Five
(2003)
un film de
75% Taux de satisfaction
Five

Five

(2003)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 75%
  • 17 notes
  • 3,57 moyenne

Micro-critique star (Airone) :
Airone
(à propos de Five)
Sa note :
Five “ Le cadre, étendue souveraine, laisse parfois surgir des bris de création. L'épure (a)perceptive y teint dès lors le kairos d'affect. ” — Airone 8 juin 2017
3 commentaires
  • Airone
    (à propos de Five)
    Sa note :
    Five “ Le cadre, étendue souveraine, laisse parfois surgir des bris de création. L'épure (a)perceptive y teint dès lors le kairos d'affect. ” — Airone 8 juin 2017
    3 commentaires
    • Airone
      commentaire modéré Il y a évidemment du Spinoza remanié ici, mais, surtout, je n'ai pas pu m'empêcher de penser à ce fameux poème de Baudelaire que je me sens obligé de partager (il conviendrait de remplacer "confuses paroles" par "mutiques paroles") :

      La Nature est un temple où de vivants piliers
      Laissent parfois sortir de confuses paroles;
      L'homme y passe à travers des forêts de symboles
      Qui l'observent avec des regards familiers.

      Comme de longs échos qui de loin se confondent
      Dans une ténébreuse et profonde unité,
      Vaste comme la nuit et comme la clarté,
      Les parfums, les couleurs et les sons se répondent.

      II est des parfums frais comme des chairs d'enfants,
      Doux comme les hautbois, verts comme les prairies,
      — Et d'autres, corrompus, riches et triomphants,

      Ayant l'expansion des choses infinies,
      Comme l'ambre, le musc, le benjoin et l'encens,
      Qui chantent les transports de l'esprit et des sens.
      8 juin 2017 Voir la discussion...
    • Travellings
      commentaire modéré @Airone Tu m'a donné très envie de découvrir ce film.! Merci!
      9 juin 2017 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @Travellings Je ne peux que te le conseiller !
      il y a 8 jours Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Five)
    Sa note :
    Five “ Au bord de la Caspienne‚ en 5 plans, K compose 5 tableaux comme des haïkus japonais‚ en hommage à Ozu‚ entre épure et expérimentation naïve. ” — georges.b1 9 décembre 2016
    Commenter
  • petitCalimero
    (à propos de Five)
    Sa note :
    Five “ Le vertige kiarostamien investit les limites du cinéma, ou comment transfigurer les contingences du réel en manifestations du sublime. ” — petitCalimero 10 avril 2014
    Commenter
  • Nathanlemec
    (à propos de Five)
    Sa note :
    Five “ Avec Five, le cinéma de Kiarostami semble avoir trouver son paragon absolu, oui il est possible d'avoir une érection devant un canard! ” — Nathanlemec 9 septembre 2013
    Commenter
  • Barbey
    (à propos de Five)
    Sa note :
    Five “ Bien sûr, c'est très joli. Mais ici, trop conscient de son dispositif, Kiarostami ressemble à un Antoine Saint-Marin. Five brasse de l'air. ” — Barbey 27 juin 2015
    Commenter
Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -