Olga Georges-Picot

Actrice
Née le 6 janvier 1940, morte le 19 juin 1997

Connue pour...

Biographie

Fille de l'ambassadeur Guillaume Georges-Picot, qui fut délégué permanent de la France au Conseil de sécurité des Nations unies, et d'une mère russe, elle étudie à l'Actor's Studio. En dépit de ses qualités de comédienne, elle connaît une carrière modeste
Elle se suicide en 1997.
Elle a été sociétaire de l'émission Les Grosses Têtes, au début des années 80.

Filmographie

Micro-critiques

  • (à propos de Je t'aime, je t'aime)
    Sa note :
    “ La seconde pour aimer, la minute pour vivre, l'heure pour mourir. ” — zephsk 2 mars 2014
    34 commentaires
    • commentaire modéré Ok. Merci pour l'info.
      2 mars 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Bon, en hommage à Alain, je regarde ce "Je t'aime" bis ce soir.
      2 mars 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Oh oui ! Je pense tenter de faire la même chose si je le trouve en VOD quelque part.
      2 mars 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de Je t'aime, je t'aime)
    Sa note :
    “ Bouleversement des codes narratifs, fragmentation du cœur; ce film parcellaire déploie avec grâce la tétanisante idée du manque. S'y cogner. ” — REDACTED 3 mars 2014
    9 commentaires
    • commentaire modéré C'est tout à ton honneur... mais des années quand même. Moi, j'suis plutôt du genre "impatient, oh et puis je m'en tape, hein, après tout bon voilà quoi".
      3 mars 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré (*jubiler) Je penserai à zephsk et à toi quand je le verrai. Dans quelques années, quand je serai une femme avec un grand F et que j'aurai vécu le tiers de ma vie. Je trouve qu'il n'y a rien de plus dommage qu'être impatient en terme de films. Désirer de voir un film et attendre patiemment que le film vienne à soi rend le visionnage un tantinet plus mémorable.
      3 mars 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Oui je comprends; mais mon impatience n'est pas celle d'un enfant qui déchire le papier de son cadeau avec une absurde frénésie, mais plutôt un sain désir qui ne demande qu'à être chéri (en ce qui concerne le cinéma bien sûr). Mais si je faisais cela (attendre, attendre, attendre...), mon risque d'infarctus n'en serait que plus grand. D'ailleurs je vais dorénavant aller dormir, et me lover dans un de ces rêves décousus que j'aime tant; car aussi tellement miens. Bonne nuit :)
      3 mars 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de Je t'aime, je t'aime)
    Sa note :
    “ L'Amour, épiderme fractionnelle où l'être aimé est insoluble face à la mémoire du temps. Resnais(tre) de ses cendres. ” — Nathanlemec 2 mars 2014
    2 commentaires
  • (à propos de Voyage à deux)
    Sa note :
    “ Trouver un refuge pour l'amour, c'est faire de chaque passé un présent, transformer chaque geste surpassant l'usure en miracle. Amer-joyeux. ” — theocharriere 14 décembre 2013
    Commenter
  • (à propos de Guerre et amour)
    Sa note :
    “ Il n'y a que Woody Allen pour faire du gag sous fond de références à Dostoïevski et Bergman ! Du burlesque intello désopilant ! ” — JZed 15 juillet 2013
    Commenter
Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales