Uzak
(2002)
un film de
72% Taux de satisfaction
Uzak

Uzak

(2002)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 72%
  • 75 notes
  • 3,62 moyenne

Micro-critique star (Fildevo) :
Fildevo
(à propos de Uzak)
Sa note :
Uzak “ Austère, pudique et drôle, une fable actuelle et universelle sur l'incommunicabilité. Une souris et des hommes. ” — Fildevo 19 août 2016
Commenter
  • Fildevo
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Austère, pudique et drôle, une fable actuelle et universelle sur l'incommunicabilité. Une souris et des hommes. ” — Fildevo 19 août 2016
    Commenter
  • Sanium
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Ceylan, la force tranquille, a cette sensible approche d'un cinéma qui ne triche pas. Uzak n'y échappe pas, subtil mais au souffle manquant. ” — Sanium 13 novembre 2016
    Commenter
  • Nathanlemec
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ C'est la grosse teuf chez Nuri Bilge Ceylan. Cyril Hanouna touche à son poste en matant du Tarkovski et du porno chic. ” — Nathanlemec 15 mai 2014
    4 commentaires
    • Nathanlemec
      commentaire modéré @spider19 non je n'avais pas les palmes. Et non je ne suis pas sur twitter et n'y serais sans doute jamais. Pourquoi cette question?
      15 mai 2014 Voir la discussion...
    • spider19
      commentaire modéré je me suis récemment inscrit et j'ajoute mes abonnements. Comme il y en a qui utilisent un pseudo
      15 mai 2014 Voir la discussion...
    • Nathanlemec
      commentaire modéré Ok il y doit y avoir pas mal de membre de VK sur twitter tu devrais trouver :)
      15 mai 2014 Voir la discussion...
  • Thomaschry
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Bien trop allusif pour dégager une ligne conductrice, cette relation fraternelle étrange enveloppe le spectateur dans une douce indifférence ” — Thomaschry 18 mars 2014
    4 commentaires
    • Thomaschry
      commentaire modéré Je t'avoue que les deux lignes que je viens d'écrire sont un souvenir assez flou du film - qui ne m'a pas emballé. Je me suis aperçu que je n'avais pas mis de micro-critique.

      Je l'ai peut-être vu dans de mauvaises conditions, un peu fatigué, mais je ne suis jamais entré dedans. C'est dommage parce que j'ai découvert Ceylan avec Il était une fois en Anatolie quand il est sorti en salles, et j'avais vraiment accroché à la fois au style, au rythme du réal. Tu m'as donné envie de voir les autres du coup. J'ai surtout entendu parler des Trois Singes.
      19 mars 2014 Voir la discussion...
    • A_Nos_Amours
      commentaire modéré En fait il y a une réelle cohérence dans la progression de ses films. Il commence avec très peu de moyens, fait jouer les membres de sa famille, et en arrive à Il était une fois en Anatolie qui rassemble en terme de budget la somme de ses cinq précédents films réunis et d'autre part il rassemble aussi tous les thèmes qu'il a déjà traités avant pour les analyser de façon encore plus réaliste et convaincante ! Si tu te lances dans ses films, prends les dans l'ordre ;) (son dernier est son meilleur, de loin, Les trois singes est excellent aussi cela dit, c'est très sombre comme film mais c'est dans celui-ci qu'il perfectionne sa mise en scène d'ailleurs été récompensée à Cannes et qu'il touche de très près la complexité de l'âme humaine.)
      19 mars 2014 Voir la discussion...
    • LEtranger
      commentaire modéré (Je préfère prévenir ceux qui n'ont pas encore vu le film, ne lisez pas ce qui suit) Personnellement, j'ai adoré les 40 premières minutes du film, jusqu'à ce que Mahmut revienne chez lui après être parti s'occuper de sa mère quelques jours, laissant son appartement à son cousin, je trouvais le film parfait, il me touchait et, à mon sens, touchait très juste... Et puis à partir de là, je trouve que presque tout devient caricatural, très prévisible, le coup de la montre + le coup de son ex + le coup de la souris + le coup des cigarettes à la fin (qu'il refusait de fumer vers le milieu du film), à chaque fois je me disais "pourvu qu'il ne suive pas son ex à l'aéroport", "pourvu qu'on n'ait pas droit au parallèle entre le salaud qui veut tuer la souris et l'autre qui trouve ça cruel", "pourvu qu'il ne sorte pas les cigarettes de sa poche" Bref, au final j'ai été très déçu de voir s'évaporer cette justesse qui, je trouve, caractérisait le film dans sa première moitié... Je ne sais pas si quelqu'un à eu la même expérience que moi avec ce film...
      30 juillet 2014 Voir la discussion...
  • georges.b1
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Une oeuvre magnifique où tout se lit dans les regards perdus et lointains des personnages désoeuvrés, une mise en scène précise et parfaite! ” — georges.b1 10 août 2014
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Ceylan clôt dans le pessimisme une trilogie intimiste d'une grande cohérence. La ruralité s'invite dans un Istanbul mélancolique et déserté. ” — A_Nos_Amours 7 août 2014
    Commenter
  • Mathrouzaud
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Contemplation effusive d'âmes verglacées, tournant à vide dans une Istanbul brisée de l'intérieur, encore tiède d'amour ” — Mathrouzaud 24 avril 2016
    Commenter
  • EdouardS
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ A coups de plans séquences souvent ponctués de manière légèrement décalée, Ceylan articule l'intime, voire le trivial, avec l'universel. ” — EdouardS 11 juillet 2013
    Commenter
  • Zoreilfilm
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Très elliptique et très lent, mais au bout de la patience Ceylan nous fait nous poser les bonnes questions. ” — Zoreilfilm 14 avril 2014
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ La contemplation de Ceylan a pour défaut d'exclure la constatation de la beauté formelle, se diluant plus qu'augmentant. Wait is not enough. ” — WillValmontcine 15 février 2016
    Commenter
  • fcyannou
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Ceylan glisse ses touches d'humour et de justesse dans la tension du quotidien d'un homme qui a perdu de vue la beauté du monde. ” — fcyannou 3 novembre 2013
    Commenter
  • gcapron
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ La confrontation tendre et émouvante d'un rat des villes et d'un rat des champs arbitrée par une souris d'appartement ” — gcapron 29 mars 2015
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ "Uzak" a cette mélancolie contemplative qui ferait presque croire que les plans de la Sublime Porte lovée sous la neige sont irréels. ” — Torrebenn 27 mai 2012
    Commenter
  • tomsias
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Bromance à la turque filmée avec doigté par un disciple d'Antonioni. Beau jusque dans ses longueurs. ” — tomsias 13 mars 2013
    Commenter
  • themroc
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ La photo est bonne, mais le montage accouche d'une souris. ” — themroc 22 novembre 2012
    Commenter
  • Asphodele
    (à propos de Uzak)
    Sa note :
    Uzak “ Là je fais sécher mes chaussettes, là je fais une sieste, là je tire la chasse d'eau, là je me rase... hélas oui tout ça est très barbant ! ” — Asphodele 23 février 2014
    Commenter

Casting de Uzak

Infos sur Uzak

Réalisé par Nuri Bilge Ceylan
Écrit par Nuri Bilge Ceylan et Cemil Kavukçu


Turquie - 1h45 - Drame
Sortie le 20 décembre 2002
Compétition officielle au Festival de Cannes 2003

Synopsis

Il met en scène un photographe cultivé et mélancolique. Vivant à Istanbul une existence tranquille et solitaire, le film tourne autour de l'arrivée de son cousin en quête d'un emploi.

Le film contient peu de dialogues, et l'histoire a peu d'importance. Son intérêt est sa simplicité. Le réalisateur rend intéressant cette longue succession de plans en créant un genre à part entière : le burlesque contemplatif. Ces longues scènes se finissent parfois de manière inattendue et nous amènent toujours à un questionnement profond. C'est ce qui fait l'élégance de ce film.


Films similaires à Uzak

Listes thématiques
    Vodkaster © 2007-2016 - Tous droits réservés - 2 
    Qui sommes-nous ? - Conditions Générales d'Utilisation et de Vente - FAQ (Foire Aux Questions) - Vodkaster recrute ! - Mentions légales -