U Télérama aime passionnément
Cléo de 5 à 7
(1962)
un film de
Télérama aime passionnément U
Satisfaction communauté 90%
Cléo de 5 à 7

Cléo de 5 à 7

(1962)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 90%
  • 499 notes
  • 192 veulent le voir

Micro-critique star (IMtheRookie) :
IMtheRookie
(à propos de Cléo de 5 à 7)
Sa note :
Cléo de 5 à 7 “ Cléo de 5 à 7 c'est deux heures dans la vie d'une femme. Les minutes s'enfilent comme des perles tantôt futiles, tantôt tragiques. ” — IMtheRookie 25 avril 2011
Commenter
  • IMtheRookie
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Cléo de 5 à 7 c'est deux heures dans la vie d'une femme. Les minutes s'enfilent comme des perles tantôt futiles, tantôt tragiques. ” — IMtheRookie 25 avril 2011
    Commenter
  • Apocalypse12
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Amère ou bien badine, la vie est un jeu de regards dans lequel il faut savoir prendre le temps : le temps de mourir, et puis celui d'aimer. ” — Apocalypse12 10 juillet 2016
    1 commentaire
    • ProfilSupprime
      commentaire modéré Plus on avance dans le film, plus les chapitres avec les heures perdent leur sens. Un film qui fait oublier le temps.
      11 juillet 2017 Voir la discussion...
  • Airone
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Cléo, Florence ou bien Paris, elle est l'écume et la fraîcheur d'été, l'augure du hasard et la grande santé : elle est la nudité du temps. ” — Airone 4 juillet 2016
    6 commentaires
    • CinemAtrium
      commentaire modéré très beau !
      5 juillet 2016 Voir la discussion...
    • Airone
      commentaire modéré Merci à vous.
      Ce qu'il dégage est incroyable, si pur, tellement imprégné de la Nouvelle Vague.
      Je l'ai vu au festival de La Rochelle. On a même eu droit à Varda qui s'essaie à l'interprétation de quelques chansons du film accompagnée par Legrand au piano !
      5 juillet 2016 Voir la discussion...
    • veroniquevergnau
      commentaire modéré Merci pour ce moment de poésie et de vérité.
      21 février 2019 Voir la discussion...
  • Ochazuke
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Elle va et nous égare par sa beauté et sa futilité, et du fil du sens superstitieux, la Mort l’habille si bien. Magnétique vanité. ” — Ochazuke 20 février 2019
    5 commentaires
    • Ochazuke
      commentaire modéré On est d'accord ;)
      21 février 2019 Voir la discussion...
    • veroniquevergnau
      commentaire modéré @Ochazuke Tout à fait. Cette femme belle et duelle, légère et grave, passe du blanc admiré de déesse au noir d'une promeneuse disponible à l'écoute de l'autre. Presque en temps réel (2 heures) elle sort de son cadre de vedette pour explorer la vi(ll)e et se charge d'humanité. L'échange avec le soldat sur le point de repartir pour la guerre d'Algérie, cette vie soudain fragilisée, ce "Paris vu par", temps et espace poétiques. Bravo A. V.
      21 février 2019 Voir la discussion...
    • Ochazuke
      commentaire modéré Oui j'ai rarement vu un film aussi en si peu de temps de cette évolution que tu décris. La part de réel saisi, cette impression de plonger dans ce Paris de 1962 est enivrant, de l'humais aux rues parisiennes en passant par le café l'atelier des Beaux-Arts, le Parc, l'hôpital... C'était fascinant... et elle si magnifique, magnétique qu'on se prend à aimer tel ce soldat avant de retourner au front. Tout est là, l'implicite, les moments de vie impossibles dans la durée mais se qui peuvent se produire hors des sentiers communs lorsqu'on se perd, doute...
      21 février 2019 Voir la discussion...
  • clemo
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Daniel Pennac l'a bien compris: le pire dans le pire, c'est l'attente du pire. ” — clemo 27 mai 2015
    4 commentaires
    • clemo
      commentaire modéré @bredele N'est-ce pas !
      27 mai 2015 Voir la discussion...
    • bredele
      commentaire modéré @clemo j'adore le lien que tu as réussit à faire entre Pennac et Varda, 2 personnages si différents
      27 mai 2015 Voir la discussion...
    • clemo
      commentaire modéré Citation trouvée au hasard d'une lecture, qui m'a semblée bien à propos pour le film !
      28 mai 2015 Voir la discussion...
  • sudroxaz
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Songe d'un jour d'été, flore blanche. Poupée de son, dénudée de frivolité, Cléopâtre marque Antoine. Aimer, pour ce qu'il reste du solstice. ” — sudroxaz 7 avril 2019
    3 commentaires
    • sudroxaz
      commentaire modéré Petite dédicace un peu tardive à Agnès Varda. Cléo de 5 à 7 est une des œuvres emblématiques de la Nouvelle Vague. Ce cinéma-vérité, en temps réel, que nous chérissons pour beaucoup. Ici, c'est l'histoire de Cléo, une Narcisse, une enfant, une starlette atteinte de cécité et de frivolité à propos de la vie qui l'entoure. Elle va apprendre à ne plus se regarder dans les miroirs, et à regarder le monde qui l'entoure. Dénudée d'une robe à pois frivole, tombée du lit à baldaquin et de la balançoire de sa chambre, la voilà qui prend sa vie en main, par l'oracle condamnée. Ce qui fait du mal hier, aujourd'hui, fait du bien, et les mauvais augures ne pourront au final obscurcir cette marche funèbre baudelairienne. C'est le triomphe de la maxime ronsardienne, du carpe diem d'Horace. Cléo, c'est se dénuder aux yeux des autres et parler vrai. Cléo, c'est aussi Michel Legrand. Et puis le spectre de l'Algérie. Cléo, c'est cette épée de Damoclès que l' on ne peut vaincre que par un cri d'amour, ce désir de prolonger le solstice. C'est cette beauté jusqu'à la mort.
      7 avril 2019 Voir la discussion...
    • K_Sania
      commentaire modéré @sudroxaz Et bien, tu as déjà pratiquement tout dit. C'est de la grâce et de la fragilité, le moment où, sans cris et dans l'ombre d'un air mutin, tout est prêt à craquer dans l'aisance d'un air de M.Legrand, à s'échapper sous les feuillages du printemps. Et puis Paris qui défile derrière la vitre d'un bus, comme des pensées éparpillées, un œil vers l'inconnu, l'incertitude de l'avenir, et l'autre sur passé révolu, que l'on ne reconnaîtra plus. La promesse de l'amour aussi, entre de nombreux non-dits et une balade vers son destin, vers un autre jour peut-être plus lourd mais aussi baigné d'une lumière nouvelle. En somme, la légèreté d'un malheur annoncé ou simplement d'une autre vie. (Désolé pour le délai mais je t'avoue que je ne l'ai pas revu depuis un bon moment et il m'a d'abord fallu rassembler mes souvenirs. )
      9 avril 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @K_Sania @sudroxaz quel plaisir de lire vos commentaires sur "Cléo de 5 à 7" !
      13 avril 2019 Voir la discussion...
  • ianov
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ A l'heure des tempêtes, le coeur frémit sur le grand clavier des émotions. L’essence de l’amour s’enflamme de 5 à 7 dans un pont de soupirs. ” — ianov 7 avril 2019
    2 commentaires
    • sudroxaz
      commentaire modéré "le grand clavier" : je l'ai ;-)
      7 avril 2019 Voir la discussion...
    • ianov
      commentaire modéré @sudroxaz Yeah !! La première !! J'ai hésité Legrand Le Grand , mettre des guillemets, mais c'est plus drôle ainsi, et je vois que ça passe tout autant !! ))° Et je m'associe à toi, et ta m.c pour un hommage vibrant à une grande dame. ))°
      7 avril 2019 Voir la discussion...
  • korogu
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ La caméra joue des points de vue sans jamais pouvoir se détacher de son héroïne. Et une fois en phase avec elle, l'émotion est totale. ” — korogu 4 mars 2014
    2 commentaires
    • FeydRautha
      commentaire modéré Allez hop, distribution de pouces verts pour fêter le fait que tu aies dépassé les 1000 films notés.
      22 mars 2014 Voir la discussion...
    • korogu
      commentaire modéré Ahah je suis enfin digne de recevoir ta parole si je comprends bien. C'est possible que ce film ait été le 1000ème en plus.
      22 mars 2014 Voir la discussion...
  • veroniquevergnau
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Poésie en blanc et noir, temps scandé d'une vie soudain fragile, espace d'une quête de soi, les lendemains chanteront-ils encore sans elle? ” — veroniquevergnau 21 février 2019
    3 commentaires
    • veroniquevergnau
      commentaire modéré Merci à Ochazuke et sa MC qui m'a replongée dans ce "Paris vu par". Belle, duelle, cette déesse blanche admirée devient une promeneuse en quête de sens. Légèreté, gravité, la guerre d'Algérie comme la maladie portent leurs ombres en cet été qui semble éternel, tant il est suspendu à la grâce d'une rencontre, de l'espoir et de la dignité.
      21 février 2019 Voir la discussion...
    • Ochazuke
      commentaire modéré Superbe !
      21 février 2019 Voir la discussion...
    • veroniquevergnau
      commentaire modéré @Ochazuke Merci, j'avais lu et digéré toutes les MC et leurs poésies. Merci à tous donc.
      21 février 2019 Voir la discussion...
  • gaugamelle
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Portrait libre et poétique d'une femme cherchant en sa beauté la force de survivre, mais qui trouvera son salut dans les yeux d'autrui. ” — gaugamelle 16 mai 2016
    Commenter
  • TaoChess
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Cléo de 5 à 7 arrive à capturer toute la richesse des sentiments en seulement 2h d'une vie entière. Miraculeuse et précieuse performance.  ” — TaoChess 27 juillet 2013
    1 commentaire
    • spider19
      commentaire modéré ça marchait aussi l'autre c'est de 17h à 18h30 la période temporel du film (je comprend pas pourquoi personne apprécie ma critique du film surtout)
      27 juillet 2013 Voir la discussion...
  • Artlek1
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ En attendant la mort, Cléo entrevoit l'amour... Deux heures suspendu avec une diva, dans les tourments comique et tragique de la vie... ” — Artlek1 7 septembre 2017
    Commenter
  • TrueCine
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Comme si une caméra se mettait à suivre 2 heures durant une femme au hasard des rues, et c'est d'un réalisme bouleversant. Que c'est beau ! ” — TrueCine 18 mars 2015
    Commenter
  • Flol
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ J'aurais pu errer 2 heures de plus avec Cléo dans le Paris d'Agnès Varda, fait de ces petits moments mêlant joie passagère et mélancolie. ” — Flol 16 octobre 2016
    Commenter
  • Attrianera
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ L'intensité de l'éphémère avant le néant éventuel. La bulle de narcissisme éclate, l'émotion affleure, Cléo découvre son cœur. ” — Attrianera 7 octobre 2017
    Commenter
  • Theus
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Vivez, si m'en croyez, n'attendez à demain : cueillez dès aujourd'hui les roses de la vie - Pierre de Ronsard -1578 ” — Theus 3 décembre 2018
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Où les heures passées sans amour sont inutiles, où la monotonie langoureuse devient belle sous l'oeil de la caméra. Veni Vedi Varda. ” — CinemAtrium 21 janvier 2016
    Commenter
  • bredele
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Cléo fait comme Anna, retire tes lunettes noires et affronte la réalité en faisant fi de ton égoïsme et de ta frivolité! ” — bredele 8 juillet 2019
    Commenter
  • Ariane92
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Cléo erre dans Paris au gré de ses angoisses profondes et de ses joies frivoles, vrais moments de vie pour un pur moment de cinéma. ” — Ariane92 15 mars 2015
    Commenter
  • ProfilSupprime
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Cléo de 5 à 7 “ Quand la routine devient belle et légère, quand le temps d'un film nous fait apprécier une vie. ” — ProfilSupprime 5 août 2014
    Commenter
  • elge
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Le cinéma est un jeu. Un peu drôle, un peu tragique. Avec des amis. Avec une idée du suspense. Avec des cadrages. Un patchwork. La vie. ” — elge 31 mars 2019
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Cinéma direct, la nonchalance de la narration permet à la fiction de fusionner avec le documentaire et d'atteindre un réalisme bouleversant! ” — georges.b1 28 juillet 2013
    Commenter
  • Barbey
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Dans Cléo, tout se passe simplement, à la manière d'une étoile filante fauchée. Cléo, c'est un miroir qu'on promène le long d'un boulevard. ” — Barbey 22 avril 2015
    Commenter
  • Alphaeraser
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Une heure et demi de la vie de Cléo, largement suffisant pour tomber amoureux d'elle. ” — Alphaeraser 4 janvier 2014
    Commenter
  • cinephile54
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Ballade ds Paris pour conjurer le sort voir ls gens écouter le bruit de l'eau qui calme rire en se donnant la main il reste si peu de tps ” — cinephile54 21 mars 2019
    3 commentaires
    • cinephile54
      commentaire modéré Au gré de la ballade de Cléo, on découvre un Paris des années 60, en taxi, à pied ou en autobus . On se surprend à goûter à chaque instant qui passe, rêver au cèdre du Liban, ne plus avoir peur parce que ça ne fait rien, aujourd'hui, ç l'été de Flore, le solstice, jour le + long, un mardi et les pigeons s'envolent ! Moi, lui, au parc Montsouris à Paris ...Agnès Varda a frappé fort, le film est magnifique !
      21 mars 2019 Voir la discussion...
    • lekid
      commentaire modéré @cinephile54 Joli commentaire aussi ;)
      21 mars 2019 Voir la discussion...
    • cinephile54
      commentaire modéré @lekid merci c vrai qu'une mc était trop restreinte pour parler d'un film aussi bouleversant
      22 mars 2019 Voir la discussion...
  • fabs8
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ L'errance magnifique de Cléo dans un Paris cerné par les mauvais présages, la peur de la mort et les regards rongeant la belle égocentrique. ” — fabs8 16 mai 2017
    2 commentaires
  • sgabedou
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ A pied, en taxi ou en bus, Varda ne quitte pas Cléo des yeux et offre un portrait de femme entre légèreté et gravité dans un Paris révolu. ” — sgabedou 17 mars 2018
    Commenter
  • chloeeee
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Beau le visage passe Paris, Cléo s'accroche à tout (plaisir futile, joie frivole) pour ne découvrir que l'unique raison de vivre. Splendeur. ” — chloeeee 3 avril 2019
    Commenter
  • ilmra
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Un film prouesse, si naturel, vivant et en même temps, si poétique, riche de symboles et de lectures, si touchant, on ne s'en lasse pas ! ” — ilmra 2 mai 2013
    Commenter
  • PharaonDeWinter
    (à propos de Cléo de 5 à 7)
    Sa note :
    Cléo de 5 à 7 “ Ce film isochrone parvient à épouser les variations de rythme de la vie. Fulgurances, temps-morts pour un portrait hanté, une douce tragédie ” — PharaonDeWinter 29 mai 2015
    Commenter

Casting de Cléo de 5 à 7

Infos sur Cléo de 5 à 7

Réalisé par Agnès Varda
Écrit par Agnès Varda


France, Italie - 1h25 - Drame, Comédie
Titre original : Cléo de cinq à sept
Sortie le 11 avril 1962

Synopsis

Cléo, belle et chanteuse, attend les résultats d'une analyse médicale. De la superstition à la peur, de la rue de Rivoli au Café de Dôme, de la coquetterie à l'angoisse, de chez elle au Parc Montsouris, Cléo vit quatre-vingt-dix minutes particulières. Son amant, son musicien, une amie puis un soldat lui ouvrent les yeux sur le monde.

Films similaires à Cléo de 5 à 7

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -