T Télérama aime un peu
Satisfaction communauté 57%
Ken Park

Ken Park

(2002)
un film de et
Ce qu'en pense la communauté
  • 57%
  • 639 notes
  • 248 veulent le voir

Micro-critique star (JulienSG) :
JulienSG
(à propos de Ken Park)
Sa note :
Ken Park “ Ken Park où le film qui met en exergue la réalité dérangeante mais honnête d'une jeunesse pommée et conditionnée en quête de sens.  ” — JulienSG 24 septembre 2013
9 commentaires
  • JulienSG
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Ken Park où le film qui met en exergue la réalité dérangeante mais honnête d'une jeunesse pommée et conditionnée en quête de sens.  ” — JulienSG 24 septembre 2013
    9 commentaires
    • Aymeric
      commentaire modéré Même si j'avoue que leur collaboration a donné deux films cultes, et que l'influence de Clark sur Korine est indéniable, je ne pense pas que le style de Clark aurait collé à un scénario comme celui de Spring Breakers. Ou alors cela aurait été quelque chose de complètement à l'opposé du film, mais j'imagine que c'est ça que tu veux xD Après je connais moins bien le ciné de Clark (beaucoup de ses films que j'ai pas encore vu) que celui de Korine :)
      29 septembre 2013 Voir la discussion...
    • Flowzi
      commentaire modéré Personnellement j'ai trouvé les adultes bien plus paumés que les Ados.
      7 janvier 2014 Voir la discussion...
    • JulienSG
      commentaire modéré Les adultes sont pommés et surtout pervers pour certains. Les jeunes pommés deviennent des adultes pommés en général. C'est une des facettes du film selon moi.
      7 janvier 2014 Voir la discussion...
  • chloeeee
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Peindre ou faire l'amour ? Non faire du skate ou baiser. La Vie, version trash. ” — chloeeee 23 octobre 2013
    9 commentaires
    • Tyr4nt
      commentaire modéré Faire du skate ou baiser n'est pas trash. Par contre, désosser un nourrisson ou gicler une diarhée puante dans l'orifice bucale d'une trisomique quinquagénaire en rabotant le tout à grand coup de verge à en faire ressortir la luette par l'anus...ça, ça l'est déjà un peu plus;
      18 août 2014 Voir la discussion...
    • OBud
      commentaire modéré "La Vie, version trash" c'est le slogan d'une pub pour déodorant ça non ?
      8 octobre 2014 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @Tyr4nt Je voudrais pouvoir plussoter ton commentaire si c'est possible techniquement ! Je l'ai relu 3 ou 4 fois avant de bien visualiser la scène, puis de vomir dans mes mains avant d'aller cuire le tout façon omelette et donner ça à manger à mon jeune voisin déficient mental !
      9 janvier 2016 Voir la discussion...
  • itachi
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ ♫♪♫ C'est le temps de l'amour... le temps des copains.... et de l'aventure.... ♬♪♪♬♬ ” — itachi 8 janvier 2014
    12 commentaires
    • PatateMasquee
      commentaire modéré (et en dehors du fait qu'elle va magiquement à la scène illustrée)
      28 décembre 2014 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré rien ne remplace les Champs Elysées à la fin de Darjeeling...
      28 décembre 2014 Voir la discussion...
    • PatateMasquee
      commentaire modéré bon je retire ce que j'ai dit, et ya aussi là chanson de l'Hotel Chevalier
      28 décembre 2014 Voir la discussion...
  • tomsias
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ La vie n'est pas belle mais faisons comme si elle l'était ; tel est le message de ce Ken Park beau et pas beau à la fois. ” — tomsias 17 janvier 2013
    5 commentaires
  • georges.b1
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Des ados préfèrent respirer l’air du désir que celui de l’abîme du monde‚ un regard novateur, celui du témoin d’une époque. Bouleversant ! ” — georges.b1 2 avril 2015
    Commenter
  • xzerep
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Mon problème avec Larry Clark c'est qu'il me paraît être plus un voyeur qu'un esthète. ” — xzerep 25 avril 2013
    3 commentaires
    • itachi
      commentaire modéré les 2 ne sont pas incompatibles :)
      8 février 2014 Voir la discussion...
    • xzerep
      commentaire modéré D'où l'idée justement d'en créer les éléments d'un même baromètre !
      8 février 2014 Voir la discussion...
    • itachi
      commentaire modéré ah carrément !
      8 février 2014 Voir la discussion...
  • SebD31
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Clark filme une société américaine ambivalente, à la fois ultra libérée sexuellement et puritaine dans son ancrage. Troublant d'ambiguïté... ” — SebD31 15 septembre 2015
    Commenter
  • OBud
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Collision de vies, de rapports, de force, sexuelle, adolescente. De partout surgit l'amour furieux, torrentiel, parfois terrifiant. ” — OBud 17 juillet 2013
    Commenter
  • W.C
    Sa note :
    “ Ken Park c'est un plan du réseau qui relie la sexualité à la vie autant qu'à la mort, la construction à la destruction, l'enfant à l'adulte. ” — W.C 17 juin 2013
    Commenter
  • miyoori
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ L'espoir est mort. Les ados ont le goût du risque, les adultes sont égoïstes. La neurasthénie mène alors au suicide, seule porte de sortie. ” — miyoori 8 juillet 2015
    Commenter
  • MilleCheck
    Sa note :
    “ Larry Clark filme juste ses fantasmes et ses envies de voyeur en clamant que son récit lourd et facile est plus profond que ça. ” — MilleCheck 26 juin 2013
    Commenter
  • Yohanes
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ A travers la baise et la mort la jeunesse rêve, utopiste, d'un paradis artificiel fait d'amour, loin de l'enfer du monde adulte qui a oublié ” — Yohanes 24 mars 2014
    Commenter
  • Aymeric
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Oeuvre provocante, désespérée et malsaine, mais d'une intelligence rare, qui ne porte pas de jugement et qui laisse une place à l'optimisme! ” — Aymeric 11 septembre 2013
    Commenter
  • toryurama
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Se servir du désir charnel afin de surmonter leur problèmes quotidiens tel est la philosophie des jeunes de Visalia. ” — toryurama 28 avril 2015
    Commenter
  • Wed
    Sa note :
    “ Ken Park, enfermé dans son scénario affligeant, montre des bites à la moindre occasion. C'est moche et inutile. ” — Wed 26 juin 2013
    Commenter
  • Lunard1
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Titre à moitié mensonger, beaucoup de gens qui Ken mais très peu de Park. A part ça, j'ai bien aimé. ” — Lunard1 24 mars 2016
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Clark et Korine volume 2 : encore une peinture désarmante d'une jeunesse en perdition pour qui tout semble déjà perdue. Encore une baffe. ” — WillValmontcine 15 juin 2017
    Commenter
  • Springbank
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ La (fausse) subversion et filmer de l'explicite ne sont pas les meilleurs moyens de décrire une jeunesse paumée. Reste un message, attendu. ” — Springbank 11 mars 2016
    Commenter
  • Metaju
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Encore un film faussement subversif et bêtement manichéen. Une peinture vaine d'une société qui n'existe pas. ” — Metaju 22 septembre 2015
    Commenter
  • Xila
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Crûment,jouissance et douleur s'entremêlent dans un film où seule une question nous guide:comment exister dans ce monde si dur envers nous?  ” — Xila 7 janvier 2014
    1 commentaire
  • Zoreilfilm
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Larry Clark place ses ados avec leur valises sur le quai de la vie. Elles sont tellement pesantes qu'ils se jettent sous le train... ” — Zoreilfilm 2 avril 2015
    Commenter
  • peterjohansson
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Et soudain le voyeurisme devient Art ” — peterjohansson 31 janvier 2014
    Commenter
  • EdouardS
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Une grande et provocante crudité, canalisée par la rigueur de la mise en scène et l'attention aux corps (et une bouffonerie inattendue). ” — EdouardS 20 mars 2013
    Commenter
  • Thomaschry
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ L'ambition naturaliste de traiter, crûment, les relations adolescentes est ruinée par une propension à l'excès caricatural, le grotesque. ” — Thomaschry 9 mars 2014
    Commenter
  • Mathrouzaud
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Ce film, j'en suis scotché parce que je sais pas quoi en penser. C'est autant malsain qu'intelligent.. Une peinture realiste quoi ” — Mathrouzaud 21 août 2013
    Commenter
  • cribeyre
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ mon premier larry clark et ce ne sera pas le dernier ” — cribeyre 4 décembre 2012
    Commenter
  • ProfilSupprime
    (à propos de Ken Park)
    Ken Park “ Film qui pourrait choquer beaucoup de monde, mais qui dépeint une jeunesse jusqu'au-boutisme. Pour eux, rien ne vaut la liberté de l'extrême ” — ProfilSupprime 7 mars 2017
    1 commentaire
    • cribeyre
      commentaire modéré euh ce dont tu parles correspondrait plutôt à son dernier : the smell of us
      21 mars 2017 Voir la discussion...
  • wham1978
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Comme d'habitude, Larry Clark pose son regard mi-complaisant, mi-acerbe sur la jeunesse américaine perdue. Soupçon de redite. ” — wham1978 30 novembre 2016
    Commenter
  • NIHILISME
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Ken Park est beau, Ken park est sale. Ken Park est sale mais en même temps poétique. Et non, je parle pas du gros roux ” — NIHILISME 24 mars 2016
    Commenter
  • votcastor
    (à propos de Ken Park)
    Sa note :
    Ken Park “ Conjugaison du verbe Ken au presque parfait du subjectif. ” — votcastor 12 juin 2017
    Commenter

Casting de Ken Park

Infos sur Ken Park

Réalisé par Larry Clark et Edward Lachman
Écrit par Harmony Korine


États-Unis, France, Pays-bas - 1h35 - Drame
Sortie le 8 octobre 2003

Synopsis

Il dresse les portraits croisés de quatre jeunes d'une petite ville de Californie, Visalia. Le film s'ouvre sur le suicide d'un cinquième, qui donne son nom au film et dont la présence continue de marquer fortement ses amis. Ceux-ci sont diversement maltraités par leurs familles : Claude subit les agressions constantes de son père haltérophile qui l'accuse d'être homosexuel, lui dit sa honte d'être son père et le persécute (il tentera finalement d'abuser de lui) ; Tate est encore perçu et traité comme un enfant par des grands-parents à l'apparence aimable qui violent sans cesse son intimité ; Shawn est séduit par Rhonda, la mère de sa petite amie Hannah, et soumis à ses fantasmes éphébophiles ; Peaches vit sous la morale pathologiquement puritaine d'un père veuf qui de douleur tombe progressivement dans la folie en exigeant de Peaches qu'elle reprenne, au cours de cérémonials macabres, le rôle de l'absente.


Films similaires à Ken Park

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -