Wonder Wheel
(2017)
un film de
Satisfaction communauté 47%
Wonder Wheel

Wonder Wheel

(2017)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 47%
  • 158 notes
  • 60 veulent le voir

Micro-critique star (blacktide) :
blacktide
(à propos de Wonder Wheel)
Sa note :
Wonder Wheel “ Dans une "lumière de pluie", en mal d'amour est le théâtre du désir. Aux versatiles éclats du regard, incendier l'attraction de sa tragédie. ” — blacktide 31 janvier 2018
3 commentaires
  • CinemAtrium
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Au pays du rêve amer, les espoirs s’élancent contre les récifs de l'éternel carrousel amoureux, prêt à s’envoler vers d’autres creux. ” — CinemAtrium 4 janvier 2018
    51 commentaires
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @Vilaboa La Liste de Schindler me heurte et m'horrifie mais est un immense film que j'aime beaucoup. Le Fils De Saul commence comme un bon film pour ensuite choisir une voie narrative abjecte à mon sens.
      il y a 7 jours Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Ne l'ayant pas vu, je ne peux préciser davantage. La question à se poser serait peut-être de se demander si cette "voie abjecte" que tu ressens correspond à une réalité humaine plausible ? Et si elle est bien décrite (l'œuvre d'art peut montrer avec talent l'infinie laideur) ? En ce cas, malgré tout, le film pourrait être "bon"...
      il y a 7 jours Voir la discussion...
    • CinemAtrium
      commentaire modéré @Vilaboa Plausible, peut-être. Sûrement. Mais ce n'est pas la réalité que j'accuse, ça, je m'en fiche un petit peu quand je regarde un film, c'est une fiction. Justement, avec ce tournant dans le film, le réal brouille son message et ça, ça me dérange beaucoup plus.
      il y a 7 jours Voir la discussion...
  • cath44
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ L’amour est un pyromane qui désenchante le manège de la vie. Entre les hiéroglyphes du cœur et les meurtrissures de l’âme, Ginny a le blues. ” — cath44 5 février 2018
    18 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Zeyken Merci pour ce développement technique, qui est partie intégrante d'une critique complète, et que je ne pratique personnellement pas suffisamment...
      il y a 9 jours Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Anna_K Dommage que tu ne précises pas davantage car la perspective que tu évoques me paraît, intuitivement, intéressante !
      il y a 9 jours Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Anna_K @Vilaboa J'aimerais bien ce développement aussi (pour ma part, la psychologie du personnage de Ginny m'a inspirée pas mal de réflexions sur un mal de vivre contemporain)
      il y a 9 jours Voir la discussion...
  • clemgeo
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Dans le coucher de soleil éternel de M. Storaro, M. Allen donne sa vision d’artiste de l’« affaire ». Wonder Winslet se donne toute entière. ” — clemgeo 4 février 2018
    17 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Anna_K Erreur de ma part, désolé ! Cela dit, il ne me semble pas qu'elle puisse à ce stade espérer quoi que ce soit le concernant. Mais l'âme humaine est insondable...
      il y a 6 jours Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Vilaboa Surtout quand la passion (ce à quoi tu pensais) flirte avec la folie (ce à quoi je pensais). Cela étant, si l'on rapproche (exercice d'équilibriste) Blue Jasmine et Wonder wheel du vécu actuel de Woody Allen, on bute sur des femmes (Jasmine et Carolina) qui dénoncent des hommes qui ont effectivement quelque chose à se reprocher, et sur Ginny qui, en revanche, trahit sans raison le père de son enfant, trahison dont elle porte le poids et qui quelque part la conduit à trahir à nouveau. Imbroglio Allenien ! Woody n'est finalement pas si vieillissant que cela !
      il y a 5 jours Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Anna_K Exact ! Sa sensibilité reste telle qu'il absorbe et vit l'environnement qui est le sien, tout en l'exprimant partiellement dans son œuvre. Je te recommande vivement l'ouvrage de Roland Quilliot, "Philosophie de Woody Allen" (ed Ellipses), intéressant à ce propos. NB : publié en 2015, il s'arrête à "Magic in the moonlight"...
      il y a 5 jours Voir la discussion...
  • blacktide
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Dans une "lumière de pluie", en mal d'amour est le théâtre du désir. Aux versatiles éclats du regard, incendier l'attraction de sa tragédie. ” — blacktide 31 janvier 2018
    3 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré J'aime bien "le théâtre du désir" ...
      10 février 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Ta MC est un poème. Merci.
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • blacktide
      commentaire modéré @Vilaboa Merci à toi, quel beau compliment !
      @Anna_K Merci beaucoup, je trouvais que ce "théâtre du désir " illustrait parfaitement les enjeux du film : des personnages perdus entre volonté, amour et responsabilités, donnant l'impression d'évoluer sur une scène, celle de la Vie et des passions refoulées.
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • Gnothi_seauton
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Sur les corps vacillants se réverbère la douce attraction bleutée. Sur les âmes rêveuses, plane l'ombre de la crépitante Médée d'Euripide. ” — Gnothi_seauton 1 février 2018
    9 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré @bredele Je dirais "la vengeresse" : l'héroïne vaincue se rend compte en un éclair (lorsqu'elle prend le téléphone pour prévenir) qu'elle a le pouvoir de laisser mourir sa rivale. Et elle le fait...
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • Gnothi_seauton
      commentaire modéré @Vilaboa oui, ainsi que l'épouse (bien qu'elle ne soit pas mariée) pour son emprise sur le personnage de Justin Timberlake.
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Gnothi_seauton C'est en ce cas comme tu le dis, pour "l'emprise", et non pas pour l'amour ou la fidélité. Ce n'est pas très positif...
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • Nathanlemec
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Sur le boardwalk, quatre destins se croisent aspirant à un monde meilleur. La roue de l’infortune. ” — Nathanlemec 15 janvier 2018
    9 commentaires
    • cribeyre
      commentaire modéré @user_6646049 bon ben merci je ne me déplacerai pas en salles pour aller le voir alors.
      5 février 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @cribeyre Dommage : histoire prenante, profonde et si vraie ! Fais un effort !
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Il n'y aura pas de "monde meilleur". Allen a compris depuis toujours que la vie est tragique...
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Baignée des lumières irrésolues de Coney Island, K. Winslet prodigieuse, livre ses failles. De son irrésistible langueur W.A. fait son nid. ” — ianov 10 février 2018
    3 commentaires
    • cath44
      commentaire modéré @ianov Superbe! je retrouve tout à fait l'ambiance , la lumière du film et cette présence presque magique de K Winstlet
      10 février 2018 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @cath44 Merci ! S'il y a quelque chose qu'on ne pourra pas enlever à ce film, c'est bien sa lumière, et surtout Kate Winslet qui m'a littéralement sidéré ...Après ça, on pourra dire ce qu'on voudra.
      10 février 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @ianov Oui, l'image d'une femme blessée. Pas d'issue autre que tragique.
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • Sanium
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Coney Island, ce théâtre des tragédies d'été. Se sont perdus tête et cœur, sous sa lumière fatiguée. Rêves, clignotez. Et manège, tournez. ” — Sanium 4 février 2018
    2 commentaires
  • Vilaboa
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ L'enchevêtrement des destinées, des hasards et des souffrances inévitables. L'inutile beauté d'un amour absolu. Les relations comme chaos... ” — Vilaboa 12 février 2018
    2 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré J'adore "l'inutile beauté d'un amour absolu" ! Tournure contradictoire et très élégante qui me semble saisir au plus près l'esprit 'woodyalleinien'.
      il y a 8 jours Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré Merci beaucoup ! Oui, il y a chez lui une constante, qui lui est parfois reprochée ("il se répète") alors qu'elle est, je pense, la marque des vrais créateurs, qui reprennent au fil de leur oeuvre et donnent toute leur ampleur à quelques thèmes essentiels. Et c'en est un, bien sûr...
      il y a 7 jours Voir la discussion...
  • sgabedou
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Allen en roue libre, mais l'éclairage et Kate Winslet sont de belles roues de secours. ” — sgabedou 9 février 2018
    3 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré D'accord pour "l'éclairage" et l'actrice, mais Allen ne me paraît pas "en roue libre". Certes, l'on retrouve ses thèmes de prédilection (mais c'est le cas de tous les grands créateurs : chacun a sa "petite musique" que l'on a plaisir à reconnaître) mais c'est si bien traité !
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • sgabedou
      commentaire modéré Je le trouve en roue libre, dans le sens paresseux du terme, et ce concernant le traitement de l'histoire assez bateau.
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @sgabedou Pour ce qui me concerne, le scénario au sens strict ("l'histoire" si tu veux) m'est apparu comme prenant et riche.
      il y a 10 jours Voir la discussion...
  • bastienava
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ La tête dans les étoiles mais les pieds ancrés dans un quotidien "calcinant", la tragédie comme dernier espoir de rendre une vie palpitante. ” — bastienava 9 février 2018
    6 commentaires
    • Vilaboa
      commentaire modéré Complément : le personnage de Médée est évoqué en fait dans la micro-critique sur ce film faite par gnothi_seauthon que je te suggère d'aller voir. J'y reviens, dans un commentaire, sur l'idée de la vengeance
      12 février 2018 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Vilaboa Sa tirade m'a fait penser à Blue Jasmine et et je doute qu'elle endosse un rôle ici, du moins consciemment, on est déjà dans la folie me semble-t-il.
      il y a 8 jours Voir la discussion...
    • Vilaboa
      commentaire modéré @Anna_K Dans la folie ou... le comble de la passion... Mais n'est-ce pas très proche...
      il y a 7 jours Voir la discussion...
  • Anna_K
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ De la fragilité des liens du cœur et de la trahison récurrente, chez la femme, comme ferment de la tragédie chez un Woody Allen vieillisant. ” — Anna_K il y a 6 jours
    2 commentaires
    • Anna_K
      commentaire modéré Aussi belle et aussi joliment filmée soit-elle Kate Winslet n'en incarne pas moins une femme qui n'envisage pas une seconde la portée de ses actes sur son environnement immédiat, à commencer par elle-même. Alors que "Blue Jasmine" nous régalait encore de l'humour new-yorkais, "Wonder wheel" est finalement assez désespéré.
      il y a 6 jours Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @Anna_K absolument désespéré , avec en toile de fond une mélancolie qui imprègne le destin de cette femme, dans l'illusion de ce qui ferait tenir son être, qui se révèle dans la trahison un personnage de tragédie ..
      il y a 6 jours Voir la discussion...
  • StarLord
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Ecrivain ou comédienne, les étoiles filantes de la scène artistique évincées par la passion dévorante d'un Amour d'été. ” — StarLord 1 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré Oui, mais éternel malentendu. C'était, pour lui, un "amour d'été", mais pour elle, un espoir infini. Ainsi va la vie, tragique.
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • Jylm33
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Sous les néons de la fête, Allen prend le public à contre-pied avec ce drame sombre, cruel et désespéré; hélas, sans sa maestria habituelle. ” — Jylm33 il y a 10 jours
    Commenter
  • FreshBUZZ17
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ D'une précision incroyable, Allen regarde la Vie avec un pessimisme solaire. Wonder Wheel, sublime théâtre des Amours perdus. Tragique. ” — FreshBUZZ17 il y a 9 jours
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Allen n'est ni T.Williams ni D.Sirk, ici, passion‚ violence et trahison deviennent prévisibles‚ artificielles‚ et théâtreusement cyniques ! ” — georges.b1 6 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré Tu es trop dur. Le déroulement, au contraire, me paraît riche et surprenant. Et surtout tellement "vrai" dans l'éternelle incompréhension entre les êtres.
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • spider19
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ La majestueuse grande roue qui tourne dans la tête de Woody vient encore de tomber en panne. ” — spider19 3 février 2018
    Commenter
  • Theus
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Je n’ai vécu le film qu’à travers Kate Winslet, sa beauté radieuse à la lumière rousse, sa précision et sa justesse serrent le coeur ” — Theus 12 février 2018
    Commenter
  • jonathanpichot
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Les manèges des vies changent en fonction que la lumière scintille. Mieux vaut maîtrisées son rôle avant de disparaître. ” — jonathanpichot 2 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré Oui, mais personne ne "maîtrise". Le monde est un chaos...
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • FJaouen51
    (à propos de Wonder Wheel)
    Wonder Wheel “ Woody Allen rend hommage au théâtre qu'il aime et réutilise des éléments de ses anciens films qui marchent si bien. ” — FJaouen51 1 février 2018
    2 commentaires
  • TKCG
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Une oeuvre où les jeux de lumière renforcent l'illusion de la réalité ! Intriguant et fataliste. ” — TKCG 11 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré Fataliste ET réaliste... Terrible de vérité humaine.
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • charatoxiic
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Un nouveau très bon cru de W. Allen comme toujours. Un vrai régal d'humanité, de drame, de vie. ” — charatoxiic 2 février 2018
    Commenter
  • matvk14
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Le WA le plus péssimiste depuis longtemps.Derrière la roue du Wonder Wheel,les désillusions d'âmes déchues face à leurs tristes destinées... ” — matvk14 4 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré "Pessimiste" ou simplement réaliste ? Si vrai sur les relations humaines...
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • nnb
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Du "Roi de la Moule" à "Wonder Wheel", le cinéaste amène ses personnages au pays des illusions perdues.Tragique et superbe Kate Winslet. ” — nnb 5 février 2018
    1 commentaire
    • nnb
      commentaire modéré Roi de la palourde plutôt !
      5 février 2018 Voir la discussion...
  • REDACTED
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Coney Island colore jusqu’aux intérieurs, jusqu'aux visages : puissent Kate Winslet et ses atours de tragédienne vaincre l'écriture anémiée. ” — REDACTED il y a 5 jours
    Commenter
  • AbusDeCine
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ L'amertume de Woody isole l’empathie tout en laissant la bienveillance en liberté pour mieux nous interpeller par effet de boomerang. Top. ” — AbusDeCine 1 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré Son "amertume" me paraît une bonne prise en compte des réalités du monde. Effectivement, la "bienveillance" n'est pas contradictoire. Elle est souvent le fait de gens sans illusions...
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • CineFiliK
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Etincelante dans le soleil couchant de la comète de Allen, Kate s'enivre de jasmin bleu en tournant la roue de l'infortune. ” — CineFiliK 4 février 2018
    Commenter
  • dr-jaws
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Sublime travail sur la lumière ne soulignant que l'artificialité d'un triangle amoureux très banal. Restait le décor à exploiter peut-être. ” — dr-jaws 8 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré D'accord sur la "lumière" mais pas sur le fait de dévaloriser la situation. Si elle est "banale", c'est que la vie est globalement déchirante, ce qu'Allen reprend sans cesse. Mais il a raison car c'est inépuisable !
      12 février 2018 Voir la discussion...
  • FuckCinephiles
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Sous le cadre idyllique de Coney Island, Woody Allen fait de Wonder Wheel un quasi remake de Blue Jasmine jamais tranchant ni passionnant ” — FuckCinephiles 31 janvier 2018
    1 commentaire
    • cribeyre
      commentaire modéré effectivement j'ai lu un article où il était beaucoup comparé à Blue Jasmine. Or celui-ci me donnait envie alors que j'avais détesté Blue Jasmine, je me retrouve coincé...
      31 janvier 2018 Voir la discussion...
  • Benj_abel59
    (à propos de Wonder Wheel)
    Sa note :
    Wonder Wheel “ Dans un style théâtralisé, Woody Allen joue avec ses facilités malgré une intrigue et des personnages peu passionnants. Clap de fin ? ” — Benj_abel59 1 février 2018
    1 commentaire
    • Vilaboa
      commentaire modéré Non, car la tragédie des vies nourrira toujours la création...
      12 février 2018 Voir la discussion...

Casting de Wonder Wheel

Infos sur Wonder Wheel

Réalisé par Woody Allen
Écrit par Woody Allen


États-Unis - 1h41
Sortie le 31 janvier 2018

Synopsis

Ce film se déroule à Coney Island dans les années 1950, c’est une histoire d’amour pleine de passion, de personnages hors du commun, d’amants, d’infidélité et de gangsters.

Films similaires à Wonder Wheel

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2018 - Tous droits réservés - 2 
    Conditions Générales d'Utilisation - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -