Ready Player One
(2018)
un film de
Satisfaction communauté 73%
Ready Player One Bande-annonce

Ready Player One

(2018)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 73%
  • 842 notes
  • 87 veulent le voir

Micro-critique star (CourteFocale) :
CourteFocale
(à propos de Ready Player One)
Sa note :
Ready Player One “ Spielberg invente un parfait abécédaire de pop-culture revivifiée. Vivez-le et appropriez-vous tout ce qu’il vous offre, ni plus ni moins. ” — CourteFocale 27 mars 2018
13 commentaires
  • CinemAtrium
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ La somme de mes souvenirs dans cette pellicule que je veux déchirer et m’infuser dans le coeur, quand j'irai à la recherche du temps vécu. ” — CinemAtrium 31 mars 2018
    69 commentaires
    • JimmyBlue
      commentaire modéré @CinemAtrium Tout à fait d'accord, personnellement je n'apprécie pas particulièrement cette scène mais c'est vrai que le film a plusieurs niveaux de lectures pour différents types de "lecteurs" et de ce fait cette scène apporte effectivement une touche de légèreté à la fin qui peut plaire à de nombreux spectateurs ;)
      29 juin 2018 Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @JimmyBlue Ce film sera réévalué par beaucoup. En bien, en mal, peu importe mais il sera revu et marque.
      30 juin 2018 Voir la discussion...
    • JimmyBlue
      commentaire modéré @CinemAtrium C'est tout ce que je lui souhaite, avec de préférence des réévaluations positives si possible :)
      1 juillet 2018 Voir la discussion...
  • Maputo78
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Steven Spielberg est notre OASIS à nous. Le temps d'un film, le virtuel nous enivre mais ce n'est que pour mieux revenir dans le monde réel. ” — Maputo78 28 mars 2018
    48 commentaires
  • Thumb
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Si son monde est virtuel, ne vous méprenez pas, le génie de Spielberg est avéré. Des étoiles dans les yeux, des rêves plein la tête. Inouï. ” — Thumb 28 mars 2018
    28 commentaires
    • Hobbit77
      commentaire modéré @Thumb dommage pour Blade Runner... Mais tant mieux pour Shining, car la scène va devenir mythique ! ;-)
      30 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Hobbit77 Naturellement ! J'évoquais d'ailleurs moi-même l'intérêt des "points de vue contradictoires", gages de liberté et de richesse des échanges... Merci pour ta citation romaine que je ne peux qu'apprécier. Je peux t'en livrer une autre (dont j'ai malheureusement oublié la référence) : "Quand tout le monde autour d'une table pense la même chose, c'est qu'on ne pense plus beaucoup..." Donc heureusement qu'il n'y a pas d'unanimité !
      30 avril 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Vilaboa Pas faux. Cela pourrait être de Walter Lippman (1889-1974).
      16 juillet 2018 Voir la discussion...
  • Zeyken
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Le créateur dépeint d’une naïveté factice un monde dont il saisit les parts d’ombre. Dans le sien, l’arme se baisse face aux larmes du cœur. ” — Zeyken 1 avril 2018
    24 commentaires
    • Zeyken
      commentaire modéré @LaKinopitheque Oui mais... "film iconique post 11/09" ce n'est pas un compliment très intéressant cinématographiquement je trouve. En tout cas je ne l'aime pas pour ce côté là. Mais quand même, le film est globalement très très moyennement aimé =/.
      10 mai 2018 Voir la discussion...
    • LaKinopitheque
      commentaire modéré Cela en fait quand même un film important et quoi qu'il en soit passionnant !
      11 mai 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @LaKinopitheque Ah bah ça oui, je peux l'entendre ! ♥
      11 mai 2018 Voir la discussion...
  • CourteFocale
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Spielberg invente un parfait abécédaire de pop-culture revivifiée. Vivez-le et appropriez-vous tout ce qu’il vous offre, ni plus ni moins. ” — CourteFocale 27 mars 2018
    13 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré @youliseas Une "quête du Graal" sans spiritualité, dans une ambiance hyper-techno, où ne règne jamais le silence mais où le dollar n'est jamais loin (on voit même les avocats veiller à la bonne signature d'un contrat commercial...), cela se discute...
      28 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Sebastien38 Eh bien moi, j'en dis du mal ! tu n'as plus qu'à te faire ta propre opinion...
      28 avril 2018 Voir la discussion...
    • youliseas
      commentaire modéré @Vilaboa Bah c'est pas que l'ambiance qui est "techno", et justement la quête du Graal elle se fait contre les avocats et cie.
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Géant de fer à l’épreuve du temps, connecter son passé à la virtualité du présent. Bouton de rose, puisses-tu hacher une larme de souvenirs. ” — blacktide 31 mars 2018
    19 commentaires
    • JimmyBlue
      commentaire modéré @blacktide C'est également un peu mon constat mais il y a des plans du film qui m'ont semblait vraiment avoir étés pensés pour la 3D, je me laisserais peut-être tenter :)
      12 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @blacktide Ta MC me surprend par sa qualité poétique compte tenu de ce qu'est le film en cause, que je n'aime pas. Mais bravo quand même. Mis à part la scène de danse féérique avec sa partenaire, c'est pour moi un enfer futuriste (et surtout pas "nostalgique") ou la laideur le dispute au vide humain, sur un fond commercial. En outre, je ne pense pas (peut-être à tort) que Spielberg ait la distance critique nécessaire pour qu'on puisse y voir la moindre contestation en profondeur de ce qu'il montre (ses héros sont de parfaits acteurs du système, mais plus "gentils" que leur ennemi) . Tu parles de cinéphilie, tandis que le seul intérêt que j'y vois serait sociologique (la déréalisation du monde par le virtuel). Désolé !
      28 avril 2018 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @Vilaboa Merci ;-) Oui, je suis parfaitement conscient de cet "enfer futuriste" mais la note et l'appréciation tiennent plus ici à un ressenti intérieur, à une certaine essence du divertissement qui a touché l'enfant cinéphile que je suis. Je parle effectivement de la puissance évocatrice des souvenirs, mais d'un point de vue strictement personnel, d'autant plus que j'insiste à certains moments sur ce retour à la raison, au réel, et à ne pas se laisser porter par la nostalgie. Car justement Spielberg y exploite un double point de vue, "là où l’utiliser est un signe de passion, et où s’en déraciner est signe de libération". Car il est avant tout question de détachement de cette nostalgie. La vivre qu'à petite dose pour ne pas oublier d'aller vers l'avant, vers l'avenir. Et c'est parfaitement ce qu'incarne Ready Player One. Certes, Spielberg n'a peut-être pas la distance critique nécessaire, mais en tant que "fondateur" de ce qu'il montre, il a la légitimité d'y imposer son point de vue, tout en naïveté (cette gentillesse inhérente à son Cinéma) et pourtant avec une part sociologique plus sombre en arrière plan. Les références ne sont jamais "excessives" dans la mesure où elles servent parfaitement le récit, et j'ai trouvé qu'elles ne faisaient pas appel nécessairement à cette nostalgie, juste à quelques souvenirs, souvent pervertis par une autre référence, comme pour inviter à s'en détacher, car plus rien ne sera comme avant. C'est un peu aussi d'ailleurs toute l'évolution du personnage de Wade, qui finalement ose "franchir le pas" pour vivre l'instant et non vivre dans l'irréalité passée. J'y ai vu un peu d'hommage cinéphile, ainsi que cette part sociologique, mais l'intérêt (pour moi) réside plus dans les émotions qu'il a su provoquer en moi. L'avis est en effet subjectif, et je comprends parfaitement que tu n'ais pas apprécié ce film car il n'est pas exempt de défauts (notamment sur le plan scénaristique).
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • Navet
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Vague à l'âme sentimental où la mise en scène, bien que salvatrice, se limite à surfer sur l'Oasis et ses 237 références. ” — Navet 30 mars 2018
    38 commentaires
  • dr-jaws
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ C'est l'histoire d'un vieux monsieur qui retrouve son coffre à jouet, il est si content qu'il tient à nous faire partager sa joie. Ready ? ” — dr-jaws 28 mars 2018
    24 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré @dr-jaws " les références que l’on aime définissent qui l’on est, l’individu ne se caractérise non pas par ses traits de personnalité mais par ses goûts " Excellente remarque sur la culture geek ! Elle est de toi ? En ce cas, bravo !
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @LaKinopitheque "Rétrécissement de la réalité", très juste ! J'ajouterais : en échange de sensations exaltantes que l'on peut s'imaginer être des visions voire des pensées… Il s'agit d'une culture qui, bien évidemment, comme toute culture est construite mais qui particulièrement déracinée, découplée du réel, et surtout de l'histoire (elle apparaît donc plus pure) puisque distillée par les industries du spectacle. Une culture référentielle de tribu, qui s'imagine neuve, plus que moderne, auto-construite, générationnelle, alors qu'elle résulte d'un travail de création de long terme profondément connecté aux industries du rêve, de la mode, de l’Entertainment, elles-mêmes connectées à celles des nouvelles technologies qui sont à la pointe de la post-modernité et économiquement les plus rentables. Où les Américains restent leaders et donc, quoique l'on dise ici ou là, en tête dans la course de la mondialisation (ils en tiennent de bonnes clefs...). On se moque de l’actuel président des Etats-Unis, mais on est fasciné par les produits hollywoodiens à la Spielberg ou issus de la Silicon Valley. Se méfier des Trump-l’œil !
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • dr-jaws
      commentaire modéré J'aime ce qui se raconte ici, surtout continuez à faire avancer le schmilinilikubrick. Reste qu'au-delà de ces analyses, j'ai quand même bien envie de le revoir et faire pause toutes les images pour noter toutes les références placés ici et là sans l'aide des internets - je confesse qu'une partie du plaisir va se placer là aussi pour le geek que je suis.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
  • Ariane92
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Hommage geek multi référencé et sur vitaminé assurant un beau divertissement nostalgique, où l'irréel enseigne la supériorité du réel. ” — Ariane92 28 mars 2018
    26 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré @Zeyken "Le film se fera suffisamment défoncer par la suite (à coup de 0,5 "... Il faudra attendre jusqu'à quand que ta prophétie se réalise ? Ce film colle tellement à l'air du temps que je serais bien surpris que cela se fasse avant longtemps...
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Ariane92 Oui, tu le ramènes à ses justes proportions.
      28 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Zeyken Il est tellement dans l'air du temps et de tous les conformismes, qu'il est normal qu'il soit bien vu et cela devrait durer...
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Trouver la clé des générations & cultures à la croisée des imaginaires : voir l’espoir du rêve perpétué, en aventure épique concevoir sa vie ” — Ochazuke 2 avril 2018
    16 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré @PERICLES79 Ce n'est pas du "délire". L'homme et la machine sont en fait en interaction. Mais comme l'humain ne peut se dégager de ce cadre (sous peine de bouleversements perçus comme insupportables), on peut dire sans ridicule qu'il est effectivement "soumis" bien que "l'autre" n'en soit pas (encore) conscient... Spielberg est un strict serviteur (créatif) du "Système"...
      11 août 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré @Vilaboa @PERICLES79 Un serviteur et un promoteur (Spielberg se sert bien au passage). Le plus fascinant dans ce film, c'est qu'il expose la catastrophe en cours comme cela a rarement été fait dans d'autres films (ce pourquoi RPO me paraît être une grande butte témoin), ET que que l'essentiel du public y applaudisse. "Génial !". Nous courrons à la catastrophe car nous sommes asservis au processus. Nous sommes des zombies jubilants.
      11 août 2018 Voir la discussion...
    • PERICLES79
      commentaire modéré @Vilaboa @Bosco merci je commençais à m'inquiéter de mes inquiétudes.
      13 août 2018 Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ De l’Overlook au game over, dystopie oasienne anachronique où virtuel et réel se contaminent. Aventures distrayantes sur fond de nostalgie. ” — cath44 2 avril 2018
    9 commentaires
  • Joe_Shelby
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Résurgence nostalgique de pop-culture en diégèse évasive, l'OASIS est le mirage testamentaire de Spielberg en résilience chimérique à la vie ” — Joe_Shelby 29 mars 2018
    11 commentaires
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @JimmyBlue Tu me diras quand tu l(auras vu, ça m'intéresserait d'en débattre avec toi sur ce point de vue. Sinon t'en fais pas, ça reste fluide niveau visuel avec une très bonne 3D (ce qui est rare). :)
      29 mars 2018 Voir la discussion...
    • RemyEnImages
      commentaire modéré Wow la vache, je suis pas certain d'avoir compris ta MC et pourtant je l'ai relue quelques fois :) ! Je dois pô être assez intelligent ! Mais pouce vert pour ton commentaire explicatif, merci !! Globalement, on n'est pas en désaccord, mais je ne partage pas l'ensemble des tes éloges dont une, particulièrement ironique : le fait que spielberg dénoncerait à travers RPO l'entertainment mercantile hollywoodien ...
      9 avril 2018 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @RemyEnImages Ah les avis divergents sont les bienvenus aussi tant que ça ne tombe pas dans la condescendance. En tout cas, je te remercie. J'avoue que j'ai peu de temps pour moi ces temps-ci mais je t'expliquerai dès que je le peux le sens de ma MC, chaque mot étant choisi avec parcimonie, quant au fait que Spielberg dénonce l'entertainment mercantile hollywoodien, c'est plus compliqué que cela. Il dénonce une forme "d'entertainment mercantile" parce qu'il a conscience que le cinéma qui fait rêver tel qu'on l'a connu n'est plus, c'est le spectateur qui devient l'initiateur indirect d'influences à la créativité, ce qui est fort dommageable ; et surtout il ne faut pas oublier que ces dernières années Spielberg a eu du mal à trouver des financements pour ses films. C'est donc une sorte d'amertume que j'ai particulièrement ressenti dans le film, bien tapi derrière le partage nostalgique. Bref je t'approfondirais ça, promis quand je trouverais le temps :) Merci en tout cas pour ta réaction positive.
      9 avril 2018 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ De l'enfant geek au cinéaste créateur de mondes, Spielberg dresse le bilan, anxieux : l’imaginaire est un collectif, rêveurs unissez-vous. ” — WeOwnTheNight 2 avril 2018
    6 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré "L’imaginaire est un collectif, rêveurs unissez-vous”, ça sonne joliment... Et qui crée cet imaginaire ? Le peuple (du moins quelques générations dans celui-ci) dans sa spontanéité en révolte (voir la Rebel Attitude prônée par le film ;-) ? Ou les marchands de rêves fallacieux qui versent le sable épatant de l'Entertainment, du Gameplay et d'autres industries culturelles sur nos yeux pour que nous restions des enfants bien dociles soumis à l'étroit monde aux faux horizons (et désespérant car si nous nous y accrochons nous savons dans le fond que ce ne sont que radeaux de la Méduse) qu'ils ne cessent de formater ?
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @Bosco Les 2 parties évidemment. Elles créent l'imaginaire qui s'alimente et des créations d'indépendants et des grosses machines à entertainment. C'est faux de à mon sens de penser qu'à l'heure du Crowdfunding la création est forcément manœuvrée par l'Industrie (Hollywood, les éditeurs de jeux ou que sais-je d'autre) avec en outre des visées -en plus de rentabilité- forcément asservissantes (même si la clientèle captive c'est bien le cœur du modèle économique de certaines structures vidéoludiques telles les MMORPG ou les Free to Play, mais là encore c'est seulement une des facettes sur les très nombreuses facettes que compte le jeux-vidéo) : la culture (quelque soit sa provenance donc tout autant dans la sphère vidéoludique) libère, enrichit, socialise et soigne aussi, autant que l'inverse selon l'usage qu'on en fait. Comme dans le cinéma il y a du formatage, de la manipulation et du nivellement vers le bas. Mais le jeux-vidéo est bien loin de se réduire à ça. @Bosco.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré Mais surtout (et comme je l'évoque dans mon premier commentaire, Spielberg reconnait à la fois les qualités du jeux-vidéo, de l'OASIS (la socialisation surtout) tout en appelant à la prudence et à la mesure pour se protéger des maux que tu évoques ici. Pour moi le film n'est certainement pas un chef-d'oeuvre : les personnages ne sont pas développés, pas plus que le monde réel, le tout manque réellement d'enjeux (paradoxal pour un film sur le médium vidéoludique) mais il a pour lui ce mérite là, de voir au delà de la caricature pour cerner -un peu- notre époque et surtout ces évolutions (angoissantes car déshumanisantes si l'on y prend pas garde) qui pointent leur nez.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
  • Gnothi_seauton
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Une solide conception des univers réels et virtuels, mais la réflexion sur l'aliénation globalisée abdique vite pour l'expansion cognitive. ” — Gnothi_seauton 8 avril 2018
    24 commentaires
    • Gotrek
      commentaire modéré @Gnothi_seauton Ce Nerve est très intriguant, je vais essayer de me le procurer.
      9 avril 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @Joe_Shelby (pour répondre à ton message plus haut) Baahh... si ^^. @Gnothi_seauton m'a confirmé qu'il parlait bien de ça. C'est pour ça que j'ai demandé ! :')
      9 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Joe_Shelby Es-tu si sûr de "l'exaspération" d'un Spielberg qui se dresserait contre ces tendances ? Je crois qu'il participe pleinement au mouvement, que sa "nostalgie" (ici, "Shining", "Citizen Kane" etc.) est surtout ironique, que ses "rebelles" sont de faux rebelles qui ne remettent rien en question sur le fond (devenus les maîtres, ils fermeront l'Oasis... deux jours par semaine...) et qu'il s'insère comme d'habitude dans les orientations les plus conformistes de la société américaine, qu'il exporte partout dans le monde...
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • Cladthom
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Spielberg nous rappelle que notre imaginaire est aussi une arme pour reconstruire le monde et aussi pour le pervertir de l'intérieur. ” — Cladthom 2 avril 2018
    15 commentaires
    • Gotrek
      commentaire modéré Ça va en faire du monde, à ma cure de beauté.
      4 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Polo42 D'accord sur la boîte de nuit, mais pas sur le reste...
      28 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Cladthom Sur ta MC : j'ai plutôt l'impression que c'est notre imaginaire qui se fait reconstruire de l'extérieur par les multinationales américaines. Film d'un conformisme absolu, immergé dans l'air du temps, reposant largement sur les effets spéciaux, dont les héros sont de faux rebelles (image significative des avocats venus encadrer la signature de la transaction financière, grand "humanisme" consistant à fermer l'Oasis... deux jours par semaine -le réel aura droit à 30% de notre temps- ouf !)
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Terriblement jouissif, profondément intelligent, Spielberg entame un virage serré pour une course pop au rythme endiablé. Mirage ? Non ❤ ” — ginlange 29 mars 2018
    9 commentaires
    • dgm
      commentaire modéré Complètement d’accord : références bien pensées et clins d’œil qui servent le propos, des coups très bien montés, etc. Jouissif est le terme, de nombreuses très bonnes surprises dans ce registre. Pas vu de BA avant, pourquoi faire ? Y’a le titre, le réal, on peut faire confiance un minimum, et être comblé au delà de nos plus folles espérances!
      30 mars 2018 Voir la discussion...
    • ginlange
      commentaire modéré @dgm Les BA révèlent bien trop de choses ! J'en regarde vraiment le moins possible, et encore plus, comme tu le dis, quand le réalisateur n'a plus rien à prouver !
      30 mars 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré L'intelligence de Spielberg est celle du conformisme absolu, chargé de véhiculer aux quatre coins du monde l'esprit des multinationales médiatiques US : psychologies frustes, rythme accéléré, absence de la nature, effets spéciaux visant à fasciner le public, héros qui se croient des "rebelles" parce que, devenus les maîtres ils vont fermer l'Oasis... deux jours par semaine... ce qui laissera aux adeptes une toute petite part de leur temps pour s'intéresser un peu au réel véritable... On n'oublie pas de montrer les avocats chargés de veiller à ce que le contrat financier (juteux) soit correctement rédigé. Tout y est !
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • Gotrek
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Spielberg, déjà au sommet, adoubé par trois générations, mets minable les moines copistes. Ce génial forban, il a trouvé le One Piece. ” — Gotrek 30 mars 2018
    9 commentaires
    • Gotrek
      commentaire modéré De plus, la vision qu'il donne du futur du jeu vidéo est très juste, j'ai les mêmes craintes que lui sur l'avenir de ce média.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • Zeyken
      commentaire modéré @Bosco Ah donc t'es carrément entré dans le cerveau de @Gotrek ? Wow.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Gotrek Ne peut-on penser que "du strict point de vue cinématographique" (pour reprendre ton expression), il manque : la finesse des sentiments, l'esthétique de la nature, les moments de silence (qui veulent dire tant de choses), les psychologies approfondies de personnages riches, les ralentissements de rythme ? Tous les thèmes récurrents de l'idéologie médiatique américaine sont concentrés ici dans un conformisme absolu agrémentés de quelques références pour ceux des spectateurs qui restent cinéphiles... Il veut même donner l'impression d'être un peu "rebelle" (on croit rêver...)
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Une virevoltante aventure intérieure qui se vit comme un rêve de gosse. Bienvenue et attachez vos ceintures. ” — Nathanlemec 27 mars 2018
    Commenter
  • TheJackRanger
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Au royaume de l'imaginaire, Spielberg est roi. Il manipule les mythologies, siennes ou non, pour offrir une aventure légendaire. Déjà culte. ” — TheJackRanger 30 mars 2018
    6 commentaires
  • tylerd1477
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Indiana Jones et les Goonies version 3.0. Spielberg mixe toutes nos références pop dans ce pur divertissement qu'il renouvelle encore. ” — tylerd1477 29 mars 2018
    2 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré Tu aurais raison si ce n'était vraiment qu'un pur divertissement... Mais on peut le prendre pour tel.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • tylerd1477
      commentaire modéré @Bosco C'est effectivement très réducteur de le résumer à un pur divertissement. Ce n'est pas que ça. Mais Spielberg est le roi de ce genre qu'il a porté au sommet et réinventé. 40 ans après Indiana Jones il marque une nouvelle étape.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
  • Flol
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Grisant et ludique par moments, RPO est simplement un sympathique rollercoaster légèrement désincarné et un peu vilain sur les bords. ” — Flol 29 mars 2018
    15 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré @korogu joui à aucun moment
      31 mars 2018 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Tu as des réserves sur le filmmais exprimées prudemment... Trois étoiles, c'est beaucoup.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
    • Flol
      commentaire modéré @Bosco 6/10 pour du Spielberg, pour moi ça le classe immédiatement parmi ses films les plus mineurs.
      8 avril 2018 Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Après la mort de Johnny, c'est au tour de James de suivre ses pas, laissant derrière lui une invention géniale remplie de clins d’œil. ” — spider19 23 mars 2018
    2 commentaires
    • Byrnes
      commentaire modéré Haha du moment qu'on nous en fait pas un foin comme lors du décès de feu Johnny. :)
      1 avril 2018 Voir la discussion...
    • RegisX
      commentaire modéré Et son héritage...
      2 avril 2018 Voir la discussion...
  • zephsk
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Gameplay et level design au top, mais DA moyenne et beaucoup moins bien que Zelda. ” — zephsk 21 mars 2018
    19 commentaires
    • rkoster
      commentaire modéré @Cladthom Ha oui mais quand tu chopes le kit d'escalade pour aller plus vite, les bonbons au miel pour doubler ton endurance et que tu parviens à force de patience à obtenir le pouvoir d'élévation, puis sommet des sommets, la moto, la félicité est totale.
      29 mars 2018 Voir la discussion...
    • Cladthom
      commentaire modéré BOF
      29 mars 2018 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @ANOZER a totalement décrit mon ressenti, qui est ce que je vis en randonnée puissance 1000 (parce que vient s'y accoler le merveilleux). Et comme beaucoup de joueurs, je retarde au maximum l'échéance du château. J'ai le sentiment d'être dans un énorme livre d'aventure que je ne voudrais jamais finir. Ce monde est tellement parfait, les variations climatiques, ce qu'elles induisent, la beauté de l'ensemble, me remplissent de joie.
      Sinon le meilleur Zelda, à égalité avec celui-ci, c'est A Link to the Past
      30 mars 2018 Voir la discussion...
  • Aymeric
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Vous ne pouvez pas imaginer à quel point je suis heureux de vivre dans un monde dans lequel ce film existe. ” — Aymeric 29 mars 2018
    3 commentaires
    • Maputo78
      commentaire modéré On ne cessera de le dire ; Spielberg est un grand rêveur et il sait transmettre son enthousiasme comme personne ! Du cinéma qui nous rend tout simplement heureux !
      30 mars 2018 Voir la discussion...
    • dgm
      commentaire modéré C’est vrai qu’en plus d’être jubilatoire pour les joueurs cinéphiles, RPO a aussi l’effet "feel good movie", on ne crache pas dessus.
      30 mars 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré N'oubliez pas, chers amis, de garder votre esprit critique !
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • vclmt
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Avec une gestion parfaite de ses ressources et un skill en réal inégalé, c'est sans la solution que Spielberg résout le blockbuster ultime! ” — vclmt 28 mars 2018
    9 commentaires
    • vclmt
      commentaire modéré @jared333 il n'y a absolument aucun rapport entre les histoires de Tron Legacy et celle de Ready Player One sinon que leur intrigue se déroule en partie dans un jeu vidéo. Après j'aimerai savoir quelles références sont sur lignées, globalement elles font juste partie du monde et ne sont là vraiment que pour décorer.
      29 mars 2018 Voir la discussion...
    • dgm
      commentaire modéré Ta mc c’est exactement ça ! Il a une maîtrise totale de tous les ingrédients et choisit les meilleurs pour les marier à la perfection. Même les quelques petites incohérences mineures sont absoutes tant l’alchimie fonctionne bien et qu’elles servent le propos.
      30 mars 2018 Voir la discussion...
    • vclmt
      commentaire modéré @dgm Merci !
      31 mars 2018 Voir la discussion...
  • Thomas_
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Spielberg s'amuse dans ce concentré d'action aux références pop culture. Manque de l'émotion mais la séquence "Shining 2.0" est un régal ! ” — Thomas_ 31 mars 2018
    14 commentaires
    • Thomas_
      commentaire modéré Oui c'est assez surréaliste… C'était la même chose il y a (bientôt) neuf ans avec Avatar.

      Pour RPO la double lecture (mise en abîme de l'héritage de Spielberg) compte pour beaucoup de critiques apparemment…

      Ainsi que cette putain de « nostalgie » des 80's (à laquelle je ne suis guère sensible sauf pour Star Wars et encore).
      3 avril 2018 Voir la discussion...
    • Thomas_
      commentaire modéré Bon, je retourne le voir ce soir, on verra si la seconde séance me conforte dans mon choix (trop froid, trop prévisible mais divertissement sympathique) ou si j'y suis plus sensible (j'avais peut-être des attentes et donc, forcément, des déceptions qui ont joué sur mon ressenti global).
      7 avril 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @cribeyre Tu as raison, mais cela s'explique justement par le conformisme en profondeur de ce film, parfait reflet de l'idéologie des puissances médiatiques américaines. Celles-ci nous ont tellement formatés depuis des décennies que le public est prêt à les acclamer sans réserve !
      28 avril 2018 Voir la discussion...
  • Piwi
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Classique instantané, RPO est un film exaltant, altruiste & ludique, qui célèbre la tradition tout en s’élevant avec optimisme vers le futur ” — Piwi 15 mars 2018
    5 commentaires
    • Piwi
      commentaire modéré @Maputo78 j'ai eu la chance de le voir assez tôt oui.
      31 mars 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Piwi "L'altruisme" dont tu parles est celui des multinationales médiatiques américaines : belle image du film où l'on voit les avocats venus superviser la signature par le héros du (juteux) contrat financier... Le héros, soi-disant rebelle, qui aux commandes de l'Oasis fera la révolution consistant à fermer... deux jours par semaine (point trop n'en faut) pour que les braves gens aient quand même une (toute petite) partie de leur temps à consacrer à la vraie réalité...
      28 avril 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Vilaboa
      16 juillet 2018 Voir la discussion...
  • fancine
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Bourré de référence et d'une virtuosité technique, hallucinante dans Ready Player One il y'a tout, tout sauf de l'émotion,amer déception. ” — fancine 31 mai 2018
    19 commentaires
    • fancine
      commentaire modéré je viens de lire la critique abject des cahiers je lui redone une chance
      12 juillet 2018 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré Amer déception à 5 étoiles : il faut que tu sois cohérent un peu :D
      il y a 3 jours Voir la discussion...
    • fancine
      commentaire modéré @Polo42 renoté mais pas remicrocritiqué
      il y a 3 jours Voir la discussion...
  • iamjusteen
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Insert coin ” — iamjusteen 4 avril 2018
    2 commentaires
  • malikel_shabazz
    (à propos de Ready Player One)
    Sa note :
    Ready Player One “ Au-delà des limites, il est un Oasis, chimère de pixels, où s'abreuvent les valeureux des temps durs, quitte à ce que le vrai fasse défaut. ” — malikel_shabazz 29 mars 2018
    6 commentaires

Casting de Ready Player One

Infos sur Ready Player One

Réalisé par Steven Spielberg
Écrit par Zak Penn, Eric Eason et Ernest Cline


États-Unis - 2h20
Sortie le 28 mars 2018

Synopsis

Alors que la Terre se meurt, un adolescent se lance dans une chasse au trésor. Celle-ci se déroule dans le monde virtuel d'OASIS.

Films similaires à Ready Player One

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -