille parce qu’il déprime les animaux, il devient veilleur de nuit dans une us...
    1h30
    Ma note :
  • Les rebelles du foot
    un film de Gilles Perez et Gilles Rof
    Ils s’appellent Mekloufi, Sócrates, Pasic, Caszely ou encore Drogba et ils ont su dire non ! À l’heure où le foot business semble gangréner notre rapport au sport, l’indomptable É...
    1h30
    Ma note :
  • Les Kaïra
    Taux de satisfaction de la communauté
    14%
    Les Kaïra (2012)
    un film de Franck Gastambide
    Mousten, Abdelkrim et Momo sont trois potes d’enfance qui ont toujours vécu dans leur cité de Melun. Casquettes enfoncées sur la tête et baskets aux pieds, tous les trois ont le mê...
    1h38
    Ma note :
  • De force
    Taux de satisfaction de la communauté
    01%
    De force (2010)
    un film de Frank Henry
    Suite à une série de braquages ultraviolents, les autorités décident de donner carte blanche à la commissaire Clara Damico afin de neutraliser un gang particulièrement organisé. Sa...
    1h36
    Ma note :
  • Switch
    Taux de satisfaction de la communauté
    22%
    Switch (2010)
    Juillet 2010, Montréal, Canada. Sophie Malaterre, 25 ans, illustratrice de mode, voit arriver les vacances d’été avec angoisse. Pas de projets, pas d’ami, pas de fiancé... On lui p...
    1h42
    Ma note :

Avis sur les films de Eric Cantona

Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -