T Télérama aime un peu
Demain est un autre jour
(1956)
un film de
Télérama aime un peu T
Satisfaction communauté 91%
Demain est un autre jour

Demain est un autre jour

(1956)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 91%
  • 38 notes
  • 29 veulent le voir

Micro-critique star (Ochazuke) :
Ochazuke
Sa note :
Demain est un autre jour “ L’éclipse de soi dans le nous familial face à l’ellipse de vie brûlée dans le feu du regain amoureux. Dilemme dévastateur, labeur ébréché. ” — Ochazuke 26 mai 2018
Commenter
  • Ochazuke
    Sa note :
    Demain est un autre jour “ L’éclipse de soi dans le nous familial face à l’ellipse de vie brûlée dans le feu du regain amoureux. Dilemme dévastateur, labeur ébréché. ” — Ochazuke 26 mai 2018
    Commenter
  • georges.b1
    Sa note :
    Demain est un autre jour “ Mélodrame poignant et déchirant qui plaide clairement pour l’adultère et la remise en cause d’une norme sociale qui étouffe les individus ! ” — georges.b1 4 mai 2015
    Commenter
  • Theus
    Sa note :
    Demain est un autre jour “ Tous les chemins conduisent ici à la plus grande solitude dans cette romance fataliste et déchirante où brille le couple Stanwyck/MacMurray ” — Theus 15 juin 2014
    Commenter
  • sullivan
    Sa note :
    Demain est un autre jour “ "In tragedy the life always ends (rescuing the hero). In melodrama, he lives on in an unhappy happy end". Lucide et riche. Bravo Douglas !!! ” — sullivan 31 mars 2016
    Commenter
  • Hedgehog
    Sa note :
    Demain est un autre jour “ Les mélodrames se ressemblent chez D. Sirk, et comme le veut la bienséance et la morale de l'époque, la famille est le refuge du bonheur... ” — Hedgehog 21 mai 2018
    2 commentaires
    • Ochazuke
      commentaire modéré J'ai cru lire malheur en fin de MC, c'est marrant on n'a pas eu la même lecture du film. Justement il n'y a rien de si tranché dans ses œuvres, du moins c'est ce que j'en retiens, la morale est bien piétinée dans ces débuts d'années 50
      26 mai 2018 Voir la discussion...
    • jolafrite
      commentaire modéré J'ai plus trop de souvenir de celui-là mais la famille est pas forcément la clé du bonheur. C'est même une prison comme dans Écrits sur du vent et surtout Tout ce que le ciel permet.
      5 juin 2018 Voir la discussion...
Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -