Rebelle
(2012)
Satisfaction communauté 36%
Rebelle Bande-annonce

Rebelle

(2012)
Ce qu'en pense la communauté
  • 36%
  • 1526 notes
  • 89 veulent le voir

Micro-critique star (juliendg) :
juliendg
(à propos de Rebelle)
Sa note :
Rebelle “ Bon c'est bien joli d'avoir un arc, mais au bout du compte pour qu'une fille réussisse dans la vie il faut surtout qu'elle sache coudre. ” — juliendg 10 août 2012
13 commentaires
  • juliendg
    (à propos de Rebelle)
    Sa note :
    Rebelle “ Bon c'est bien joli d'avoir un arc, mais au bout du compte pour qu'une fille réussisse dans la vie il faut surtout qu'elle sache coudre. ” — juliendg 10 août 2012
    13 commentaires
  • CookieTime_LE
    (à propos de Rebelle)
    Sa note :
    Rebelle “ Superbe film sur la relation mère/fille avec en prime un visuel magnifique d'Écosse. ” — CookieTime_LE 23 février 2016
    47 commentaires
    • Sleeper
      commentaire modéré et leur gueule change selon les coups durs qu'ils subissent ou les coups fourrés qu'ils ratent ou reussissent, le chiffre represente la sympathie qu'ils affichent vis à vis de toi (ou des autres quand tu cliques sur un des perso), le petit smiley represente les relations diplomatiques que tu veux afficher, c'est la meme chose que les chiffres sous forme d'icone (mais rien ne t'empeche d'afficher un visage amical et de les attaquer en traitre), j'imagine que ça correspond à des tranches de 25 (0-25-50-75-99)
      3 mars 2016 Voir la discussion...
    • Sleeper
      commentaire modéré et chaque perso a plus ou moins son style de jeu, certains comme gandhi et d'autres sont tres portés la propagande, d'autres sont obsedés par l'armement, d'autres sont paranoiaques et lunatiques, ou alors hypocrites (plus ils affichent de la sympathie pour toi plus en fait ils t'en veulent)... et bien sur toutes tes actions ont des repercutions sur la façon dont tu es vu par les autres c'est tres difficile de se faire oublier ou de conserver longtemps la majorité dans la poche,
      3 mars 2016 Voir la discussion...
    • Sleeper
      commentaire modéré portés sur
      3 mars 2016 Voir la discussion...
  • Filmosaure
    (à propos de Rebelle)
    Sa note :
    Rebelle “ Son univers visuel plein de charme et d'onirisme rattrape largement l'histoire sans grande originalité de Rebelle. A admirer.  ” — Filmosaure 8 avril 2013
    36 commentaires
    • chtounet
      commentaire modéré Oulala. Il y a des choses intéressantes dans ce que tu dis et d'autres qui me font assez tiquer.

      Dire que Eisner était obligé de s'occuper du financier après la mort de Wells, ce n'est pas vrai. En aucun cas il n'y a été obligé, c'était son choix.

      Ensuite, je n'ai pas dit que Eisner était à tendance artistique, mais créatif. C'était son rôle en entrant à Disney, le financier étant pour Wells. D'ailleurs, cette capacité créative l'a fait grimper chez Paramount avant ça.
      Et non, je n'oublie pas que Disney n'est pas que l'animation ;)

      Dire que l'animation devait alimenter les parcs d'attraction, je trouve le jugement très rapide et j'aimerais bien connaître les sources sur lesquelles tu te bases pour dire ça.

      Et pour finir, je suis complètement pas d'accord avec ce que tu insinues sur Cars 2. Là pareil, j'aimerais que tu me cites des sources de ce que tu avances. Qu'on aime ou pas Cars 2, tu vas très loin là.
      9 avril 2013 Voir la discussion...
    • Doha
      commentaire modéré Attention ce n'est pas la première fois que tu déformes légèrement mes propos pour me faire dire des choses qui vont plus loin que ma pensée.

      Typiquement je n'ai pas dit (je te cite) : "que Eisner était obligé de s'occuper du financier après la mort de Wells" et que ce n'était pas un choix. Ca en était un, il avait d'autres options, dont celle de quitter son poste, ou de bosser avec Katzenberg (entre autres), mais effectivement il a choisi de rester à la tête de la boite. Ce que j'ai dit c'était : " Malheureusement la mort de Wells l'a obligé à prendre toutes les décisions", c'était bien sur en partant du principe qu'il voulait rester dans l'équipe dirigeante. Autant il fonctionnait très bien avec Wells avec qui ils étaient amis, autant il ne se voyait pas fonctionner avec quelqu'un d'autre. Comme tout homme de pouvoir il ne se voyait pas lâcher son poste. Du coup pas de Katzenberg avec qui il ne voulait pas bosser, il veut rester à la tête et n'a pas de binôme qui lui convienne : il est obligé de prendre toutes les décisions.
      Sources : concernant le choix de continuer seul, mais son souhait de continuer avec Wells si ça avait été possible : son autobiographie "Profession Magicien"
      Concernant le fait qu'il ai débouté Katzenberg : http://www.businessw...0/b4197094545685.htm (second paragraphe)

      Bon je ne vais pas te reprocher de chipoter e,tre "tendance artistique" et "créatif" quand moi je te demande de me citer précisément, j'aurais du faire la même, au temps pour moi. Mais il a toujours été là pour faire le choix effectivement, pas pour être un créatif, mais pour choisir entre les différentes options proposées par des créatifs.
      C'est ce qu'il a toujours fait, avant Disney, et à Disney.
      Par exemple : responsable de la programmation publicitaire à CBS, assistant programmation nationale chez ABC, responsable pgroammation des créations pour ABC (ça voulait dire qu'il choisissait ce qui allait être créé, pas qu'il le faisait lui même), responsable programmation côte est chez ABC, chairman chez Paramount, etc etc...
      Bref rien de créatif, mais des choix pour les créatifs, non ?
      Source : http://www.achievement.org/autodoc/page/eis0bio-1

      L'animation qui doit alimenter les parcs d'attractions était un exemple de cette politique de synergie, ce n'étiat pas une généralité, cependant je peux effectivement illustrer et sourcer cette politique.
      Prenons côté parcs, le cas très typique d'Animal Kingdom : ce parc était le summum de la création pour les parcs Disney (j'ignore totalement TDS puisque non commandité par TWDC) et a été en réalité piloté par des financiers (Eisner en tête) ce qui a créé de grosses déceptions et une fuite des cerveaux.
      Par exemple sous Tree of Life, un show était prévu "Wonders of Life", remplacé par 1001 Pattes qui allait être le prochain film Pixar (au moment de la conception), Toute l'immense zone Beastly Kingdom prévue pour représenter les animaux légendaires : disparue pour une attraction au même budget Dinosaur, ce qui a donné une des zones les plus moches, et qui a remplacé la zone initialement prévue par Camp Minnie Mickey, un show sur le Roi Lion et un show sur Pocahontas, ainsi qu'un show indoor sur Tarzan (remplacé par la suite par un show sur Nemo).
      Là ce sont des choix drivés par des politiques financières.
      Prenons quelques sources au pif, elles peuplent le web :
      http://www.theneverl.../wondersofnature.php
      http://webcot.free.fr/articles/beastly01.htm

      Bon alors forcément un example ne suffit pas et comme je le disais ce n'est pas vrai dans 100% c'était une stratégie générale : la synergie. On a même vu l'opposé arriver (se baser sur des attractions cultes pour créer des films, POTC en tête de peloton).
      Concernant la stratégie de synergie totalement assumée par Eisner à l'époque je suggère ceci comme source, et bien sur sa biographie évoquée plus haut.
      http://money.cnn.com...e/1999/09/06/265291/

      Concernant Cars, je propose cet article sur le site officiel corporate, qui commence tout de même par :
      "Malgré un démarrage en douceur dans les salles de cinéma, Cars caracole toujours en tête des licences Disney, loin devant les autres. La sortie du deuxième épisode devrait encore booster ces belles performances commerciales."
      http://corporate.dis...ars-fait-la-en-tete/
      Ca me semble assez éloquant mais je peux détailler un peu plus oui :
      Certes Lasseter affirme le contraire ici :
      http://www.nytimes.c...ewanted=all&_r=0
      Mais clairement le film a eu des soucis de scénario, qui ont obligé Lasseter à prendre le poste de codirecteur du film pour aider Brad Lewis à finir l'écriture de son film :
      http://screenrant.co...ad-lewis-benk-66308/
      http://suite101.com/...a253586#.UWPXO5MqyCk
      Mais faire cela, comme auparavant pour Rataouille, ce n'est pas une chose aisée quand on vient d'hériter d'Imagineering, et de l'animation Disney.
      Donc faire le choix de conserver (et même pas reculer la date), un film dont le scénario est bancale (et tout le monde le sait), quand en parallèle le site corporate affirme que c'est la licence la plus rentable, et chouette on va sortir un second film. Quand en plus on sait qu'ils avaient annoncé en 2007 que DCA, le parc à remonter absolument, allait construire une reproduction taille réelle de la ville du film... Personnellement j'y vois effectivement une démarche financière.
      9 avril 2013 Voir la discussion...
    • chtounet
      commentaire modéré C'est déjà bien plus sympa quand c'est documenté :D

      Je suis désolé pour l'interprétation de tes propos, mais ta tournure me l'a fait comprendre comme cela. "Malheureusement la mort de Wells l'a obligé à prendre toutes les décisions", quand on lit ça, j'y lit que sa mort l'a obligé à prendre toutes les décisions, ce qui n'est pas vrai. Effectivement, avec ton explication (plus longue), derrière, ça prend plus de sens. Même si, à la lecture de Le Royaume Enchanté, on y devine plus qu'il ne veut pas bosser en binome, plus qu'il ne peut pas. Et merci pour ta source sur la biographie, je la lirais. Il me semble en avoir déjà entendu parler et j'ai hête de lire la version des faits d'un des plus gros mégalo de Disney :D

      Je suis en partie d'accord avec ton paragraphe sur son aspect créatif. Il ne créait effectivement pas totalement les choses, mais participait parfois activement au processus de création. C'est un peu comme Miyazaki qui, au début de sa carrière, était responsable de la scénographie de certains passages, était pourtant crédité uniquement sur l'animation. Une nouvelle fois, je tiens ça du livre Le Royaume Enchanté.

      Ok. Je comprends mieux ton point de vue sur le "rôle" de l'animation. Du moment qu'on ne part pas du principe que ça ne sert qu'à ça ;)
      ça me ferait, par exemple, assez mal au cul qu'un Fantasia 2000 n'ait été fait que dans ce cadre.

      Et pour le dernier point, je ne te rejoins pas du tout. Il est normal que le site corporate face ce genre de déclaration. C'est une boîte à actionnaires, ils sont bien obligés. ça ne veut pas dire pour autant que le film n'est fait que pour ça. Surtout quand on voit que, d'habitude, les suites du studios sont confiés au studio australien (ce qui se confirme actuellement avec Planes). J'avais d'ailleurs vu des interviews vidéos de lui, où il défendait chèrement le film, dont la franchise a toujours été son petit bébé chéri.

      'fin bref, ça se voit que tu es clairement orienté parcs :D
      tu me largues sur pas mal de certains de leurs aspects, moi même n'étant qu'un simple passeportéannuel. Ce qui n'empêche pas d'avoir un débat intéressant.
      9 avril 2013 Voir la discussion...

Casting de Rebelle

Infos sur Rebelle

Réalisé par Mark Andrews, Brenda Chapman et Steve Purcell
Écrit par Mark Andrews, Brenda Chapman et Steve Purcell


États-Unis - 1h35 - Comédie, Drame
Titre original : Brave
Sortie le 1 août 2012

Synopsis

Depuis la nuit des temps, au cœur des terres sauvages et mystérieuses des Highlands d’Écosse, récits de batailles épiques et légendes mythiques se transmettent de génération en génération. Merida, l’impétueuse fille du roi Fergus et de la reine Elinor, a un problème… Elle est la seule fille au monde à ne pas vouloir devenir princesse ! Maniant l’arc comme personne, Merida refuse de se plier aux règles de la cour et défie une tradition millénaire sacrée aux yeux de tous et particulièrement de sa mère. Dans sa quête de liberté, Merida va involontairement voir se réaliser un vœu bien malheureux et précipiter le royaume dans le chaos. Sa détermination va lui être cruciale pour déjouer cette terrible malédiction.

Films similaires à Rebelle

Listes thématiques
    Télérama © 2007-2021 - Tous droits réservés - web1 
    Conditions Générales d'Utilisation - Confidentialité et cookies - FAQ (Foire Aux Questions) - Mentions légales -