Satisfaction communauté 46%
Loving Bande-annonce

Loving

(2016)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 46%
  • 310 notes
  • 131 veulent le voir

Micro-critique star (ChrisBeney) :
ChrisBeney
(à propos de Loving)
Sa note :
Loving “ Je ne vois plus la frontière entre simplicité et absence de style chez Nichols."Loving" n'est pas seulement humble, il est plat ” — ChrisBeney 16 mai 2016
Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ De se battre leurs coeurs se sont éreintés. ” — CinemAtrium 5 décembre 2016
    34 commentaires
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @LaKinopitheque Et pourtant, cela ne fonctionne pas pour moi. Mais ce n'est pas de la mauvaise foi, j'aime tout de Nichols. Jusqu'ici. Mais ce film est loin d'être honteux ceci dit. Et dans le genre des films "historiques" (je ne sais pas comment les nommer), il ne fait pas tâche et en survole pas mal.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Ok ok. Ceci dit j'ai hésité à la sortie du film. La redondance de la métaphore maçonne m'ayant fait presque sourire. Toutefois, à y réfléchir, c'est quand même bien !
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @LaKinopitheque Mouais, ça reste le film le moins subtil de Nichols à mon avis.
      17 mars 2017 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Exil d’un amour qui repousse les frontières de la ségrégation. Sur les fondations d’un juste combat se sclérose peu à peu l’émotion.Dommage. ” — cath44 16 février 2017
    10 commentaires
    • Nairwolf
      commentaire modéré Enfin vu, je t'invite à voir ma MC @cath44. J'ai aimé cette retenue et cette pudeur. Au contraire de toi, j'ai été très touché par ce couple si humble, si simple. Il y a tout une symbolique derrière leur cas, qui intéresse beaucoup les avocats (peut-être pour rentrer dans l'histoire ?), mais le combat politique ne les intéresse pas vraiment (bien que ce sont des manifestations pour les droits civiques qui inspirent initialement Mildred), seul compte leur amour et leur famille. Je n'ai vu que Take Shelter, mais je trouve le film très proche de celui-ci, dans ses thèmes et dans sa façon de traiter la famille.
      25 février 2017 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré L'homme fragile, la femme en pilier familial. Comme dans les précédents films de Nichols finalement. Moi aussi j'ai aimé cette retenue.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • Nairwolf
      commentaire modéré Je suis d'accord avec toi @LaKinopitheque.
      25 mars 2017 Voir la discussion...
  • ChrisBeney
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Je ne vois plus la frontière entre simplicité et absence de style chez Nichols."Loving" n'est pas seulement humble, il est plat ” — ChrisBeney 16 mai 2016
    Commenter
  • TheJackRanger
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Où est le Nichols derrière Mud et Take Shelter ? Réalisation somptueuse, thèmes forts mais une histoire élongée jusqu'à l'abus. Lo(vi)ng. ” — TheJackRanger 2 février 2017
    6 commentaires
  • Sanium
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Si seulement à ces humbles fondations y avait été insufflée une âme écorchée, celles-ci auraient assurément ériger un monument de retenue. ” — Sanium 7 décembre 2016
    5 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré Grosse déception oui, même si je m'y attendais un tout petit peu vu le thème et les premiers retours. J'aurais préféré passer complètement à côté plutôt que d'avoir cette sensation d'un film correct mais si facilement oubliable. Rah, il abuse ! Bon bah maintenant tous mes espoirs reposent sur James Gray.
      8 décembre 2016 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Sanium Vu ce soir, quelle déception !! J'ai toujours défendu Nichols parce que je trouvais que sa manière de montrer un cinéma humble était à son honneur comme pour Take Shelter ou Mud, parce qu'il arrivait à capter l'essence des sentiments. Il y parvient même dans Midnight Special pour moi, mais là c'est d'une platitude abyssale, mal joué, sans réel rythme pour emporter l'empathie. Une vraie déception et un vrai loupé de Nichols là....
      26 janvier 2017 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré @Joe_Shelby Je suis d'accord en grande partie sur ce que tu dis oui... (sauf mal joué) C'est avec tristesse que je me rends compte que je n'en ai aucun souvenir. Pour le film que j'attendais le plus de 2017 (je pensais le voir en 2017) ça fout mal. En espérant maintenant qu'il se rattrape pour son prochain film
      28 janvier 2017 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ "Tell the judge I love my wife." Telle est la force de Nichols : photographier un amour assiégé pour le défendre comme un lopin de terre. ” — Airone 21 février 2017
    7 commentaires
    • Nairwolf
      commentaire modéré @Airone : parfaitement d'accord avec tes propos. Cette phrase peu sembler tellement anodine, banale, mais elle est très puissante. Car souvent, dans le véritable amour, il n'y a pas besoin de belles phrases ou des déclarations très solennelles. Non, seul compte la sincérité des sentiments. Et j'ai trouvé ce film très fort pour cela.
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • Nairwolf
      commentaire modéré Et j'ai aussi bien aimé l'idée d'évacuer le combat politique et symbolique qu'il y a dans cette histoire. Seul compte le ciment qui lie ces deux personnes qui fondent une belle famille.
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Airone Merci, tout est dit. Je te rejoins complètement. L'approche intimiste qui refuse toute la grandiloquence du film de procès confère au film toute son amplitude et sa force.
      8 avril 2017 Voir la discussion...
  • MaxLaMenace_89
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Quand l'amour brise les barrières : Nichols assume avec grâce son académisme pour invoquer dans l'ombre les racines universelles du cœur. ” — MaxLaMenace_89 16 février 2017
    4 commentaires
    • MaxLaMenace_89
      commentaire modéré @cath44 Oh je trouve qu'on en a assez sur les personnages. Je préfère quand le cinéma ne "creuse" pas, ne cherche pas la sur-explication, le didactisme, le pathos exacerbé. Nichols aborde l'Histoire (avec un grand H on peut le dire) vraiment avec délicatesse je trouve, on aurait facilement pu avoir un "films à oscars" mais il s'en éloigne avec une belle grâce. Ce qu'on peut considérer ennuyeux, j'en conviens. Quant à Edgerton, il est vrai que ce n'est pas un grand acteur, mais dans ce cas-ci je trouve perso qu'il se débrouille très bien, d'autant plus que c'est un personnage très simple (simplet ?) sa sobriété de jeu fait ton sur ton.
      16 février 2017 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @MaxLaMenace_89 je suis partagée car je partage ton avis sur cette délicatesse , la manière dont il décrit cette relation à la fois forte et simple(dans le bon sens du terme) et ce "quelque chose" de figé , de sclérosé dans la mise en scène. mais j'ai beaucoup aimé le personnage de Mildred particulièrement attachante
      16 février 2017 Voir la discussion...
    • MaxLaMenace_89
      commentaire modéré @cath44 Oui très attachante, j'aime beaucoup son flegme !... Ce côté de la mise en scène lui a déjà été reproché précédemment, c'est compréhensible on peut ne pas adhérer.
      16 février 2017 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Les amants crucifiés par l'étreinte de la différence. Peu importe les principes, combattre jusqu'à la dignité. ” — Nathanlemec 19 novembre 2016
    6 commentaires
  • Joe_Shelby
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Bien que Loving soit digne par son message à la tolérance, Nichols s'embourbe dans un classicisme plat sans émotion, dû à un Edgerton opaque ” — Joe_Shelby 26 janvier 2017
    10 commentaires
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby exactement, le mec surtout ne dégage aucune expression, peut être voulu je sais pas, mais perso j'avais envie de le baffer tout le film. La femme un peu mieux mais enfin... on y croit meme pas à leur histoire tellement ils expriment rien. Et Shanon oui j'ai pas compris non plus !
      27 janvier 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Ariane92 Excellent, moi aussi j'avais envie de le secouer tellement il semblait amorphe. Pour Shanon, il est ami avec Nichols, il a joué dans tous ses films depuis Take Shelter, donc il a fait un guest c'est pas illogique, mais sauf que son guest n'apporte rien à la trame du film.
      27 janvier 2017 Voir la discussion...
    • Ariane92
      commentaire modéré @Joe_Shelby c'est surtout ridicule ^^
      27 janvier 2017 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Nichols a l'élégance de s'éloigner du prétoire et du destin national pour la solidité de la chronique conjugale, du Foyer face au Monde. ” — WeOwnTheNight 8 avril 2017
    3 commentaires
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré L'approche de Nichols est ainsi parfaitement raccord avec ses thématiques de prédilection : la famille, ses dysfonctionnements et entraves ici extérieures, le socle du Foyer comme seul véritable enjeu pour lutter contre la rudesse et l'injustice du Monde. En ça 'Loving' est une vraie proposition d'un auteur accompli et s'inscrit pleinement dans la filmographie de Nichols. L'approche mérite d'être saluée. L'académisme un peu feutré peu rebuter (les thèmes sous-développés tels le communautarisme, l'avancée technologique) mais ce n'est pas ce qui intéresse Nichols. On est loin de ses chefs d'oeuvres intimistes tels que "Mud" ou surtout "Take Shelter" mais l'oeuvre est à l'image de sa mise en scène, délicate, toujours à la hauteur de ses personnages, d'une formidable humilité et surtout détachée des codes traditionnels du biopic.
      8 avril 2017 Voir la discussion...
    • MrFisher
      commentaire modéré @WeOwnTheNight D'accord avec toi sur la thématique mais je n'ai pas réussit à rentrer dans le film à cause des acteurs et pour moi ça gâche tout... J'ai pas été ému ni touché un instant par ce qui leur arrive, parce qu'eux mêmes ne le font pas ressentir.
      8 avril 2017 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @MrFisher Si j'ai eu un peu de mal avec le jeu minimaliste d'Edgerton, j'ai trouvé Ruth Negga particulièrement touchante et convaincante. Elle porte vraiment le film.
      8 avril 2017 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ D'une profonde justesse et d'une effarante sobriété pouvant aisément lasser, Nichols dévoile, par de douces images, l'amour tout simplement. ” — ginlange 19 février 2017
    Commenter
  • Thomaschry
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Préférant l'intime au sujet, la MES magistrale de Nichols offre au mélodrame sirkien sur fond de racisme, la langeur, la pudeur et la grâce. ” — Thomaschry 16 mai 2016
    Commenter
  • Ariane92
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Sujet prometteur, mais la bataille juridique promise n'est qu'effleurée, le drame annihilé par des persos froids et une mise en scène figée. ” — Ariane92 27 janvier 2017
    7 commentaires
    • sgabedou
      commentaire modéré Des personnages froids car ils correspondent au vrai couple Loving, des personnalités taiseuses et qui n'ont jamais voulu cette médiatisation.
      21 février 2017 Voir la discussion...
    • Nairwolf
      commentaire modéré C'est justement le parti pris du film. Ce n'est pas la bataille juridique, la symbolique qui intéresse Jeff Nichols (bien que ce mariage est d'une importance capitale, et une avancée dans l'égalité entre les Hommes). Ce qui l'intéresse, c'est cet amour fort et sincère. J'ai trouvé cela très touchant. Et le fait d'évacuer complètement la question politique, ça rajoute de la force au couple. Car ce n'est pas le combat politique qui les intéresse. Pour eux, ce n'est pas le fait que ce soit un blanc qui épouse une noire qui est le plus important, c'est tout simplement le fait que deux personnes s'aimant puissent vivre ensemble et fonder une famille.
      26 février 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré Que c'est agaçant cette sale manie d'essayer d'imposer son point de vue sur un film quand l'avis diffère de son ressenti. On a vraiment l'impression de lire des donneurs de leçon.....
      26 février 2017 Voir la discussion...
  • Teobaldo
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Drame serein lové dans un magnifique éclairage, oeuvre sans âme ni émotion restée en mode préréglages. Jeff, où est passé ton vrai visage? ” — Teobaldo 5 février 2017
    4 commentaires
    • Teobaldo
      commentaire modéré @StarLord : Je pense que c'est la retenue et la pudeur (extrême) de Nichols qui partage concernant ce film :)
      5 février 2017 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré Je suis bien d'accord. Je m'en remets toujours pas de cette déception ralala.
      6 février 2017 Voir la discussion...
    • Teobaldo
      commentaire modéré @Sanium : J'avais déjà pas été emballé plus que ça par Midnight Special... Mais là, c'est du niveau du drame (historique/social) bien chiant calibré façon BBC.
      6 février 2017 Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ L'amour n'a pas de limite, la couleur n'est qu'une différence infime et seuls notre cœur et nos sentiments forment des liens indestructibles ” — spider19 17 mai 2016
    Commenter
  • MrFisher
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff,Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff, Jeff... tu m'as déçu ” — MrFisher 1 mars 2017
    6 commentaires
    • MrFisher
      commentaire modéré @jolafrite tu as raison, épargne toi la dépense de quelques euros, un autre film t'en saura gré !
      1 mars 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @MrFisher qu'il suivra PAS tu veux dire parce que passé la fulgurance du Village Shyamalan s'est perdue en route.... Sinon oui j'ai pas vu ses 2 premiers pour Nichols j'ai commencé sa filmo avec l'excellent Take Shelter, et après Mud et Midnight Special m'ont confirmé que j'aimais le style de ce réalisateur..... sauf que là on dirait qu'il se perd en route. Le sujet est pas inintéressant mais le jeu des acteurs est si plat que cela finir par être very boring. C'est sympathique de vouloir simplement filmé l'Amour d'un couple au delà des clivages, et des luttes instrumentalisées par l'opinion pour en faire un combat de droit, mais quand cet amour sonne faux, là c'est problématique. Et puis autant j'adore Shannon autant là son guest ne sert vraiment pas à grand chose dans le film. Il est venu parce qu'il est dans tous les films de Nichols mais vraiment pour son chèque alors .....
      1 mars 2017 Voir la discussion...
    • MrFisher
      commentaire modéré @Joe_Shelby Oui Shyamalan s'est perdu mais à mon sens il retrouve un peu depuis The Visit et Split :) C'est dommage parce qu'à travers sa filmo on voit que la famille est l'un de ses thèmes favoris mais là ça tombe à plat... Et assez d'accord pour le Guest inutile de Shannon...Il devait être venu visiter le tournage et Nichols a dû lui demander de le dépanner 5 minutes
      1 mars 2017 Voir la discussion...
  • Theus
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ L'émotion semble totalement mise en suspend et apporte une uniformité d'interprétations qui entrave un élan de sympathie plus important ” — Theus 28 mai 2017
    4 commentaires
    • Theus
      commentaire modéré On ressent l'amour qu'ils se portent mais tout semble tellement distancier comme si ils nous interdisait de les voir
      28 mai 2017 Voir la discussion...
    • ProfilSupprime
      commentaire modéré l'un des pires films de l'année que j'ai pu voir
      11 juillet 2017 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré @Theus j'imagine que c'est une question de ressenti alors
      28 mai 2017 Voir la discussion...
  • RemyEnImages
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Je me suis tellement ennuyé devant l'inexistante évolution des personnages. Seul le duo d'avocats vient apporter un peu de... couleurs. ” — RemyEnImages 16 février 2017
    5 commentaires
    • sgabedou
      commentaire modéré C'est avant tout un film sur un couple qui se soutient mutuellement, chacun comme il peut. La bataille judiciaire pourrait faire l'objet d'un autre film.
      21 février 2017 Voir la discussion...
    • RemyEnImages
      commentaire modéré @sgabedou @sgabedou je suis d'accord mais ils se soutiennent de la même manière pendant deux heures ! Un équilibre aurait pu être trouvé... non ? Je n'ai pas l'habitude de dire qu'un film est mauvais... ici je dis juste que je n'ai pas aimé pour les raisons évoquées plus haut. Tu as aimé le film toi ?
      21 février 2017 Voir la discussion...
    • sgabedou
      commentaire modéré Oui, car je ne l'ai pas vu de cette manière. Mais je comprends ce que tu ressens, si tu t'attendais à un film plus juridique.
      21 février 2017 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ En évitant le film à procès‚ en s’attardant sur l’amour de ce couple illégal‚ N réussit à donner un visage humain criant de vérité à une loi ” — georges.b1 16 février 2017
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Magnifique de pudeur, Loving fait de l'amour un absolu qui transcende l'Histoire, dans un hommage honorable au grand classicisme américain. ” — A_Nos_Amours 16 mai 2016
    Commenter
  • FreshBUZZ17
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Même si il traite le tout assez platement, Nichols fait preuve d'une rare délicatesse. Par le respect, Loving élève le classicisme ambiant. ” — FreshBUZZ17 1 mars 2017
    2 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré c'est toute la difficulté que j'ai eu à noter ce film : une délicatesse des sentiments , une profondeur dans l’attachement de ces deux êtres, une relation à la fois forte et simple...mais il manque "quelque chose"dans la manière dont le sujet est traité : il y a qq chose de figé , de sclérosé dans la mise en scène.(même si j'ai beaucoup aimé le personnage de Mildred )
      1 mars 2017 Voir la discussion...
    • FreshBUZZ17
      commentaire modéré J'ai hésité à mettre une note plus haute @cath44... J'ai vraiment aimé le film, mais c'est vachement vide au final. Bien que c'est très beau dans le traitement, Nichols se contente souvent de regarder. Comme tu dis, "il manque quelque chose"...
      1 mars 2017 Voir la discussion...
  • Aymeric
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Longuet, et trop sobre pour créer de beaux élans d'émotion, Loving dresse cependant un beau portrait du couple, interprétés avec conviction. ” — Aymeric 8 mars 2017
    Commenter
  • TheRedShoes
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Constat amer en sortant de Loving, on subit le film comme les personnages de Nichols, bien trop sage et lisse pour marquer les esprits. ” — TheRedShoes 7 décembre 2016
    Commenter
  • Martini08
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Aussi étonnant que cela puisse paraître, Nichols préfère filmer l'histoire, au grand dam de la passion. La justesse ne remplace pas l'émoi. ” — Martini08 22 juin 2017
    4 commentaires
    • Martini08
      commentaire modéré @LaKinopitheque En l'occurrence, dans "Loving", pas du tout malheureusement. Et par passion, je parle bien d'amour. Ici, je n'ai jamais ressenti la tragédie du fait, et je n'ai presque jamais eu d'empathie pour les personnages. C'est étrange car même si ses films se ressemblent, chacun m'avait mis en émoi de différentes manières, la tristesse pour "Shotgun Stories", le doute et la peur dans "Take Shelter", etc, même "Midnight Special", quand même très en retenue, m'avait conquis pour la relation père-fils presque austère mais sincère. Ici, je ne sens pas un gramme d'amour entre Mildred et Richard. Nichols passe complètement à côté de son sujet et c'est très, très dommage...
      22 juin 2017 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré @Martini08 pas un gramme ?! Je ne partage pas tes impressions et je suis bien loin de penser que son sujet ainsi que sa manière ne sont pas maîtrisés.
      22 juin 2017 Voir la discussion...
    • Martini08
      commentaire modéré @LaKinopitheque Pas un gramme, j'exagère peut-être un peu (la scène d'ouverture est superbe, quand les époux s'enlacent c'est beau aussi) mais la sobriété de Nichols que j'admire généralement ne fait ici pas d'étincelles. Si il reste un beau film, il reste sur trop de points trop plat selon moi. Comme pour beaucoup d'autres, tant mieux s'il t'a ému, moi pas. Une question de ressenti je suppose. Et je ne dis pas qu'il ne maîtrise pas son sujet, je trouve seulement qu'il n'en fait pas ce que j'aurais aimé qu'il soit. C'est très personnel, donc.
      22 juin 2017 Voir la discussion...
  • ProfilSupprime
    (à propos de Loving)
    Loving “ Étiré à l'extrême, message nul, acteurs cabotins, larmoyant, inutile, vide, pas nuancé, je me suis endormis trois fois. Un vrai foirage ! ” — ProfilSupprime 10 mars 2017
    7 commentaires
    • ProfilSupprime
      commentaire modéré @MrFisher J'ai jamais vu des acteurs aussi stoïques et vides d'émotions.
      11 juillet 2017 Voir la discussion...
    • MrFisher
      commentaire modéré @Overtime Oui je ne suis jamais rentré dans le film à cause de ça... Déjà dans Midnight Special je ne l'avais pas aimé. Là tu as un film sensé parler d'une histoire d'amour tragique, mais JAMAIS tu sens l'amour entre eux. Puis cette gueule de 6 pieds de longs, ces épaules basses c'est pas possible. Mais sa femme n'est pas mieux.
      10 mars 2017 Voir la discussion...
    • palelose
      commentaire modéré @MrFisher Je suis d'accord avec toi on à plus que jamais besoin de ce genre de message à l'heure ou la france sombre peu à peu dans le fachisme le plus totale
      10 mars 2017 Voir la discussion...
  • Vine
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Le sujet est fort, à l'inverse du film dont le rythme finit assez rapidement par se noyer dans le ciment, figeant toute tension dramatique. ” — Vine 2 mars 2017
    3 commentaires
    • Nairwolf
      commentaire modéré Le ciment est justement là pour signifier la cohésion du couple.
      2 mars 2017 Voir la discussion...
    • Vine
      commentaire modéré @Nairwolf : J'avais bien évidemment compris. Mais, du coup, j'avais fortement envie de placer "ciment" dans ma micro-critique.
      2 mars 2017 Voir la discussion...
    • Nairwolf
      commentaire modéré hum... oui, mais bon, je ne suis pas tout à fait d'accord avec toi.
      2 mars 2017 Voir la discussion...
  • Cinemaniac
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Loin de la maîtrise et de la beauté d'un MUD, Loving est appliqué mais souffre d'un traitement plat et anecdotique. Peu convaincant ! ” — Cinemaniac 19 février 2017
    Commenter
  • sgabedou
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ L'excès de classicisme n'empêche pas le film d'être ravissement de mise en scène et d'interprétation. "Love has no color." ” — sgabedou 21 février 2017
    Commenter
  • Kikuchiyo
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Nichols offre une résonance ample et lyrique aux petits gestes de héros qui s'ignorent et ne réclament que la pure simplicité du sentiment. ” — Kikuchiyo 20 février 2017
    Commenter
  • fabs8
    (à propos de Loving)
    Sa note :
    Loving “ Comme ses héros, Nichols voile sa flamme derrière la force du drame, tout en impuissance rageuse, lassitude ou torpeur. Rongé de l'intérieur ” — fabs8 19 février 2017
    Commenter

Casting de Loving

Infos sur Loving

Réalisé par Jeff Nichols
Écrit par Jeff Nichols


États-Unis, Grande-Bretagne - 2h03
Sortie le 15 février 2017
Compétition officielle au Festival de Cannes 2016

Synopsis

Mildred et Richard Loving s'aiment et décident de se marier. Rien de plus naturel – sauf qu'il est blanc et qu'elle est noire dans l'Amérique ségrégationniste de 1958. L'État de Virginie où les Loving ont décidé de s'installer les poursuit en justice : le couple est condamné à une peine de prison, avec suspension de la sentence à condition qu'il quitte l'État. Considérant qu'il s'agit d'une violation de leurs droits civiques, Richard et Mildred portent leur affaire devant les tribunaux. Ils iront jusqu'à la Cour Suprême qui, en 1967, casse la décision de la Virginie. Désormais, l'arrêt "Loving v. Virginia" symbolise le droit de s'aimer pour tous, sans aucune distinction d'origine.

Films similaires à Loving

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -