La Mouche
(1986)
un film de
87% Taux de satisfaction
La Mouche Bande-annonce

La Mouche

(1986)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 87%
  • 1690 notes
  • 3,78 moyenne

Micro-critique star (Ubik29) :
Ubik29
(à propos de La Mouche)
Sa note :
La Mouche “ Quand le hasard de la Science fusionne avec l'Amour, un cocktail horrifique et romantique en résulte. Miroir du mythe de la Belle & la Bête. ” — Ubik29 29 mai 2015
Commenter
  • Gueule_DAnge_PLP
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Une histoire qui ne tient pas sur ses pattes. ” — Gueule_DAnge_PLP 5 novembre 2015
    91 commentaires
    • Trojan
      commentaire modéré @Gueule_DAnge_PLP Je n'ai rien lu, mais ce film aborde, il me semble, plusieurs thèmes intéressants: le rapport à la chair (=/= plastique) organique, l'acceptation de l'autre (cf Elephant Man de manière différente) malgré sa monstruosité, l'incessant dépassement de soi (la fusion pour être meilleur: le surhomme). Malgré un aspect cru si caractéristique de Cronenberg et le ridicule que tu soutiens (en cela la fusion mouche-homme et l'idée même de TP je suppose), il est réellement intelligible. Ce triangle amoureux tragique n'est qu'un cadre pour mieux permettre l'abstraction et les questionnements sur l'homme.
      30 décembre 2015 Voir la discussion...
    • Louve
      commentaire modéré Vous êtes complétement fous les gens. Faut pas faire ça à des gens vous le groupe d'oiseaux, c'est pas bien. Et toi Gueule d'Ange, pour ce que t'apportait ce site en bou vs. mauvais j'espère que tu as trouvé des choses bien plus chouettes dans ta vie ;)
      il y a 10 jours Voir la discussion...
    • Louve
      commentaire modéré *en bon vs. mauvais je vouais dire, pardon.
      il y a 10 jours Voir la discussion...
  • Ubik29
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Quand le hasard de la Science fusionne avec l'Amour, un cocktail horrifique et romantique en résulte. Miroir du mythe de la Belle & la Bête. ” — Ubik29 29 mai 2015
    Commenter
  • Portinou
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Si les passions de l'amour ont souvent un sort tragique, c'est que tous les hasards ne sont pas surmontables. - Solnitzki ” — Portinou 14 mai 2014
    3 commentaires
    • Gueule_DAnge_PLP
      commentaire modéré C'est que ce n'est pas le "véritable" Amour alors.
      4 novembre 2015 Voir la discussion...
    • Trojan
      commentaire modéré @Gueule_DAnge_PLP Qu'il est difficile de discerner l'Amour de l'amour. C'est tellement boueux que je ne m'y aventure pas (le grand amour n'est pas nécessairement le dernier). Je prends sa MC davantage dans un sens tragique (grec) sinon.
      30 décembre 2015 Voir la discussion...
    • Trojan
      commentaire modéré Par ailleurs, l'amour que nous voyons est assez formidable: sa tolérance vis-à-vis d'un progressif monstre est grandiose (enlacer un pestiféré n'est pas donné à tous). Est-ce là une preuve de l'Amour? Si l'Amour c'est ça, je signe tout de suite.
      30 décembre 2015 Voir la discussion...
  • QuarterPounder
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Fable horrifique, l'obsession organique de Cronenberg trouve ici toute sa résonance. Quand l'homme déshumanisé s'efface, l'animal demeure. ” — QuarterPounder 1 avril 2014
    5 commentaires
    • Gueule_DAnge_PLP
      commentaire modéré C'est les humains, qui se font le "plus" la guerre. (Pensif)
      11 octobre 2015 Voir la discussion...
    • Trojan
      commentaire modéré @Gueule_DAnge_PLP Le film l'évoque ou alors mes souvenirs se sont évaporés: il parle de politique dans le film. C'est tout à fait ça. la "polis" signifiant étymologiquement la cité, la politique renvoie à tout ce qui concerne un citoyen. Dès lors, par politique, Cronenberg pense à la capacité de maîtriser ses instincts (animaliers), de se policer, de vivre en société. Le curseur de @QuarterPounder me semble ici pointé sur cet aspect. Sans revenir à Rousseau ou à Hobbes, l'homme est effectivement va-t'en-guerre, mais les animaux sont-ils pour autant pacifiques?
      30 décembre 2015 Voir la discussion...
    • QuarterPounder
      commentaire modéré @Trojan Merci pour ton analyse fort intéressante
      5 janvier 2016 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Accablant la chair jusqu'à saturation, Cronenberg en extirpe la bestialité de l'homme dans une insoutenable romance le menant à expiration. ” — Airone 19 avril 2015
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré Un de mes Cronenberg préférés... si cela t'intéresse , un lien passionnant sur l'analyse du film http://www.dvdclassi...la-mouche-cronenberg
      19 avril 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré @cath44 Je te comprends, il est si effroyable et fascinant à la fois, touchant à de nombreux thèmes et portant à la quintessence celui de la chair, qui est l'un des vecteurs de son cinéma... Merci pour le lien, je vais prendre le temps de le lire (peut-être seulement demain) ! :)
      19 avril 2015 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré Je viens en fait de lire l'article. Son analyse est vraiment intéressante et il fait ressortir certains aspects qui ne sont pas forcément évidents après un premier visionnage. :)
      20 avril 2015 Voir la discussion...
  • Cladthom
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ On a déjà tout dit sur La mouche, mais il faut aussi rappeler à quel point il est bouleversant, poignant et romantique. L'amour des freaks. ” — Cladthom 29 septembre 2011
    4 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré La force du film c'est son histoire d'amour total qui se mêle à la tragédie. Jusqu'au bout elle va aimer brundle mouche, jusqu'au dernier regard désespéré d'humanité de Brundle qui demande qu'on l'achève. Dernier geste d'amour et de compassion pour que l'histoire se termine. D'ailleurs une des plus belles scènes, c'est quand elle court vers lui pour le prendre dans ses bras alors qu'il se décompose de plus en plus. Ça aurait pu être grotesque (Cronenberg y va à fond), mais c'est bouleversant.
      Si le film marche autant c'est que l'histoire d'amour est une des plus réussies dans le genre. Une des plus tragiques aussi.
      2 décembre 2012 Voir la discussion...
    • lebateausobre
      commentaire modéré Oui, c'est vrai, il y a quelque chose qui tient de l'amour fatal (Brundle se "dénature" presque au moment où ils tombent amoureux). Le fait que Cronenberg n'aie pas peur du kitsch, qu'il fonce, que le film soit très cru, accentue ce côté fatal, ce mouvement presque déterministe.
      2 décembre 2012 Voir la discussion...
    • Portinou
      commentaire modéré Tout à fait d'accord avec toi @Cladthom !
      14 mai 2014 Voir la discussion...
  • Fujee
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Métamorphose de l'homme amoureux. Sa chair est tendre. ” — Fujee 4 janvier 2015
    4 commentaires
  • vincelluelles
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Cronenberg touche au génie en expérimentant les limites de l'être humain, à travers un troublant et fascinant échec existentiel. ” — vincelluelles 29 novembre 2013
    Commenter
  • Robb
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ J'ai le bégon pour la Mouche. ” — Robb 24 novembre 2014
    8 commentaires
  • Sanium
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ La mouche, elle a le bourdon. ” — Sanium 21 janvier 2016
    Commenter
  • Videospace
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Exaltation de la théorie de Deleuze sur la "prolifération des séries", les dichotomies récurrentes du film font jaillir l'horreur du "moi". ” — Videospace 2 juillet 2015
    8 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Videospace J'allais le dire c'est une thématique récurrente chez Cronenberg le moi et le surmoi.
      3 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Videospace
      commentaire modéré Exactement ! Bon désolé pour mon explication, je viens de me relire et c'est très loin d'être clair, je n'arrive pas à bien synthétiser ma pensée pour le coup.
      3 juillet 2015 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Videospace Bin si c'est compréhensible, la notion de surmoi surpasse le moi originel, la transformation étant un processus nécessaire pour révéler la véritable avidité dénué d'humanisme de ce chercheur.
      3 juillet 2015 Voir la discussion...
  • danslecran
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Cronenberg marie son sens du gore à une construction de personnages convaincante, tant et si bien que l'on s'identifie à sa Bête Humaine. ” — danslecran 26 octobre 2015
    Commenter
  • BBA
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Un chef d'oeuvre aussi fascinant que dérangeant. ” — BBA 19 mars 2014
    1 commentaire
  • Pussycat
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Réflexion fantastique/Philosophique d'une transformation. Humanité désincarnée de l'Homme, Corde tendue entre l'Insecte et le Sur-Homme. ” — Pussycat 19 juin 2015
    Commenter
  • TheFabest
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Clinique, La Mouche rappelle l'errance kafkaïenne, soupèse l’existentialisme sartrien. Entre romance et fantastique, sans cesse en mutation. ” — TheFabest 8 novembre 2014
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré très belle MC .... si cela t’intéresse ( à moins que tu l'aies déjà lu ), le lien vers un analyse de ce film http://www.dvdclassi...la-mouche-cronenberg
      8 novembre 2014 Voir la discussion...
    • TheFabest
      commentaire modéré J'en suis encore à éplucher le film avec ce que mes yeux et mes quelques connaissances me permettent de percevoir. Mais je lirais ça par la suite avec plaisir.
      8 novembre 2014 Voir la discussion...
    • TheFabest
      commentaire modéré Le film est encore plus vaste que dans mes souvenirs. Intéressant tout ça, en effet. Merci @cath44 ! (Oui, je prends mon temps)
      1 avril 2015 Voir la discussion...
  • LizardKing
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ L'homme est une mouche pour l'homme. ” — LizardKing 10 février 2014
    Commenter
  • maitre_seb
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Cronenberg fait mouche et démontre par la même occasion qu'il n'était pas là pour les enculer... ” — maitre_seb 23 août 2013
    Commenter
  • Salami
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Femme qui accouche n'amasse pas mouche ! ” — Salami 10 février 2015
    2 commentaires
  • CinemAtrium
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Il a quand même le meilleur piège à filles, le joujou extra de tous les temps : téléportation et elles tombent comme des mouches ! ” — CinemAtrium 20 janvier 2016
    4 commentaires
  • Jibi84
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Obsession de l'organique poussée jusqu'au dégoût, mais la fascination provoquée est trop forte pour réussir à détourner les yeux de l'écran. ” — Jibi84 2 août 2016
    Commenter
  • itachi
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Je ne suis pas quelqu'un de susceptible, mais avec Cronenberg je prends facilement la Mouche... ” — itachi 9 juin 2015
    Commenter
  • tomsias
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Chez Cronenberg l'homme se mue en bête pour mieux réaliser qu'il en est une depuis le départ. La Mouche en est l'exemple le plus frappant. ” — tomsias 26 mai 2013
    3 commentaires
    • alexandremathis
      commentaire modéré paradoxalement l'un de ces films qui me fait chialer alors qu'il n'a pas cette prétention.
      26 mai 2013 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré normal il est assez bouleversant, surtout à la fin quand Brundle supplie qu'on l'achève, personne ne peut y rester insensible.
      26 mai 2013 Voir la discussion...
    • MovieBifleur
      commentaire modéré C'est aussi un symbole du sida pour l'époque (m'a-t-on dit)
      26 mai 2013 Voir la discussion...
  • musashi1970
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Cronenberg surpasse l'original et nous offre une transformation de sa mouche époustouflante, écœurante renforcé par le charisme de Goldblum ” — musashi1970 27 mai 2013
    3 commentaires
    • louetdad
      commentaire modéré Et une grande histoire d'amour par dessus le marché !
      27 mai 2013 Voir la discussion...
    • musashi1970
      commentaire modéré L'Amour à la sauce Cronenberg = psychotique, extrême et irrationnelle...
      27 mai 2013 Voir la discussion...
    • louetdad
      commentaire modéré Une variation organique et dramatique de la belle et la bête..
      27 mai 2013 Voir la discussion...
  • bredele
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ une approche psychologique terrifiante : le comportement animal l'emporte sur le comportement humain. ” — bredele 29 mars 2015
    Commenter
  • MaxLaMenace_89
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Seth, créature pathétique, pointe sur sa tête le canon du fusil de Veronica : l'un des plus grands chocs cinématographiques de ma vie. ” — MaxLaMenace_89 7 février 2014
    Commenter
  • CyberSpace
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Une science pervertie qui engendre la dégénérescence de la chair, une réflexion sur la peur du vieillissement, une love-story bouleversante. ” — CyberSpace 11 mai 2013
    Commenter
  • OneDayMaybe
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Un avenir professionnel et relationnel prometteur broyé par la politique de l'insecte. La Mouche prend plaisir à nous arracher les ailes. ” — OneDayMaybe il y a 3 jours
    5 commentaires
  • Trecool34
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Un film qui fait mouche !  ” — Trecool34 14 décembre 2011
    3 commentaires
  • lebateausobre
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ Chef d'oeuvre d'épure hypertendue, The Fly narre la rencontre du moi et du Reste, la terreur de l'altération, la défiguration qui s'ensuit. ” — lebateausobre 2 décembre 2012
    1 commentaire
    • lebateausobre
      commentaire modéré La filiation est intéressante : Hugo : "Ah! insensé qui crois que je ne suis pas toi" ; Rimbaud : "Je est un Autre" ; Sartre : "L'Enfer c'est les autres" ; Cronenberg : The Fly. Le film est quasiment un film d'apprentissage.
      2 décembre 2012 Voir la discussion...
  • Flol
    (à propos de La Mouche)
    Sa note :
    La Mouche “ L'une des plus belles histoires d'amour au monde, à travers la maladie et la mort. Immense Jeff Goldblum et chef d’œuvre indéboulonnable. ” — Flol 25 septembre 2014
    Commenter

Casting de La Mouche

Infos sur La Mouche

Réalisé par David Cronenberg
Écrit par David Cronenberg, Charles Edward Pogue et George Langelaan


Canada, Grande-Bretagne, États-Unis - 1h33 - Film de SF, Film d'horreur, Film fantastique, Drame
Titre original : The Fly
Sortie le 15 août 1986

Synopsis

Seth Brundle est un jeune biologiste très doué. Après avoir fait ses premières armes dans une brillante équipe, il se décide à travailler seul. Il met au point une invention qui doit révolutionner le monde : la "téléportation" qui consiste à transporter la matière à travers l'espace. Les essais sur un babouin sont peu convaincants et après des fuites dans la presse, il décide de se téléporter lui-même. Seulement il ne s'apercoit pas qu'une mouche fait partie du voyage.

Films similaires à La Mouche

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -