Geronimo
(2014)
un film de
41% Taux de satisfaction
Geronimo Bande-annonce

Geronimo

(2014)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 41%
  • 68 notes
  • 2,96 moyenne

Micro-critique star (adel.maturana) :
adel.maturana
(à propos de Geronimo)
Sa note :
Geronimo “ Au même titre que son fabuleux personnage principal, Gatlif se donne corps et âme, la tête la première dans cette violence remplie d'amour. ” — adel.maturana 6 juillet 2014
Commenter
  • CyberSpace
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ De jolies "battles" musicales ne suffisent pas à électriser ce "West Side Story" catalan, au scénario aussi caricatural que ses personnages. ” — CyberSpace 6 octobre 2014
    6 commentaires
    • CyberSpace
      commentaire modéré @EmpereurMato Ah oui, je vois ce que tu veux dire... Mais dans le cas du film de Gatlif, je parlerais plutôt d'une simplification des enjeux et des caractères, qui rend en effet l'image "facilement accessible" comme tu le soulignes, mais qui contribue hélas en contre-partie à ne pas creuser suffisamment les personnages et leur potentielle richesse. Le personnage joué par Céline Sallette me semble même un peu basique, ici résumé à une fonction de régulateur.
      8 novembre 2016 Voir la discussion...
    • EmpereurMato
      commentaire modéré Malheureusement parfois certains travailleurs sociaux, surtout ceux qui sont au plus proche des réalités de terrain d'ailleurs, doivent être parfois dans des périodes de régulation pour pouvoir dans un second temps non défini travailler un peu plus en profondeur. Du coup je trouve le personnage de Geronimo plutôt ancré dans la réalité. Concernant la simplification des enjeux, je suis d'accord avec toi.
      8 novembre 2016 Voir la discussion...
    • CyberSpace
      commentaire modéré @EmpereurMato Oui, ma méconnaissance du milieu social concerné est sans doute un problème en soi pour juger ce que Gatlif a voulu illustrer, mais bon, c'est en tout cas le sentiment que j'ai tiré de ce film...
      8 novembre 2016 Voir la discussion...
  • adel.maturana
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Au même titre que son fabuleux personnage principal, Gatlif se donne corps et âme, la tête la première dans cette violence remplie d'amour. ” — adel.maturana 6 juillet 2014
    Commenter
  • Hal9000
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Beaucoup de maladresses mais qu'excuse une énergie vitale prodigieuse. Céline Sallette a de beaux jours devant elle. Fiévreux. ” — Hal9000 26 octobre 2015
    Commenter
  • Telerama
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Dans le paysage souvent formaté du cinéma français, la fougue de Gatlif, sa liberté et sa croyance dans la mixité font du bien. ” — Telerama 15 octobre 2014
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Malgré un scénario inégal, précipité et désordonné, la violence devient chez Gatlif une chorégraphie festive et vitaliste des corps en lutte ” — A_Nos_Amours 6 octobre 2014
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Une mise en scène cinémascope pour un corps à corps éblouissant... Un talent fébrile troublant! ” — georges.b1 24 décembre 2014
    Commenter
  • ilmra
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ West Side Story + Roméo & Juliette aux belles gueules + super BO et bon rythme + super Céline = beau film, poétique, on se laisse prendre... ” — ilmra 28 octobre 2014
    2 commentaires
    • ilmra
      commentaire modéré Certes, la mise en scène est très visible, mais comme souvent, Gatlif fait des films-poèmes, et on n'a pas à reprocher à un poème de ne pas avoir la simplicité et le naturel d'une liste de courses... Y a 2 scènes par exemple tellement chorégraphiées qu'on en sort presque du film, assez longues aussi, 1) celle où d'un coup, à la place de LEUR musique, plus ethnique, on a le chœur des esclaves de Verdi qui accompagne le duel aux couteaux et 2) celle où les 2 frères se battent enroulés dans la bâche en plastique comme une momie dans ses bandelettes... mais si on se retrouve presque éjecté du film, c'est peut-être exprès, comme pour mieux méditer le symbolisme de la scène, parce que le message de Gatlif y est fort : d'un coup, on quitte l'actualité, la modernité, avec des références à la plus haute antiquité, le temps de l'esclavage à Babylone, des momies... qu'on réalise bien que ces gens là, comme tant d'autres hélas encore dans le monde, en Méditerranée, en Orient, etc, se pourrissent la vie avec des traditions d'un autre âge dont ils sont les esclaves, qui les étouffent comme cette bâche de plastique, les momifient et les conservent... Je trouve que c'est bien qu'il y ait ces invitations à prendre du recul en direct, pendant le film - même si on se dit d'abord, "Mais pourquoi il fait ça ?!? Pourquoi cette rupture ?" - parce qu'il faut que ça reste, cette nette condamnation des traditions sclérosantes, et qu'on ne sorte pas de ce film au rythme fou en ne gardant que cette impression de danse autour d'un fait divers... C'est comme si ces scènes tendaient le miroir aux personnages "tu t'es vu quand t'as bu ?"... 2 autres scènes d'ailleurs sont des moments de rupture de rythme, de calme et d'invitation au recul, mais celles-ci pas chorégraphiées mais peintes, super poétisées au niveau du décor paysager : celles avec le frère qui veut en finir avec ces traditions mortifères, celle dans les cactus et celle dans la barque... En parallèle, 2 autres scènes très originales et chorégraphiées aussi, mais modernes et dans le fil du film : celles des battle... elles n'ont pas besoin de nous "sortir du film" pour être marquantes, elles disent "j'ai fait un rêve...", que le patrimoine artistique soit la seule chose qu'on garde de nos traditions et qu'on s'en serve de façon moderne, pour régler les différends à l'amiable, en gardant "l'honneur" d'être des artistes...
      28 octobre 2014 Voir la discussion...
    • ilmra
      commentaire modéré Au moment de la scène "de la momie", j'ai pensé d'ailleurs à la rencontre avec Mahamat Saleh Haroun pour "Un Homme qui crie" où lui aussi il dénonçait ces traditions qui sacrifient les fils aux pères comme du temps biblique d'Abraham, qui donnent toujours priorité aux aînés, au passé plutôt qu'à la jeunesse et à l'avenir... et si Fazil finit par céder, on peut se dire que c'est "au nom du respect aux aînés" ( au sortir de la bâche, il lui serre les jambes à genoux comme dans le fils prodigue de Rembrandt ), encore une vieille tradition, parce que cette fois, son grand frère s'est imposé avec force...
      28 octobre 2014 Voir la discussion...
  • TeddyDevisme
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ La vanité des situations suit chaque fois la fureur des chorégraphies. Comme si tout doit justifier la bande son, malgré de bonnes idées. ” — TeddyDevisme 4 novembre 2014
    Commenter
  • clemencevv
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Cette surenchère constante du tragique finit par rendre ce West Side Story gitan inintéressant. ” — clemencevv 8 octobre 2014
    Commenter
  • StudioCineLive
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Moins parfait qu'on ne le voudrait, impossible de ne pas vibrer devant ce chant d'amour à la liberté, à la tolérance et à la musique. ” — StudioCineLive 15 octobre 2014
    Commenter
  • EmpereurMato
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ L'embrasement n'est jamais très loin lorsque les communautés ne se comprennent pas. Le travailleur social marche sur des œufs. ” — EmpereurMato 8 novembre 2016
    Commenter
  • Matiouchka
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Tony Gatlif a oublié son talent en cours de route... Céline Sallette sauve ce qu'elle peut de ce film terriblement bâclé. Quel dommage ! ” — Matiouchka 28 février 2015
    Commenter
  • FastEddieFelson
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Une sorte d'opéra gitano-hip-hop dont le scénario tient sur un confetti mais qui permet à Gatlif de vraies envolées lyriques et sensuelles. ” — FastEddieFelson 20 octobre 2014
    Commenter
  • joanlouisfont
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Geronimo, un film poignant ou Tony Gatlif pose sa caméra à Perpignan au coeur de la communauté gitane. Des personnages saisissants de vérité ” — joanlouisfont 20 octobre 2014
    Commenter
  • RenSarr
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Gatilf insuffle une certaine folie musicale, mais peine à trouver un chemin (narratif) cohérent. ” — RenSarr 24 octobre 2014
    Commenter
  • cahierscinema
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ La "fantaisie tragique" qui devrait débrider le film est tenue en respect par une écriture maladroite. ” — cahierscinema 14 octobre 2014
    Commenter
    Extrait d'une critique de Laura Tuillier
  • belbeck
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Malgré quelques longueurs, Céline Sallette donne une dimension inattendue au film. On se fait happer sans s'en rendre compte ! ” — belbeck 5 novembre 2015
    Commenter
  • flopinou
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ A voir au mois de décembre, ça réchauffe! ” — flopinou 9 décembre 2014
    Commenter
  • Zoreilfilm
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Gatlif défonce, explose, exulte et peint au couteau des images magnifiques. ” — Zoreilfilm 6 novembre 2016
    Commenter
  • Karshka
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Chant et danse passionnées, là-bas, tout n'est que désordre et beauté. ” — Karshka 9 novembre 2015
    Commenter
  • LEXPRESS
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ La caméra fuse et vole, le charivari électrisant vire au western urbain, mais on ne voit qu'elle. Merveilleuse actrice, sacré réalisateur. ” — LEXPRESS 15 octobre 2014
    Commenter
  • C_Molotov
    (à propos de Geronimo)
    Geronimo “ Géronimo ? C'était le nom de mon piranha quand j'avais 20 piges. A part ça RAS : j'ai pas vu le film ! ” — C_Molotov 29 octobre 2014
    Commenter
  • themroc
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ La ville ne peut contenir ses communautés, la famille sa jeunesse et la jeunesse son sang. Une réussite lyrique et dramaturgique. ” — themroc 4 novembre 2014
    Commenter
  • Alexis_
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Un énième film sur un fond de Roméo&Juliette ? Pas tout à fait... Le film est un subtile mélange entre un chant gitan et une danse turque. ” — Alexis_ 28 octobre 2014
    Commenter
  • Thomaschry
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Il faut se détacher de la surenchère cacophonique pour apprécier Géronimo comme un film très sensoriel qui fait la part belle à la lumière. ” — Thomaschry 25 octobre 2014
    Commenter
  • Premiere
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Le réalisateur insuffle une énergie inouïe aux séquences chorégraphiées mais néglige hélas son scénario. ” — Premiere 15 octobre 2014
    Commenter
  • LucieOs
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Less is more. ” — LucieOs 23 octobre 2014
    Commenter
  • Chelsonii
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Fougueux, habité, oui ...mais Geronimo est une Gatlif mineur. ” — Chelsonii 19 octobre 2015
    Commenter
  • Liberation
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Toni Gatlif se jette à corps perdu et sans idées dans une histoire de guerre fratricide. ” — Liberation 15 octobre 2014
    Commenter
  • Bulles_de_Culture
    (à propos de Geronimo)
    Sa note :
    Geronimo “ Un film exalté dont se dégage une énergie folle, expressive et bruyante. ” — Bulles_de_Culture 4 décembre 2014
    Commenter

Casting de Geronimo

Infos sur Geronimo

Réalisé par Tony Gatlif
Écrit par Tony Gatlif


France - 1h44 - Drame, Comédie
Sortie le 15 octobre 2014

Synopsis

Dans la chaleur du mois d'août, Geronimo, une jeune éducatrice veille à apaiser les tensions entre les jeunes du quartier Saint Pierre. Tout bascule quand Nil Terzi, une adolescente d'origine turque s'échappe de son mariage forcé pour retrouver son amoureux, Lucky Molina, un jeune gitan. Leur fuite met le feu aux poudres aux deux clans. Lorsque l'affrontement éclate en joutes et battles musicales, Geronimo va tout tenter pour arrêter la folie qui embrase le quartier.

Films similaires à Geronimo

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -