Ken Park

(2002)
un film de et

Ce qu'en pense la communauté

Taux de satisfaction de la communauté

Taux de satisfaction 58%
80 ambassadeurs le recommandent
40 micro-critiques
  • 478 notes
  • 3,15 moyenne

OBud vous recommande ce film plus que tout :

(à propos de Ken Park)
Sa note :
“ Collision de vies, de rapports, de force, sexuelle, adolescente. De partout surgit l'amour furieux, torrentiel, parfois terrifiant. ” — OBud 17 juillet 2013
Commenter
  • (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    “ Ken Park où le film qui met en exergue la réalité dérangeante mais honnête d'une jeunesse pommée et conditionnée en quête de sens.  ” — JulienSG 24 septembre 2013
    9 commentaires
    • commentaire modéré Même si j'avoue que leur collaboration a donné deux films cultes, et que l'influence de Clark sur Korine est indéniable, je ne pense pas que le style de Clark aurait collé à un scénario comme celui de Spring Breakers. Ou alors cela aurait été quelque chose de complètement à l'opposé du film, mais j'imagine que c'est ça que tu veux xD Après je connais moins bien le ciné de Clark (beaucoup de ses films que j'ai pas encore vu) que celui de Korine :)
      29 septembre 2013 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Personnellement j'ai trouvé les adultes bien plus paumés que les Ados.
      7 janvier 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Les adultes sont pommés et surtout pervers pour certains. Les jeunes pommés deviennent des adultes pommés en général. C'est une des facettes du film selon moi.
      7 janvier 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    “ Peindre ou faire l'amour ? Non faire du skate ou baiser. La Vie, version trash. ” — chloeeee 23 octobre 2013
    9 commentaires
    • commentaire modéré Ok, je passerai un coup de serpillère.
      6 janvier 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré Faire du skate ou baiser n'est pas trash. Par contre, désosser un nourrisson ou gicler une diarhée puante dans l'orifice bucale d'une trisomique quinquagénaire en rabotant le tout à grand coup de verge à en faire ressortir la luette par l'anus...ça, ça l'est déjà un peu plus;
      18 août 2014 Voir la discussion...
    • commentaire modéré "La Vie, version trash" c'est le slogan d'une pub pour déodorant ça non ?
      8 octobre 2014 Voir la discussion...
  • (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    “ La vie n'est pas belle mais faisons comme si elle l'était ; tel est le message de ce Ken Park beau et pas beau à la fois. ” — tomsias 17 janvier 2013
    5 commentaires
    • commentaire modéré je ne peux qu apprecier cette sublime reference au plus grand groupe de rap francais.
      9 juin 2013 Voir la discussion...
    • commentaire modéré @fredho le plus grand groupe de rap français c'est sxion dachau
      11 septembre 2013 Voir la discussion...
    • commentaire modéré @IMtheRookie Cette référence n'a rien à faire ici ! Le mec était bourré ?
      25 septembre 2013 Voir la discussion...
  • (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    “ ♫♪♫ C'est le temps de l'amour... le temps des copains.... et de l'aventure.... ♬♪♪♬♬ ” — itachi 8 janvier 2014
    4 commentaires
  • (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    “ Collision de vies, de rapports, de force, sexuelle, adolescente. De partout surgit l'amour furieux, torrentiel, parfois terrifiant. ” — OBud 17 juillet 2013
    Commenter

Casting

Infos du film

Réalisé par Larry Clark et Edward Lachman
Écrit par Harmony Korine

États-Unis, France, Pays-bas - 1h35 - Drame
Sortie le 8 octobre 2003

Synopsis

Il dresse les portraits croisés de quatre jeunes d'une petite ville de Californie, Visalia. Le film s'ouvre sur le suicide d'un cinquième, qui donne son nom au film et dont la présence continue de marquer fortement ses amis. Ceux-ci sont diversement maltraités par leurs familles : Claude subit les agressions constantes de son père haltérophile qui l'accuse d'être homosexuel, lui dit sa honte d'être son père et le persécute (il tentera finalement d'abuser de lui) ; Tate est encore perçu et traité comme un enfant par des grands-parents à l'apparence aimable qui violent sans cesse son intimité ; Shawn est séduit par Rhonda, la mère de sa petite amie Hannah, et soumis à ses fantasmes éphébophiles ; Peaches vit sous la morale pathologiquement puritaine d'un père veuf qui de douleur tombe progressivement dans la folie en exigeant de Peaches qu'elle reprenne, au cours de cérémonials macabres, le rôle de l'absente.


Films similaires

Listes thématiques

Vodkaster © 2007-2014 - Tous droits réservés - 2 
Qui sommes-nous ? - Lire mes DVD à distance - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Offres de stage - Mentions légales -