Satisfaction communauté 78%
Madre

Madre

(2019)
un film de
Ce qu'en pense la communauté
  • 78%
  • 95 notes
  • 48 veulent le voir

Micro-critique star (lekid) :
lekid
(à propos de Madre)
Sa note :
Madre “ Un cœur à vide, avide d'amour et d'espoir. Dans son regard troublant, le reflet d'un disparu : pour un ré-enfantement, vers un apaisement. ” — lekid 12 août 2020
Commenter
  • cath44
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Une plage de douleur pour reconnaître et recréer l’absent. De la béance du deuil aux contours ambigus de l’amour, la désolation d’une mère. ” — cath44 27 juillet 2020
    14 commentaires
    • sergito
      commentaire modéré @cath44 Je viens de lire ce qui était caché par la mention "spoiler" dans ton 2e post - je ne savais pas que c'était finalement lisible - et effectivement je vois que tu avais perçu la passion de la "madre" comme un transfert de son amour maternel tragiquement meurtri sur un ado de l'âge qu'aurait son fils dix ans après s'il est encore en vie. C'est parce que je trouve très réussie cette série d'oppositions insolubles du film que je pense l'interprétation par beaucoup d'un inceste inutile et plaquée.
      31 juillet 2020 Voir la discussion...
    • cath44
      commentaire modéré @sergito Dans plusieurs interviews Sorogoyen a été interpellé sur ce côté troublant dont tu parles, il dit bien qu’il nous confronte là à la différence entre les intentions de cette femme et celles de Jean , qu’il interroge notre regard sur les apparences et ce qui est caché. Il dit faire confiance au spectateur. Madre évoque la perte d’un enfant et du traumatisme qu’il laisse. C’est un drame intime aux allures de drame antique, un film sur la maternité et surtout une histoire d’amour et de tendresse.
      J'aurais bien aimé voir le 1er film , le court métrage ...
      1 août 2020 Voir la discussion...
    • raspoutine001
      commentaire modéré @cath44 j'ai ressenti tout à fait la même chose quant aux sentiments de cette mère mais il semble que beaucoup aient été mal à l'aise et aient ressenti un malaise comme les parents de Jean. Les interviews de Sorogoyen confirment en effet que cette femme fait un transfert et aime Jean comme ce fils qu'elle n'a pu élever.
      10 août 2020 Voir la discussion...
  • ANOZER
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Sous influence malickienne, R.S. filme la plage comme un désert sentimental, une plaine d’errements où se reconstruisent les âmes perdues. ” — ANOZER 31 juillet 2020
    14 commentaires
    • Attrianera
      commentaire modéré @ANOZER Quand ils verbalisent ce n'est pas plus mal non plus. Je n'aime pas trop jouer à la psy quand je regarde des films; faire la chasse aux symboles...Il y a des réalisateurs dont je me suis détournée car ils misaient d'un coup énormément sur l'esthétique alors qu'au début de leurs carrières ce n'était pas le cas. Je pense notamment à Nwr. J'espère que ce ne sera pas le cas avec Sorogoyen.
      31 juillet 2020 Voir la discussion...
    • Attrianera
      commentaire modéré @ANOZER Désolée je pense avoir fait quelques fautes de français dans mes commentaires, je suis un peu claquée.
      1 août 2020 Voir la discussion...
    • ANOZER
      commentaire modéré C’est pas un film cryptique du tout, mais la dimension psychologique est importante. Après encore une fois faut vraiment pas être effrayé par son écriture, il est très classique en la matière. Linéaire et explicite dans son propos. Quand je parlais de non-dits, je voulais surtout qualifier l’ambivalence psychologique du personnage principal qui est un enjeu fort du film.
      1 août 2020 Voir la discussion...
  • bixentevolet
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ J'enlève 0,5 étoiles dans ma notation pour ce choix de Sorogoyen d'avoir inclus à deux reprises du Damien Saez dans son film. ” — bixentevolet 25 juillet 2020
    10 commentaires
    • bixentevolet
      commentaire modéré @zephsk Au début je pensais ça aussi, mais il y a deux choses qui me gênent: d'abord, la musique est initialement intra-diégétique (donc ton interprétation est carrément probable par rapport au caractère ado-rebel-alcool-plage-jaimepasmesparents de l'ado), mais la musique devient extra-diégétique à la scène "finale"... Elle sort du cadre de son personnage, et je n'ai pas compris ce choix: les paroles n'ont aucun rapport avec la situation donnée... On dirait plus une envolée lyrique un peu émotionnelle pour porter le spectateur, mais je trouve ça creux... Sinon, en fouillant je suis tombé sur cette phrase de Sorogoyen qui explique son choix par rapport à Saez "C’est l’actrice principale du film, Marta Nieto, qui a écouté beaucoup de chansons françaises quand elle apprenait le français. Et nous sommes tombés amoureux de cette chanson, si bien qu'on a décidé de la mettre dans le film.". Ils n'expliquent pas pourquoi ils ont fait le choix d'ajouter précisément cette chanson, mais ça m'a l'air tout de même hasardeux dans le processus créatif...
      9 août 2020 Voir la discussion...
    • hugo
      commentaire modéré En fait quand on ne connaît ni la langue française ni Saez et l'image qu'il véhicule en France, on peut considérer que c'est une belle chanson. Pour moi le problème du film c'est surtout le gamin (que ce soit le personnage ou l'acteur).
      9 août 2020 Voir la discussion...
    • zephsk
      commentaire modéré @bixentevolet Oui bien sûr, il y a un peu des deux, disons que ça me semble une facilité plus véritablement logistique de la passer en extra-diégétique dans le mouvement (et puis comme dit @Hugo, si on ne comprends pas ce qu'il raconte et qu'on aime les chèvres, ça passe)
      9 août 2020 Voir la discussion...
  • lekid
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Un cœur à vide, avide d'amour et d'espoir. Dans son regard troublant, le reflet d'un disparu : pour un ré-enfantement, vers un apaisement. ” — lekid 12 août 2020
    Commenter
  • Lu34s
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ S'ouvrant sur un plan séquence démentiel, cette histoire de deuil refoulé subjugue autant qu'elle déroute avec ses propos ambivalents. ” — Lu34s 13 février 2020
    4 commentaires
    • Lu34s
      commentaire modéré @J-L.L J'ai adoré Que Dios Nos Perdone mais je n'ai toujours pas vu El Reino je vais me le rattraper. J'ai d'ailleurs eu la chance de voir celui-là en février et il m'a bien marqué quand même
      22 juillet 2020 Voir la discussion...
    • sudroxaz
      commentaire modéré Ce plan séquence est juste bluffant. Il marquera l'année, c'est certain.
      28 août 2020 Voir la discussion...
    • Lu34s
      commentaire modéré @sudroxaz L'ayant vu en février, cette séquence est toujours gravée sur ma rétine
      29 août 2020 Voir la discussion...
  • Bessou
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Maîtrise formelle et ambiguïté des sentiments : le duo gagnant d'un Sorogoyen qui fait définitivement partie des meilleurs cinéastes actuels ” — Bessou 24 juillet 2020
    4 commentaires
    • Bessou
      commentaire modéré Marta Nieto est époustouflante
      24 juillet 2020 Voir la discussion...
    • J-L.L
      commentaire modéré Ok, vje suis d'accord sur ces 2 points évidemment, mais je crois pas à cette femme qui part en sortie de boite, avec ces 3 grands ados bien imbibés qui de toute évidence n'ont qu'une seule idée en tête . . . La scène dans la maison des parents me laisse aussi perplexe. Enfin pas mal de choses qui me chiffonnent dans les détails.
      27 juillet 2020 Voir la discussion...
    • Bessou
      commentaire modéré Je pense pourtant que c'est tout à fait plausible
      27 juillet 2020 Voir la discussion...
  • AAM16
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Sorogoyen sème le doute sur la relation entre la mère endeuillée et l'adolescent, et c'est d'une beauté troublante. ” — AAM16 1 août 2020
    Commenter
  • J-L.L
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Ce qui me froisse ici : le manque de crédibilité. Film visuellement beau & des Acteurs(trice) superbes mais je n'y crois décidément pas. ” — J-L.L 23 juillet 2020
    6 commentaires
    • J-L.L
      commentaire modéré Je pense qu'une femme - une mère sera plus impactée par ce récit, cette errance, mais mon questionnement sera plutôt : la Résilience passe-t-elle par des virées nocturnes trop imbibées - et même au travers d'un transfert affectif ? ? ?
      14 août 2020 Voir la discussion...
    • lekid
      commentaire modéré @J-L.L Je n'ai pas été convaincue par cette virée nocturne qui semble plaquée. Il faudrait connaitre les motivations du réalisateur. Pour le transfert, pourquoi pas mais il y a ici beaucoup d’ambiguïté dans ce transfert affectif.
      18 août 2020 Voir la discussion...
    • J-L.L
      commentaire modéré Nous sommes d'accord ;*)
      18 août 2020 Voir la discussion...
  • Nanoushkah
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Filmer l’immensité d’un deuil bercé par la vie. Jamais le ressac d'une douleur n'a été si hypnotique. M. Nieto emporte tout sur son rivage. ” — Nanoushkah 25 juillet 2020
    Commenter
  • djobaka
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Poignant et dérangeant, Sorogoyen nous trouble par sa réal' quasi parfaite de ce chaos émotionnel dont le scénario frôle le licencieux. ” — djobaka 29 juillet 2020
    Commenter
  • CinemAtrium
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Il y a des fêlures que le sable et la mer ne peuvent effacer à l'occasion d'une vague. Houle sentimentale, partir à la dérive. ” — CinemAtrium 2 août 2020
    Commenter
  • stillMargotte
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ De la plage expiatrice aux confins du désir, il n'y a qu'un pas, celui d'une mère au doute sublime. Jeunesse, relève-moi. ” — stillMargotte 31 juillet 2020
    Commenter
  • luc_schweitzer
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Histoire d'un lien plus fort que les préjugés, histoire d'un retour à la vie, histoire d'une mère. Emouvant, beau, totalement crédible. ” — luc_schweitzer 24 juillet 2020
    Commenter
  • Cinemapprenti
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Un geste esthétique aussi âpre que beau, sublimé par un développement émotionnel d'une juste profondeur et une actrice formidable. ” — Cinemapprenti 14 août 2020
    Commenter
  • goodfeles
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Avant d'apercevoir la vague de l'espoir, on contemple l'écume de la Mère couvrir lentement le sable brûlant du deuil et dépasser son rivage. ” — goodfeles 12 août 2020
    Commenter
  • sudroxaz
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Telle Julieta, Elena, longtemps sevrée, a replongé fortuitement. Regard dorloteur, admiratif, d'une mad(re) sur un fils. Déni → acceptation. ” — sudroxaz 28 août 2020
    Commenter
  • sergito
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Deuil impossible car c'est un fils et un disparu d'où une passion maternelle insensée pour son fantôme. Beauté âpre d'une tragédie parfaite. ” — sergito 28 juillet 2020
    Commenter
  • Nyantho
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Une résilience douloureuse sur un rythme lent. Entre Œdipe et catharsis, on suit le cheminement d'une mère meurtrie. Belle réalisation. ” — Nyantho 2 août 2020
    Commenter
  • A_Nos_Amours
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Si des lignes de scénario font défaut, le trouble qui naît de cet érotisme sur le fil, prêt à basculer dans la perversion, marque l'esprit. ” — A_Nos_Amours 18 août 2020
    Commenter
  • tguille72
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Solitude de la mère qui a perdu son fils, l'immensité hostile de la plage, et l'arrivée de l'ado loquace. Drame et projection sur le sable ” — tguille72 27 juillet 2020
    Commenter
  • raspoutine001
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Le deuil, cette traversée du passé dans l'abolition de l'avenir et l'engloutissement de l'instant. A.Ferney. Au bout la résilience ” — raspoutine001 23 juillet 2020
    Commenter
  • Kikuchiyo
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ L’ostentation formelle n’empêche pas ici un trouble et une densité inédites chez S. C’est bien ici le perso qui ouvre la voie et questionne. ” — Kikuchiyo 3 août 2020
    Commenter
  • lalaitou
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ L'amour c'est quand une folie sonne juste. Ici l'entêtement morbide d'un amour maternel qui se rejoue dans une fureur adolescente. ” — lalaitou 8 août 2020
    Commenter
  • HyacintheFont
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ D'un amour ambigu, faire s'échouer sur le rivage les vagues de l’acceptation. Drame œdipien sublimé par la caméra de Sorogoyen. ” — HyacintheFont 9 septembre 2020
    Commenter
  • PharaonDeWinter
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Il aurait été curieux que sorte de Madre, foire aux grands angles et aux plans-séquences tapageurs, autre chose que de l'émotion bon marché. ” — PharaonDeWinter 13 août 2020
    3 commentaires
    • J-L.L
      commentaire modéré ...peut-être mais qu'il serait vraiment sympathique que, la majorité des films qui nous sont proposés en salle, soient à minima de ce niveau. En effet, ce n'est pas là que l'on va crier au chef d'œuvre, mais ce film est bien loin du navet et reste techniquement plutôt abouti.
      14 août 2020 Voir la discussion...
    • PharaonDeWinter
      commentaire modéré @J-L.L Oh ? Et HOTEL BY THE RIVER, et ABOU LEILA, et EVA EN AOUT, et MALKROG, tout ça c'est en salles ! Et c'est à minima bien bien plus intéressant que le film de Sorogoyen.
      14 août 2020 Voir la discussion...
    • J-L.L
      commentaire modéré @PharaonDeWinter OK certainement mais pas sur Rennes ni St Malo - Dinan - Dinard... Pas mal de films ne sortent même plus sur des villes comme Bordeaux ou Nantes ;*) si vous aviez le triste choix dont nous devons-nous contenter même si les Salles ici sont Vides
      17 août 2020 Voir la discussion...
  • Calino92
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ L'instinct maternel inébranlable d'une femme meurtrie se trouve au coeur d'un film inabouti mais touchant, porté par son actrice principale. ” — Calino92 30 juillet 2020
    Commenter
  • Kevin_Lassal
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Aussi magnifique que profondément perturbant. Une relation aussi fragile que malsaine. Sublime mise en scène de Sorogoyen ” — Kevin_Lassal 7 août 2020
    Commenter
  • drédré
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Que Dios nos perdone ! La réussite du film ce sont la vraisemblance, la délicatesse, la pureté des sentiments, le mystère d’une relation. ” — drédré 28 juillet 2020
    Commenter
  • pierreaugustehenry
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Du court initial, Sorogoyen prend un tour magnifiant. Marta Nieto colossale dans cette exploration du maternel / charnel face à l'absence ” — pierreaugustehenry 17 août 2020
    Commenter
  • Hal9000
    (à propos de Madre)
    Sa note :
    Madre “ Hitchcockien, toutes proportions gardées. Dans sa maîtrise formelle, son ambiguité, et surtout son héroïne têtue mais attendrissante. Habité ” — Hal9000 9 août 2020
    Commenter

Casting de Madre

Infos sur Madre

Réalisé par Rodrigo Sorogoyen
Écrit par Rodrigo Sorogoyen et Isabel Peña


Espagne - 2h08 - Drame
Sortie le 22 juillet 2020

Synopsis

Dix ans se sont écoulés depuis que le fils d’Elena, alors âgé de 6 ans, a disparu. Dix ans depuis ce coup de téléphone où seul et perdu sur une plage des Landes, il lui disait qu’il ne trouvait plus son père. Aujourd’hui, Elena y vit et y travaille dans un restaurant de bord de mer. Dévastée depuis ce tragique épisode, sa vie suit son cours tant bien que mal. Jusqu’à ce jour où elle rencontre un adolescent qui lui rappelle furieusement son fils disparu…

Films similaires à Madre

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2020 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -