Toni Erdmann
(2016)
un film de
67% Taux de satisfaction
Toni Erdmann Bande-annonce

Toni Erdmann

(2016)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 67%
  • 308 notes
  • 3,53 moyenne

Micro-critique star (A_Nos_Amours) :
A_Nos_Amours
(à propos de Toni Erdmann)
Sa note :
Toni Erdmann “ Il ne fallait pas moins de 2h42 pour nous réapprendre à rire, à pleurer, à aimer. Pas moins que ce magique Toni Erdmann, père providentiel. ” — A_Nos_Amours 15 mai 2016
3 commentaires
  • palelose
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Si le renouveau du cinéma d'auteur allemand, c'est 2h30 dans la vie d'une pauvre conne moche prétentieuse et mal baisé, il sont mal barré. ” — palelose 20 septembre 2016
    38 commentaires
  • zephsk
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Toni Erdmann, funambule sans vertige, somnambule sans rêverie, potache mais poli : c'est le Patrick Sébastien bavarois, le Modem du cinéma. ” — zephsk 22 juin 2016
    20 commentaires
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Il ne fallait pas moins de 2h42 pour nous réapprendre à rire, à pleurer, à aimer. Pas moins que ce magique Toni Erdmann, père providentiel. ” — A_Nos_Amours 15 mai 2016
    3 commentaires
  • Springbank
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Leçon de vie par un clown triste et optimiste. Ironie: c'est Erdmann, l'homme de la terre, qui nous incite à ne pas trop y garder les pieds. ” — Springbank 21 août 2016
    14 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré @Springbank Non, évidemment. Et d’ailleurs j’ai un peu honte d’avoir pensé et écrit cela. Mais malgré mes efforts, je n’ai rien vu de grotesque ni de particulièrement touchant. Pourtant je suis germanophile et plutôt bon public –je ris, je pleure, j’ai peur quand il faut. Même si la soirée FKK est crédible en Allemagne, je suis restée de marbre quand les Hollandais devant moi riaient aux éclats. Par ailleurs je n’ai pas trop compris la fin, ce plan très long… Sur quoi débouche-t-il pour toi ?
      14 septembre 2016 Voir la discussion...
    • drocmerej
      commentaire modéré @Anna_K A Je te donne mon avis sur la fin, si je puis me permettre. Cela fait quelque temps que je l'ai vu, j'essaie de me souvenir de ma réflexion d'alors. Il me semble que le père fait tout un discours sur le fait de devoir vivre l'instant etc... puis il agit de manière complètement contradictoire avec ce qu'il dit. Au moment même où il devrait partager un moment avec sa fille, il s'en va en effet chercher un appareil photo pour immortaliser ce moment qu'il n'est pas capable de vivre directement. A la place, c'est encore un moment d'embarras pour la fille, soulignée par la longueur du plan. Finalement c'est assez pessimiste puisque ça témoigne d'une certaine incapacité à communiquer. Quelque chose comme ça....
      14 septembre 2016 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @drocmerej Merci de m'avoir répondu. Ton interprétation me semble très bien vue ! Cette fin, sans drame ni happy end -elle a finalement démissionné pour un poste à Shangaï ou l'on peut imaginer qu'elle ne sera guère plus dégourdie dans sa vie privée, est en accord avec l'économie du film dont j'attendais bien plus. Du coup, "L'âge de raison" que j'avais trouvé très "nunuche" me semble porteur d'un "tout est possible" autrement exaltant, toute proportion gardée évidemment.
      14 septembre 2016 Voir la discussion...
  • Fildevo
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Comme un chien dans un jeu de quilles, comme un ours de cirque dans une fête guindée : "Mon Oncle" au temps de la mondialisation. ” — Fildevo 13 septembre 2016
    20 commentaires
    • zephsk
      commentaire modéré @Grizlou Ça n'est évidemment pas un happy-end, quoiqu'une forme de révélation "du coeur" est à l'oeuvre. Mais il y a quand même une tripotée de journalistes qui disent que c'est "hilarant". Putain mais les types sont des boites de conserve dans la vie ou quoi ?
      Non pour cette fois l'emballement n'a pas augmenté mon rejet ou alors à la marge. J'aurais peut-être été un peu moins sévère, oui. J'aurais peut-être mis 2/5 ou la moyenne. Mais qu'est-ce que c'est chiant et laid et caricatural. Et long. Bon allez, je vais bouffer. Bon ap' !
      15 septembre 2016 Voir la discussion...
    • Fildevo
      commentaire modéré @Grizlou @zephsk perso, je ne tiens pas compte des critiques, je vais voir le film et je les regarde après. Ce qui est sûr, c'est que c'est pas le film de l'année et peut-être que ma note est un peu élevée mais je suis plutôt généreux sur la notation en général (bcp de 4 et 5 étoiles sur mon profil). En tout cas, j'ai ri et été ému plusieurs fois et surtout, critère ultime, j'ai pas vu passer les presque 3 heures, ce qui est quand même bon signe au final.
      15 septembre 2016 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @Fildevo Je comprends
      15 septembre 2016 Voir la discussion...
  • CyberSpace
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Le regard de l'autre, (dé)masqué, qui dérègle la routine quotidienne. Résultat trop long, voire trop superficiel dans la mise en pratique. ” — CyberSpace 14 mai 2016
    3 commentaires
  • ianov
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Par la farce le dérèglement impromptu des postures libérales, et du héros post-moderne le combat fragile. Du vitriol au royaume des huiles ! ” — ianov 2 septembre 2016
    2 commentaires
  • Airone
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Il y a ce sens du malaise, cette essence du rire, et puis cette prose un peu poseuse. Il y a surtout ce père aux élans émancipateurs. ” — Airone 24 août 2016
    Commenter
  • spider19
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Toni s'incruste souvent de manière inattendue. Mais cette fête aurait pu se finir largement plus tôt. Le buffet n'était pas assez chaud. ” — spider19 15 mai 2016
    1 commentaire
    • CinemAtrium
      commentaire modéré Même si je ne suis pas d'accord sur la note, j'aime parce que c'est assez vrai !
      17 août 2016 Voir la discussion...
  • Apocalypse12
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Erdmann, ou la simplicité des choses : conserver l'essence de l'humour sans regarder l'existence de trop près. De l'allègrement de la vie. ” — Apocalypse12 25 août 2016
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Contre l'état plombant des choses, le rire tel un totem du cirque filial et intime où le désamour, ce grand guignol de la vie, s'élime. ” — CinemAtrium 17 août 2016
    3 commentaires
    • CinemAtrium
      commentaire modéré La petite déception vient de la réalisation, parfois trop bancale et qui tue trop régulièrement l'effet dramatique et comique des scènes.
      17 août 2016 Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré Mais la longueur du film n'est pas vraiment un handicap, d'autant que les acteurs sont vraiment bons et certaines scènes hilarantes.
      17 août 2016 Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré Ha, si, un des gros défauts du film vient de sa com' qui l'érige en palme du public et de la presse, biaisant d'entrée de jeu le visionnage par un à-priori positif écrasant et déceptif.
      18 août 2016 Voir la discussion...
  • DickAutoMe
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ De l'appartement au parc, soit en un plan, je suis passé du rire aux larmes. Un film ami. ” — DickAutoMe 15 mai 2016
    1 commentaire
    • drocmerej
      commentaire modéré J'aime bien ta MC. C'est vrai que ce film passe en un éclair de l'un à l'autre. En revanche, pour être tatillon, je ne crois pas que ce soit "en un seul plan". D'ailleurs ce n'est pas qqch à quoi j'ai fait attention (car on se laisse embarquer) mais je dirais que les plans ne sont pas très longs dans ce film. Je peux me tromper. Une réalisation qui se fait oublier peut être une qualité.
      24 août 2016 Voir la discussion...
  • laimelecinema
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Maren Ade continue son cinéma du masque qui se craquelle mais cette fois avec une beauté, un humour et une sensibilité qui emportent tout. ” — laimelecinema 14 mai 2016
    Commenter
  • ginlange
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Entre rire et malaise, une oeuvre déconcertante, rafraîchissante dénonçant le grotesque d'une vie a moitié vécue par le burlesque chancelant ” — ginlange 25 août 2016
    Commenter
  • elge
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ La transmission du grain de folie, celui qui peut enrayer la machine matérialiste, est un travail exigeant. Mais la farce est avec lui. ” — elge 21 août 2016
    1 commentaire
    • Anna_K
      commentaire modéré J'adhère à ce que tu dis, mais je n'ai pas vraiment accroché au film. Sandra Hüller est excellente en Allemande coincée, le problème c'est que lorsque son personnage évolue (?), elle est moins convaincante.
      28 août 2016 Voir la discussion...
  • Sanium
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Si certaines longueurs ne s'éludent pas, Toni Erdmann fait état d'un potentiel tellement ahurissant qu'il râpe tout sur son passage. Dingue. ” — Sanium 18 août 2016
    Commenter
  • REDACTED
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Toni Erdmann est un stand-up si exaspérant que se foutre à poil ne peut être qu'une maladresse de cinéma. Dès lors, ce strip-tease touche. ” — REDACTED 24 août 2016
    9 commentaires
    • REDACTED
      commentaire modéré @sadoldpunk Oui, il y a de ça. Le film m'a vraiment exaspéré à certains moments (il n'a par ailleurs rien d'hilarant, ni de burlesque) ; en fait, je me disais que moins que du cinéma, c'était plus proche d'un gros épisode de "Strip-tease" (l'émission) mixé à un épisode de "Surprise sur prise !", sans la surprise mais avec des prises, des longueurs, des réactions parfois surprenantes, parfois gênantes. Mais j'ai aussi conscience que c'est de caricaturer le film de penser ainsi car il se révèle aussi très touchant, en effet. Il n'est que maladresses, hésitations, balbutiements, trébuchements, pesanteur ou arythmie des corps et des déplacements. Et j'aime bien ça.
      28 septembre 2016 Voir la discussion...
    • sadoldpunk
      commentaire modéré @REDACTED Je vois bien ce que tu veux dire. j'avais pour ma part été un peu déçu à la vision du film, eu égard aux retours dithyrambiques de Cannes. J'en avais tellement entendu parlé que le film me réservait peu de surprises et se révèlait surtout dans sa banalité et une forme de laideur formelle - l'effet Striptease dont tu parles. Pourtant, pas mal de choses restent en tête; notamment le fait justement que chaque scène soit étirée. C'est ça qui permet de creuser les personnages, jusqu'à dépasser la banalité apparente de chaque situation pour atteindre finalement une certaine complexité. A ce jeu-là, les deux comédiens sont vraiment bons; et je pense sincèrement que la maladresse de la réalisation n'est qu'apparente. par contre il est clair que le flm n'a rien de la "comédie de l'été" que la promo Cannoise voulait nous vendre.
      29 septembre 2016 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Je te rejoins aussi sur la forme, assez ingrate, et je me demande bien jusqu'à quel point cette ingratitude est désirée par sa réalisatrice. Avec le recul, je constate que je ne retiens pas grand-chose de la mise en scène, si ce n'est l'étirement des scènes dont tu parles ; étirement qui tend à essouffler le film, en même temps qu'il accompagne bien le malaise pataud généré par la présence du père (assez lourdingue en début de bobine, arrachant néanmoins quelques sourires, puis de plus en plus attachant - un gros nounours, in fine). Il y a cette impression que celui-ci s'incruste plus dans le cadre, avec la maladresse de son corps pesant, que le cadre ne cherche à le placer : je trouve que ça s'accorde finalement assez bien avec ses facéties de papa-gâteau. Il n'est d'ailleurs guère étonnant qu'une fameuse scène se déroule dans un jardin d'enfants.
      3 octobre 2016 Voir la discussion...
  • IMtheRookie
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Film extrêmement attachant, Toni Erdmann ne s'envole vraiment que dans son dernier tiers grâce notamment à une Sandra Hüller extraordinaire. ” — IMtheRookie 25 mai 2016
    Commenter
  • Willou
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Dans le repli d'un plan, en bousculant le récit, Toni Erdmann réinvente une narration, celle où tout devient possible. Etonnant et incisif. ” — Willou 6 juillet 2016
    2 commentaires
  • rkoster
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ C'est ça l'éclat de rire de Cannes? Ici, personne ne rigole. Sinistre à souhait. ” — rkoster 29 août 2016
    7 commentaires
    • rkoster
      commentaire modéré @Springbank C'est tellement pas marrant. Je t'écris alors que je suis encore dans la salle en train de regarder le film c'est dire.
      29 août 2016 Voir la discussion...
    • Grizlou
      commentaire modéré Pareil à Lille. Une cinquantaine de personnes riant de bon coeur. Pour ma part j'ai trouvé le film non pas hilarant, mais tout de même assez amusant et émouvant.
      30 août 2016 Voir la discussion...
    • VHS
      commentaire modéré à cannes ça riait jaune non ? labellisé amusant pour inhiber toute vision politique.
      30 août 2016 Voir la discussion...
  • WeOwnTheNight
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ La palme du cœur 2016? Un film fleuve sur-écrit et déstructuré où l'humour libère de l'aliénation tragique d'un quotidien déshumanisé. Ok. ” — WeOwnTheNight 5 octobre 2016
    4 commentaires
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @REDACTED C'est à mon sens le message principal que le film veut véhiculer à travers le comportement du père, sorte de bouffon tragique, révélateur par l'humour teinté de malaise, de l'extrême tristesse du quotidien de sa fille (qui plus est déshumanisé car fondé sur l'utra libéralisme et les conventions un peu factices qu'il implique ici). C'est justement ce que je lui reproche. J'ai trouvé ça un peu simpliste (surtout s'agissant de la critique du système libéral, même si pour moi ça n'est pas le cœur du métrage et beaucoup d'autres ont traités ça avant lui de manière bien plus fine). "Déstructuré" car le film ne me semble parfois qu'un agrégat de sketchs un peu maladroits, gentiment provoc' (un peu comme le personnage de Tony Erdmann lui-même, certes) avec pas mal de moments creux ou inutilement prolongés (pour renforcer le décalage avec la réalité d'Inès, j'imagine). En somme, les 2h43 ne m'ont pas paru justifiées. Mais le film fait preuve d'une certaine audace avec un sens du décalage et du burlesque plaisant et drôle par moments (même si fondamentalement dramatique je pense). Mais j'ai été assez déçu, cette relation filiale en reconstruction comme elle le peut, par la révélation de l’absurde dans la réalité ne m'a jamais vraiment touchée.
      5 octobre 2016 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré A l'origine je voulais écrire "trop déstructuré" d'ailleurs! Mais plus la place.
      5 octobre 2016 Voir la discussion...
    • REDACTED
      commentaire modéré Merci. Je comprends bien. J'y reviendrai peut-être. :)
      5 octobre 2016 Voir la discussion...
  • Overtime
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ J'en perds mes mots, j'en perds mes dents... ” — Overtime 23 septembre 2016
    6 commentaires
    • Overtime
      commentaire modéré @papalelose TOUT.
      23 septembre 2016 Voir la discussion...
    • Overtime
      commentaire modéré 66% seulement j'ai honte de mes ambassadeurs.
      24 septembre 2016 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Overtime Si tous les ambassadeurs étaient du même avis ce serait effroyablement triste. Si tu nous dis ce que tu as aimé, cela jettera une autre lumière sur ce film qui, à mon grand regret m'a moyennement accrochée. Ne m'en veux pas pour cette "leçon de morale" avant 9 heures du matin. C'est juste pour engager le débat et remonter éventuellement ma note.
      25 septembre 2016 Voir la discussion...
  • tomsias
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Je ne comprends pas. ” — tomsias 26 août 2016
    4 commentaires
    • jolafrite
      commentaire modéré Ouh, là, tu dois te sentir vraiment tout seul.
      26 août 2016 Voir la discussion...
    • SuLiZhen
      commentaire modéré Non @TOMSIAS ' T ES PAS TOUT SEUL
      31 août 2016 Voir la discussion...
    • Woodyalleniste13
      commentaire modéré Il n'est pas tout seul. J'ai rarement vu une chose aussi sombrement idiote, sans intérêt, pleine de pédanterie et de nullité. Si ça c'est audacieux...
      1 septembre 2016 Voir la discussion...
  • marielucas2
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ De grandes scènes qui oscillent entre la gêne,le rire,la tendresse et la cruauté,mais la tendance à tout faire durer finit un peu par lasser ” — marielucas2 30 septembre 2016
    Commenter
  • Anna_K
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Quand le père joue les Auguste la fille ne peut endosser que le rôle du clown blanc. Opus burlesque certes, mais désespérément triste aussi. ” — Anna_K 26 septembre 2016
    Commenter
  • Thomaschry
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ La farce comme moyen du dérèglement, le père comme initiateur d'une révolte intime: TE répare la vie par la puissance du rire et des larmes. ” — Thomaschry 14 mai 2016
    Commenter
  • TeddyDevisme
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Le film oscille sans cesse entre tragédie et comédie, pour ré-apprendre la pureté des émotions. Prendre le temps de la sensibilité. ” — TeddyDevisme 11 juillet 2016
    Commenter
  • jolafrite
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Le rire comme remède au formatage d'une société mortifère, étrange et délicieux programme. Le renouveau du cinéma politique est à poil. ” — jolafrite 15 juillet 2016
    Commenter
  • alexandremathis
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Je suis pas sûr de savoir ce que ça raconte au fond. Et puis, mettre un dentier ou un masque, ça ne fait pas un film "original", désolé. ” — alexandremathis 5 septembre 2016
    7 commentaires
    • alexandremathis
      commentaire modéré @Woodyalleniste13 @Cladthom c'est la rentrée, les émissions promo ont repris. :)
      5 septembre 2016 Voir la discussion...
    • ANOZER
      commentaire modéré Il n'est aucunement question de "réapprendre à vivre" ou de viser l'originalité. Au contraire, il y a quelque chose de très touchant dans cette façon dont le père persiste dans le décalage consciemment un peu nul, dans cette volonté de faire tâche dans le décor tout en sachant que son invitation à relativiser est presque vouée à l'échec.
      Car il ne s'agit que de cela : faire tâche dans un monde qui ne fait que se prendre au sérieux, où les individus s'enferment dans une tristesse et une solitude qui n'est qu'une vision de l'esprit.
      Ce film, c'est une déclaration d'amour d'un père qui a toujours cru que laisser sa fille choisir ce qui était le mieux pour elle était le meilleur moyen de la voir heureuse, et qui se retrouve désarmé face à son échec.
      5 septembre 2016 Voir la discussion...
    • WeOwnTheNight
      commentaire modéré @ANOZER D'accord pour l'analyse du message mais franchement (et pour reprendre ce que j'ai légèrement développé sous ma MC) j'ai trouvé ça très simpliste (surtout s'agissant de la critique du système libéral, même si pour moi ça n'est pas le cœur du métrage et beaucoup d'autres ont traités ça avant lui de manière bien plus fine) et "déstructuré" car le film ne me semble in fine qu'un agrégat de sketchs un peu maladroits, gentiment provoc' ou trash (un peu comme le personnage de Tony Erdmann lui-même, certes) avec pas mal de moments creux ou inutilement prolongés (pour renforcer le décalage avec la réalité d'Inès, j'imagine). Je ne comprends vraiment pas tout ce buzz.
      16 novembre 2016 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Toni Erdmann)
    Sa note :
    Toni Erdmann “ Côté farce‚ comédie déjantée et déconcertante plutôt drôle. Côté fable‚ leçon poussive et lourde sur les vraies valeurs de la vie ! ” — georges.b1 20 août 2016
    Commenter

Casting de Toni Erdmann

Infos sur Toni Erdmann

Réalisé par Maren Ade
Écrit par Maren Ade


Allemagne, Autriche - 2h42
Sortie le 17 août 2016
Compétition officielle au Festival de Cannes 2016

Synopsis

Quand Ines, femme d’affaire d’une grande société allemande basée à Bucarest, voit son père débarquer sans prévenir, elle ne cache pas son exaspération. Sa vie parfaitement organisée ne souffre pas le moindre désordre mais lorsque son père lui pose la question « es-tu heureuse? », son incapacité à répondre est le début d'un bouleversement profond. Ce père encombrant et dont elle a honte fait tout pour l'aider à retrouver un sens à sa vie en s’inventant un personnage: le facétieux Toni Erdmann…

Films similaires à Toni Erdmann

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -