Y Télérama aime beaucoup
Lust, Caution
(2007)
un film de
Télérama aime beaucoup Y
Satisfaction communauté 71%
Lust, Caution Bande-annonce

Lust, Caution

(2007)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 71%
  • 154 notes
  • 135 veulent le voir

Micro-critique star (Bosco) :
Bosco
(à propos de Lust, Caution)
Sa note :
Lust, Caution “ Mille scènes en long flash-back et une Chine occupée de décor de cinéma pour apprendre que le cœur-cul a ses raisons que le calcul ignore. ” — Bosco 14 mai 2019
3 commentaires
  • theOldpc
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Parfumé d'airs scorsesiens, Lust Caution livre un joli drame où l'amour est toujours une sale affaire. Tony Leung sublime à son habitude. ” — theOldpc 12 mai 2013
    5 commentaires
    • axeltarride
      commentaire modéré oui ba faut d'abord que je me le procure ;) et c'est pas facile...
      12 mai 2013 Voir la discussion...
    • axeltarride
      commentaire modéré disons que la médiathèque de Chambéry est assez pauvre en contenu malheureusement X_x
      PS: jai jamais su utiliser les torrents..
      12 mai 2013 Voir la discussion...
    • axeltarride
      commentaire modéré => un facebook si tu veux!
      12 mai 2013 Voir la discussion...
  • Bosco
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Mille scènes en long flash-back et une Chine occupée de décor de cinéma pour apprendre que le cœur-cul a ses raisons que le calcul ignore. ” — Bosco 14 mai 2019
    3 commentaires
    • Bosco
      commentaire modéré (Ma MC aura au moins attiré votre attention sur le fait que ce qui s’écrit cul se prononce de deux manières). Sur ce film à gros budget qui à mon sens échoue dans ses lourdes prétentions artistiques, j’ai déposé deux étoiles cependant… pour quelques scènes intéressantes et pour les acteurs principaux : le toujours sombre et taiseux Tony Leung Chiu-wai, à nouveau excellent, et pour Tang Wei, une comédienne certes moins classe que Maggie Cheung dans In the Mood for Love mais qui est vraiment très, très mignonne et dont la manière de faire jouer l’éclat de ses prunelles de jais dans les jolies fentes de son masque de tendre porcelaine est bien la seule chose de chinoise que j’ai perçue dans ce film américanisé de part en part. Ang lee, remarquable cinéaste de l’intime, ferait bien, me semble-t-il, de se tenir à l’écart de films à dimensions historico-politiques. Il ne sait pas les traiter, fondre ces dimensions dans un récit domestique ou s’en emparer et les distordre comme une matière ainsi que l’a fait Paul Verhoeven dans Black Book. (Voilà qui me fait redouter le visionnage prévu d’Un jour dans la vie de Billy Lynn…) Par contraste, j'observe que quand l’histoire n’est que décor et que cela ne porte qu’à conséquences esthétiques comme dans Tigre et dragon, Ang Lee peut faire jouer à plein ses innombrables talents.
      14 mai 2019 Voir la discussion...
    • Anna_K
      commentaire modéré @Bosco L'affiche est belle, mais ta MC ne donne pas trop envie de s'y risquer, ton commentaire louvoie un peu ... et puis ces histoires de cul, de calcul et de raison ? Je ne suis pas sûre que Pascal s'y retrouverait :-)
      17 mai 2019 Voir la discussion...
    • Bosco
      commentaire modéré Oui, l’accolement des mots cœur et cul peut choquer, mais c'est bien ce dont il est question dans le film : de l'absence de cloison étanche entre l'un et l'autre de ces "organes". Ceci d'ailleurs est énoncé très explicitement, puisque Wong déclare à son supérieur à propos du chef de la police qu'elle a eu mission de piéger : "Non seulement il pénètre mon corps mais, tel un serpent il veut s'insinuer jusqu'à mon cœur." L'espionne militante et séductrice voit l'arme de son corps se retourner contre elle. Elle, comme du reste son ignoble proie, se voient débordés par leur passion érotique commune -d'ailleurs entamée en style sado-masochiste. Eh oui ! il n'y a jamais loin du cul au cœur et du cœur au cul quoiqu'en pensent certains esprits qui se croient délicats en fait très marqués par un puritanisme sournois que l'on voit d'ailleurs surgir sous de nouvelles et étranges formes en notre époque qui se croit très libre mais qui se veut de plus en plus correcte. Comme si l'on pouvait détacher l'esprit d'un corps tant qu'on l'habite ! (Seuls certains saints, mystiques ou le shadus y parviennent de leur vivant.) Non, le corps est bien le lieu où l’esprit (trop souvent confondu avec les sentiments) se manifeste et s'exalte. Ce que du reste les fidei d'amore du Moyen-Age savaient bien en bons platoniciens qu'ils étaient, très éloignés des romantiques dualistes, mauvais lecteurs de Platon influencés par le manichéisme, qu'une certaine civilisation occidentale rationaliste et bourgeoise a forgés. C'est du reste ce nœud du film que je regrette d'avoir vu si mal développé, mais Ang Lee, qui tenait donc là son vrai sujet, a choisi plutôt de s'a(ban)donner à une fresque de caractère historique ou plutôt à un drame sentimental et policier coloré "peinture d'époque", en sorte que le vrai et seul sujet du film est maltraité. (Et le sujet historique de même !)
      17 mai 2019 Voir la discussion...
  • Martini08
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Ang Lee reste à la surface de son matériau. Il compense par une grande élégance couvrant ce mélodrame classique mais plaisamment classieux. ” — Martini08 24 juillet 2017
    Commenter
  • georges.b1
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Entre dégustation du thé et parties silencieuses de Mahjong‚ la passion et le crime‚ un conte universel travesti en thriller d’espionnage ! ” — georges.b1 23 janvier 2017
    Commenter
  • WillValmontcine
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ La sensualité est présente mais l'académisme brime un peu l'ensemble, donnant plus une esthétique un peu propre pour le sujet. Averti. ” — WillValmontcine 21 mars 2016
    Commenter
  • gunsy
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ très beau film! amour ,sexe,trahison,excellement interprété ” — gunsy 14 août 2017
    Commenter
  • abvwyl
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Situation amoureuse : C'est compliqué. ” — abvwyl 6 mai 2018
    Commenter
  • gillou107
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ languissante puis passionnee , ang lee nous raconte une belle histoire "d amour " ou vrai et faux , loyaute et trahison s entremelent ” — gillou107 19 décembre 2015
    Commenter
  • ProfilSupprime
    (à propos de Lust, Caution)
    Lust, Caution “ Cette reconstitution d'époque, posée sur un scénario trop plan-plan, tient le coup grâce à ses qualités visuelles et sa direction d'acteurs. ” — ProfilSupprime 31 mai 2015
    2 commentaires
  • viadd
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Où l'on apprend que l'on peut tomber amoureux de son bourreau. Un magnifique film. ” — viadd 10 août 2011
    1 commentaire
  • fabior.denullepart
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Ang Lee prend son temps pour filmer de grands et beaux acteurs, Tony Leung, Chiu Wai et Tang Wei. Du beau cinéma. ” — fabior.denullepart 4 juin 2015
    Commenter
  • Renaud2e
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Tres beau, suspens ” — Renaud2e 20 décembre 2017
    Commenter
  • elge
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Les derniers plans, ce qu'ils ne montrent pas, sont d'une force incroyable. Comme un gouffre... ” — elge 13 décembre 2014
    Commenter
  • tomsias
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Sorte de version chichiteuse sursignifiante et misogyne du Black Book de Verhoeven. D'assez loin le moins bon film d'Ang Lee. ” — tomsias 29 avril 2013
    Commenter
  • Jeremie
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ La belle mise en scène de Lee et le jeu subtil des acteurs donnent du poids à cette histoire captivante mais un peu prévisible. ” — Jeremie 23 septembre 2012
    Commenter
  • Torrebenn
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ La Résistance en Chine occupée, montrée avec délicatesse mais peu de ces conventions cinématographiques chinoises qui crispent l'occidental. ” — Torrebenn 10 octobre 2011
    Commenter
  • Deedee66
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Belle mise en scène "à l'occidentale" et interprétation, le film pêche par un script trop long, distendu, un peu obscur. Du beau travail. ” — Deedee66 14 juillet 2012
    Commenter
  • Joe_Gillis
    (à propos de Lust, Caution)
    Sa note :
    Lust, Caution “ Début cool à la Black Book, puis un virage trop radical à mon goût qui cause un vif désintérêt. ” — Joe_Gillis 15 mai 2018
    Commenter

Casting de Lust, Caution

Infos sur Lust, Caution

Réalisé par Ang Lee

Taïwan, Chine, États-Unis - 2h38 - Drame, Film d'action, Thriller
Titre original : Se jie
Sortie le 16 janvier 2008

Synopsis

Dans les années 1940, alors que le Japon occupe une partie de la Chine, la jeune étudiante Wong est chargée d'approcher et de séduire Mr Yee, un des chefs de la collaboration avec les Japonais, homme redoutable et méfiant que la Résistance veut supprimer. Très vite, la relation entre Wong et Mr Yee devient bien plus complexe que ne l'avait imaginé la jeune femme.

Films similaires à Lust, Caution

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2019 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -