U Télérama aime passionnément
The Lost City of Z
(2016)
un film de
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 78%
The Lost City of Z Bande-annonce

The Lost City of Z

(2016)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 78%
  • 615 notes
  • 184 veulent le voir

Micro-critique star (Kikuchiyo) :
Kikuchiyo
(à propos de The Lost City of Z)
Sa note :
The Lost City of Z “ Les plans deviennent des tableaux, la guerre une étape, et Londres une jungle : le rêve assujettit le réel et embrase ce grand film hanté. ” — Kikuchiyo 17 mars 2017
3 commentaires
  • cath44
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ De l’obsession à la démesure, quête narcissique où s’explore la géographie tourmentée d’un voyage intimiste. L’impossible en héritage. ” — cath44 23 mars 2017
    19 commentaires
  • ChrisBeney
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Je sais déjà que "The Lost City of Z" n'est pas mon Gray préféré, mais je sais aussi que j'y reviendrai, comme Percy dans sa jungle ” — ChrisBeney 20 mars 2017
    45 commentaires
    • LEtranger
      commentaire modéré @Grizlou @zephsk Complètement, elle est prisonnière de sa condition et de la vision qu'a son mari du rôle qu'elle se doit, selon lui, de tenir au sein de leur couple. Je ne suis pas sûr, mais quand Percy annonce vouloir repartir en Amazonie lors du repas qui suit son premier retour, il me semble qu'il y a tout de suite un plan sur elle qui montre sa surprise, signe qu'elle subit là encore les désirs de son mari.
      Le plan final, à mon sens, est la touche finale qui sert à signifier que la quête de soi et d'un Ailleurs où il serait possible de se réaliser, comme toujours chez Gray, ne peut se terminer que par une victoire de cet Ailleurs (la pègre dans LO et dans WOTN) à travers une invasion complète de la sphère intime et de la géographie de départ du protagoniste. L'obsession de Percy va jusqu'à coloniser l'esprit de sa femme et son monde mental, c'est un plan plus littéral qu'il n'y paraît. On pourrait presque faire un parallèle avec le sort de Moira Kelly à la fin de LO.
      23 mars 2017 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @LEtranger Je souscris à tout ça
      23 mars 2017 Voir la discussion...
    • LeaRhoudin
      commentaire modéré @LEtranger Je souscris également, juste pas du tout à "LO" et "WOTN" -> c'est vraiment super creepy.
      23 mars 2017 Voir la discussion...
  • Torrebenn
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Récit initiatique aux Passeurs d'Âmes. Hallucinée maïeutique de l'Aventure, toute Quête valant mieux que son Trésor. J'ai franchi la rive... ” — Torrebenn 10 avril 2017
    43 commentaires
    • Torrebenn
      commentaire modéré @elge C'est ce que tu proposes qui serait facile, puisque c'est évident.
      Alors que mettre du symbolisme maçonnique (même si je rappelle qu'il s'agit ici de "Cosi fan tutte" et non pas comme on pourrait le penser "La Flûte enchantée", qui aurait cependant mieux convenu ... erreur de sélection sur ce coup ?), ça c'est brillant !
      Pourquoi du classique classieux chez Coppola serait génial et pas chez Gray ?
      Mon dieu, mais ce sourire que je n'ai pas su réprimer devant les aventuriers pénétrant dans le public hétéroclite de l'opéra ... ! Ça n'a pas de prix pour moi, ce genre de plaisir cinématographique !
      Pour rappel : https://fr.wikipedia...A9%C3%A2tre_Amazonas
      10 avril 2017 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré @Torrebenn si c'est évident, pourquoi les cinéastes font TOUS comme Coppola ou Kubrick ? Ras le bol ! Qu'ils réinventent un peu que diable...
      10 avril 2017 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @elge "font du" ... C'est tellement réducteur mon cher ami ...
      Je vais me coucher, mais j'ai mal à ma jungle !
      On poursuit demain, si tu veux !
      10 avril 2017 Voir la discussion...
  • Thumb
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Devant l'hostilité d'une jungle occidentale, demeure un mystérieux enfer vert, dernier repaire d'une quête obsessionnel. Fresque dantesque. ” — Thumb 21 mars 2017
    22 commentaires
  • Sanium
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Le Cinéma, c'est savoir faire germer un cœur. L'abreuver, jusqu'à plus soif, d'une luxuriante beauté. Et de larmes, le laisser dégorger. ” — Sanium 28 juin 2017
    20 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @CinemAtrium Hands down aussi avec ce commentaire !
      @palelose Casseur d'ambiance.
      28 juin 2017 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré Le 2ème visionnage est encore plus fracassant que le premier. Sur les rotules, ce nouveau James Gray vient peut-être de me donner ma plus grande émotion devant un film. Divin, sur tous les plans.
      27 juillet 2017 Voir la discussion...
    • MrFisher
      commentaire modéré @Sanium
      27 juillet 2017 Voir la discussion...
  • Kikuchiyo
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Les plans deviennent des tableaux, la guerre une étape, et Londres une jungle : le rêve assujettit le réel et embrase ce grand film hanté. ” — Kikuchiyo 17 mars 2017
    3 commentaires
  • CinemAtrium
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Rabelais des temps ressassés, Gray trace les frontières d’une croisade gargantuesque, enjunglant le rêve dans les lianes du tourment. ” — CinemAtrium 19 mars 2017
    8 commentaires
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @Sanium @Gotrek @Travellings Et je ne sais pas ce que vous en avez pensé mais grosse surprise qu'ont été les acteurs ! Pas de performance en soi mais Pattinson m'a étonné, j'ai à peine reconnu Miller (enfin bonne actrice !) et Hunham porte l'ensemble avec humilité.
      19 mars 2017 Voir la discussion...
    • Sanium
      commentaire modéré @CinemAtrium Tout pour me plaire dans ce cas... Rah. J'ai hâte !
      Et pour les acteurs je ne peux parler que de Pattinson. Il a prouvé chez Cronenberg et Michôd que c'était un très bon acteur ! M'étonne pas qu'il récidive encore ici.
      19 mars 2017 Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @Sanium Oui, il était bon chez Cronenberg mais là, il a un jeu vraiment "nouveau" si on peut dire. Enfin je ne l'avais jamais vu dans ce genre-là !
      19 mars 2017 Voir la discussion...
  • Cladthom
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Peut-être le plus beau dernier plan de l'histoire du cinéma, ça balaye la plupart de mes réserves du coup. ” — Cladthom 22 mars 2017
    24 commentaires
  • WeOwnTheNight
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Cartographie de la transmission d'un désir d'Etre, l’obsession d'un Idéal en s'abreuvant à la source de l'Humanité. L'Aventure intérieure. ” — WeOwnTheNight 13 mai 2017
    7 commentaires
    • Fildevo
      commentaire modéré @WeOwnTheNight exactement, austérité et humanisme, un cinéma sans esbroufe mais qui touche au plus juste. Et de NY à l'Amazonie, Gray ne dévie pas d'un pouce, ce qui fait sa force (un cinéma de grande classe centré sur la famille et la filiation) et peut-être aussi sa faiblesse (on peut lui reprocher un manque de surprise et de panache)
      14 mai 2017 Voir la discussion...
    • MrFisher
      commentaire modéré Magnifique MC , bravo !
      14 mai 2017 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @MrFisher Thanks a lot!
      14 mai 2017 Voir la discussion...
  • tarteman
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Le ciel d'or se reflète sur le fleuve de la ténacité. Superbe détermination à l'épreuve des lances et à la rencontre des peuples. Grandiose. ” — tarteman 15 mars 2017
    6 commentaires
    • tarteman
      commentaire modéré @Zeyken J'aurai préféré que le film se concentre plus sur une de ses explorations mais le sujet m'a vraiment intéressé et d'ailleurs je vais faire quelques petites recherches^^. Après qu'elle photographie et quels acteurs.
      15 mars 2017 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré C'est dans de magnifiques paysages que James Gray signe le nouveau pilier du film d'aventure. Se baladant un peu vite dans le temps au début de son récit, le réalisateur comble le tout avec une magnifique direction, faites de plan d'une beauté rare et accompagnés d'une très belle photographie dorée, ocre. En parvenant à faire s'attacher le spectateur aux personnages par l'intermédiaire d'acteurs fabuleux (Pattinson est excellent), Gray réussi à l'impliquer dans cette jungle aux beautés enfouies. Les musique, assez peu marquantes accompagnent cependant très bien le film et le sujet qui est qui plus est des plus intéressants. Une fin magistrale et puissante conclut ce film travaillé, abouti et surtout très intéressant.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @Zeyken Voilà ce que j'en pense plus précisément.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
  • fancine
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Entre Coppola Lean et Kubrick, Gray signe avec The Lost City of z une fresque d'une ampleur et d'une beauté démesuré, un chef d'oeuvre. ” — fancine 11 mars 2017
    13 commentaires
    • tarteman
      commentaire modéré @Gotrek Haha alors pour toi c'est quoi le point fort du film?
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • Gotrek
      commentaire modéré @tarteman Le personnage, sa conviction profonde dans la recherche de la vérité. Et en 2ème point le visuel évidemment, chaque plan est un tableau palelose n'exagère pas quand il cite Kubrick on retrouve un peu de l'ambiance feutrée puis épique de Barry Lyndon.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • tarteman
      commentaire modéré @Gotrek J'ai aussi pensé à Barry Lyndon même si je ne l'ai pas vu j'avais vu le début et rien qu'avec le sujet et la première scène on fait le rapprochement.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
  • Yohanes
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ De tous ces fantasmes d'Ailleurs, il en est un bercé d'absolu, cet autre continent où l'Homme, devenu spectre, ne foulera qu'après la chute. ” — Yohanes 30 juillet 2017
    6 commentaires
  • Joe_Shelby
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Cimino, Coppola ou Malick en inspiration, Gray réalise sa croisade intérieure constituée de persévérance, respect, liens du sang. Prodigieux ” — Joe_Shelby 19 mars 2017
    12 commentaires
  • Nathanlemec
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ À la recherche d'une mystérieuse cité d'or, James Gray sacrifie les liens du sang au nom de l'amour et de la persévérance. ” — Nathanlemec 17 mars 2017
    5 commentaires
  • MaxLaMenace_89
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Dans les lianes de l'ambition se transcendent l'Homme et sa foi, sa légende. Gray embrasse le meilleur du cinéma, celui de l'obsession. ” — MaxLaMenace_89 15 mars 2017
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Fuyant une Europe guindée‚ un homme part à la recherche d’autres civilisations, d’autres valeurs‚ lyrisme, poésie‚ une quête vers le sublime ” — georges.b1 15 mars 2017
    1 commentaire
  • Polo42
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ La force évocatrice des mythes amène les hommes a dessiner leurs horizons. Les grands cinéastes sont les mythes de Gray, et Z, son identité. ” — Polo42 21 mars 2017
    5 commentaires
    • Polo42
      commentaire modéré @Joe_Shelby Exactement. Réussir à conserver ce qui fait l'essence de son cinéma en le transposant dans un contexte tout à fait différent, sans jamais trébucher quand il aborde de nouveaux thèmes.
      21 mars 2017 Voir la discussion...
    • Joe_Shelby
      commentaire modéré @Polo42 Avec le recul, je le compare un peu pour ce film à Friedkin avec son Sorcerer qui avait su insuffler sa patte personnel tout en reprenant les codes d'Herzog
      21 mars 2017 Voir la discussion...
    • Polo42
      commentaire modéré @Joe_Shelby C'est un excellent parallèle. Même si Friedkin va pour moi plus loin dans son approche viscérale de l'humain, ce qui le différencie d'Herzog qui présente ses personnages sur un piédestal mythologique, leur enlevant alors les "tripes" qu'on peut capter chez Cremer ou Scheider plus que chez Kinski. Enfin à mon sens.
      Après je suis d'accord que c'est la même approche en terme de mise en scène.

      Par contre dans le cas de Gray tu le rapproche de qui en particulier ? Coppola ?
      21 mars 2017 Voir la discussion...
  • K_Sania
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Pétrie de références, quête prométhéenne au souffle désemparé, dont la mise en place un peu didactique corsète les transports. Frustration. ” — K_Sania 31 juillet 2017
    13 commentaires
    • K_Sania
      commentaire modéré @Nairwolf on dirait clairement qu'il s'est retenu, le dernier quart d'heure est tellemnt frustrant, pkoi n'a-t-il pas osé plus tôt ? Comme une peur de perdre le spectateur trop vite, le déroulement se montre au final bcp trop didactique pour un sujet aussi épique et atmosphérique. Frilosité. Pour moi, il n'est pas allé au bout de son projet, j'en suis sûr. Il a trop calculé
      10 septembre 2017 Voir la discussion...
    • Nairwolf
      commentaire modéré Est-ce pour faire ressentir la frustration de l'aventurier de ne pas pouvoir être pleinement libre, et de ressentir un plaisir libérateur à la fin, lorsque sa femme accepte sa destiné, et qu'il part avec son fils ?
      10 septembre 2017 Voir la discussion...
    • K_Sania
      commentaire modéré @Nairwolf comme pour souligner l'importance, la primauté de cette dernière expédition, et le poids de la "révélation" qui l'y attend ?...pkoi pas, oui, c'est une piste. Comme une montgolfière qui, après avoir traîné à qqs mètres du sol décolle enfin ds le ciel
      10 septembre 2017 Voir la discussion...
  • jerometrecherel
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Cette fable poétique sur l'humanisme, le sacrifice et le courage, se révèle aussi puissante que délicate. Un film magistral ! ” — jerometrecherel 20 mars 2017
    Commenter
  • zephsk
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Le dernier carton, ou comment faire d'un chef-d’œuvre sur la drogue et le patriarcat le poème médiocre de Kipling à son enfant débile. ” — zephsk 22 mars 2017
    20 commentaires
    • Cladthom
      commentaire modéré Je comprends toujours pas. Tant pis.
      23 mars 2017 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré mais y a aucun rapport avec la drogu
      24 mars 2017 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @cribeyre Il y a pourtant un raccord assez éclairant entre une larme de whisky dorée comme le Rhin et le train qui emmène notre héros vers la forêt. Tout le reste est à l'avenant, notamment la fin, éloquente.
      24 mars 2017 Voir la discussion...
  • marivaudage
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Partant dans beaucoup (trop ?) de directions, le film ne prend son ampleur qu'à la fin, en se resserrant sur la jungle, que la jungle ” — marivaudage 16 mars 2017
    11 commentaires
    • marivaudage
      commentaire modéré @Bakou9 oui, il y a un empilement de "scène de genre" que je ne comprends pas bien. On a LA scène de chasse, LA scène de bal, LA scène dans les tranchées etc etc. Toutes ces scènes sont remarquablement filmées mais 1. elle sont trop courtes et manquent d'ampleur 2. elles n'ont pas grand chose à voir avec le coeur du film. A cause de cette accumulation de scènes annexes, et à cause de parti-pris de montrer des allers-retours Amazonie - Europe, je trouve que tout le film va au pas de charge, ne prend pas son temps,
      20 mars 2017 Voir la discussion...
    • sadoldpunk
      commentaire modéré Ces réflexions sont intéressantes. je ne suis pas loin de penser, moi aussi, que le film est presque un peu trop court. Par contre, je ne vois pas dans le film de dilution des enjeux, mais au contreaire un resserement vers l'essentiel. Certes, au départ Fawcett part en exploration dans le but de laver le nom de son père aux yeux d'une société rigide: c'est à la fois le côté "lute des classes" de Gray mais aussi une manière de marquer l'idée de transmission, d'une génération à l'autre, de quelque chose qui peut ressembler à ue malédiction, puisque fawcette finira par causer la mort de son fils. Le fait que le personnage trouve son obsession "par hasard" ne me gê,e donc pas, puisque justement, ce n'est pas tout à fait un hasard: son père le conduit indirectement à la jungle, et il y conduit directement son fils. Par ailleurs, les allers-retours me semblent un aspect essentiel de ce film qui est pour moi un autoportrait du cinéaste, constamment tiraillé entre son appel vers l'aventure des tournages et le confort de la famille. C'est ce tiraillement qui donne ses plus belles scènes au film, et elles n'existeraient pas si celui si ne s'était déroulées que dans la jungle.
      18 avril 2017 Voir la discussion...
    • sadoldpunk
      commentaire modéré Pardon pour les multiples fautes de frappe.
      18 avril 2017 Voir la discussion...
  • ginlange
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Un opéra dans la jungle d'une ampleur prodigieuse, où liens du sang et soif de connaissance, découverte de l'autre et folie s’entremêlent. ” — ginlange 18 mars 2017
    1 commentaire
  • Cine7Inne
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Perdu dans les méandres d'un rêve tournant à l'obsessionnel, la fièvre monte en Amazonie et retombe dans la routine londonienne. ” — Cine7Inne 21 mars 2017
    6 commentaires
    • Cine7Inne
      commentaire modéré A aucun bon films justement, je me suis juste dit que la les photographies de films comme The Revenant, MAdemoiselle, The Hateful Eight, The Neon Demon là je prends mon pied visuellement, ça peut parfois sauver un scénario moyen.
      11 avril 2017 Voir la discussion...
    • Cine7Inne
      commentaire modéré Pour ne citer que les films récents.
      11 avril 2017 Voir la discussion...
    • Gotrek
      commentaire modéré @Cine7Inne Moi j'ai pensé à Barry Lyndon, et aux Friedkin (ultra-réalisme), ce qui peut ne pas plaire à tout le monde je le conçois.
      11 avril 2017 Voir la discussion...
  • kimmylenem
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Entre nécessité et contingence, réalisation et abnégation de soi ; errance de l'âme en quête éperdue du repos -la mort. ” — kimmylenem 8 avril 2017
    4 commentaires
  • kimdracula
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Ô Aventure, sève des rêveurs patentés de l'imaginaire et des poètes navigateurs, révèle nous la substance luxuriante de ton intime vitalité. ” — kimdracula 9 mai 2017
    4 commentaires
  • elge
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Il n’y a plus de cinéma d’aventure, alors Gray propose un cinéma du rêve d’aventure. Le souffle coupé de l’épique. ” — elge 20 mars 2017
    4 commentaires
    • RemyEnImages
      commentaire modéré @elge c'est joliment posé ! bravo...
      20 mars 2017 Voir la discussion...
    • elge
      commentaire modéré @RemyEnImages merci... du coup, un peu mitigé pour moi... c'est bien joli le guindé empire britannique avec du sombre intimisme "à la James Gray", mais il aurait fallu 4 heures de film pour embrasser la totalité de l'entreprise...
      20 mars 2017 Voir la discussion...
    • Torrebenn
      commentaire modéré @elge OK ... Dommage ...
      25 mars 2017 Voir la discussion...
  • LEtranger
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ En altérant le réel, l'image accouche d'un temps fictionnel sacralisé ; l'essentiel c'est la transmutation pour visée. L'illusion, toujours. ” — LEtranger 16 mars 2017
    2 commentaires
    • Lemmy
      commentaire modéré C'est quoi une transmutation pour visée ?
      16 mars 2017 Voir la discussion...
    • LEtranger
      commentaire modéré @Lemmy Rien de bien sorcier, la transmutation c'est la transformation complète de la substance d'une chose en une autre. C'est la façon la plus concise que j'ai trouvé pour exprimer qu'au niveau de la visée, de l'intention, le fond rejoint ici la forme : pour Fawcett, ce n'est pas l'achèvement d'un projet qui importe, ce n'est pas la découverte d'un réel tangible et demeuré caché, mais plutôt tout ce que cette quête d'un idéal (miroir de la création artistique, qui résonne d'autant plus joliment quand on connaît le parcours, jonché de déboires, de JG au sein de l'industrie du cinéma américain) mobilise chez l'homme, lui permettant de transcender ces conditions d'existence de départ (milieu social, origine familiale) ; de même, dans chaque scène, la stylisation de l'espace par la mise en scène et la composition temporelle (à travers une grammaire très classique) de chaque séquence dissipe continuellement l'impression de réel (c'est particulièrement marquant dans la jungle) pour faire advenir une perception presque sacrée de l'instant, en tout cas transcendée par rapport aux données de départ. J'ai ainsi estimé qu'on pouvait parler là aussi d'une transmutation de la substance réelle du monde filmé par Gray au profit d'une valeur purement fictionnelle.
      16 mars 2017 Voir la discussion...
  • FuckCinephiles
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Tout en intensité et en retenue, James Gray fait de The Lost City of Z un moment de cinéma viscéral, somptueux et littéralement étourdissant ” — FuckCinephiles 7 mars 2017
    5 commentaires
    • Sanium
      commentaire modéré @Fildevo Une semaine, si seulement... J'aurais pas l'occasion de le voir au cinéma perso. Il ne sortira pas en Chine. Je suis dépité. Et j'ai clairement pas envie non plus de le voir en streaming tant j'ai de respect et d'amour pour le travail de James Gray. Priez pour moi.
      7 mars 2017 Voir la discussion...
    • Fildevo
      commentaire modéré @Sanium j'avais oublié ce détail http://www.chinevoya...cite-interdite-7.jpg , dans 3 mois en DVD alors...
      7 mars 2017 Voir la discussion...
    • cribeyre
      commentaire modéré ah bon ? la BA arrête pas de passer dans mes cinémas j'en ai marre, j'irai alors
      8 mars 2017 Voir la discussion...
  • RemyEnImages
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Rappelant certains chefs d'œuvre passés, J.Gray façonne ici sa propre mythologie qui inspirera les nouveaux talents. Déjà un sommet de 2017. ” — RemyEnImages 16 mars 2017
    Commenter
  • Ju_
    (à propos de The Lost City of Z)
    Sa note :
    The Lost City of Z “ Fresque monumentale aussi dense qu'une forêt tropicale. Aventure psychologique sur une quête inassouvie qui permet de continuer d'avancer. ” — Ju_ 11 avril 2017
    Commenter

Casting de The Lost City of Z

Infos sur The Lost City of Z

Réalisé par James Gray
Écrit par James Gray


États-Unis - 2h20
Sortie le 15 mars 2017

Synopsis

Percy Fawcett est un colonel britannique reconnu et un mari aimant. En 1906, alors qu’il s’apprête à devenir père, la Société géographique royale d'Angleterre lui propose de partir en Amazonie afin de cartographier les frontières entre le Brésil et la Bolivie. Sur place, l’homme se prend de passion pour l’exploration et découvre des traces de ce qu’il pense être une cité perdue très ancienne. De retour en Angleterre, Fawcett n’a de cesse de penser à cette mystérieuse civilisation, tiraillé entre son amour pour sa famille et sa soif d’exploration et de gloire…

Films similaires à The Lost City of Z

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2017 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -